1. //
  2. // OM/Bordeaux (2-1)

Les notes d'OM-Bordeaux

L'important, c'est les 3 points pour Marseille. Car pour le reste, le match du dimanche soir fut 90+3 minutes de trivial football.

Modififié
0 3
MARSEILLE


Mandanda (5) : Quelques soucis sur les sorties aériennes. Sinon bonne maîtrise de l'art du six mètres.

Taïwo (6) : Découverte de la soirée. Le Nigérian a un pied droit. Il lui sert à centrer. Défensivement, son physique l'autorise à quelques errements défensifs.

Heinze (5) : Roublard, l'Argentin s'en sort toujours, malgré des insuffisances évidentes, grâce à son expérience, sa tchatche et son coup d'épaule légendaire.

Diawara (4) : Coupable d'une faute bête sur Maazou, il offre un penalty à Bordeaux et un dernier quart d'heure plein de sueurs froides au Vélodrome. Sans cela, sa prestation globale fut du même acabit que celle de son voisin Gabriel. Tout en bluff et en plaque de chocolat.

Fanni (5) : Monstre physique mais zombie technique. Ben Khalfallah n'est jamais passé, mais lui non plus.

Gignac (5) : L'interrogation de la minute zéro : que vaut Gignac sur l'aile gauche ? Pas mieux qu'au centre mais moins bon qu'à droite. Son positionnement sur sa reprise de but. Il faudra en revanche repasser l'examen de la conduite de balle qui finit inexorablement sa route en six mètres.

Ayew (7) : D'abord de la percussion, ensuite une présence corporelle au milieu et enfin une dextérité dans la passe. Benoît Cheyrou a du souci à se faire.

Cissé (6) : La main invisible d'Adam Smith, c'est lui. Doudou ou l'unique régulateur imperceptible à l'œil nu de l'ensemble phocéen.

Lucho (5) : Premier ballon après dix minutes de jeu. Puis la lumière ne fut pas. Seul éclair dans la nuit, un tacle bien senti sur la ligne de six mètres qui aurait dû amener le 3 à 0 de Valbuena.

Valbuena (6) : Ses petits pics gélifiés, Petit Vélo les a comme d'habitude laissés trainer dans les interstices. Comme pour sa passe D sur le but de Brandao. Diablotin !

Brandao (5) : Les coudes et les bras sont interdits. Les crampons en avant aussi. Le raffut, c'est pas du foot, mais du rugby. Et la bouche doit rester fermée. Sinon Brandao, c'est un but (du droit) marqué contre un but (ouvert) vendangé. D'où des sifflets un peu sévères pour sa sortie.

[page]
BORDEAUX

Carrasso (4) : L'expression dit que la lumière ne peut briller que dans l'obscurité. Eh bien pas cette fois.

Trémoulinas (4) : Ses deux faits du match : un geste hasardeux à la 8ème et un tacle dangereux à la 35ème. Le chouchou de Laurent Blanc est porté disparu depuis un an maintenant.

Ciani (3) : Aux fraises. Oublie DD dans son dos sur le premier but. Problème d'orthophonie dans la lecture du jeu sur le second. Jean Michel Larqué a dû se régaler la chique.

Fernando (4) : Aux choux. En témoigne son placement scabreux sur le doublé capoté de Brandao.

L. Sané (4) : Pas trop inquiété par Gignac, Ludovic de son vrai prénom s'est accommodé de ce simple marquage. Une prestation de tire-au-flanc.

S. Sané (3) : Sorti à la mi-temps, car comme son frère, il est défenseur et non milieu de terrain. On ne reprendra plus Jean Tigana à planter le mètre 94 de Salif dans cet entre-deux là.

Plasil (4) : N'a pas perdu le ballon. Problème : son taf, c'est aussi de le donner, si possible sous forme de caviar à l'attaquant.

A.Diarra (4) : Attendu pour son retour, Alou Diarra a décidé de reporter sa rentrée à la prochaine journée. Mal à propos, le capitaine s'est fendu de nombreuses approximations, dont quelques belles passes dans les pieds adverses.

Ben Khalfallah (4) : N'a pas une seule fois tenté le un-contre-un et s'est contenté de jouer latéralement. Le Mondial de handball, c'est pas qu'en Suède que ça se passe.

Diabaté (5) : On attendait Modeste et on a gagné au change. A réussi l'exploit de tutoyer de la tête Heinze et Diawara. Ses mauvais contrôles cependant sont venus cochonner son bon positionnement.

Gouffran (4) : Physiquement mangé par Taïwo. L'énigme Yoan n'est toujours pas levée.

A lire : Le résumé du match

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Ses pics gélifiés, Valbuena les a laissé".... Vous ne voyez pas une faute ici So Foot ?
C'est un joueur de foot le mec derrière Valbuena?
Il est monstrueux.
Qui est-ce?
cramique:
sané (le grand)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Signé Gignac et Brandao
0 3