1. // PSG Champion de France 2015-16

Les moments clés du titre du Paris Saint-Germain

Champion de France en mars, c’est fou. Parce que c’est l’hiver, quoi. Cette saison incroyable du Paris Saint-Germain s’est dessinée en plusieurs étapes. Retour en arrière sur un n’importe quoi comptable.

Modififié
1k 51

Juillet 2015, Ángel Di María débarque


Voilà deux ans que les deux parties se tournaient autour. Cette fois, c’est officiel. Ángel Di María est un joueur du PSG contre 63 millions d’euros. Vainqueur de la Ligue des champions en 2014 avec le Real Madrid, l’arrivée du gaucher avait été contrariée par le fair-play financier. Le PSG en règle avec l’autorité de la concurrence, voilà le meilleur pote de Lavezzi dans la capitale. C’est le gros coup de l’été en France et sans doute l’un des plus beaux en Europe. Au départ, l’homme est surtout là pour exhiber ses tatouages en Ligue des champions. Mais son apport en Ligue 1 est indéniable. Avec lui, le PSG s’est doté d’une mobylette capable de tout casser et de donner du caviar à la louche. Érection permanente.


Paris et Mandanda seuls au monde

Août 2015, 4 à la suite


Depuis l’arrivée de QSI, le PSG avait pris l’habitude de toujours caler au démarrage. Et le calendrier de ce début de saison était casse-gueule. Trois déplacements (Lille, Montpellier, Monaco) et la réception d’un promu (Gazélec). Surtout, le PSG n’avait jamais gagné son match d’ouverture depuis que l’argent coule à flot. Pas cette fois. En août, les hommes de Laurent Blanc vont faire mieux : ils vont faire un « perfect » . Quatre matchs, quatre victoires, aucun but encaissé avec, et en conclusion, une démonstration à Louis-II (3-0) avec la première passe décisive de Di María pour ses grands débuts en Ligue 1. Au soir du premier mois de compétition, le PSG est déjà en tête. Ça va trop vite pour la concurrence.

Septembre 2015, Boum je t’aTrapp


Recruté par des chemins de traverse, Kevin Trapp intrigue. Que vaut vraiment le gardien allemand du PSG qui a poussé Salvatore Sirigu sur la touche ? Après un premier mois de compétition sans but encaissé et sans trop de boulot, arrivent septembre et la Ligue des champions. On a envie de voir. On a vu. Contre Bordeaux, l’ancien de Francfort coûte la victoire à son équipe en se faisant enrhumer au pied par Khazri. Le PSG concède ses premiers points de la saison (2-2 au Parc des Princes contre Bordeaux). Et déjà, la première polémique, la fameuse guerre des goals. Cette boulette bordelaise ne sera pas sa dernière : Lyon, Angers, Bastia, Real Madrid, pire qu’un jogging Lacoste d’un lycéen des 90’s. Pas grave, Blanc assume les sautes de concentration de son gardien et le maintient dans les barres coûte que coûte. La double confrontation contre Chelsea lui donnera raison. Cette saison, aucune polémique ne viendra troubler ce vestiaire.

Octobre 2015, l’OM de main


Premier choc médiatique de la saison, première alerte. Contre l’OM, le PSG l’emporte sur deux penaltys de Zlatan Ibrahimović – qui devient pour le coup le meilleur buteur de l’histoire du club devant Pauleta –, mais les critiques fusent. Lent, mou, sans envie ni agressivité, le PSG s’est fait bouger par une équipe jusqu’ici moyenne de l’OM et un gros Lassana Diarra. Sauf que même en étant moyen, le PSG l’emporte. Le scénario sera exactement le même au Vélodrome. Un match très moyen, mais une victoire avec à chaque fois le même homme décisif : Zlatan Ibrahimović. À 34 ans, le Suédois réalise sa meilleure saison statistique au PSG. Moins dominant qu’en 2012-2013, moins spectaculaire qu’en 2013-2014, moins blessé que l’an dernier, le numéro 10 est pour la première fois au service de l’équipe. Alors qu’il est dans sa dernière année de contrat, le « long nez » est indispensable et décisif au sens premier du terme.

Décembre 2015, Lyon prend la fessée


Battu pour la première fois de la saison par le Real Madrid en octobre, le PSG, vexé, enquille les victoires et les buts. Et décembre sera un parfait résumé de l’accélération parisienne. En championnat, Nice, Lyon et Caen prendront trois gifles : 3-0 sur la Côte d’Azur, 5-1 au Parc pour la bande à Jean-Michel Aulas et 3-0 à D’Ornano. Trois prétendants au podium. Trois démonstrations. Avant Noël, le PSG est engagé dans toutes les compétitions et hérite de Chelsea en 8es de finale de Ligue des champions. Dorénavant, il faudra gérer le calendrier national avec la préparation européenne. Blanc assure qu’il fera des choix. À l’heure actuelle, les Parisiens peuvent encore tout gagner…

Janvier 2016, Di María passe la seconde


Mois de reprise, mois de folie. Huit matchs toutes compétitions confondues, huit victoires. Et c’est celle contre Angers à domicile qui fait le plus de bruit. Gros bloc, défense solide, les Angevins se font pourtant tordre porte de Saint-Cloud : 5-1. Ángel Di María balance un « top but » , et Van der Wiel est à la conclusion d’une action collective qui ferait passer le porno pour une friandise. La machine monte doucement en pression. Entre début décembre et début février, les Parisiens enquillent 16 victoires de rang toutes compétitions confondues. Ils sont déjà trop loin…

Février 2016, #LaurentBlanc2018 et les emmerdes


Le mois de toutes les émotions. Après 27 journées de Ligue 1, le PSG perd pour la première fois à Lyon. Et c’est logique. Depuis mars 2015, les Parisiens n’avaient pas connu le sentiment de terminer un match de championnat sans le moindre point. Mais ce couac ne sera pas le seul du mois le plus court de l’année. Dans la nuit du 13 au 14 février, à quelques encablures de la Saint-Valentin et de la réception de Chelsea, Serge Aurier se sert de Periscope pour découper son entraîneur, certains coéquipiers et surtout sa carrière. En 24 heures, l’affaire fait la une des journaux, et Aurier est mis à pied. Il regardera Chelsea depuis son canapé. Autre coup dur, Ezequiel Lavezzi file en Chine pour découvrir les nuits agitées. Le PSG perd donc ses deux ambianceurs. Malgré ce bordel, le PSG l’emporte contre Chelsea, et Ibrahimović fait un double-double contre Reims au match suivant : deux buts, deux passes. Dans tout ça, on en oublierait presque le plus important : Laurent Blanc prolonge jusqu’en 2018. Pour un choix par défaut, le Président rassemble.

Mars 2016, champion de France en hiver


Chelsea braqué à Stamford Bridge, le PSG sera encore dans le top 8 européen. Cette fois, pas d’exploit. C’est une suite logique. Et pour se concentrer sur avril, il faut vite valider ce titre de champion de France qui tend les bras au club de la capitale. Bien aidé par les poursuivants qui avancent au ralenti, le PSG bat un record de précocité : être champion à la 30e journée (l’OL l’avait été à la 33e à sa grande époque) et surtout en hiver après avoir été champion d’automne… en hiver. Bref, du grand n’importe quoi pour une équipe qui aura très vite compris que pour briller sur la scène européenne, il fallait vite se donner de l’air en championnat. Plus de 20 points d’avance sur son dauphin, c’est ce qu’on appelle un grand bol d’air. Malgré tout, ce quatrième titre de champion de France de l’ère qatarie – le sixième de l’histoire du club – porte le sceau de trois joueurs : Thiago Silva, Zlatan Ibrahimović et Ángel Di María. Les seuls qui n’auront jamais été blessés et/ou connu de période sportive difficile. Surtout, ce sont ceux qui auront été décisifs au moment où il le fallait.




Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

LA date clé c'est clairement le 3-0 infligé fin août à Monaco à Louis II.
Le moment où on a compris que Paris ne lâcherait rien et n'aurait aucun rival cette saison.
Message posté par José
LA date clé c'est clairement le 3-0 infligé fin août à Monaco à Louis II.
Le moment où on a compris que Paris ne lâcherait rien et n'aurait aucun rival cette saison.


Je suis d'accord avec toi, victoire impressionnante de facilité.

Pour etre honnete, quand j'ai vu l'entrée de DiMaria et sa passe dé, je me suis dit, ok c'est fini
JimPooley Niveau : CFA2
Mouais... C'est quand même un peu de la voyance rétroactive votre truc, les amis... Mais bon, en même temps, voir Paris champion en août, c'était pas prendre un gros risque!
Vous croyez vraiment qu'il y a des dates clés? Quand bien même ils auraient perdu à Monaco, ils auraient été champions tranquillement. Le psg qatari a tué la ligue 1
La clés c'est le premier match de la saison à Lille : on se prends un rouge c'est catastrophique , on risque de perdre le match de voir Lyon et Marseille s'envoler et de ne pas être champion du mois d’août.

Heureusement on tien et on marque le but du 1 à 0 ,c'est incroyable comme cela se joue à peu de chose parfois le foot !

La suite on la connait , on a marché sur à peu prêt tout le monde en France.

Maintenant c'est le moment de ne rien lâcher et de réunir nos force pour le rendez vous le plus crucial de l'histoire de notre club : le tirage au sort du quart de final de LDC.

C'est la que tout se joue et que l'histoire vas s'écrire , il vas falloir que les boules soient tiré dans le bon ordre et que la chance la réussite et le talent face leur oeuvre.

Allez Paris ! Allez le Paris-SG !
Félicitation au PSG pour ce titre !

Après je sais pas pour vous (les supporters des autres clubs) mais ça me déprime vraiment d'avoir un championnat aussi inintéressant ...

En fait je me rend compte que le championnat ne m’intéresse plus depuis bien 4 mois.. Étant grand fan de football, ça me fait limite flipper pour l'avenir.

Un supporter nantais.
Toujours pareils les amis, on tient, ne prenons pas le temps d'ecraser les fourmis, elles n'en valent pas la peine

CHAMPIONS MON FRERE !!
Donald Trump le biscuit Niveau : District
"Ici c'est Paris keskiya, Champions mon frère, Vos gueules les rageux, Haters gonna hate, Zlatan on te suce"

Voilà, amis parisiens ne vous emmerdez plus à commenter, je l'ai fait pour vous
Message posté par Marien
Félicitation au PSG pour ce titre !

Après je sais pas pour vous (les supporters des autres clubs) mais ça me déprime vraiment d'avoir un championnat aussi inintéressant ...

En fait je me rend compte que le championnat ne m’intéresse plus depuis bien 4 mois.. Étant grand fan de football, ça me fait limite flipper pour l'avenir.

Un supporter nantais.


Ca manque clairement de concurrence oui, impossible de le nier. Mais je pense que cette saison est particuliere, Paris surperforme, Lyon, marseille et monaco en dessous de tout.

La saison derniere etait vraiment interessante
Message posté par Donald Trump le biscuit
"Ici c'est Paris keskiya, Champions mon frère, Vos gueules les rageux, Haters gonna hate, Zlatan on te suce"

Voilà, amis parisiens ne vous emmerdez plus à commenter, je l'ai fait pour vous


je te retourne le commentaire, bestclic, two fesses et compagnie ont deja tout dit.

Tu peux t'en aller maintenant

Merci
Message posté par Ess06
Vous croyez vraiment qu'il y a des dates clés? Quand bien même ils auraient perdu à Monaco, ils auraient été champions tranquillement. Le psg qatari a tué la ligue 1


La mentalité, le jeu, les transferts foireux etc... rassure toi la L1 est morte depuis un bon moment. Rappelle moi c'était quand qu'un club autre que le PSG à passé les poules en C1? 2012 avec Lyon et Marseille.
Paris est le seul club qui bosse correctement (par correctement j'entends à son niveau) et qui ramène des points UEFA ce qui profite aux autres. Si tous les clubs de L1 jouait à leur niveau on en serait pas là.
holocaustkiller Niveau : Loisir
Avril 2016 : Éliminé en quart de finale de l'UEFA Champions League par une équipe espagnole. Inchallah comme on dit!
 //  17:05  //  Supporter de Lyon
Message posté par Marien
Félicitation au PSG pour ce titre !

Après je sais pas pour vous (les supporters des autres clubs) mais ça me déprime vraiment d'avoir un championnat aussi inintéressant ...

En fait je me rend compte que le championnat ne m’intéresse plus depuis bien 4 mois.. Étant grand fan de football, ça me fait limite flipper pour l'avenir.

Un supporter nantais.


Y a un petit interêt quand même, savoir qui va jouer l'Europe la saison prochaine. C'est pas chaque saison qu'en Mars il y ai encore autant de prétendants pour jouer la C3. Toutes les équipes de la première partie de tableau peuvent le faire, Nantes n'est qu'à 6 points du podium.

Le foot français a besoin d'une bonne crise pour se réformer et on est en plein dedans. Faut voir les multiplex de L1 le samedi soir, c'est totalement déprimant, la moitié des stades sont au 3/4 vide, ça joue tellement mal, les commentateurs de beIN ont du mal à faire semblant de profiter des rencontres.
Perceval de Galles Niveau : Loisir
Nan mais arrêtez avec votre Ligue 1 inintéressante. Ok elle ne l'est pas pour la 1ère place, mais pour la 2ème et les places européennes, ça envoie !

Ça se passe devant les uns les autres à chaque weekend, et Monaco aide bien en continuant à sortir des matches bidon.

Perso, je kiffe (après c'est peut-être parce que l'équipe que je supporte en fait partie, mais il me semble que Nantes aussi, en réponse à un commentaire ci-dessus)
philfrenhie Niveau : CFA
je vois pas quelle bourde trapp fait a angers(0-0) ou bastia, ou il n'etait d'ailleurs meme pas titulaire...c'est mieux d'ecrire des articles apres avoir verifie ses infos...sinon on passe pour un amateur...
Message posté par holocaustkiller
Avril 2016 : Éliminé en quart de finale de l'UEFA Champions League par une équipe espagnole. Inchallah comme on dit!


Ah ah ! En vrai j'aimerais qu'on tape un club espagnol en quarts pour changer les blagues un peu
Message posté par Zitoums95
La mentalité, le jeu, les transferts foireux etc... rassure toi la L1 est morte depuis un bon moment. Rappelle moi c'était quand qu'un club autre que le PSG à passé les poules en C1? 2012 avec Lyon et Marseille.
Paris est le seul club qui bosse correctement (par correctement j'entends à son niveau) et qui ramène des points UEFA ce qui profite aux autres. Si tous les clubs de L1 jouait à leur niveau on en serait pas là.


Oui cela coïncide avec l'arrivée de qsi. Alors que des clubs comme Lyon ou Marseille se battaient pour être champion, aujourd'hui c'est fini. Et comme il reste 1 seule place qualificatif directement en c1, difficile d'être ambitieux sans risquer une catastrophe industrielle. Le psg était soi-disant une locomotive, avec eux la France a reculé d'une place à l'indice UEFA
Go_Scousers Niveau : CFA
Il n'y a pas grand chose à dire sur cette saison. Entre Paris qui marche sur l'eau avec un collectif hyper rodé, et des "concurrents" aux abonnés absents qui démarrent leur saison en janvier, il n'y avait pas de doute.

Maintenant c'est la manière qui impressionne, et la qualité de jeu. Laurent Blanc a clairement fait du beau travail, et si l'après Ibrahimovitch est bien géré, je vois bien un enchaînement de saison de ce type là pour le PSG.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
Note : 2
Trapp fait aucune boulette contre Angers d'ailleurs il sauve une tête de ndoye. Contre bastia je vois pas non plus...

Sinon la ligue 1 était intéressante chaque saison depuis l'arrivée des Qataris

1ère année Montpellier champion
2ème année grosse bataille avec l'om qui capitule fin mars début avril
3ème année grosse bataille avec Monaco qui lâche aussi fin mars
4ème année grosse baston avec l'om et Lyon

Ya que cette année ou les autres ont fait trop de merde pour suivre un minimum la cadence
Message posté par Ess06
Oui cela coïncide avec l'arrivée de qsi. Alors que des clubs comme Lyon ou Marseille se battaient pour être champion, aujourd'hui c'est fini. Et comme il reste 1 seule place qualificatif directement en c1, difficile d'être ambitieux sans risquer une catastrophe industrielle. Le psg était soi-disant une locomotive, avec eux la France a reculé d'une place à l'indice UEFA


Ok, du coup plutot que d'encourager ces equipes à se battre, tu souhaiterais la disparition du PSG pure et simple qui "t'emmerde" dans l'ambition de tes clubs.

Il est ou le sport la ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 51