Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // 8es
  3. // Italie-Espagne (2-0)

Les notes de l'Espagne

L'Espagne a coulé, mais aurait pu sombrer encore bien plus profondément sans un De Gea dantesque.

Modififié

Espagne



De Gea (8) : Il a éteint la tempête qui se tramait en Espagne juste avant l'Euro et a bien pensé pouvoir récidiver face aux Italiens. Malheureusement pour lui, Giorgio Chiellini n'est ni sur Tinder, ni sur WhatsApp.

Juanfran (4,5) : Trop esseulé à droite. Juanfrançois Copé.

Gerard Piqué (3,5) : Shakira parlait du premier couple à marquer pendant l'Euro. Ils sont désormais le premier couple à être éliminé en huitièmes de l'Euro.

Sergio Ramos (3,5) : Une belle détente, mais de la difficulté à conclure. Serge sans Jeanne.

Jordi Alba (4,5) : Il fut un temps où on n'avait d'yeux que pour Jessica. Et puis Sin City 2 a tout foutu en l'air. C'était trop. Jordi a lui trop donné en 2012.

Sergio Busquets (4) : Sergio devait être plus italien que les Italiens eux-mêmes, la quintessence du 6 petite salope tactique et parfait relanceur. DDR lui a montré comment faire. Busquets enrayé.


Cesc Fàbregas (2) : Cesc Fabrexit ?

Andrés Iniesta (5) : À court d'idées, les siens lui refilaient tous les ballons en espérant qu'il les sauve. N'est pas Noé qui veut.


David Silva (3) : Adrien Silva est certes à Angoulême, mais lui au moins est en quarts.

Álvaro Morata (3) : Tuer le père, c'est dur. En tuer quatre, c'est impossible. Remplacé par Lucas Vázquez (5) qui a touché le poteau en position de hors-jeu. Presque la meilleure occasion espagnole.

Nolito (Un, Dos, Tres) : Roberto a excellé dans la protestation arbitrale. Remplacé par Aduriz (non noté). Motta entre pour mettre des claques, lui pour mettre un coup de boule. Remplacé par Pedro (non noté) à la 81e, sorti du bois trop tôt dans la presse et sorti du banc trop tard par Vincent Dubois pour cet Euro.



Par Charles Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi
À lire ensuite
Le Conte bon