En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Coupe des confédérations
  3. // Bilan

Les nommés de la Coupe des confédérations

Le Brésil vainqueur, Torres meilleur buteur, Neymar meilleur joueur. Ça, c'est la FIFA qui distribue. Cependant, il reste des prix à prendre. Et pas des moindres.

Modififié
Ceux sur qui l'âge n'a aucune incidence. Bien au contraire.

Andrea Pirlo.
Gianluigi Buffon.
Júlio César.
John Obi Mikel (âge exact inconnu, dans le doute...).


Ceux à la rue dans leur club, mais patron en sélection.

Diego Lugano.
Júlio César.
Marama Vahirua.
Fernando Torres, pichichi.


Ceux qui sont venus en vacances. Avec des photos sur Instagram, des souvenirs, des claquettes et un tuba.

Lucas Moura.
Stephan El Shaarawy.
L'équipe de Tahiti.
Kobe Bryant.


Ceux qui gardent le sourire malgré tout.

Le football tahitien. 24 buts encaissés en trois matchs, les mecs sont quand même rentrés chez eux en héros. Limite adoubés.
Gerard Piqué. Il s'est fait humilier comme jamais en finale, mais sait que l'année prochaine, il jouera dans la même équipe que Neymar, Lionel Messi et Andrés Iniesta. Ça aide à relativiser.
José Mourinho, devant sa télé, quand il a regardé les matchs d'Iker Casillas tout en envoyant des SMS à Diego López.
Gianluigi Buffon, après sa séance de tirs au but contre l'Uruguay.


Ceux qui peuvent gagner le Ballon d'or sans gagner le moindre titre.

Neymar.
Keisuke Honda.
Mario Balotelli.
Sebastian Giovinco, parce que son surnom est le plus ridicule du monde : la fourmi atomique.


Ceux qui, quand tu les vois, tu trouves qu'ils ont une tête rigolote.

Fernando Muslera, dit le Recoba du pauvre.
Luis Suárez, dit Van Gogh.
Keisuke Honda, dit Sisqo. Le mec qui a fait une chanson sur un string.
Fred, dit Francis Perrin.
David Luiz, dit Rahan.


Ceux dont la réussite est un « FUCK » permanent à l'Europe

Luiz Felipe Scolari.
Fred.
Jô.
Xavier Gravelaine.


Ceux dont on sait depuis Football Manager 2010 qu'ils vont écœurer le monde.

Neymar.
Paulinho.
Edinson Cavani.
Mario Balotelli.



« Salut, j'ai soigné mes stats contre Tahiti, et toi, ça va ? »

Fernando Torres. Un quadruplé.
Abel Hernandez. Un quadruplé.
David Villa. Un triplé.
Nmandi Oduamadi. Un triplé.


Ceux dont la valeur a triplé en deux semaines.

Neymar.
Paulinho.
Fred.
Luis Suárez.


Les patrons de la saison

Luiz Gustavo et Dante : champions d'Allemagne, vainqueurs de la Coupe d'Allemagne et de la Ligue des champions, ainsi que la Coupe des confédérations.


Monsieur, à un moment, il faut partir. Si, si, j'insiste.

Álvaro Arbeloa.
Álvaro Arbeloa.
Álvaro Arbeloa.
Álvaro Arbeloa.



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7