En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr. D
  3. // Croatie-Turquie

Les notes de la Croatie

Luka Modrić s'est emparé du Parc, Srna est toujours en place et Ćorluka s'est fait une beauté. Une belle équipe de Croatie.

Modififié

Croatie



Subašić (6) : La prestation de Chiellini, la saison dernière en Ligue des champions lors de Monaco-Juve, l'a traumatisé. Du coup, il a demandé à Ćorluka d'être son Giorgio. Histoire de se sentir protégé.

Srna (7) : Il ne faudra pas s’étonner quand il sera capitaine de la Croatie au Mondial 3026 sur Mars. Sérieux en défense, brillant en attaque, il maîtrise toujours aussi bien son kart, le Super Darijo.

Ćorluka (6,5) : « Ma chériiie, ce bandeau bleu sur la tête c'est affreux, il faut laisser respirer tes cheveux pour te sentir bien dans tes crampons. » Cristina Ćorluka.

Vida (6) : Il peut remercier le coude de l’attaquant turc, parce qu’au moins, Ćorluka aussi avait un truc de merde sur la tête. Omniprésent sur phases arrêtées, bon de la tête, bon dans les tacles. Un taré quoi. Vida Loca.

Strinić (5,5) : Moins tranchant offensivement que Srna, mais toujours disponible et fiable.

Modrić (8,5) : Ses pieds murmurent des Mots doux, et cette volée est un Modèle d'équilibre et de pureté. Luka n'a pas besoin de Mode d'emploi, il connaît le Modus operandi pour régaler. Le Modérateur de l'équipe, c'est lui. Moderne dans son jeu, Maux de tête pour les Turcs.

Rakitić (6,5) : Parce qu'en vacances d'été, c'est toujours bien d'être deux à avoir le permis, il a laissé les clés à Modrić ce dimanche, mais a fait un super copilote.

Badelj (6) : Je badège, tu badège, il badège, nous badégeons, vous badégez, ils badègent. Définition : Faire le taf sans se faire trop remarquer, discret mais fiable. Synonyme : Maximegonaler.

Brozović (6) : Il a tout essayé, même un magnifique enchaînement contrôle poitrine-reprise du gauche, mais rien n’y fait : devant le but, il fait toujours peur aux enfants. Brozo le clown.

Perišić (5) : Aussi motivé que faible techniquement. Un face-à-face loupé, des centres pas toujours bien sentis et un enfer de coupe de cheveux. Ivan le pas terrible.

Mandžukić (5) : Dans un Euro où les 10 semblent régner, les 9 se font chier. Mario n'a pas dérogé à la règle. Remplacé par Pjaca (non noté). Le troisième frère des deux mecs qui s'affrontaient samedi.



Par Éric Maggiori et Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Euro 2016 - Gr. D
Croatie-Turquie (1-0)




Dans cet article


Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3