En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // AS Monaco-PSG (3-1)

Les notes de l'AS Monaco

Grâce à un milieu de terrain très dense emmené par Bakayoko et Sidibé, les Monégasques ont réalisé le premier mini-exploit de la saison.

Modififié

AS Monaco


Subašić (6,5) : Grâce à ses membres gigantesques et à sa solidité sur ses appuis, il paraît invincible. « Suba, Suba, c'est lui, le marsupilami. »

Raggi (6) : Cela fait maintenant quatre saisons qu'il résiste. À droite, à gauche ou dans l'axe, l'Italien est toujours là, inamovible. Et il a rappelé pourquoi encore une fois ce soir.

Glik (7) : Comme ton lit convertible, il n'est pas très esthétique. Kamil, c'est dans la relance, le lit, c'est à cause du gros trou au milieu qui te fait mal au dos. Mais il fera toujours l'affaire, car il est terriblement efficace pour se reposer. Glik-Glak.

Jemerson (6,5) : Il n'a pas le palmarès d'Emerson, ni la classe naturelle d'Issam Jemâa, mais c'est quand même un très bon footballeur.

Mendy (6) : Son passage de Marseille à Monaco lui a déjà au moins appris une chose : arrêter les tentatives de petits ponts dans son propre camp. Et c'est déjà pas mal.

Sidibé (7) : Grâce à Leonardo le bétonneur et à Layvin le libertin, il a eu l'occasion de se découvrir un nouveau rôle : celui de milieu droit. Et voilà un couteau suisse de plus pour les Monégasques.

Fabinho (8) : Comme le nombre de penaltys qu'il a inscrits en Ligue 1, pour autant de tentatives. Plutôt solide dans sa tête, petit Fabien.

Moutinho (6,5) : En marquant le premier but sur une belle reprise et en régulant le tempo, il a fait le boulot sans être flamboyant. Comme d'habitude.

Bakayoko (8,1) : Comme quoi, on peut s'appeler Bakayoko et très bien jouer au football (mais si, on t'aime Ibrahima). Incroyablement costaud, ses grosses sorties balle au pied sont impressionnantes. Encore une belle plus-value en perspective pour l'ASM.

Bernardo Silva (6) : Transparent en première mi-temps quand son équipe était bien, bien plus incisif en seconde quand ses coéquipiers étaient dans le dur. Un mec à contre-courant, un vrai hipster portugais, quoi. Remplacé par Boschilia dans les arrêts de jeu, qui a pu participer à la fête.

Germain (6) : Jamais avare d'appels, il a réussi l'exploit de livrer un très bon match malgré le très peu de ballons reçus. Plus heureux que son ancien pote de Nice qui a dû se contenter des miettes en face. Remplacé par Dirar à la 79e, dont le sprint sur le troisième but a été, mine de rien, décisif.



Par Kévin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ligue 1 - J3
AS Monaco - PSG (3-1)
Le debrief




Dans cet article


Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88