1. //
  2. // 2e tour
  3. // Lincoln-Celtic Glasgow (1-0)

Les lutins rouges bouffent les géants verts

La première de Brendan Rodgers à la tête du Celtic ne restera pas gravée dans les annales. Pour leur entrée en lice en Ligue des champions, les Bhoys ont réussi à perdre sur le terrain des Lincoln Red Imps de Gibraltar (1-0). De son côté, Lee Casciaro est encore une fois entré dans l'histoire.

Modififié
272 3
« Ce soir à Gibraltar, il fera chaud, comme d'habitude. Ils n'aimeront probablement pas jouer sous une telle chaleur et sur un synthétique. C'est un avantage pour nous qui avons l'habitude. Nous allons tout faire pour rester en vie avant le match retour. » Ces mots, ce sont ceux du héros de Gibraltar, Lee Casciaro, à quelques heures du coup d'envoi d'un match historique pour son équipe des Lincoln Red Imps. Alors que Gibraltar ne s'est vu accorder le statut UEFA qu'en 2013 seulement, les Imps pourraient bien créer une surprise monumentale en éliminant le Celtic – un an après avoir été battu par le FC Midtjylland. Alors que tout le monde voyait les Bhoys écraser cette équipe semi-amateur, les policiers, les ouvriers et les douaniers ont finalement triomphé des professionnels au bout d'un match qui restera le plus beau de leur histoire. Encore une fois, l'Écosse est tombée sous les coups d'un homme qui ne joue au football que lorsqu'il fait tomber l'uniforme : le policier Lee Casciaro.

Les trois frères


Si les lutins rouges de Gibraltar ont empoché quatorze titres consécutifs, ils le doivent avant tout à la fratrie Casciaro. Ryan, Kyle et Lee n'ont connu dans leur vie que les Lincoln Red Imps et le Victoria Stadium – que le club partage avec les neuf autres clubs de Gibraltar. Un terrain sur lequel ils ne peuvent même pas s'entraîner quotidiennement. Le mardi, ce dernier est utilisé par une société de détection de métaux. Quand ils ne portent pas fièrement le maillot de leur équipe, les trois frères sont respectivement policiers (Lee et Ryan) et agent maritime (Kyle). Ce mardi soir face au Celtic, ils étaient à nouveau titularisés ensemble. Et la lumière est forcément venue de l'un d'eux.


Moins de trois minutes après le début de la seconde période, Lee Casciaro a profité d'une longue ouverture pour se jouer d'Ambrose et tromper Gordon de bien belle manière. Pendant le reste du match, les joueurs de Gibraltar ont profité de la clémence des dieux du football, qui voulaient manifestement que David triomphe de Goliath. Par deux fois, Leigh Griffiths a touché la barre transversale. Mais cette soirée était faite pour rester spéciale jusqu'au bout. « Je joue au football depuis que j'ai six ans. Je vais en avoir 35 en septembre. Je viens de vivre le plus beau moment de ma vie » , avouait le buteur au coup de sifflet final. D'autant plus qu'il n'y a pas si longtemps, Lee Casciaro devenait également le premier buteur international gibraltarien lors d'une défaite face à... l'Écosse (6-1).

Youtube

« Le pire résultat de l'histoire du club »


À Glasgow ce mercredi matin, une bonne moitié de la ville goûtait à la soupe à la grimace. Interrogé par la Sky Sports, l'ancien attaquant des Bhoys, Andy Walker, n'a pas mâché ses mots après la défaite des siens. « J'ai joué quelques matchs embarrassants avec le Celtic. Là, on a peut-être le pire résultat de l'histoire du club sous les yeux, expliquait-il. C'est une véritable humiliation. Cette équipe n'est même pas professionnelle. Je ne pense pas qu'il faille sous-estimer le niveau d'amertume des supporters des Bhoys en ce moment. » Plus que la défaite, les supporters regrettent surtout le discours de Brendan Rodgers au coup de sifflet final. « Il n'y a pas de honte à avoir » , a-t-il affirmé. Comme le dit l'adage, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Nul doute qu'aujourd'hui, les supporters des Rangers sont à la fête. La première mèche a d'ailleurs été allumée par la nouvelle recrue des Gers, Joey Barton, mardi soir sur Twitter.


Il reste désormais 90 minutes aux joueurs du Celtic pour sauver leur honneur et rétablir l'ordre des choses. Ils seront alors soutenus par 60 000 personnes – deux fois la population de Gibraltar – pour mettre un terme au rêve des lutins.

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Le retour devrait fort heureusement remettre le Celtic à sa place, en espérant les revoir en C1 pour l'histoire !
Je pense que le reour va faire mal... Mais bravo a cette equipe
Double post mais franchement le but est pas mal
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
272 3