Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Lyon (2-3)

Les notes de l'OM

Placé par Rolando à la demi-heure de jeu, l'OM a finalement explosé et s'est fait retourner au cours d'une seconde période dominée par les Lyonnais. Sur le tableau, deux lumières – Mandanda et Payet – et pas mal de gadoue.

Modififié

Marseille



Mandanda (7,5) : Gainé face à Mariano, élastique devant Traoré et Cornet, il a encore bavé sur sa surface malgré trois décrochages. Le Stretch Armstrong n’est pas mort, reste à bien le protéger. Hugo qui ?

Sakai : Flippé à l’idée de se faire tatouer, le penseur de Kashiwa n’est resté que 35 minutes sur la piste. Suffisant pour faire rebondir sa croupe devant Mariano et se faire tripoter en mondovision. Claqué et remplacé par Sarr (35e, 3), bleu canard et loin d'être bleu.

Rami (3) : Il a attaqué sa soirée en partageant un sourire avec Rolando et s'est ensuite perdu dans les toisons lyonnaises. Un trentenaire bouleversé par le rythme et la vie, avec un beau crochet sur Marcelo avant de partir. La vie d'Adil.

Rolando (3,5) : Enrhumé au Parc fin février, il a cette fois foutu son nez dans son premier but de la saison avant de couler avec toute la compagnie de Garcia. Un homme en panne de batterie sur la route de son retour en sélection.


Amavi (4) : Bloqué une bonne partie de la soirée par Bertrand Traoré, lâché sur la table par Ocampos et saccagé par Rafael, il a fini par se perdre dans l'ascenseur. « His name is JoJo, He's sexy talking, hip hip hip And JoJo go-go. » Une bulle qui éclate, et un Ferland qui s'envole de l'autre côté.

Lopez (4) : Préféré à Zambo, il a astiqué les tuyaux lyonnais en début de soirée avant de se perdre dans les vagues. Maxime déforesté.

Luiz Gustavo (4,5) : Comme quoi, Luiz n'est qu'un homme et chaque roi peut voir sa couronne tomber. Cela devait arriver. Un bel hommage à Louis XVI.

Thauvin (4) : IAM sera à New-York en mai prochain, le MC du Loiret, lui, a une nouvelle fois foiré une grosse date. « Petit frère veut grandir trop vite, mais il a oublié que rien ne sert de courir. »



Payet (6) : Des éclairs, des courbettes dans la fumée, des flashs et de grosses transitions, Dimitri Vegas était au Vélodrome dimanche soir. Dommage qu’il n’ait pas assuré les finitions.

Ocampos (3,5) : Enfermé dans un Bill Balle depuis plusieurs parties, il s'est fait gober offensivement et aura mis plus d'une heure à exister défensivement. Un disparu, histoire de ne pas oublier Lucas Tronche. Remplacé par Sanson (74e), pas vu, pas pris.


Germain (2,5) : Une sale pub pour le QI foot et un beau clin d’œil à Ridley Scott. Encore une fois, le format A5 s’est retrouvé seul sur sa planète et s’est fait rouler par la paire Morel-Marcelo. C’est pas comme ça que la petite Élise va craquer. Remplacé par Mítroglou (64e), un Kóstas en croisière qui a cru emmener son petit monde au paradis.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 77
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
Hier à 14:14 La statue de Falcao 32 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 48