En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr.B
  3. // Angleterre-Galles (2-1)

Les notes de l'Angleterre

Modififié

Angleterre



Hart (3) : Coup franc pour l'équipe de France. La star de l'équipe pose le ballon. C'est lui le spécialiste. Le gardien espagnol est placé. La frappe est belle, mais pas irrésistible. Le gardien est sur la trajectoire, il va l'arrêter, c'est sûr. Et hop, ça finit au fond des filets. Joe Hartconada.

Walker (6,5) : Le marcheur a beaucoup couru. Des bonnes montées, mais des centres au troisième poteau. Un clin d'œil à Bernard Mendy, le grand pont sur Roberto Carlos en moins.

Cahill (6) : C'est sympa de la part d'Olivier Giroud d'être venu mettre des têtes pour l'Angleterre.

Smalling (6) : C'est sympa de la part de Guillaume Hoarau d'être venu mettre des têtes pour l'Angleterre.

Rose (6) : Plus dur sur l'homme que Lindsay, moins chargé qu'Axl, Danny a été explosif sur son côté gauche. Danny Boom.

Dier (4) : C'est toujours pour dur pour Eric quand Ramsey est là.

Alli (4) : Alli au pays des mineurs est vachement plus trash que celui au pays des Merveilles. Un peu de baston, peu de ballons. Vole comme le Germanwings, pique comme du lait.


Rooney (6,66) : Même s'il a l'air d'avoir désormais 47 ans et une tête de gardien des enfers, Wayne a sorti un match de patron. Ses gestes ont souvent permis de lancer des actions, même s'il a toujours manqué un petit quelque chose. Maintenant, il ne lui reste plus qu'à marquer au dernier match pour emmener l'Angleterre au paradis. StairWayne to Heaven.

Lallana (6,5) : L'un des seuls à avoir tenté d'apporter un peu de mélodie dans une équipe qui ressemblait à un sacré brouhaha inaudible. Lallana del Rey.

Sterling (3) : Un poulet sans tête. Il court tout droit, il ne lève pas la tête, et sa seule occasion, il la vendange six mètres au-dessus des cages. Hodgson a épousé une ombre. Francis Husterling. Remplacé par Sturridge (7) qui rentre, dribble, centre pour Vardy, dribble encore, rate, dribble, marque, fait la vague. Propre.

Kane (4) : Non seulement le mec n'a pas encore marqué lors de cet Euro, mais il n'a carrément pas cadré la moindre tentative. Kane louche. Remplacé par Vardy (6), qui a fait un joli tour de magie : rester caché pendant 45 minutes, et n'apparaître que dix secondes pour marquer. Vardy Copperfield.

Par Swann Borsellino et Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 14 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 88 mercredi 21 février Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 mercredi 21 février 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 mercredi 21 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
À lire ensuite
Les bons tuyaux d'Antonio