Les Marseillais privés de Parc

Les fans marseillais l'ont mauvaise. Non seulement, ils sont interdits de séjour dans la Capitale pour le prochain PSG-OM mais en plus, on essaie de les faire passer pour des incendiaires. Ils font entendre leurs arguments.

0 2
Pour la deuxième année consécutive, les Marseillais ne se déplaceront donc pas à Paris. Une décision prise par la Ligue, qui n'avait pas trop envie que Frédéric Thiriez soit dérangé dans son jardin en plein dimanche pour réagir à de possibles affrontements, comme l'an dernier. José Anigo et Robin Leproux ont à peine eu le temps de se livrer à deux trois échanges que la décision est tombée.


Pour les supporters marseillais, ça a beau ne pas être la saison des soldes, ce déplacement annulé est un coup dur. Surtout pour la forme. Sébastien Ruggieri, du site lephoceen.fr, résume assez bien l'état d'esprit général : «  Je ne trouve pas ça normal. On est censé organiser l'Euro en 2016 et on n'est pas même pas capable de s'occuper d'un PSG-OM » . Si Christian Cataldo, des Dogder's, n'arrive pas non plus à comprendre cette décision, il s'y attendait : « On n'est pas dupes, dès le début de saison, on savait qu'il y allait avoir des problèmes avec ce match. Mais le déplacement à Paris, c'est quelque chose. On monte à la Capitale, même si l'équipe en face n'est pas compétitive, c'est un rendez-vous. Mais j'ai l'impression qu'il y a de la mauvaise volonté de partout. La semaine dernière, on est allé à Saint Etienne, on était 2000 le stade était plein pour un match au sommet et il n'y a pas eu de problèmes » .


Tous deux pointent les largesses d'une telle décision. « La Ligue a fait preuve d'opportunisme sur le coup. Dire aux supporters de ne pas se déplacer, c'est contourner le problème. On est allé sur le site internet du PSG pour le vérifier, les places sont en ventes libres. N'importe qui peut aller au stade. Des supporters de l'OM peuvent être disséminés partout » constate Sébastien. Cataldo, lui, pose encore plus clairement les choses : «  Avec tous les supporters de l'OM en France, s'il y en a qui veulent aller au stade, ils iront » . On ne souhaite évidemment pas la même fin, mais niveau configuration, on prend tout droit le chemin d'un PSG-Maccabi Tel-Aviv...


Argument suprême du camp parisien : c'est José Anigo qui a lancé les hostilités. Trop facile pour le web-journaliste : « C'est vrai, Anigo s'en est pris au PSG alors que c'était la Ligue qui est responsable. C'est maladroit, il a tout fait pour ne pas être celui qui allait dire aux supporters : “ Désolé les gars, il ne faut pas monter” » . Pour le chef des supporters, il faut voir les déclarations sous un autre angle : « Anigo monte au créneau parce qu'il semble être le seul à s'en soucier. Sur le dossier, on n'entend pas son président. Et il faut aussi arrêter de le faire passer pour le coupable à tout prix. L'an dernier, les supporters ne sont pas montés, pourtant ça a été une boucherie là-bas, il y a même eu un mort. Le danger, c'est eux » .


Et pourquoi alors ne pas envoyer la CFA, comme en 2006 ? Ce serait un beau pied de nez à la Ligue... A Canal + aussi, qui n'est peut-être pas étranger à la non-programmation du match à 17h. «  Oui, mais on a plus d'équipes en CFA, la réserve est en DH maintenant » plaisante Cataldo. Connaissant Didier Deschamps, le remake a peu de chance de voir le jour. Heureusement, Sébastien a la solution : «  L'an dernier, les joueurs sont allés à Paris sans supporters, ils ont gagné 3-0 et ils sont vite revenus fêter ça ici avec nous » . Sans incident, du côté marseillais.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Les pleureuses sont de retour!
Pourquoi ne pas avoir parlé des incidents a Marseille ?

Niveau réception, c'était pas mal...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le sommet européen
0 2