Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Scottish Championship
  3. //

Les Light Blues cherchent la lumière

S'efforçant de rejoindre l'élite écossaise depuis leur liquidation judiciaire en 2012 et leur relégation en Scottish Football League Two, les Glasgow Rangers font de nouveau face à de graves difficultés financières. Soutenus par un public engagé dans un véritable bras de fer avec les dirigeants, les Gers avancent petit à petit dans un tunnel qui pourrait bien devenir une impasse.

Modififié
À quelques heures d'un déplacement chez les Wasps d'Alloa Atletic, les Glasgow Rangers pointent à la deuxième place de la Scottish Championship (D2 écossaise), devancés de 13 points par les Hearts of Midlothian. Une place inimaginable il y a quelques années encore pour le club le plus titré du monde. 54 titres de champions que les hommes de Kenny McDowall traînent depuis plus de deux ans dans les recoins les plus paumés d'Écosse. Cette déambulation a de quoi rendre nostalgique toute l'Europe du foot. Plus qu'un club, c'est une firme qui s'éteint. La plus vieille. Orphelins de leurs meilleurs ennemis, les joueurs du Celtic Glasgow enchaînent les titres sans saveur : 16 points d'avance sur le Motherwell FC en 2013, puis 29 points l'an dernier.

Banqueroute et fermeture du Old Firm


Sur les dix dernières années, les supporters des Gers en retiendront deux, particulièrement sombres. En 2006, le ciel a bien failli leur tomber sur la tête quand un Frenchy a débarqué à Ibrox Park. Fort de ses titres de champion de France avec Lyon, Paul Le Guen a cru bon de confisquer le brassard à une icône, Barry Ferguson, et de le confier à Jérémy Clément. Résultat, six petits mois et puis s'en va. Débarrassés de la plus grosse erreur de casting de l'histoire du club, les Light Blues retrouvent leur capitaine et leur sérénité. Pendant six ans, les Teddy Bears nagent en plein bonheur : trois titres de champions d'Écosse (2009, 2010, 2011), une finale de Coupe UEFA (2008), deux Coupes d'Écosse (2008, 2009) et trois Coupes de la Ligue écossaise (2008, 2010, 2011). En 2012, le club se heurte cependant à un adversaire invincible : le fisc.

Trop dépensiers ou trop mal gérés, les Rangers se retrouvent aussi ruinés qu'un étudiant en fin de mois. En février 2012, la double peine tombe : 10 points de pénalité en championnat et un redressement judiciaire. Tout est tenté pour maintenir le club à flot, même quelques magouilles avec le fisc. Mais ce n'est pas assez. Le 4 juillet 2012, le club affiche un nouveau record : 160 millions d'euros de dettes. Plus rien ne peut sauver les Gers, pas même les clubs voisins, qui votent massivement pour les reléguer en quatrième division écossaise. Un choc, doublé d'un affront pour les Bluenoses et les Protestant Boys, qui doivent laisser la place à l'ennemi juré, le Celtic, sans broncher. Le 29 avril 2012, le Celtic Park accueille sans le savoir le dernier Old Firm avant un bon moment. Le plus grand, le plus intense et le plus vieux derby d'Europe sombre avec les Rangers. Et le football écossais devient aussi prévisible qu'un mauvais film d'épouvante.

Step by step


En septembre 2012, les Rangers se retrouvent donc tout en bas de l'échelle avec une belle gueule de bois. Le premier défi pour Charles Green est de reconstruire une équipe. Seuls trois joueurs restent fidèles au club : Wallace, Alexander et McCulloh. Pour les soutenir, les pays européens envoient un véritable contingent de joueurs en quête d'un nouveau défi. À dire vrai, les Gers ne refusent personne, pas même un nouveau Lyonnais, Sébastien Faure. Les professionnels se mêlent à l'équipe de jeunes et attaquent la saison en pleine confiance. Et se plantent en beauté. Les déplacements sur les pelouses de l'East Stirlingshire Football Club ou du Berwick Rangers Football Club font découvrir aux Light Blues le football champêtre. Toujours aussi intraitables à l'Ibrox Park, les Rangers finissent par décoller et remportent leur premier titre de champion de division 4 avec 21 points d'avance.


Les Teddy Bears poursuivent leur chemin de croix en Scottish League One (D3), toujours accompagnés de leur Blue Army. Une bande de soiffards qui peut se targuer d'avoir écumé les bars de toute l'Alba, et d'avoir suivi son équipe dans les tréfonds du football. 49 000 spectateurs continuent de remplir l'Ibrox Park toutes les deux semaines, soit à peu près six fois la moyenne d'affluence de Louis-II. Le soutien est magistral pour une saison sans embûches : 36 matchs, 33 victoires, 3 défaites et 39 points d'avance sur le dauphin, Dunfermline Athletic. En septembre 2014, les Gers n'ont plus qu'un échelon à franchir pour retrouver leur place. Oui, mais seulement cette fois-ci, les Light Blues tombent sur un os. En plus des traditionnelles équipes de bourrins des Lochs lointains, les Rangers se tirent la bourre avec un autre grand nom du football écossais, les Hearts of Midlothian.

Refus d'une offre des Phoenix Suns


Deuxième du championnat à la trêve, le club doit désormais se passer de son entraîneur, Ally McCoist. Et aucun entraîneur, pas même Gattuso, pressenti pour prendre la relève, ne pourra sauver les Rangers d'une nouvelle liquidation judiciaire. Et c'est bien ce qui inquiète les fans, qui désertent de plus en plus l'Ibrox Park depuis le début de la saison. Exaspérés par la gestion catastrophique du club, les Sons of Struth ont même appelés à boycotter matchs et produits dérivés.

De nouveau fauchés comme les blés, les Light Blues survivent à grands coups de prêts. Le dernier en date, contracté auprès de Sandy Easdale, ne sauvera pas le club. La dernière offre en date de Robert Sarver, propriétaire de la franchise NBA des Phoenix Suns, pourrait, elle, bien offrir le salut à tout un peuple. Seulement, Sandy Easdale ne semble pas décidé à léguer son petit protégé pour une somme jugée dérisoire (20 millions de livres, soit 26 millions d'euros). Et pendant ce temps-là, Glasgow résonne encore…

Rangers till I die,
I'm Rangers till I die,
I know I am,
I'm sure I am,
I'm Rangers till I die...


Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 4 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 45 Hier à 15:30 Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 9 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 1
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Finnbogason relance l'Islande ! 3 samedi 16 juin Le premier but en Coupe du monde d'Agüero samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 samedi 16 juin Pogba délivre les Bleus 8 samedi 16 juin La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 samedi 16 juin L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 samedi 16 juin Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
Bielsa et les minots