Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Lorient-Lyon (1-3)

Les Merlus passent sur le gril lyonnais

Longtemps bousculés par de bons Lorientais, les Lyonnais ont réussi à s'imposer en fin de match grâce à un très bon Ghezzal et à une bonne entrée de Valbuena. Les Monégasques ne sont plus qu'à trois points.

Modififié

Lorient 1-3 Lyon

Buts : Waris (36e) pour les Merlus // Lacazette (44e, 84e) et Ghezzal (80e) pour l'OL

Pour cette soirée d'anniversaire, les Merlus se sont transformés en Pokemon. Des Magicarpes, pour être précis. D'abord simplement capables de réaliser l'attaque « trempette » , les poissons ont ensuite travaillé dur pour évoluer en Léviator et dominer leurs adversaires. Dans ce duel équilibré, les Lyonnais, de vrais Hélionceaux – un fort potentiel, mais une légère tendance au laxisme défensif – ont réussi à revenir au score sans vraiment convaincre. Dans ce duel du dimanche soir, c'est finalement Bruno Génésio, aka Sacha, qui a su donner la super potion à ses protégés en faisant entrer Valbuena après l'heure de jeu. Petit vélo a réussi à débloquer la rencontre d'un superbe dribble comme Ondine l'aurait fait avec son Stari dans un duel compliqué. Lacazette, en mode Dracofeu, est venu conclure la belle soirée lyonnaise.

Jallet aux fraises, Lacazette au diesel


Au coup d'envoi sur la pelouse du Moustoir, les Lyonnais n'ont qu'un seul objectif en tête : la troisième place de la Ligue 1. Les Merlus, eux, aimeraient bien se payer les Gones pour fêter comme il se doit leur 90e anniversaire. Et les poissons rentrent bien dans leur match, poussant même Umtiti à intervenir au dernier moment devant Jeannot (2e). Fautrel ne siffle pas faute, au grand dam des Lorientais. Passé le petit orage, les joueurs de Génésio retrouvent leur vivacité, et Lacazette passe à un cheveu d'ouvrir le score (8e) après une superbe passe de Ghezzal. Les Merlus n'y sont plus et n'arrivent plus à contenir les assauts d'un très bon Rachid Ghezzal. Une nouvelle de ses frappes est détournée (11e) en corner. Sergi Darder s'inspire ensuite des dribbles de l'ailier pour lui aussi se jouer de la défense des Merlus et de cadrer une frappe toute nulle (15e). Les hommes de Ripoll réagissent enfin, et il faut un excellent retour de Yanga-Mbiwa pour reprendre Waris (17e).

Corentin Tolisso ne profite pas du laxisme de la défense lorientaise sur corner pour ouvrir la marque. Ça commence à faire beaucoup d'occasions gâchées pour les Lyonnais, qui pourraient le regretter rapidement. Preuve en est ce rush de Waris qui se voit stoppé par une bonne sortie hors de sa surface de Lopes (27e). Les Gones multiplient les fautes un peu bêtes et ne parviennent plus à construire après la demi-heure de jeu. Avec leur maillot spécial anniversaire, à damier, les Merlus ne sont pas non plus transcendants. Mais Majeed Waris parvient toutefois à ouvrir le score après une contre-attaque très bien menée (34e). Il faut dire que pour le coup, Christophe Jallet détruit à lui tout seul le bon alignement de la défense en suivant son vis-à-vis. Heureusement pour les Lyonnais, Alexandre Lacazette retrouve son instinct de tueur et trompe Lecomte après un bon centre de Ferri (44e). 1-1 à la mi-temps, score logique.

Coaching gagnant


Dès le retour des vestiaires, les Merlus posent le pied sur le ballon et s'en vont embêter la défense lyonnaise. Pour la deuxième fois ce dimanche soir, Christophe Jallet est aux fraises et laisse Waris glisser la balle du 2-1 à Jeannot. Mais Jérémy Morel réalise un retour incroyable dans les pieds de l'attaquant et empêche les siens de sombrer (47e). Les Gones sont clairement à la peine en ce début de seconde période et heureusement pour eux, le but de Waris est logiquement annulé pour une position de hors-jeu (50e. Rachid Ghezzal mène la révolte lyonnaise, mais sa spéciale Robben finit cette fois-ci hors cadre (54e). Samuel Umtiti, qui n'est lui pas dans son match, est coupable d'une simulation grossière. Heureusement pour lui, monsieur Fautrel tombe dans le piège et sanctionne le Lorientais. Le rythme retombe inexorablement, et le spectacle n'est toujours pas au rendez-vous. Jouffre pensait enfin faire frissonner le Moustoir, mais sa frappe est largement hors cadre (61e).


Rachid Ghezzal, encore lui, lui répond d'un magnifique enroulé du gauche qu'enlève Lecomte. À peine entré en jeu, Jimmy Cabot manque de punir les Lyonnais. Mais dans ce duel de gardiens, Anthony Lopes montre lui aussi ses facilités et maintient son équipe à flot. Cornet est finalement remplacé par Valbuena, hué par le Moustoir (75e). Les Lyonnais posent le pied sur la balle, mais ne parviennent pas à construire une véritable action. Jusqu'au superbe dribble de Valbuena et à sa passe parfaite jusqu'à Ghezzal, qui aura finalement réussi à rentrer sa spéciale crochet – frappe enroulée du gauche (81e). Si Valbuena agace avec ses trop nombreuses touches de balle, elles ont cette fois-ci été déterminantes. Dans la foulée, Lacazette se paye Lecomte d'un beau double contact et fusille sa lucarne pour aggraver la marque (83e).

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Gabriel Cnudde
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    il y a 4 heures La réaction de Jimmy Durmaz aux attaques racistes 25 Podcast Football Recall Épisode 34 : La Russie accusée de dopage, l'Angleterre déroule et la révolution chez les Bleus Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais