Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Nantes (2-1)

Les nerfs marseillais tiennent face à Nantes

Rapidement pris à la gorge, les Marseillais ont su réagir dans un premier temps, et ont su résister à la pression dans un second. Une victoire qui fait du bien.

Modififié

Olympique de Marseille 2-1 FC Nantes

Buts : Njie (22e) et Gomis (53e) pour l'OM // Sala (2e) pour les Canaris

Les notes de Marseille

Bafétimbi Gomis est costaud dans la tête. Florian Thauvin a beau lui demander s'il veut lui laisser le penalty, le buteur marseillais sait ce qu'il a à faire. Il lui dit non de la tête, se saisit du ballon et le pose sur le petit rond blanc. Quelques pas d'élan, un regard vers Riou, et une grosse frappe en plein milieu des filets. Ça paraît simple de transformer un penalty parfois. Mais Dieu sait que celui-là n'était pas aussi facile qu'il n'y paraît. Impeccable dans le jeu, Gomis a pourtant beaucoup gâché ce soir, que ce soit du pied droit, du pied gauche ou de la tête. Mais il a eu les ressources de prendre ses responsabilités et donner l'avantage à l'OM. La panthère peut rugir une cinquième fois dans ce championnat, parce que cette fois-ci, ses coéquipiers auront la décence de ne pas craquer et de garder ce si précieux avantage.

Hilare Clinton


Pourtant, le début de match est catastrophique pour les Marseillais. Dans un brouillard rougeâtre de fumigènes, Emiliano Sala est là pour pousser laborieusement la balle dans les filets de Yohan Pelé, mettant fin par la même occasion à six mois de mutisme. Après la terrible défaite contre Rennes il y a trois jours, voilà l'OM mené dès la troisième minute dans un Vélodrome vide mais hostile. Alors qu'ils auraient pu s'effondrer mentalement, les hommes de Franck Passi réagissent vite et profitent de l'excès de zèle de leurs adversaires. En effet, après le but, les Nantais s'enflammeraient presque en tentant un pressing haut. Sauf qu'ils ne parviennent pas à gratter suffisamment de ballons et ont tendance à s'exposer plus qu'autre chose. Au grand dam de René Girard, qui exhorte ses hommes à se calmer.

Les Marseillais remportent énormément de duels et se créent rapidement beaucoup d'occasions, sans efficacité. Quand ils ne manquent pas le cadre comme Florian Thauvin sur reprise de volée, c'est Rémy Riou qui s'étend de tout son long face à Bafé Gomis, ou alors c'est Amine Harit qui sauve sur sa ligne devant Clinton Njie. Nantes tient un peu miraculeusement, jusqu'à ce que Njie parvienne enfin à prendre de la vitesse. Sur un grand une-deux avec Gomis, l'ancien de Tottenham se retrouve à percuter plein axe et croise suffisamment sa frappe pour faire trembler les filets. Quelques minutes plus tard, Gomis, très précieux dans les remises, manque un but qui semblait tout fait, tellement Riou se couche trop tôt dans son face-à-face.

La crotte au cul


Au retour des vestiaires, c'est un OM aux deux visages qui rentre sur la pelouse. Malgré un Rod Fanni étincelant pour son retour, on sent les Marseillais fébriles défensivement sur les rares contres nantais. En revanche, en phase offensive, Marseille se montre régulièrement menaçant, notamment grâce à un Thauvin remuant. D'ailleurs, c'est lui qui trouve Gomis sur corner, mais la panthère manque encore une fois de précision. Mais heureusement pour ses coéquipiers, l'ancien Lyonnais ne renonce jamais, et il a la lucidité nécessaire pour transformer un penalty qu'il est allé lui-même provoquer. Les Nantais ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes, eux qui n'attaquent absolument jamais le porteur de balle, laissant aux Marseillais le soin de tenir le ballon.

Mais les Olympiens restent fragiles dans la tête. En ce début de saison, à chaque fois qu'ils ont mené 2-1, ils ont fini par s'incliner. Alors encore une fois, ils commencent à lâcher inévitablement le contrôle du jeu et du ballon. L'entrée en jeu de Hubočan à la place de Cabella symbolise bien la peur de gagner qui saisit également Franck Passi. Et à force de reculer, les locaux commencent à concéder des occasions, comme cette frappe soudaine de Gillet sur la barre transversale. Recroquevillés devant leur but, les Marseillais sont au bord de la rupture, mais ne craquent pas. Et ils ne craqueront pas. Marseille a assuré l'essentiel, et finalement, avoir réussi à tenir dans la souffrance ne pourra que faire du bien mentalement.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici



    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 43 minutes Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital
    il y a 5 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 35 il y a 5 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 136

    Le Kiosque SO PRESS

    il y a 6 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 21
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 8
    À lire ensuite
    Les notes de Nantes