Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Chelsea/OM (2-0)

Les notes de Chelsea/OM

« Y'avait pas photo ! » , comme disait Cartier-Bresson.

CHELSEA

Cech (6) : Un match typique pour gardiens... En principe, Cech aurait dû faire deux toiles fatales qui auraient permis à l'OM de créer la surprise (2-2). Du coup, on aurait moqué son casque, son accent à couper au couteau, les sommes démentielles qu'il perd aux courses, une paternité cachée aux USA, la fois où il s'était déguisé en Cendrillon, ses factures de téléphone impayées, ses diplômes d'Histoire médiévale falsifiés, son admiration pour George Bush Senior, la lettre d'amour écrite à Julia Roberts, etc... Même pas. Petr a été bon, sobre, efficace, sérieux, appliqué, bon époux, bon père, bon catholique.

Ivanovic (6) : On résume : sur son côté y avait Heinze, Cheyrou et Brandao. Il les a contenus. Ensuite Valbuena et Ayew sont entrés. Il les a bouffés. Au match retour, il marquera aussi sur corner. On le jure sur la tête de Vidic !

Terry (7) : Un mec qui a cocufié son coéquipier (Wayne Bridge) ne peut pas être foncièrement mauvais. A preuve encore, le but le plus vicelard de l'année d'un petit exter du gauche sur corner (7ème). Quatre nouveaux cocus d'un seul coup sur une balle qui suce le poteau : Diawara lâché, Gignac doublé, Cheyrou mystifié, Mandanda battu... Alors sucer, c'est tromper ? Ben ouais, forcément.

Alex (8) : Vers la fin de l'entraînement, Alex a travaillé un peu sa frappe. Il a salement démonté le poteau gauche de Mandanda d'un missile intercontinentale sur coup-franc (65ème). Par respect de l'outil de travail, il n'a plus tiré au but : le matériel, c'est sacré... C'est aussi à ça qu'on reconnaît les grands clubs.

Cole (7) : OK, parfois un peu en retard dans le replacement défensif. Ça, c'est le défaut classique des anciens attaquants (quand il était plus jeune) reconvertis en latéraux. Et puis de toute façon, c'est pas du tout pour cette raison que Cheryl a demandé le divorce.

Mikel (7) : John Obi, on l'avait déjà repéré avec le Nigeria à la CAN 2006. Trop fort. Il avait 18 ans... Là, il en a 23. Encore plus fort. Obi “Nickel”.

Essien (7) : Mickael is back ! Imbattable dans les duels, intelligent dans l'orientation du jeu (vers l'avant !). Petit rappel : quand il jouait à Lyon, c'était la putain d'époque où on se demandait toujours qui finirait deuxième du championnat derrière l'OL. Nostalgie rhodanienne...

Zirkhov (7) : Dans l'URSS pourrie où y a que le KGB qui fonctionnait à peu près bien, Zihrkov aurait été agent de liaison et de transmission de première classe. Discret et efficace... A Chelsea, Zihrkov est un agent de liaison et de transmission indispensable dans le triangle qu'il forme avec Malouda et Cole. Discret et efficace.

Kakuta (4) : « Calcutta, j'la calcule pas / Quand j'fais la bombe à Bombay / Kakuta, j'le calcule pas / Quand j' fais la nique à Monique » (“Personne à droite”, morceau de Philippe Katherine – 2006).

Anelka (7) : Quand Nicolas Anelka avait dézonné contre l'Eire en barrages aller à Dublin (1-0, but de Niko), il avait été très bon. Après, avec les Bleus, son dézonnage systématique avait énervé. A Chelsea, il décroche un max, passe de droite à gauche, recule, repart dans l'axe sans que le jeu de Chelsea n'en souffre. Et en plus il marque... Retournement de veste assumé : et si ce type-là était un génie incompris ?

Malouda (7) : Et là, soudain... La révélation ! Florent est le joueur le plus hyper collectif de la planète foot. Et pas du tout une “individualité” chargée de faire la différence à lui tout seul dans son couloir. L'héritier unique du Jeu à la Nantaise, c'est lui. Allez, Suaudeau : reconnais ton fils !

Remplaçants

Ramires (5) : A remplacé Kakuta à la 61ème. « Calcutta, j'la calcule pas / Quand j'fais la bombe à Bombay / Kakuta, j'le calcule pas / Quand j'dis laisse ! à Ramires ! » . (“Personne à droite”, morceau de Philippe Katherine – 2006)

Sturridge (5) : A remplacé Zirkhov à la 73ème. Rapide.

Mc Eachran (?) : A remplacé Obi Mikel à la 88ème. Un kid de 17 ans, Anglais avec sûrement des racines irlandaises. Bien vu : faut toujours au moins un Celte dans les grands clubs anglais. Ancelotti a tout compris.

[page]MARSEILLE

Mandanda (5) : Un match typique pour gardiens... En principe, il aurait dû créer l'exploit qui aurait permis à l'OM de créer l'exploit (0-0). Une détente vertigineuse pour sauver la balle de Terry à ras du poteau, un arrêt du tibia sur le péno de Anelka, le capitanat pour un type si jeune et si mature, la fois où il avait sauvé trois enfants de la noyade sur la plage du Prado, la fois où on l'avait accusé d'avoir cambriolé la maison de Niang alors qu'il était innocent, les 80% de ses revenus qu'il file recta à l'UNICEF (soit deux fois plus que le Barça), etc... Même pas. Steve a été bon, sobre, sérieux, appliqué, bon époux, bon père, bon frère, bon oncle, bon fils. Bon catholique. Mais ça a pas suffi.

Kaboré (4) : Avec le temps, on avait oublié qu'avant Bonnart, en latéral droit, y'avait eu...hum... Zubar, Faty... et...Hum... Kaboré... Des temps difficiles... Comme hier soir à Stamford Bridge.

Diawara (4) : Colmater les voies d'eau à droite et contrer de plein fouet en pleine face dans l'axe because Cissé et Cheyrou liquéfiés, ça faisait trop pour Soulé. Voyez Eric Woerth tout occupé à sa réforme des retraites, et avec en plus 40 juges au cul...

Mbia (4) : La main qui provoque le péno ? On s'en fout : c'était involontaire. Les trous dans l'axe ? Pas faux, mais ça coulait déjà au milieu. Alors ? Alors Stéphane n'est plus “dedans”. Jouer défenseur axial à l'OM, Stéphane ne veut plus : ça se voit. Dans un groupe de reggae, tenir la basse juste pour dépanner, ça le fait jamais trop longtemps...


Heinze (5) : Bon, en face y avait Kakuta, ça laissait de la marge. Gaby a fait son match... OK, avec la grinta tu déplaces des montagnes, mais tu détournes pas des fleuves. Et comme Chelsea hier, soir c'était le Mississippi multiplié par le Yang-Tsé puissance Nil avec la force du Niagara, pffff...

Lucho (5) : Plutôt bon dans l'organisation et dans les ballons grattés, mais pas toujours la grosse disponibilité du niveau Ligue des Champions. Pas de mouvements devant et pas de soutien derrière. Aussi seul que De Gaulle en 1940 : « Ici, Londres... Les Français parlent aux Français » ...

Cissé (4) : En L1, avant de traverser, t'as tout ton temps pour regarder à droite et regarder à gauche. En C1, les bagnoles te fauchent sur le trottoir à 200 à l'heure !

Cheyrou (4) : Largué dans l'entrejeu. Le genre de match où on comprend pourquoi Deschamps lui avait préféré Kaboré et pourquoi il n'a pas été appelé en équipe de France. Il y a un pallier au plus haut niveau que Benoît n'arrive décidément pas à passer. Ceci dit, son frangin Bruno joue à Famagouste (Chypre). Euh, non ! Y joue à Nantes...

Rémy (3) : Il a essayé à droite. No way ! Alors il a permuté à gauche. No way ! Il a tout tenté. No way ! En musicologie, c'est à peu près ça la définition du Blues.

Gignac (2) : « Attends, José ! Moi, c'est Luis Fabiano que je voulais en pointe ! Je te l'avais dit, à toi et à Dassier de mes c...! Tu comprends maintenant ce que c'est le niveau Ligue des Champions ? Et puis, Mamade, José !? Tu comprends la connerie de l'avoir laissé partir chez les Kebabs ??? »

Brandao (3) : « Oh, Didier ! Et Hatem, hein ?!... Tu crois pas qu'il aurait été utile ce soir ? Ma parole, il lui aurait ouvert le cul au gros Yougo-là, le Ivanotovitche ! » .

Remplaçants

Ayew (5) : A remplacé Cheyrou à la 59ème. On a vu la différence avec Cheyrou. Mais c'est tout.

Valbuena (5) : A remplacé Gignac à la 59ème. Aurait dû débuter la partie because Rémy n'avait pas les jambes. Mais contre Chelsea, avoir les jambes, ça suffit pas.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi