1. // Groupe F
  2. // Slovaquie/Italie (3-2)

Les notes de l'Italie

L'Italie est éliminée, dernière de son groupe. Donc grosse surprise. Énorme surprise pour le tenant du titre. Comme pour la France, l'autre finaliste de 2006 est giclé dès le premier tour ? Non ! Jamais de la vie : l'Italie est morte ce soir, mais l'Italie est morte DEBOUT !

Modififié
0 0
Marchetti (3) : En principe, dans ce genre de match, il faut être au moins héroïque. Federico ne l'a pas été. Pire : il a pris trois buts, dont le premier lui pèsera longtemps sur la conscience. Pire encore : les encouragements de Buffon, debout sur la touche, haranguant toute l'équipe... Eh, ouais, Federico : gardien de but de la Squadra, c'est pas juste un poste, c'est d'abord un statut. En marbre...

Zambrotta (3) : Comme toute la défense, il n'a pas été bon. Au mieux, il est responsable, au pire, il est coupable. De toute façon, il n'a pas apporté dans le jeu offensif sur le côté droit. En seconde, c'est plus accablant : il est passé latéral gauche et là, l'Italie en a pris deux de ce côté. Affreux...

Cannavaro (3) : Plutôt bon match de Fabio. Sauf que le premier but slovaque troue l'axe défensif (même si De Rossi coupable) et le troisième but est sur une touche où Fabio sort à la chasse aux papillons... Ciao, Fabio ! En 2006, tu étais le meilleur. On espère pour lui que Chiellini a beaucoup appris à ton contact. E la nave va...

Chiellini (3) : Plutôt bon match de Chiellini, des bonnes interventions debout, pleines de sang-froid. Sauf que le deuxième but où Vittek lui passe sous la barbe pour glisser la chique à ras du poteau, naaaaaan, Giorgio ! Nan, ça peut pas le faire... Sinon, rendez-vous à l'Euro 2012 ! Pas de blagues, hein ?!

Criscito (2) : Pas dedans. A la rue. Néantisé... Tiens, ça nous rappelle l'histoire des deux carabinieri qui vont dans une pizzeria et qui.... Nan, c'est pas drôle. Pas aujourd'hui... Remplacé à la mi-temps, bien sûr.

Montolivo (2) : Un tir de femme enceinte en première mi-temps, et puis c'est tout. Remplacé à la 56ème... Quoi ?... Rendez-vous à l'Euro 2012 ?!... C'est pas toi qui décides, abruti !

De Rossi (0) : “Oh non Zinédine, pas ça, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait Zinédine !”. “Oh non Daniele, pas ça, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait Daniele !” Ben, si... Tatie Daniele a relancé proprement sur Kucka aux 20 mètres qui a servi proprement Vittek qui a salement trompé Marchetti au ras du poteau. Le ver était dans le fruit, la qualif mal barrée. OK, il est à l'origine du deuxième but italien puisqu'il sert en taclant la balle à Quagliarella. Daniele était pressenti pour être le futur capitaine des Azzurri... D'accord, mais faut d'abord demander pardon à l'Italie. Comme Evra ? Ben, oui... On sait, c'est triste de devoir imiter Evra...

Gattuso (2) : Pas bon, Gennaro. Trop court physiquement, faut pas déconner. Ceci dit, les Italiens étaient trop éparpillés pour qu'il puisse bien gérer ses efforts. Contrairement à 2006, où tout roulait en couverture mutuelle attaque-milieu et milieu-défense, là c'était le désert avec chaque Azzurro figurant comme une oasis éloignée l'une de l'autre. Ciao, Gennaro : on t'a connu à ta juste valeur. Remplacé à la mi-temps, bien sûr.

Pepe (0) : Là, c'est pas du délit de sale gueule, c'est juste du délit de « pas de gueule du tout » . Rien. Nada. Nothing. Skröjdje.

Iaquinta (2) : Inquiet en sortant du tunnel, inquiet pendant les hymnes, inquiet pendant l'engagement, inquiet sur son premier ballon raté, inquiet sur son deuxième ballon raté, inquiet sur son troisième ballon raté, inquiet sur son quatr... Stop ! On arrête ! Vincenzo est né inquiet.

Di Natale (4) : A la 56ème, excentré dans les 16 mètres, Antonio reçoit dans la profondeur un super bon ballon de Maggio. Il le rate complètement en tombant sur le c... les fesses. La balle d'égalisation à 1-1... Sinon, il marque le but du 1-2 à la 81ème, plein d'opportunisme, soulevant l'espoir de tout un peuple...

Mais, pas glop ! Les attaquants italiens ont été désastrophiques. Sauf Quagliarella ?





Remplaçants

Quagliarella (8) : A remplacé Gattuso à la 46ème. Bon, déjà, le plus beau but pour l'instant de ce Mondial. Une touche de velours sur un lob elliptique à la 92ème. Le but du 2-3, mais too late... Sinon, le fait du match : une reprise de volée sauvée sur la ligne par Skrtel (67ème). Derrière la ligne ou sur la ligne ? Il semblerait que le ballon n'ait pas entièrement franchi la ligne. Too bad...

Maggio (6) : A logiquement remplacé Criscito à la mi-temps. A joué latéral droit : bonne entrée, du peps et du mouvement. Avec 10 Maggio, la Squadra aurait ressemblé à Marylin...

Pirlo (10) : A remplacé Montolivo à la 56ème. On lui donne 6 pour sa perf et + 4 pour l'ensemble de sa carrière (della Sera). Dès qu'Andrea est entré en jeu, malgré un manque évident de rythme, la lumière est entrée dans le cloître. Halleluyah ! Le jeu italien est redevenu un peu plus fluide, un plus offensif... Merde ! Comment vous le dire ? Quand Andrea est entré, les Slovaques se sont mis à reculer et à faire n'importe quoi ! C'est pas ça qu'on appelle le charisme, nom de Dieu ?! Pirlo est grand : fléchissez le genoux et baissez la tête. Amen !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0