En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // OM/Lille (1-2)

Les notes d'OM-Lille

Super match de Ligue 1, avec du suspense et de la technique comme on en voit rarement. Pour que ça marche à ce point, il n'y a pas de secret, il faut de bons élèves et de mauvais.

Modififié
MOTEURS DE LA CLASSE

Frau (9) : Ça fait combien de temps, hein, que les médias ne s'en étaient plus donné à cœur joie en mettant PAF dans leurs titres ?

Hazard (8) : En pleine bourre, il a fini de convaincre ceux qui pensaient qu'il lui manquait encore quelque chose. Toujours aussi rapide et technique, il a aussi été percutant de bout en bout. Ah, et il a marqué un but splendide de 35 mètres.

Mavuba (7,5) : Le milieu de terrain lui appartenait. Il a harcelé qui il fallait comme il fallait. En même temps, on sentait qu'il devait être plus en difficulté dans cet exercice à l'entraînement.

Cabaye (7) : Il serait argentin et aurait des tatouages sur un peu tout le corps, on se palucherait sur ses ouvertures lumineuses. En plus, il frappe au but. Et il rayonne dans les duels au milieu de terrain.

R.Garcia (7) : Il l'a fait remarquer à la fin du match : le but décisif des Dogues, c'est un centre d'Emerson, une présence au premier poteau de Tulio et un tir de Frau. Le coaching mon pote...

Chedjou (7) : De la relance classe derrière et des montées percutantes. M'Bia et Diawara dans le même corps. Et en forme en plus !

A.Ayew (7) : Le meilleur Marseillais et de loin. Percées, prises de balle autoritaires, dribbles, décalages... Bref, le seul qui met du rythme dans le jeu olympien.

ÉLÈVES ASSIDUS

Fanni (6) : L'autre consolation marseillaise : très volontaire sur son côté, il a aussi fait le métier dans la surface sur Gervinho. Auteur d'une faute sur l'Ivoirien qui aurait dû valoir un pénalty...

Rami (6) : Gêné en début de match par le pressing marseillais, il a ensuite fait son boulot proprement.

Béria (6) : Il fallait voir comment il boitait à la fin du match, lorsqu'il a fallu rejoindre le car. Un joueur qui serre les dents sur le terrain, c'est tellement rare de nos jours.

Sow (6) : Moins adroit qu'à l'accoutumée, notamment lors d'un face à face complètement gâché face à Mandanda, il a quand même eu des gestes qui ne trompent pas. Diawara a souffert.

J.Ayew (6) : Il a fait une percée toute en vitesse, en outsider. Comme il est arrivé jusqu'à la surface, on a commencé à se dire qu'il allait le faire, le con, mais il a finalement buté sur l'arrière-garde lilloise.

Mandanda (6) : Il n'a toujours rien à se reprocher, c'est toujours la référence en France cette saison. Sauf que lors de sa première saison à l'OM, il aurait au moins sorti un des buts, d'une parade d'un autre monde.

Gervinho (6) : L'Ivoirien s'est fait l'écho du Belge sur son côté. Mais en se montrant plus efficace dans le dernier geste, il aurait plié le match.

PEUVENT MIEUX FAIRE

Balmont (5) : Certes il a fait un bon match. Mais l'image qu'on retiendra de lui, c'est lorsqu'il se fait marcher dessus par André Ayew en première mi-temps. Pour un mec qui a une tronche d'agent de sécurité, ça fait tache.

Rémy (5) : Ok, il a encore marqué. Mais positionné à droite, Rémy n'avait rien d'un ailier. Il n'a fait aucun appel devant. Au mieux, il fait un bon contrôle, provoque la faute de son adversaire direct. Mais il n'est jamais capable d'en éliminer un. A Lille, il ne serait pas sur la feuille de match.



Brandao (5) : Soyons clair, l'OM jouait en 4-5-1, pas en 4-3-3. Dès lors, pourquoi le mettre sur le terrain si c'est pour lui demander de faire ce que faisait Thierry Henry au sommet de son art ? Et c'est quand les renforts arrivent qu'on le fait sortir. Courage...


Gignac (5) : Son entrée coïncide avec le réveil marseillais. Sur son premier ballon, il a fracassé Rami. Mais en fin de match, il a encore voulu faire le malin tout seul du pointu et foiré une des rares occases olympiennes.

Debuchy (5) : Encore très bon quand il s'agit de déborder dans son couloir. Oui mais la relance de la tête dans les pieds de Loïc Rémy, il ne fallait pas.

M'Bia (5) : Comme un symbole, en début de match, il rate une relance, la faute à un trop plein d'assurance, puis s'en prend à l'assistant, comme si c'était de sa faute.

Cissé (5) : A couvert M'Bia et Diawara lors de leurs montées. Ouais et après ?

Diawara (5) : Grande bouche avant, petit bras pendant. Et puis il aurait dû être expulsé en fin de match.


SUR LA MAUVAISE PENTE

Kaboré (4) : A la neuvième minute, quand Hazard reçoit le ballon, il se dit que ce n'est pas grave s'il n'est pas à côté, que le Belge va partir s'empaler dans sa charnière. Raté, il a frappé. Et marqué.

Lucho (4) : Inexistant et enfin sorti par Deschamps. Pour une blessure parait-il... La fin de l'état de grâce ?

Heinze (3) : Totalement carbonisé. Il doit avoir de sacrés dossiers sur Deschamps pour pouvoir se cocher lui-même sur les feuilles de match à chaque fois.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88
À lire ensuite
L'Inter force 5