En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr.A
  3. // France-Albanie (2-0)

Les notes de la France

Griezmann sauveur, Payet douceur, Matuidi l'horreur. Deuxième bulletin de notes pour les Bleus et les parents ne sont pas beaucoup plus contents...

Modififié

FRANCE


Lloris (6) : Il est bon, il a eu besoin d'une tige de fer pour bien marcher, mais il ne peut pas panser les maux tactiques des Bleus tout seul. Hugh Lloris.

Évra (5) : Papy ne fait plus de résistance en défense, mais fonctionne pas mal en attaque. La fameuse pilule bleue.

Koscielny (5,5) : Le seul mec en France qui a encore la pression devant François Hollande.

Rami (10) : Les livres d'histoire retiennent France - Croatie pour Thuram, ils retiendront France - Albanie pour Rami. L'ancien protégé de Seydoux a connu l'incertitude en début de match, a découvert la souffrance sur quelques duels, a commis des erreurs qui auraient pu coûter cher, puis il a savouré la jouissance. La vie d'Adil.

Sagna (5) : Apparemment, son couloir est une bande d'arrêt d'urgence. Très rare qu'il l'emprunte et pourtant, ça aide bien à passer quand il y a des bouchons albanais.

Kanté (6,5) : Pas emmerdé par le débat autour de la loi travail, N'Golo a fait des heures supplémentaires pour tout le monde. Tellement bon à la récupération qu'il se permet même de perdre des ballons pour les reprendre.

Matuidi (2,5) : Parce qu'une Twingo toute option reste une Twingo. En France, le contrôle technique est obligatoire tous les deux ans sous peine de sanction. On attend l'amende infligée au PSG.

Payet (7) : Notre-Dame-de-la-Garde veille sur Marseille, Dimitri Payet veille sur la France. Comme quoi, à la Réunion, il n'y a pas que le Piton de la fournaise qui puisse mettre la France en éruption.


Martial (3) : De la dégaine et des courses qui ne gagnent pas. Martial Mbandjock. Il est arrivé dans l'équipe comme le pote que t'invite à la dernière seconde pour faire le nombre : vu qu'il ne connaît personne, il veut faire bonne impression, mais tout le monde te demande pourquoi tu l'as ramené par texto après le match. Remplacé par Pogba (5) dont la performance sur glace n'est pas sans rappeler les plus belles heures de Candeloro. Philippe qui n'aurait toutefois pas envoyé cette transversale dans les pieds de Gignac.

Coman (4) : Il y avait Caniggia, le fils du vent. Il y a désormais Coman, l'homme qui refuse de dribbler le vent. Dès que Kingsley est seul, il attend ses adversaires. Sympa mais comme on dit : trop bon trop con. Remplacé par Griezmann (6,5) qui a montré à Giroud comment on cadrait une tête et à Pogba comment on fermait des bouches.

Giroud (4,5) : Livré avec la tête, mais le cadre est en option. Un jouet à Noël sans les piles. Remplacé par Gignac (13) qui aurait été applaudi même après un CSC.

La pelouse (0) : On a peut-être trouvé l'explication des performances de l'OM cette saison.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 23:28 Le low-kick fou de Tony Chapron 156
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom