Angleterre - Premier League - 14e journée

Par Arthur Jeanne

Les Manchester se détachent

Certainement pas habitués à jouer en Premier League en milieu de semaine, les grosses cylindrées ont offert un spectacle très moyen ce soir. Malgré tout, City, difficile vainqueur de Wigan (2-0), et United, qui a eu du mal face à West Ham(1-0), se détachent. Chelsea, qui a offert un nouveau nul sans but à Stanford Bridge (0-0 contre Fulham), est largué.

Note
3 votes
3 votes pour une note moyenne de 4.67/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Les Manchester se détachent
Les Manchester se détachent
Les Manchester sans convaincre.

On imaginait une journée de Premier League posée au milieu de la semaine suffisante pour égayer un triste mercredi soir de novembre. Las. Les deux équipes de Manchester ont peiné à faire vibrer leurs supporters ce soir.
City a longtemps galéré avant de s'imposer à Wigan (0-2). Auteurs d'une première mi-temps poussive, les hommes de Roberto Mancini ont assuré l'essentiel avec la complicité d'Ali Al Habsi. Quatre jours après sa bourde face à Reading, le gardien de but omanais des Latics relâche une frappe molle. Balotelli qui a suivi en profite pour marquer son premier but de la saison. Il était temps. Dans la foulée, Milner le dépanneur double la mise. Comme on ne tire pas sur une ambulance deux fois de suite, il est utile de préciser qu'Al Habsi n'y est pour rien. Malgré leur bon match, les Latics s'inclinent donc une fois de plus et restent collés en bas du tableau.

De son côté, United a fait le métier aussi. Sans briller non plus, mais grâce à un Robin van Persie en mode Lucky Luke. Le Néerlandais dégaine au bout de 30 secondes. Coup de marteau. Les Hammers jouent le rôle de l'enclume. Ensuite les Red Devils insistent, mais se font presque surprendre quand, suite à un corner mal dégagé, Andy Caroll envoie une reprise de volley surpuissante qui flirte avec la barre transversale. Malgré une deuxième période un peu terne, les hommes en rouge assurent l'essentiel et empochent les fameux 3 points. Bref, comme souvent depuis le début de la saison, les formations mancuniennes ne brillent pas, mais gagnent quand même.

Chelsea n'y arrive pas

Trois jours après sa première sortie à Stanford Bridge, Rafa Benítez s'est de nouveau fait tailler un costard par son « public » après le match soporifique de ses hommes face à Fulham (0-0). Les cottagers et leur armée de vieux briscards (Duff, Riise, Karagounis, Berbatov) tiennent en échec le voisin. Le réveil tardif des Blues, symbolisé par une belle reprise acrobatique de Torres, ne changera rien. Si Benítez a signé pour faire bien jouer son équipe, c'est râpé pour le moment. Les courageux présents à Stanford Bridge peuvent bien siffler, tout ça ne leur rendra pas Roberto Di Matteo. Le nul entre Everton et Arsenal (1-1) était de bien meilleure facture. Les Gunners ouvrent rapidement la marque par Walcott avant que Fellaini, toujours aussi bon, n'égalise d'une frappe pleine de lucidité. Les débats sont équilibrés et, même si l'arbitre aurait pu siffler un penalty pour les Toffees après une faute de Mikel Arteta, le partage des points n'est pas illogique.

De son côté, Tottenham a mis le doigt sur les limites actuelles de Liverpool en s'imposant (2-1). Luis Suárez a beau être un grand attaquant, il faut l'aider un peu, et la défense des Reds n'est pas au niveau en début de match. Ce qui permet aux Spurs de prendre rapidement la main par Lennon, avant que Gareth Bale ne double la mise d'un joli coup franc. En seconde période, les ouailles de Brendan Rodgers réagissent et réduisent la marque. Malgré tout, Hugo Lloris dans les bois a passé une soirée tranquille.

Dans les autres rencontres, West Bromwich Albion a connu un gros coup de moins bien contre Swansea, les Baggies s'inclinent 3-1 face à la bande à Michu. À signaler aussi la victoire de Stoke City et de son kick and rush de bon aloi face à une équipe de Newcastle très décevante (2-1) et le nul dans le duel de mal classés entre Southampton et Norwich (1-1). Constat plus général. Movember se termine. Ouf, les joueurs de Premier League vont enfin pouvoir raser leurs moustaches de salopards.

Par Arthur Jeanne
Parier sur les matchs de Arsenal FC

 





Votre compte sur SOFOOT.com

3 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Larsen Wenger le 29/11/2012 à 00:40
      

    Movember a tué Leighton Baines en tout cas. La touche qu'il se paye avec sa stache....

  • Message posté par Mehmet Scholl le 29/11/2012 à 08:53
      

    "Stanford" Bridge...

    Et deux fois dans l'article en plus ! Need more dreams please

  • Message posté par SaintJamieCarragher le 29/11/2012 à 16:37
      

    "Malgré tout, Hugo Lloris dans les bois a passé une soirée tranquille"

    OK on n'a pas regardé le meme match


3 réactions :
Poster un commentaire