1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

Les Madrilènes en forme, Rafinha sauve un petit Barça

Face à Málaga, l'Atlético de Madrid s'est imposé grâce à un doublé de Gameiro et un autre de Carrasco. Le Real a battu le promu Alavés avec un triplé de Ronaldo. Rafinha a lui offert trois points à un Barça timide.

Modififié
2k 10

L’equipazo du week-end : Las Palmas


Un golazo de Wass sur coup franc, un doublé du très chaud Iago Aspas et un 0-3 en à peine vingt minutes. On pensait Las Palmas totalement dans le trou face au Celta Vigo, mais les coéquipiers de Kevin-Prince Boateng nous ont offert une folle remuntada. Bigas, Viera sur penalty et l’ancien de l'AC Milan ont remis les Canariens dans le match en deuxième période. Les deux équipes, qui pratiquent pourtant un football intéressant, restent dans le ventre mou du tableau.

Youtube

Le Don Quichotte du week-end : Cristiano Ronaldo


Un triplé, ça fait du bien. Contre Alavés, Ronaldo a retrouvé le chemin des filets. Défendu par Zidane dans la semaine, l’attaquant portugais a profité de la petite forme du promu pour se refaire. Un penalty, une frappe déviée, et un but en fin de match. La guerre des buteurs peut redémarrer.



Le Franchute du week-end : Kevin Gameiro


Il n’était qu’un second choix derrière Diego Costa, et Diego Simeone n’a pas hésité à lui dire. Kevin Gameiro a débarqué à l’Atlético de Madrid lors du mercato sans aucune garantie d’être titulaire. En quelques mois, il a assis Fernando Torres sur le banc, retrouvé l’équipe de France et formé un duo d’attaque très complémentaire avec Griezmann. Contre Málaga, l’ancien attaquant du PSG a inscrit un doublé, son premier avec le maillot des Colchoneros.


L’avenir, c’est la 2G.

Le partidazo du week-end : Eibar-Villarreal


Avec le Real Madrid et le Barça, Eibar est la seule équipe à avoir marqué lors de tous les matchs de Liga cette saison. Mais face à Villarreal et sa série de douze matchs sans défaite, les Basques se sont fait peur. Sur penalty, Bruno ouvre le score avant la mi-temps. Eibar revient au score à dix minutes du terme, grâce à un but de Ramis. Le sous-marin jaune va couler en fin de match, sur un pion de Pedro León. Un superbe match à midi chez les Basques.

Youtube

La polémique de la machine à café con leche : Porque Tebas


Javier Tebas vit une sale période. Le président de la Ligue espagnole, qui a critiqué l’attitude des joueurs barcelonais après le jet de bouteille à Mestalla, a eu le droit à quelques chants à son encontre lors du match des Catalans contre Grenade. Le Barça a saisi le tribunal arbitral du sport contre Javier Tebas, pour ses propos tenus.


Et il n’y a pas que du côté de Barcelone que Tebas est détesté. À Osasuna, l’assemblée du club a déclaré Tebas « persona non grata » du côté du stade pendant la durée de son mandat. Ce conflit date de la descente du club en deuxième division et une affaire de corruption.


Les temps sont durs pour le président de la Ligue.

Les golazos du week-end


Álvaro Morata, parfaitement servi par Marcelo.



Luciano Vietto et son petit piqué.




Rafinha, pour donner la victoire au Barça.



Le coup franc de Sandro qui trompe Oblak.

Les déclas du week-end


« Ça me fait rire quand je lis que nous sommes devenus une équipe offensive et que nous jouons bien maintenant. » Diego Simeone et un petit tacle pour la presse.

« C’est difficile de garder son calme, surtout quand de tels faits de jeu changent le match. Je sais que les arbitres sont sous pression et que leur travail n’est pas facile, mais ce championnat est déjà assez déséquilibré. » Mauricio Pellegrino, entraîneur d’Alavés, pas vraiment satisfait de la performance de l’arbitre de la rencontre face au Real.

« Je suis bien, mais on n’a pas encore vu le Gameiro du FC Séville. » L’international français, après son doublé face à Málaga.

« C'était difficile, mais ces trois points font du bien, cela renforce le projet de l'équipe et je suis content de son rendement. Les joueurs ne sont pas des machines. Il n'y a pas un bouton où appuyer pour que l'équipe soit fraîche et efficace. » Luis Enrique, après le match du Barça face à Grenade.

Et sinon, que pasa ?


  • Bale a prolongé jusqu’en 2022 avec le Real Madrid.


  • Mauvaise nouvelle pour les Colchoneros et la sélection argentine, Gaitán est sorti blessé face à Málaga.



  • Carrasco en feu avec l’Atlético.


  • Pepe s’est blessé au mollet et pourrait même rater le derby contre l’Atlético le 19 novembre.

  • Neymar, facile.


  • L’arrêt incroyable de Diego López.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Ruben Curiel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    el.maestro Niveau : DHR
    Un peu d'extra foot, mais franchement bien que Tebas semble être une sacré tache, le barça ferait quand même bien de faire profil bas en ce qui concerne cette "affaire de la bouteille" (bon même si ça commence à être gavant d'avoir une brève tous les deux jours sur ça). Si le club voulait frôler le ridicule il ne s'y prendrait pas autrement, c'est dommage.
    Je ne comprends pas ce que Simeone veut dire avec sa déclaration. Tout le monde voit que l'Atletico est plus offensif cette année. Leur jeu a un peu changé.
    Il veut dire que les dictateurs du beau jeu qui n'ont cessé de critiquer son équipe double finaliste de C1 en 3 ans parce qu'ils "mettent le bus et sont vicieux" peuvent aller bien se faire enculer avec du papier de verre et je suis totalement d'accord!
    1 réponse à ce commentaire.
    J'ai très peur de l'Atletico pour la course au titre, plus que du barca qui semble pas mal galérer cette saison contre les "petits"!
    T'as plus peur de l'atletico?que du barca ?parceque le real et le barca sont des concurents directs pour le titre en Liga ?
    Non il y'a bien longtemps qu'ils ne le sont plus et comme d'habitude le barca sera champion
    Même l'année ils ont étés moins bien avec tata martino ils ont failli être champion a la dernière journée
    C'est dire la régularité de ce club en Liga
    Je ne sais pas de quoi tu parles mais moi je parle de CETTE SAISON et oui CETTE SAISON, le Real (qui en a fait sa priorité plutot que le back to back en C1 à mon grand regret) est un concurrent direct pour la Liga où ce sont les matchs contre les "petits" qui influencent le plus la fin du championnat or cette saison le barca qui a l'habitude de coller manitas sur manitas galere pas mal contre eux! Alors ils vont peut etre etre champions en souffrant mais l'Atletico me semble plus régulier CETTE SAISON, un peu comme en 2014 quoi!
    Bien malin celui qui pourrait prédire le nom du futur champion!

    Les trois "gros" vont se disputer le titre jusqu'au bout. Séville sera largué tôt ou tard.
    3 réponses à ce commentaire.
    quelle bombasse supportrice du Bétis ! sinon bel arrêt de lopez !
    Cette cascade de blessés pourrait coûter très cher au Real notamment en défense ou il n'y a pas beaucoup d'alternatives quand on sait que Ramos est déjà sur le flanc et que Pepe vient de le rejoindre à l'infirmerie.
    Le seul avantage c'est que le calendrier est allégé et qu'on jouera pas les gros avant un certain temps.
    C'est bon Neymar, on a compris que tu le maitrisais ce contrôle, tu peux t'arrêter maintenant.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    2k 10