1. // Groupe H
  2. // Suisse/Espagne (1-0)

Les notes de l'Espagne...

Première grosse surprise du Mondial. Une Suisse calibrée Otto Rehagel 2004 a fait plier une Espagne amorphe, un peu trop sûre d'elle et sans imagination. Un but de G. Fernandes en début de seconde mi-temps (52ème) a juste un peu réveillé des Ibères jusque-là peu saignants. Victoire méritée et bonne défense helvétique. L'Espagne a dominé et s'est créé un max d'occases. Comme la Hollande 74, 78, 94, 98...

Modififié
0 1
Casillas (5) : Même s'il n'est pas responsable sur le but de G. Fernandes (52ème), on sent que Iker n'est plus aussi souverain depuis au moins... Et si Iker n'avait été que l'homme d'un grand tournoi (Euro 2008) ? Et s'il fallait titulariser Valdès ?

Ramos (4) : Facile en première mi-temps à sourire bêtement parce que « la Suisse, on va les faire chocolat » ... Une bonne frappe dans le petit filet en première. Mais transparent en seconde sur le plan offensif. On attend forcément mieux de l'ex-meilleur latéral droit d'Europe.

Puyol (4) : Match raté, point barre. A la street sur le but de Fernandes et à la rue sur l'action hyper dangereuse de Derdiyok : raid du Suisse dans les 16 mètres, Puyol et Piqué éliminés, tir sur le poteau gauche de Casillas (74ème). Où est passée la grande défense de l'Espagne, nom de dieu ???

Piqué (5) : Évidemment, s'il marque dans son duel face à Bernaglia à la 24ème, la Roja aurait déroulé fastoche. Sauf qu'il n'a pas marqué. Pour le reste, lui aussi en difficulté sur l'action de Derdiyok... Un peu emprunté quand il s'est porté dans les 16 mètres adverses pour faire le surnombre et égaliser.

Capdevila (4) : Match raté. Comme pas mal de ses coéquipiers, un bon début puis il s'est éteint doucement.

Xabi Alonso (5) : Au contraire des autres, on l'a peu vu en première. C'est en deuxième qu'il a pris ses responsabilités en se faisant plus pressant, en sollicitant plus le ballon. Au fait, est-il bien “compatible” avec les milieux barcelonais Xavi et Iniesta ? Sinon, une frappe bazooka qui a bousillé la barre de Bernaglia et qui aurait mérité un meilleur sort (71ème).

Xavi (5) : Xavi n'est jamais mauvais. Ceci dit, il est moins en jambes qu'avant, il manque de vitesse et d'omniprésence. Par moments, il a disparu des écrans... Est-ce qu'il subit lui aussi l'usure des joueurs du Barça et des joueurs anglais qui ont turbiné sec pendant cinq ans en Ligue des Champions ?

Busquets (3) : Symbolique de la Roja... Très bon début, il a jailli pour imposer sa vivacité entre les lignes, en portant le jeu vers l'avant, et puis plus rien... Logiquement remplacé.

Silva (3) : David n'était tout simplement pas dedans aujourd'hui. Pas forcément mauvais. Pas plus que son talent ne soit remis en cause, mais il a beaucoup raté ou du moins tout mal assuré (passes, centres tirs). Pas dans le rythme, pas dans le tempo, ça arrive... Logiquement remplacé.

Villa (4) : Difficilement trouvable, fébrile sur ses prises de balle, perso sur les ballons chauds... Un raté surprenant en première : décalé à gauche à 6 mètres de la ligne, il expédie un centre-tir complètement foiré à l'extérieur de la cage. Totale décontraction ? Suffisance ? Sinon, bien sûr, une menace permanente, un poids pour la défense malgré ses bons appels dans le dos ou en profondeur. Et puis les Espagnols ont abusé des centres aériens : les Suisses se sont goinfrés de balles hautes et ont tout ramassé de la tête. Atavisme espagnol quand plus rien ne va : balancer en l'air sur Hierro, Ivan Campo, Raul, Butragueno, Santillana ?

Iniesta (4) : Immense erreur de l'avoir fait jouer ce soir alors qu'il était convalescent ? Il est sorti sur blessure et ça avait l'air sérieux (76ème)... Il a manqué de vitesse, d'imagination, préférant centrer plutôt que de combiner. Ceci dit, c'était bien trop statique autour de lui. Et puis encore cette “suffisance” : un tir aux 16 mètres sur renvoi bien envoyé mais frappé trop facile : juste à ras du poteau. Le genre de truc qu'il met au fond d'habitude.

Remplaçants

Torres (5) : A remplacé Busquets à la 61ème. Bonne entrée d'El Nino, avec une bonne frappe au-dessus six minutes plus tard. Il était censé jouer les ballons de la tête sur les innombrables centres des dernières 20 minutes, mais il sort de blessure, et il n'a pas récupéré cette explosivité et ce coup de rein propres à faire la différence.

Jesus Navas (6) : A remplacé David Silva à la 61ème. Très bonne entrée du Sévillan qui a apporté vitesse et déséquilibre à droite. Mais on avait l'impression qu'il était le seul à vouloir speeder vraiment, vu la “tranquillité” incohérente de ses partenaires... et de Del Bosque, plus « spectateur admiratif et souriant (sic) » de son équipe que manœuvrier vigilant. Attention à la désillusion, Vicente !

Pedro (0) : A remplacé Iniesta à la 77ème. Tout faux, le Pedro. Il a voulu jouer au Sauveur de la Nation en jouant perso comme un vulgaire Hatem sur le côté gauche. A perdu plein de ballons dans des duels mal négociés....


RÉVEILLEZ-VOUS LES ESPAGNOLS ! LA COUPE DU MONDE A COMMENCE !... RÉVEILLEZ-VOUS LES ESPAGNOLS ! LA COUPE DU MONDE A COMMENCE !... RÉVEILLEZ-VOUS LES ESPAGNOLS ! LA COUPE DU MONDE A COMMENCE !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Renseignez-vous les gars, Iniesta ne met jamais au fond d'habitude comme vous l'affirmez.
Si vous étiez plus professionnels vous sauriez que Don Andrés n'a marqué qu'un seul but depuis celui inscrit à Stamford Bridge en avril ...2009.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1