En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Angers-PSG (0-1)

Les notes d'Angers

Grâce à un bloc ultra-solide et à un Karl Toko Ekambi en mode pile électrique, les Angevins ont longtemps fait douter Paris. Avant de craquer bêtement à la toute dernière minute.

Modififié

SCO Angers



Letellier (6) : À chaque fois qu'ils ont été effrayés, les petits lapins angevins ont pu se réfugier dans ses bras sûrs. Alexandre, le terrier.

Cissokho (4) : Risque de très mal dormir pendant quelques jours. Cisso K.O.

Traoré (6,5) : Un arbre centenaire. Solide, bien ancré dans le sol, large de tronc, imbougeable, imperturbable.

Thomas (5) : Vu ses yeux rougis de larmes, Romain aurait bien besoin de se confier auprès d'Evelyne pour digérer la pilule. Il n'est pas venu là pour souffrir, ok ?

Manceau (4) : Cherche encore à passer la ligne médiane dans son couloir gauche. Mais Serge Aurier continue de le recaler, tel un videur de boîte qui profite de son petit pouvoir.

Ndoye (5) : Le bulldozer est un tracteur à chenilles muni d'une lame frontale. L'outil de terrassement est une lame profilée portée par deux bras articulés qu'un mécanisme hydraulique permet de rabaisser ou de relever. Mais surtout, le bulldozer porte un maillot noir et blanc et se fait appeler Cheikh Ndoye.

Santamaria (5,5) : Posté devant la défense, il a parfaitement assumé son rôle de navire amiral de l'expédition angevine. Bien calée entre la Niña Mangani et la Pinta Ndoye, la Santamaria a bien dirigé les opérations. Avant, malheureusement, de faire naufrage en fin de seconde période. Remplacé par Bérigaud dans les arrêts de jeu, qui a juste eu le temps d'entrer sur la pelouse.

Mangani (4,5) : Quand il va rentrer chez lui ce soir, il va constamment vérifier que Blaise Matuidi n'arrive pas à toute vitesse dans son dos pour lui chiper ses clefs. Le début de la paranoïa.

Pépé (5) : Pas mal chahuté par les Parisiens, Pépé a fait de la résistance, ne s'est pas laissé impressionner et a continué de dribbler coûte que coûte. Dommage pour lui que sa reprise limpide échoue sur le poteau. Remplacé à dix minutes de la fin par Tait, transparent.

Diedhiou (4) : Complètement esseulé sur le front de l'attaque du SCO, il a eu très peu de ballons à se mettre sous la dent, hormis des longs ballons à négocier de la tête. La sensation de voir un mec se débattre pour rester à la surface, avec une brique accrochée au pied. Remplacé par Bamba à l'heure de jeu. Bailar.

Toko Ekambi (7) : L'originalité de Zéro lorsqu'il s'agit de faire danser Marquinhos, le sens du collectif de Marx quand il se sacrifie pour défendre, la longévité de Lagerfeld quand il faut continuer le pressing jusqu'au bout du match. Bref, Karl Toko Ekambi a largement fait honneur au gang des Karl.


Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15