En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Barcelone-Atlético (1-1)

Les notes de Barcelone

Dominateurs face à des Colchoneros qui leur ont laissé le contrôle du ballon, les Barcelonais croyaient avoir fait le plus dur en ouvrant le score. Mais la sortie de Lionel Messi sur blessure, suivie d'une glissade de Javier Mascherano, ont remis l'Atlético dans le match.

Modififié

FC Barcelone



Marc-André ter Stegen (5,5) : Presque jamais dérangé dans ses bois, le portier allemand a passé une soirée tranquille. « Il est où ce Dédé ? Dééééédééééééééé ! » 
 Mais il a suffi d'une fois. Au vrai, Ángel Correa lui est tombé dessus par hasard. La chance au tirage pour l'Argentin.

Correa offre un point à l’Atlético

Sergi Roberto (7) : Acharné défensivement, pas avare non plus de courses dans son couloir droit pour porter le danger offensivement. Encore un gros match pour la relève catalane. Le Sergent Roberto.

Gerard Piqué (6) : Autoritaire, il veillait au grain pour protéger son gardien des coups de Grizou. Cependant, n'a pas su ajuster la mire pour placer un coup de tête gagnant dans la surface adverse. Tentera une vraie tête piquée la prochaine fois.

Javier Mascherano (7-3 à la 60e) : Souverain pendant une heure, l’Argentin a même dépouillé Gameiro d’une balle de but in extremis. Et puis, il a glissé, laissant le champ libre à Ángel Correa pour égaliser. On appelle ça une Gerrard.

Jordi Alba (6) : Sur le terrain, il n'hésite pas à aller dénoncer un joueur à l'arbitre. En cours, c'était le genre d'élève à sortir le classeur au moment du DST pour t'empêcher de copier sur lui. Salaud !

Andrés Iniesta (7,5) : « Ne te vante pas de ta technique, du prestige de ton maître ou de la perfection de ton style... Mieux vaut œuvrer dans l'ombre pour arriver à ses fins... » Alors, Andrés a pris le ballon le long de la touche, et a déposé un amour de centre sur son Croate préféré.

Sergio Busquets (6) : Luis Enrique a dû le remplacer peu après la pause par André Gomes. Tiens, l'Atlético a marqué dans la foulée.

Ivan Rakitić (7,5) : Auteur du premier but, Ivan c’est assurément le bon pote sur qui tu peux compter quand tu en as vraiment besoin.

Lionel Messi (7,5) : De prime abord, on aurait dit qu'il se grattait les couilles. Mais non, c'était les adducteurs. Messi a dû céder sa place à Arda Turan à la 59e alors qu'il était le patron sur le terrain. Un seul être vous manque, ou plutôt deux sans Busquets...


Luis Suárez (6) : Empêtré dans un bloc de neuf défenseurs, El Pistolero s'est procuré peu d'occasions. Mais Luis sue, offre son corps à la science et délivre un pressing de chien galeux, comme d'habitude.

Neymar (6,5) : Apparemment, l'arbitre n'avait prévu de siffler aucune faute commise sur le champion olympique. Pour protester contre sa nouvelle coupe de cheveux, assurément.

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga



    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 57 minutes Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 4 il y a 2 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 1
    Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59