En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Les Manchester régalent, Newcastle sur sa lancée

Un coup franc de Yaya Touré, un csc improbable de Kompany, United qui marque et Newcastle qui remercie ses français : l'après - midi de Premier League, si elle n'a pas réservé de surprise au tableau d'affichage, a offert un spectacle agréable en ce samedi hivernal.

Modififié
United retrouve son jardin

Old Trafford a retrouvé son sourire. Après deux défaites consécutives dans leur enceinte (face à Newcastle et Everton), les Red Devils ont repris possession de leur terrain en s'imposant face à West Ham. Privés de Van Persie, Carrick, Nani ou encore Fellaini (blessés) et avec un Giggs sur le banc, les hommes de Moyes entament la rencontre avec la ferme intention de ne pas laisser une once d'espoir à leurs adversaires. Si la possession est clairement à l'avantage des partenaires de Wayne Rooney, les occasions tardent toutefois à pointer. Sur coup franc, l'attaquant anglais allume la première mèche mais voit sa frappe passer au-dessus de la cage d'Adrian. Côté droit, Valencia multiplie les débordements et tente sa chance dans un angle fermé sans plus de réussite. Une domination stérile pendant 25 minutes jusqu'à ce que Welbeck ne sorte de sa boîte. Après un bon travail de Rooney, Danny croise sa frappe et ouvre la marque (26e). Face à des Hammers qui ne proposent rien si ce n'est un mur défensif, United mène et continue son travail de sape. Après une belle combinaison entre le buteur et le virevoltant Januzaj, le prodige mancunien humilie Collins d'un crochet dans la surface avant de trouver le petit filet gauche (26e). Manchester souffle et surtout, se plaît à voir son attaque enfin efficace. De retour des vestiaires, United poursuit sa marche en avant pour un copié collé du premier acte. À la 70e minute, Ashley Young, tout juste entré en jeu, décoche une frappe enroulée pour donner un peu d'ampleur à la victoire. Un dernier coup de marteau derrière la tête des partenaires de Maïga, tristement impuissants, sans ambition et qui ont justifié en 90 minutes leur classement en Premier League. Chicharito aurait même pu y laisser un jambe lorsqu'à un quart d'heure du terme, MacCartney se transformait en machine à découpe. Le symbole d'une frustration amoindrie quelques minutes plus tard lorsque Carlton Cole réduisait le score (81e). Sans gravité pour Manchester, 7e, qui reste en embuscade mais devra s'éviter de nouveaux trous d'air à domicile pour retrouver les sommets.

Le pépite de Yaya

Colonne vertébrale de Manchester City, Yaya Touré n'en finit plus d'éclabousser de son talent la Premier League. À la 23e minute, l'Ivoirien s'avance pour botter un coup franc à l'entrée de la surface et envoie une frappe précise et puissante sous la transversale d'un Sketelenburg qui constate les dégâts. Yaya 1, Fulham 0. Malgré cette ouverture du score, City va souffrir face aux Cottagers. Car si Kompany permet aux hommes de Pellegrini de s'offrir un matelas confortable avant la mi-temps (42e), les Blues de Manchester encaissent deux buts lors du deuxième acte, dont un improbable csc du défenseur belge. Mais rien ne semble pouvoir enrayer la machine de City en ce moment. Du coup, Navas (78e) et Milner (83e) se chargent de redonner à leur équipe un avantage logique. De quoi revenir à un point de Suárez (enfin de Liverpool) et de mettre la pression sur Arsenal et Chelsea, qui s'affrontent demain pour le choc de cette 17 journée.

Vidéo
Les Frenchies à la fête

La colonie française de Newcastle poursuit sa marche en avant. Les Magpies ont glané un nouveau succès précieux face à Crystal Palace avec, as usual, d'anciennes connaissances de Ligue 1 dans le rôle de guests star. À la 25e, Sissoko déposait son vis-à-vis pour offrir à Cabaye l'opportunité de régler la mire dans la surface. Une tâche à la portée de Yohan, qui catapultait le cuir au fond des filets. Facile, Newcastle profitait avant la mi-temps du csc d'un mec pas très bon, Daniel Gabbidon. En fin de rencontre, c'est l'éternel intermittent Ben Arfa qui portait la marque à 3-0 sur penalty. Une confirmation du fait que Newcastle veut surprendre cette saison.

Quoi de neuf dans la seconde partie de tableau?


Statu quo ou presque chez les mauvais élèves de Premier League. La seule bonne opération est à mettre au crédit de Stoke City qui est venu à bout d'Aston Villa dans son Britannia Stadium. Si les deux équipes sont restées muettes lors du premier acte, Adam trouvait la faille à la 50e avant que Kozak ne lui réponde un quart d'heure plus tard. Finalement, le salut est venu de Peter Crouch, qui après un contrôle de la main, trompait Guzan pour permettre à Stoke de passer devant son adversaire au classement.

Beaucoup de regrets en revanche pour Hull City qui s'est fait rejoindre en fin de rencontre par West Bromwich après avoir tenu toute la rencontre son avantage acquis en contre-attaque grâce à Livermore. C'était sans compter sur l'entrant Matej Vydra qui y allait de son pion à quelques minutes du terme. 12e, les Tigers manquent de recoller tandis que Brom' vivote au-dessus de la ligne de flottaison.

Enfin, la rencontre entre Sunderland, dernier, et Norwich, 14e, ne s'annonçait pas des plus emballante. Logique respectée au Stadium of Light puisque le match a accouché d'un « spectacle » nul et vierge de tout but.

par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60
À lire ensuite
Leverkusen chute à Brême