Les limites de Spalletti

Bien parti cette saison, en lice sur trois tableaux, Luciano Spalletti, le coach de la Roma, a fait hara-kiri en l'espace d'un mois. Et vu qu'il n'a cessé de répéter qu'il partirait si la Roma ne gagne rien, ses jours dans la capitale italienne sont peut-être comptés.

Modififié
C'est un paradoxe incroyable. La Roma vient de remporter ses cinq derniers matchs toutes compétitions confondues et d'inscrire son 100e but de la saison. Pourtant, du côté de Trigoria, l'heure est au questionnement, déjà au bilan, à la remise en question. Car, de ces cinq victoires, deux sont en fait des défaites. La victoire 2-1 contre Lyon, synonyme d'élimination en Ligue Europa, et le succès 3-2 obtenu ce mardi soir contre la Lazio en demi-finale retour de Coupe d'Italie, qui ne permet pas aux Giallorossi d'inverser la tendance du match aller. La Roma n'a plus que le championnat à disputer, alors que, il y a un mois tout pile, elle était encore en lice dans trois compétitions. La faute à qui ? À quoi ? Du côté des supporters romanisti, les regards accusateurs sont tournés vers Luciano Spalletti. Quasiment impeccable depuis son retour à Rome l'an dernier (112 points sur 147 possibles en championnat), Lucky Luciano a tout gâché en un mois. Entre erreurs tactiques, stratégie de communication complètement loupée, et choix contestés.

Chef-d'œuvre puis retour de boomerang


La première erreur de Spalletti a eu lieu fin décembre. Dans une interview accordée à France Football, alors que tout va pour le mieux, il affirme que s'il ne gagne rien cette année, il s'en ira. Timing raté. Avec ces mots, Spalletti vient de se mettre la pression tout seul. Ces propos vont, du coup, entraîner un véritable changement dans la relation entre le coach et les journalistes transalpins. Ces derniers le questionnent sur son avenir. Spalletti se met sur la défensive, devient nerveux. Il est pourtant conscient que c'est lui qui a tendu le bâton pour se faire battre. Pourquoi avoir choisi de prononcer ces mots avant la période la plus cruciale de la saison ?


Aux mois de janvier et février, les choses s'accélèrent. La Roma dispute douze matchs en six semaines et, hormis un couac face à la Sampdoria, pratique un magnifique football et rouste ses adversaires (Villarreal s'en souvient encore). Ses hommes forts (Džeko, Nainggolan) sont au top, et la patte Spalletti se fait sentir. Car oui, le bonhomme connaît le football. Il sait faire jouer ses équipes. Le 26 février, il y a ce chef-d’œuvre sur la pelouse de l'Inter (1-3). La presse encense alors la Roma et son entraîneur. Le retour de boomerang n'en sera que plus violent.

La rimonta pas au patrimoine


Dans la foulée, la Roma perd le match au sommet de Serie A face au Napoli. À domicile, qui plus est, alors qu'elle avait remporté l'aller au San Paolo, en patronne. Cette défaite est déjà significative. Certains joueurs ont l'air cramé. Et c'est on ne peut plus normal au vu du turn-over quasi inexistant pratiqué par Spalletti. Nainggolan commence à tirer la langue, Strootman fait ce qu'il peut, mais sa longue absence le fait également plafonner physiquement, De Rossi est mis au repos. Bref, il faut du frais, et ça, Spalletti ne l'admet pas. Au contraire, il persiste et signe. Alors que sa Roma s'effondre face à Lyon en C3 (4-2) et face à la Lazio en Coupe d'Italie (2-0), lui joue la carte de l'auto-persuasion. Pour Lyon : « Nous allons gagner et nous qualifier. » Pour la Lazio : « Il y a un match retour, nous allons remonter.  » Le tout toujours agrémenté du « si je ne gagne pas un trophée, je m'en vais » qui continue d'irriter les tifosi.


Or, si la technique de l'auto-persuasion fonctionne à Barcelone, elle n'est certainement pas en vogue à Rome, où les « rimonte » ne font pas partie du patrimoine. Et ça, toute la planète giallorossa le sait, mais visiblement pas Spalletti. Roma-Villarreal 2004, Roma-Middlesbrough 2006, Roma-Arsenal 2009, Roma-Panathinaikos 2010, Roma-Slovan Bratislava 2011, Roma-Shakhtar 2011... Autant d'exemples qui auraient dû servir de base à Spalletti pour enfin changer le cours de l'histoire. Et finalement, même issue. Pas de rimonta, ni contre Lyon, ni contre la Lazio. Preuve qu'il a beau avoir été l'entraîneur de la Roma pendant près de six saisons, il n'a pas en rien assimilé la Romanità. Depuis le match aller face à Lyon, les supporters ont même l'impression d'avancer sans coach. Que Spalletti a abandonné le navire. Un abandon parfaitement synthétisé par un tifoso de la Roma qui a craché son dépit sur sa page YouTube après le derby retour, ce mardi : « Tout le monde a le droit perdre, mais lorsque l'on perd, on perd ensemble. Et hier, Spalletti, tu n'as pas perdu avec nous. »

Un gars qui a les crocs


Restent également les choix tactiques. Avec le cas Džeko. Alors, d'accord, le Bosnien vient de battre le record de buts (33) pour un attaquant de la Roma sur une saison. À tel point qu'il est encensé et célébré. Sauf que, d'une, il ne s'est pratiquement jamais montré décisif dans les matchs à enjeu, exception faite pour le match aller à Naples (1-3). De deux, il a disputé 44 matchs sur les 46 de la Roma cette saison. À titre comparatif, Totti n'a disputé qu'une seule fois plus de 44 matchs sur une saison depuis le début de sa carrière, quand Batistuta ou Pruzzo tournaient plutôt à des moyennes de 35 matchs par saison. Alors, pourquoi ne pas le laisser souffler au profit de Totti, qui bout sur le banc de touche ? Pourquoi ne pas donner sa chance à Grenier plutôt que d'insister avec Strootman ou Nainggolan au bout du rouleau ? Pourquoi ne pas titulariser Perotti, toujours bon quand il entre en jeu ?


Ce mardi, contre la Lazio, l'équipe s'est entêtée à mettre des centres dans la boîte, alors que les trois centraux laziali dégageaient tout de la tête. Comme au match aller, d'ailleurs. Mais Spalletti est têtu et préfère mourir avec ses idées (faire sortir El Shaarawy, par exemple) plutôt que d'admettre qu'il s'est trompé et changer son fusil d'épaule. Même discours pour l'approche mentale. Spalletti n'a pas réussi à inculquer à ses joueurs la grinta nécessaire en ce fatal mois de mars. Or, c'est clairement de cela dont la Roma a besoin aujourd'hui. Un gars qui a les crocs. Un dalleux. Un Simeone, un Conte, un Klopp. Car mine de rien, la Roma n'a plus rien gagné depuis 2008. Neuf ans de disette, c'est inadmissible pour un club de ce standing. Il faut changer les mentalités, changer l'approche. Et si Spalletti est parfait pour apporter le beau jeu et le spectacle, il n'est pas l'homme de la situation pour ce challenge-là.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Cafu crème Niveau : Ligue 2
Note : 1
Je ne peux pas dire que l'article est mauvais il reprend tous les griefs que les suiveurs du site font à Luciano depuis des mois. Et malheureusement la démonstration s'avère juste.

Je suis particulièrement irrité par son ego boursouflé en conf depuis des mois. Casse toi et va bosser.

Je laisse ceux qui m'ont colle des moins un et des " tu es méchant" répondre à Eric Maggiori sur le passage concernant Dzeko.

Spalletti c'est John Locke dans Lost. Le croyant jusqu'au boutiste que sa foi fera mourir mais au final il s'en fout. Mieux vaut crever en ayant raison que vivre en admettant avoir tort.

@Eric Maggiori

La prochaine fois faut nous faire un live svp.
1 réponse à ce commentaire.
Je crois que s'il ne lit pas toujours ses mails, Eric Maggiori lit les commentaires des articles.
Note : 1
"Neuf ans de disette, c'est inadmissible pour un club de ce standing."

Arsenal?
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
C'est encore plus inadmissible pour Arsenal... Mais c'est pas 9 ans pour eux. Ils ont gagné des coupes nationales, non?
1 réponse à ce commentaire.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Un Simeone, un Klopp, un Conte ?
Je crois que je viens de mouiller mon pantalon...
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Et on va finir avec Mancini. Si ça arrive je brûle un maillot.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Ou un Giampaolo.
Un guindolin pour quelques mois ca mange pas de pain!
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Et pourquoi pas une Gwendoline, hein?
Mais sinon Carlo on en parl? 7 ou 8 ans en tant que joueur chez vous quand meme. Bouffez votre pain noir encore 2 ans et apres Munich il viendra. Vous l'aurez lu ici
La mère de Jacquouille morte dévorée par les loups ?
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
Totti : Tu connais Gwendolyn Gourvenec?
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Celle qui a les yeux verts ?
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Barton, Carlo l'a toujours dit, mais pour l'instant, jamais fait.
So wait and see...
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
 //  07:45  //  Amoureux du Qatar
Elle a d'autres yeux bien intéressants aussi!
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  08:17  //  Tifoso della AS Rome
En réalité, c'était juste un jeu de mots tirés des Inconnus (Isabelle a les yeux bleus, Gwendoline a les yeux verts) et je dois t'avouer que je ne connaissais pas cette Gwendolin là.
Malheureusement...
11 réponses à ce commentaire.
Roberto Larcos et Marc Oversaturn Niveau : DHR
Inzaghiño pour sa part repousse sans cesse ces limites, hallucinant
Vrai, l'année dernière ou en début de saison c'était assez olé olé mais force est de reconnaitre que Lotito, bien aidé par Bielsa a misé sur le bon cheval.
1 réponse à ce commentaire.
PirloVerratti Niveau : DHR
La vérité, c'est que la Roma est un club de looser magnifique, et qui se complait là dedans (au même titre que le Napoli et la Fiorentina).

Pour les titres et la rage de vaincre, faut aller voir du côté des deux Milan et la Juve je suis désolé.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Mouais.
Si tu le dis...
Les 2 Milan ?!
T'es sûr ?

Et en Allemagne, c'est toujours Hambourg le numéro 1?
Rien a voir avec le fait d'avoir des équipes dominantes à certaines périodes pour les 2 Milan? parce que une équipe moyenne reste une équipe moyenne, la rage de vaincre tout ça c'est pour le dimanche matin et le Pmu...
La Juve ok elle est hors contexte mais elle est ou la rage de vaincre a Milan depuis 5 ans?
fairplay is the game Niveau : DHR
Le Milan a gagné une supercoupe cette année non?
4 réponses à ce commentaire.
Je pense qu'il est temps d'arrêter de taper sur Spalletti (bien qu'il le mérite ces derniers temps) et de commencer à encenser le bon travail du petit frère de Pippo qui, tout doucement, sans faire de vagues, est en train de s'affirmer parmi les coachs de l'élite, alors que le matériel humain dont il dispose est inférieur à celui d'autres clubs.
Allah Babar Niveau : Loisir
Quand on se fait moucher par Genesio c'est plus que des limites que l'on a.

Pour moi cela merite ni plus ni moins que la peine de mort.

Et pourtant je suis un hitlerien tout ce qu'il y a de plus moderé...
FinoAllaFine Niveau : DHR
Mettre une pression sur le club et les joueurs, en disant "si je ne gagne rien je m'en vais", c'est pas ce qu'il y a de mieux comme ambiance de travail. Il m'a un peu fait penser à Garcia sur ce coup la (cit. "ce match m'a fait comprendre que cette année nous serons champions"). A Rome, ils oublient que c'est sur le terrain qu'on gagne des trophées, pas en conférence de presse ou dans des vidéos à moitié bourré (coucou Naingollan). Bref, bien dommage car cette année l'équipe envoyait du lourd. Avec un banc plus étoffé, la finale de coupe d'Italie ils allaient la chercher, et ils éliminaient Lyon en EL. Bref, je ne peux que vous souhaiter un bon entraineur et 2-3 bons joueurs pour la saison prochaine amis romains.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Le problème, c'est qu'il a tout centré sur lui-même, "me, myself and I". C'était que ça depuis deux mois.

Il n'a par contre jamais fait du Garcia...
1 réponse à ce commentaire.
Note : -1
Sans être méchant, mais c'est quoi le standing de la Roma au juste?
Le club est juste à sa place.Même à Rome ils ne font pas la loi
Ce commentaire a été modifié.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
N'importe quoi.
En 145 matchs de championnat, 51 victoires de la Roma, 37 de la Lazio.
En 18 matchs de Coupe d'Italie, 9 victoires de la Roma, 6 de la Lazio.
Note : -1
Rien d'impressionnant.
Ils ont un meilleur palmarès européen.
Ce commentaire a été modifié.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Comme vient de dire cafu, on a un meilleur palmarès domestique et on est souvent, très souvent, trop souvent même, mieux placés.
3 scudetti à 2; 9 coupes d'Italie à 6.
La Lazio n'est pas meilleure que nous mais nous ne sommes pas bien sûr au niveau des 3 gros...
Cafu crème Niveau : Ligue 2
On est devant sur le palmarès domestique mais je suis d'accord avec toi.

Notre statut c'est outsider pas plus pas moins. Et quand le melon de certains l'accepteront on aura la bave aux lèvres et on sera meilleurs.
Depuis 10 ans j'ai toujours l'impression de voir toujours le même type de joueurs à la Roma.
Assez talentueux mais faineant et friable mentalement.En esperant pour vous et pour l'interet du calcio que Monchi signe chez les romains.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Friable mentalement, tu as raison.
Fainéant, pas forcément.
Mais le mental est clairement notre gros point faible depuis la nuit des temps !
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Y'a de quoi faire avec ou sans Monchi de toute façon. Ajouter de la compétence ne fera pas de mal mais on a des jeunes pousses, des options de rachat prioritaire à faire jouer.

Mais il faut mettre en place les conditions de victoires à tous les niveaux de l'organigramme. Zéro titre dans le paysage italien des dernières années c'est un gâchis monumental pour un outsider comme la Roma.

Lyon lança sa fabuleuse domination par une victoire en coupe de la ligue....
C'e solo la roma Niveau : Loisir
Étant nouveau ici, ça fait plaisir de lire et de voir des personnes parler de ce club que j'aime tant . Si belle quand elle gagne , si irritante quand elle perd . Jamais elle laissera insensible.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Bienvenue l'ami,n' hésite pas à passer sur le forum.
C'e solo la roma Niveau : Loisir
Merci à toi. Avec grand plaisir.
10 réponses à ce commentaire.
Inter/Roma même combat ! Baroques, pittoresques, picaresques, romantiques. Rien n'est jamais tranquille dans ces clubs !

Les plus grands exploits y côtoient les plus grands bides.
Jemincruste1 Niveau : National
Spaletti n'insuffle rien de bon à l'équipe depuis un bout de temps. Son attitude pendant les matchs en est une preuve : théâtrale, superficielle et limite désinvolte.

Spaletti n'est plus à sa place à la Roma, il a cru être à la hauteur mais il ne l'a jamais vraiment été.

Et la gestion du cas Totti montre la mégalomanie du bonhomme. A se demander où ce type se place par rapport au club..

Je militais pour maintenir Garcia une saison de plus.. Dommage.

Sinon, il n'y a que 6 points de retard sur la Juve et une confrontation directe à venir... Allez, l'espoir annuel n'est pas encore mort.

Quant à Dzeko, il ne fera pas passer un palier au club. Cela peut paraître loufoque aujourd'hui mais j'aurais privilégié un Negredo.. Beaucoup plus en phase avec l'esprit romain.

A suivre. De toute manière, la déception est devenue monnaie courante dans la Ville Eternelle.

C'est peut être ça le problème majeur du club : son environnement, Rome, les romains. Trop grand, trop prestigieux.
Negredo pour faire passer un palier a la Roma? merci l'ami pour la rigolade :))
1 réponse à ce commentaire.
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 74
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8