Les messages de Blanc

Modififié
0 0
A l'heure où les Girondins semblent avoir besoin de se rassurer, la Coupe de France vient à point pour leur en offrir l'occasion. Du moins, potentiellement. Et c'est l'AS Monaco qui se déplace à Chaban-Delmas ce soir, lors des huitièmes de finale.


Une affiche, mais surtout une rencontre couperet pour Laurent Blanc. Ou plutôt pour les siens, en interne. «  Si l'on réalise le même résultat qu'en championnat (1-0, à Bordeaux), on est preneurs, surtout en coupe. On ne sait jamais comme ça va se passer dans cette compétition. Monaco est une des bonnes équipes de Ligue 1, et je l'ai regardée jouer face à Saint-Etienne (perdu 3-0), a d'abord formulé, poli, le « Président » . Nous, on a l'ambition de vraiment aller loin dans cette Coupe de France ; ça passe par ce match-là, a-t-il ensuite précisé. On va se donner tous les atouts pour passer ce tour, mais moi, j'attends ce match avec impatience, parce que celui de Rennes (perdu 4-2) me reste un peu en travers de la gorge. Je pense donc que l'on délivrer quelques messages jusqu'au coup d'envoi, et qu'on va voir s'ils ont été entendus. Tout ça, pour un entraîneur, c'est important. »

On attend donc de voir si la réception est bonne.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Nakamura, retour au pays
0 0