1. //
  2. // Match le plus haut de l'histoire

Les neiges du Kilimandjaro

Le 25 juin dernier, vingt-deux joueuses du monde entier ont maté le Kilimandjaro avant de jouer au foot à 5729 mètres d’altitude. Un projet aussi fou que sérieux, avec un nouveau record mondial à la clé. Homologué par la FIFA et le Guinness Book, le match le plus haut de l'histoire avait pour but de dénoncer les inégalités entre foot féminin et masculin. Retour sur un 0-0 au sommet.

Modififié
Grimper sur le toit de l’Afrique pour disputer un match de foot : l’idée est belle. Mais ce nouveau record du monde du match de foot le plus haut de l'histoire est tout sauf anecdotique. Orchestrée par l’association Equal Playing Field (EPF), l’expédition avait pour but de repousser une autre montagne, métaphorique : celle des inégalités entre le football féminin et son homologue masculin. Un combat résumé par Maggie Murphy, une des fondatrices d’EPF : « Tout ce qu’on veut, ce sont des opportunités, l’égalité et le respect. Ni plus ni moins. » Sandrine Dusang, unique joueuse française de l’aventure, complète : « On voulait montrer que, oui, les femmes peuvent réaliser de grandes choses, qu’on peut faire aussi bien, voire mieux que les hommes. »

Volcano FC vs Glacier FC


La mission Kilimandjaro naît alors dans l’esprit de Laura, membre d’EPF. L’objectif : emmener vingt-deux joueuses au sommet de l’Afrique, disputer un match et le faire homologuer par la FIFA. « Le Kilimandjaro, c’était un challenge sportif de base, et on avait entendu parler d’un grand cratère au sommet qui laissait assez de place pour tracer un vrai terrain de football » , explique Maggie. De là, l’équipe d’EPF lance son mercato pour attirer vingt-deux joueuses réparties en deux équipes aux noms de franchises américaines : Volcano FC vs Glacier FC. « Les équipes devaient être équilibrées entre des joueuses professionnelles et amatrices » , poursuit Maggie. Finalement, vingt nationalités représentées, avec des joueuses de dix-huit à soixante-six ans. Parmi elles, d’anciennes professionnelles reconnues comme Lory Lindsey, Rachel Unitt, Petra Landers ou Sandrine Dusang, qui confie avoir rejoint l’aventure « pour le défi sportif. C’est le genre de chose qu’on ne fait qu’une fois dans une vie. Alors le combo monter le Kilimandjaro, jouer un match de foot et entrer dans le Guinness tout en luttant pour l’égalité homme-femme dans le sport, c’est le summum. Vivre une telle expérience avec des joueuses du monde entier, ça ne pouvait qu’être fort, avec beaucoup d’échanges. Et ça l’a été... »


Quelques campagnes de crowfunding plus tard, EPF a amassé 46 000 dollars et lance le projet : départ prévu le 17 juin, après un match de préparation à Arusha, face à une sélection locale. Score final : 6-1, avec un but de Sandrine, défenseur durant sa carrière : «  C’était plus un match de préparation pour se mettre dans le bain. » Une compagnie tanzanienne gère la logistique de l’expédition. Autour des joueuses et des membres d’EPF, deux cent cinquante personnes sont mobilisées : « Il y avait beaucoup, beaucoup de gens avec nous, pour la cuisine, les sanitaires, les tentes, les porteurs... L’organisation était énorme. D’ailleurs, on a fait la fête tous ensemble après, avec pas mal de chants et de danses locales. C’était vraiment génial » , confesse Sandrine. « Le trek a duré neuf jours, avec sept de montée. On est parti doucement, avec trois-quatre heures de marche par jour, vraiment étape par étape. On dormait dans un camp chaque nuit, démonté et remonté par les porteurs de la compagnie. Ils partaient après nous le matin, et quand on arrivait, le camp était déjà reconstruit : c’est des fous ! Je n’ai aucune idée de comment ils faisaient. » Le 25 juin, l’objectif est atteint après un dernier effort intense, en témoigne Maggie : « Le moment le plus dur, c’était la montée finale, de nuit. On s’est réveillées à deux heures du matin pour partir à trois, et escalader plus de mille mètres pour arriver à huit. Il faisait super froid, on voyait d’autres groupes abandonner et redescendre, ça nous rendait nerveuse. Mais après six heures, on est arrivées au cratère et on a commencé à installer le terrain. » Le foot avant tout.

Manque d'oxygène, câlins et terrain sableux


Après sept jours de trek, et avant même d’aller jusqu’au sommet 183 mètres plus haut, place au jeu sur un terrain fabriqué pour l’occasion. « C’était une grande surface assez plane dans le cratère. Les lignes ont été tracées avec une poudre de fleurs, pour ne pas polluer, des vrais buts ont été montés sur le Kilimandjaro en pièces détachées et les poteaux de corner faits avec des drapeaux de l’association et des bâtons de marche. Le terrain n’était pas très large, mais juste ce qu’il faut pour être homologué. Il était quand même trop long à mon goût... » , plaisante Sandrine. Malgré l’absence totale de pelouse, le rectangle (pas) vert est homologué par la FIFA. Après une petite collation, le coup d’envoi de ce match historique est donné et accouche d’un « vrai bon 0-0 » , selon le communiqué de presse. Tout ça pour ça. Le record du but le plus haut en match officiel n’est donc pas battu, mais qu’importe pour Sandrine : « Je ne m’étais pas préparée à ça, le terrain n’était pas dur, c’était du sable. Pour frapper, on était pas mal embêtées. Mais quelque part, je ne suis pas déçue qu’il y ait eu match nul, même si ça aurait été plus sympa de faire 1-1 ou 2-2. Ça aurait fait deux records d’un coup avec un but, mais, honnêtement, c’est vraiment la faute de la surface sableuse. Il nous aurait fallu des joueuses de beach soccer. (rires) » L’éternelle excuse du terrain.


Les 5 729 mètres d’altitude n’ont pas non plus aidé les joueuses, qui ont plus marché que couru à cause du manque d’oxygène. Tant pis pour les buts, de toute façon, le spectacle était ailleurs d’après Sandrine : « Pendant le match, j’ai jeté quelques regards sur la vue : extraordinaire. À ce moment-là, on prend conscience d’où on se trouve. Juste au-dessus, c’est le sommet du Kilimandjaro. En bas, une mer de nuage. Et entre les deux, nous, en train de jouer au foot. J’ai senti qu’il se passait quelque chose. » Effectivement, il y a plus vilain comme stade. Le trio arbitral agréé FIFA renvoie donc les équipes aux vestiaires – c’est-à-dire par terre sur le bord du terrain – sur un score nul, vierge et frustrant. Mais l’essentiel est ailleurs, le défi rempli et l’émotion trop forte : « Peut-être que la fatigue a joué aussi, mais on a toutes pleuré ensemble. On s’est prises dans les bras et tout le monde se faisait des câlins. J’ai encore du mal à mettre des mots dessus. On a créé des liens forts pendant l’ascension. »

Après l'ascension, le tour du monde


À peine le temps de savourer avec les Tanzaniens présents que le trek entame les cent quatre-vingt-trois mètres le séparant du sommet du Kilimandjaro. La fin d’une aventure exceptionnelle, qui en ouvre une autre. « Maintenant, on espère avoir ouvert le débat sur les inégalités entre hommes et femmes dans le sport. On espère aussi que notre record va être célébré et qu’il inspirera les jeunes filles et garçons » , prophétise Maggie. Equal Playing Field et ses joueuses partiront bientôt pour un tour du monde de deux ans, jusqu'à la Coupe du monde 2019 en France. Au programme, des camps d’entraînement dans quinze pays autour du globe afin de « s’inscrire dans la continuité pour donner un vrai élan à la lutte » , selon Sandrine. Quelques semaines après l’ascension de l’Everest par un fan de Sheffield en phase terminale d’un cancer, le foot s’est donc une nouvelle fois invité sur un sommet légendaire. Une nouvelle mode ? Peut-être, mais surtout un moyen de prouver définitivement que les femmes n’ont rien à envier aux hommes selon Maggie : « On explique souvent aux femmes que ce qu’elles font n’a rien d’impressionnant comparé aux hommes, mais là, être les premières à le faire avec un record à la clé, ça démontre tout l’inverse. Beaucoup de personnes nous ont dit que nous étions folles de nous lancer dans ce projet. Peut-être. C’était incroyablement dur et même dangereux, donc on est encore plus fières de nous. » Elles peuvent. Même si les jaloux pourront toujours rétorquer que les hommes auraient marqué un but, eux.





Par Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Cela ne nous dit pas, si ces dames ont pris une petite pilule bleue pour mieux supporter l'altitude.
 //  10:07  //  Supporter des Pays-Bas
7 jours de montée c'est long, mais je suppose que c'était mieux de faire plus progressif en vue du match.
Et oui ya beaucoup de porteurs et co, il en faut en général 2 à 3 par personne de trek pour les tentes, la bouffe, l'eau...
Je les envie. Même si la neige du Kilimandjaro se réduit de jour en jour et ne sera bientôt qu'un souvenir.
Tu as fait le Kilimandjaro ?
J'ai un ami qui vit à Mayotte, on avait projeté de le faire, mais on a du renoncer face au coût exorbitant de l'expédition.
 //  10:38  //  Supporter des Pays-Bas
Oui, en août 2015.
Ca coute très cher c'est sur, mais ça vaut le coup.
Ah je veux bien te croire toof.
Le pb ne serait pas tant l'argent, mais plutôt que j'ai un rapport à la montagne qui ne se marie pas vraiment avec le barnum nécessaire à une telle expédition.
Sans vouloir paraitre pompeux, j'ai une certaine éthique de la montagne, même si je conçois sans aucune réserve la nécessité touristique et alimentaire de l'organisation du fonctionnement du parc abritant le kili.
Bref, tout ça pour dire que c'est un dilemme qui se pose: j'y vas où j'y vas voir pas...?
Pourtant, que la montagne est belle...
Je partage tes reticences pour l'aspect touristique de la montagnge, devoir supporter les abrutis qui laissent trainer leurs poubelles et hurlent des qu'il y a un peu d'echo ou des que la vue est belle, ca refroidit pas mal...

Par simple curiosite, l'ascension du Kilimandjaro se chiffre autour de quel prix ?
je ne sais pas le montant exact: mais une premiere estimation nous avait emmené mon pote et moi à plus de 5000 par tête.
on avait compté là dedans:
-le billet d'avion A-R
-le droit d'entrée au parc
-une équipe de porteur/accompagnateur (c'est là où mes réticences sont les plus vives).
-l'hébergement obligatoire (et très cher parce que y'a pas ou peu de concurrence de ce que j'ai pu voir).

et encore si tu passes par un organisme qui s'occupe de tout, ce chiffre peut grimper (ou pas remarque...)
Bon, vu le prix je ferai un crowd-funding si j'ai un cancer un jour, et sinon je vais me contenter de Google Images. Et surtout des endroits ou la montagne reste financierement accessible.
D'un seul coup les Alpes sont plus jolies...
 //  12:45  //  Supporter des Pays-Bas
Note : 1
@Boulaouane : je ne suis pas certain de ce que tu entends par "éthique", mais sache que le parc du Kili est hyper protégé et safe par rapport aux locaux, à la flore et les déchets.

Avec beaucoup de prétention, j'ai été dans quelques pays pas dégueu de par le monde, et le parc du Kili est de loin le plus propre que j'ai eu la chance de parcourir.

Les règles dans le parc sont hyper strictes, à l'extrême. Un exemple tout bête : on avait chacun une gourde en métal, et des bouteilles d'eau en plastique pour faire "réservoirs". On a pas pu les prendre, elles ont été jetées dès l'entrée du parc. Parce qu'ils ne veulent pas qu'on les jette pendant qu'on marche. Donc direction la boutique du poste de garde, qui vend des gourdes en plastique (solide) ou en métal, pour en avoir au moins deux chacun en tout.
On a rien laissé derrière nous à toutes les étapes, rien de rien, et sur tout le parcours, je crois avoir vu une fois ou deux max un mouchoir qui vole ou un morceau de plastique alimentaire, que les porteurs ont choppé au passage.

Pour info, si un touriste lache un déchet, c'est le guide qui paie. Et par "paie", il faut entendre : d'une amende lourde à la fin de la licende de guide. En gros, le mec est foutu. C'est injuste mais, comparativement à un système où "celui qui jette paie" mais qui est inapplicable au vu de la "richesse" du touriste dans un pays pauvre et des repercussions que ça pourrait avoir, ce système est hyper efficace et le parc entier du kili est d'une pureté hallucinante (surtout comparé à un paquet de pays d'Asie du sud).
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
 //  12:56  //  Supporter des Pays-Bas
Gné? 5000 quoi? dirams?
Non, c'est cher mais pas à ce point là.
Pour info, je suis passé par un organisme (l'UCPA) et j'ai payé 4500 tout compris (je dis bien tout), en incluant une semaine de safari juste avant.
Donc 5000 juste pour le kili, ya un truc qui cloche (ou alors les prix ont explosé depuis 2 ans).

Le vol AR je sais pas combien j'ai payé puisque c'était dans le pack, mais ça doit logiquement tourner entre 800 et 1300. Disons 1000 si tu pars hors saison.
Le droit d'entrée au parc c'est 800 dollars si je me souviens bien.
Les porteurs, c'est normalement 3 porteurs par personne, 20 dollars par jour par porteur, pour une durée moyenne de 7 jours, montée et descente inclus soit 3 x 20 x 7 = 420 dollars.
Le guide c'est 30 à 40 dollars par jour soit 280 dollars.
L'hébergement c'est des tentes hein, j'espère que personne t'a fait croire qu'il y avait des gites en pleine montagne (il yen a juste après les entrées/sorties du parc quand l'herbe est encore présente, et aussi au camp de base mais c'est réservé aux rangers et staff qui habitent sur place).
La location des tentes et matériel (dont bouteille d'oxygène au cas ou) + la bouffe pour toi et ton équipe, ça je sais pas du tout, mais hormis l'oxygène, ça doit pas couter un bras.
Reste ton propre matériel, cad une bonne tenue de rando, de bonnes chaussures mais ça dépend si tu es déjà un peu équipé ou pas. Sachant que ya pas besoin d'avoir une tenue ou du truc de pro, ya tout ce qu'il faut à Decathlon.

Mais même en additionnant tout ça, ça fait 2500, si on rajoute les éléments non chiffrables, tu dois peut être taper les 3500, mais tu vois qu'on est trèèèès loin des 5000.
 //  13:11  //  Supporter des Pays-Bas
J'ai additionné des dollars et des euros, mais c'est pas grave, on dira que c'est la fourchette haute (puisque dollar < euro). J'ai aussi oublié le transport de l'aéroport au parc, et d'autres petits extras du genre, mais ça ne change pas radicalement le budget.

Pour info, en partant, en guise de pourboire on a aussi laissé quelques affaires aux 45-50 porteurs qui nous avaient accompagné, et que le guide a réparti entre eux.

Et du coup 3500, je confirme que c'est cher (à peu près le double du prix de mes vacances "habituelles", mais 1) ça vaut vraiment le coup, et 2) c'est quand même pas inaccessible non plus, et 3) puis c'est le Kilimandjaro merde! :D

A noter quand même aussi, que, écrémage par les prix obligeant, il y a peu de monde là bas, et ce sont des gens très respectueux de l'endroit et qui ne font pas les cons, plus de chances de croiser des intellos et des profs que des candidats aux anges de la téléréalité (désolé pour le raccourci facile et moche mais c'est la vérité). Bref, pas de beaufs et de touristes "touristes". Que des randonneurs et des marcheurs.

Et il faut aussi savoir que tout le monde ne va pas au sommet. Sur 100 personnes qui arrivent au camp de base, seules 30 à 40 parviennent au sommet qui n'est pas "difficile" en soi, mais il faut :
- une bonne force mentale, la rando au global est franchement facile, mais la montée finale, de 2h à 9h du matin est vraiment très raide, et à un moment donné, c'est que le mental qui te porte
- un corps qui tient à peu près la route (pas besoin d'être un marathonien, mais faut un minimum) pour suivre le mental
- et surtout il faut ne pas être sujet au mal des montagnes et l'altitude qui dans le moins pire des cas te fait juste vomir et des maux de têtes, mais au pire te fait tomber dans les vapes voire halluciner. Et ça peut toucher n'importe qui, peu importe le physique, l'endurance etc.
merci toof pour tous ces renseignements.
j'ai chiffré à 5000 le voyage complet, pas seulement le trek de 7 jours.
tant qu' prendre un billet à plus de 1000 balles, autant y aller pour un mois. y'a le kili, mais pas que...on voulait faire un saut à zanzibar.
par éthique de la rando, j'e,ntends que je fais tout moi m^eme, j'organise mon trek, je porte ma bouffe, ma tente, mon réchaud et mes affaires diverses (fringues, affaires de toilettes, pharmacie, couchage, etc...). c'est comme ça que je conçois de randonner. je n'entendais pas par là un quelconque jugement de leur façon de gérer le truc.
après, l'idée de faire bosser les locaux me plaisait bien, d'autant que j'ai été très sensible à ce que tu évoques concernant la protection du parc. le hic, c'est que je suis trop juste financièrement pour me l'offrir (pour l'instant j'espère...).
 //  23:04  //  Supporter des Pays-Bas
Tu n'auras pas le choix, l'accès te sera refusé si tu n'es pas avec un guide local. Pour les mêmes raisons que celles exprimées avant.
En plus du fait que tout seul ça me parait hyper dangereux, à tous points de vue.
je suis aventureux mais pas fou, d'autant que je suis monté au dessus de 4000, mais jamais fait un 5000 ou plus.
Franchement c'est pas hyper différent.
A partir de 3000 tu as un cap, mais j'en ai pas senti après.
13 réponses à ce commentaire.
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 1
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 16 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 24 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47 vendredi 30 juin L'énorme frappe de Wendel avec Fluminense 2 vendredi 30 juin Hulk suspendu après avoir soutenu Oscar 24 vendredi 30 juin Benayoun offre la victoire au Beitar en barrage de Ligue Europa 21
À lire ensuite
Flower of Scott