1. //
  2. // Quarts
  3. // Allemagne-Italie

Les notes de l'Italie

Courageux, pleins d'envie, mais malchanceux, les Italiens sont éliminés de l'Euro. Ils peuvent avoir des regrets, mais ils peuvent surtout garder la tête haute.

Modififié
1k 58

Italie



Buffon (7) : Le beau Gigi a même sorti un penalty, mais au bout de la séance de penalty, ce ballon lui passe juste sous le bras. Les filles ont beau nous assurer que non, mais la vie est parfois une question de centimètres. Cruel.

L'Allemagne sort des Italiens tout penauds

Barzagli (7) : Un mélange entre Gandalf, la muraille de Chine et un feu rouge. Pas étonnant qu'on soit allé jusqu'aux penaltys.

Bonucci (8) : Ses ouvertures > une tartine de Nutella. Sa couverture > des tagliatelles carbonara un lendemain de cuite. Son penalty > un poulet rôti le dimanche midi. Mais malheureusement, il ne suffit pas d'être beau pour passer en demi-finales.

Chiellini (6) : Une auto-tamponneuse. Il est rentré dans tout ce qu’il pouvait, sans freiner, et surtout dans Thomas Müller. C’est efficace, marrant, et puis ça a surtout eu le don de faire sortir le Teuton de son match. Remplacé par Simone Zaza (120e) officiellement élu pire course d'élan de l'histoire du football moderne.

Florenzi (6,5) : Devant, derrière, au milieu, en couverture de Buffon sur la seule frappe cadrée de Müller, aux poteaux de corner, à droite, à gauche, bref le Romain a fait un grand match de partout. Jusqu’à cette tête ratée qui amène l’ouverture du score... Dommage. Remplacé par Darmian (86e) miam, tout aussi affamé.

De Sciglio (6) : Et si Vincent Labrune s’était trompé de joueur en début de saison et que c’était ce « De Ch... quelque chose » qu’il voulait ? Ça rassurerait tous les Marseillais. Surtout après ce soir.

Parolo (7) : Sans Marco Polo, pas de Christophe Colomb. Sans Marco Parolo, pas de demi-finales d’Euro. Et même avec Marco Parolo, pas de demi-finales d'Euro non plus.

Sturaro (5,5) : Y a définitivement du Gattuso en lui. Il ronge les os, mord les chevilles et prend son jaune.

Giaccherini (6) : Il parle beaucoup, joue avec les mains, gêne les Allemands dès qu’il en a l’occasion. Bref, un Italien dans toute sa splendeur.

Éder (4) : On pourra dire ce qu’on veut, qu’il s’est bien battu, qu’il a tout donné, mais les Brésiliens ne sont pas faits pour les Allemands, c’est comme ça. Remplacé par Insigne (106e) de rien du tout.

Pellè (5) : Après l'exposition à la lumière, le coup de soleil. Et la peau qui part avec. Alors certes, il a fait ce qu'il a pu, avec ce qu'on lui a donné, et c'est déjà beaucoup. Mais faire le cake sur un penalty aussi important, c'est dur.



Par Ugo Bocchi
Modifié

Dans cet article

ZAZA= Zéro, la pire course de l'histoire des tirs au but.
Sinon les larmes de Buffon, le champion du monde de 38 ans, ça fait mal....
flemmardo Niveau : CFA2
Note : 1
Message posté par Randy
ZAZA= Zéro, la pire course de l'histoire des tirs au but.
Sinon les larmes de Buffon, le champion du monde de 38 ans, ça fait mal....


Le pauvre. Le mec rentre juste pour tirer un penalty et il le foire... sérieux c'est déprimant
Note : 1
Le sauvetage sur sa ligne de Florenzi est juste exceptionnel.

Le duo Eder-Pellé a fait son match, mais face aux 3 centraux c'était quasi impossible pour eux de trouver la faille. J'ai jamais vraiment était convaincu par Low, mais là il a fait un super coup tactique, si il avait sorti son 4-2-3-1 habituel ça n'aurait pas du tout été le même match.
Dire qu'au début du match j'ai cru qu'il allait faire une Laurent Blanc avec son 3-5-2.

Bonucci est devenu un putain de patron, la contraste est énorme quand on compare avec le joueur qu'il était il y a 2 ans de ça.
Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Note : 1
La dernière de la BBC sous le maillot italien, bordel qu'est-ce qu'ils sont forts et beaux les 3 ensemble, je trouve même Chiellini sous-noté.

Chapeau à Conte pour ce qu'il a fait avec un groupe de seconds couteaux, quel match de Parolo encore, de Giaccherini qui est intenable, de De Sciglio qui a mangé Kimmich après s'être farci Juanfran, à Eder qui joue avec beaucoup de sang-froid, tous ces joueurs qui étaient loin de faire partie des meilleurs en Serie A, et qui s'offrent un parcours de champion en championnat d'Europe.

Bravo à Contre encore, éternel respect.
Note : 2
Du mal à comprendre le coaching attentiste de Conte ce soir.
Du mal aussi à critiquer Zaza, qui malgré sa course drôlatique n'avait pas eu le temps d'être chaud avant de tirer : Conte l'a mis dans les pires dispositions pour tirer. Le gars n'était pas assez fatigué pour ne pas cogiter, pas assez chaud pour être précis.
Et Sturaro ? Cramé au bout de trente minutes de jeu, je pense que nous avons eu de la chance de ne pas le voir tenter un tir au but, car Zaza aurait perdu tout aspect ridicule après ça.

A être une équipe tactiquement au point, en étant aussi bon défensivement, l'Italie a pêché dans la capacité à tuer son adversaire alors qu'il semblait clair que la Squadra Azzura semblait moins touchée par le match que les allemands sur la fin.
La fraîcheur avait choisi le camp bleu et celui-ci aurait du essayer d'en profiter un maximum car les allemands, eux, n'allaient pas tergiverser.

C'est tout de même une belle réussite pour les italiens, cet Euro. De jolies confirmations, comme celle de Pellé et un enthousiasme contagieux que je salue. Deux beaux matchs, parmi les plus beaux de cet Euro. Et la plus belle affiche, en prime.
Bravo les italiens.
Les Italiens n'ont pas à rougir, ils sont tombés les armes à la main. Cette génération peut-etre vraiment prétendre à plus ? Avec des forfaits aussi cruciaux, je ne pense pas. Ce quart de finale est déjà un très bon résultat.

L'abnégation de Florenzi (ce sauvetage épique...), la classe de Buffon, la sérénité de Bonucci et la course d'élan de Zaza : autant de raison d'aimer cette équipe, et de trouver qu'elle fait un très beau battu en quarts.
Note : 1
Buffon à quelques millimètres sort 2 TAB décisifs, à quelques putains de millimètres. C'était écrit, l'équipe la plus tactique, la plus calculatrice, la plus intelligente de ce tournoi devait forcement se faire sortir sur un coup du sort.
Cafu crème Niveau : DHR
Message posté par Algiers
@Pelusa

Ce sauvetage de Florenzi est, pour moi, un des moments les plus beaux de cet Euro. Un Top 10, sans discussion.

@Ajde

Je comprends ton opinion. Mais, dans ce cas là, les Georges et autres critiques de Conte avant la compétition avaient vu juste en soulignant le manque de milieux de qualité et le fait que des gars comme Bonaventura et Jorginho soient restés dans la Botte.


On l avait tous dit de toute façon, fallait pas être Nostradamus.

Conte a fait un travail remarquable mais le manque de solutions au milieu/attaque c est ça qui plombe au final.

Avec des joueurs amenant plus de dangers ou permettant une meilleure conservation du ballon la seconde mi temps et les penos notamment auraient été tout autres.

Mon regret c est cette 2 ème mi-temps ou l'Italie ne cherche pas à avoir plus de possession.

Les Allemands restaient à 6 derrière et salissaient leur slip pendant 20 min. Y avait moyen de leur mettre la tête sous l eau et basta.

Mais 1/4 avec cette équipe la et tomber les armes à la main face au champion du Monde c est tout sauf un deshonneur.
Cafu crème Niveau : DHR
Note : 1
@rouflette

Oui la passe est belle mais y a juste personne en face de Motta et ni sur le buteur. Mais clairement Sturaro ou Parolo n ont pas cette qualité de passe.

Apres Conte a été coherent avec lui même, rien à dire.

@pelusa

Il est adoré par tout le monde, ne fait pas de vagues, est toujours vaillant. Un exemple et un modèle pour tous les jeunes de la Primavera dont il est issu. Et il est encore perfectible le bougre.

Si personne ne vient nous le prendre il sera le successeur de Totti ( quant à De Rossi pas sur qu il ne parte pas un jour ou l'autre, il a l air de manquer de challenge des fois).
Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Message posté par 5-1
Je ne pense pas que Jorginho ait la carrure pour un tel match, je ne parle pas de son niveau de jeu mais de sa carrure.


Il a plus de carrure pour ce genre de match qu'un Parolo ou un Sturaro, le type est titulaire indiscutable au Napoli 2éme de Serie A, quand même.
Note : 1
Rien à voir, en même temps. A partir du moment où Conte prend De Rossi et Motta, le débat est clos. Il ne va pas prendre 3 joueurs pour le même poste. Après, il fait des choix - sans doute un peu arbitraires - sur un même profil technique (par ex. Giaccherini>Bonaventura). Mais premièrement on ne connait pas les personnalités, deuxièmement un sélectionneur choisit forcément ses hommes, pour façonner une équipe à son image. La "sélection", le casting, c'est au moins 60% du travail. Conte a choisi les hommes qu'il jugeait en mesure d'appliquer son projet, ça n'aurait sans doute pas aussi bien marché s'il était sorti de cet exigence pour prendre tel ou tel joueur mieux côté.

Je pense que l'Italie est allée au bout de ce qu'elle pouvait faire de mieux dans ce tournoi. Personne, à mon avis, n'aurait fait plus que Conte avec cette sélection, et ce même tableau. Et surtout pas en passant par une espèce d'agrégation des joueurs italiens les plus sexys du moment (qui est perdante d'avance). D'ailleurs, on dit que l'Italie atteint peut-être ses limites naturelles en quarts de finale, mais elle atteint surtout l'Allemagne dès les quarts des finale. Avec le même tableau que les équipes en bois qui sont de l'autre côté, on peut douter que les limites naturelles de l'Italie soient au même stade.

P.S : Bordel, Cimino est mort... :'(
(Je reprenais ce message d'Ahmed-Gooner)

Message posté par Ahmed-Gooner
Il a plus de carrure pour ce genre de match qu'un Parolo ou un Sturaro, le type est titulaire indiscutable au Napoli 2éme de Serie A, quand même.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les notes de l'Allemagne
1k 58