En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Arrivée David Luiz

Les lieux à Paris qui devraient plaire à David Luiz

Après Lisbonne et Londres, David Luiz va découvrir une troisième capitale d'Europe. Le Brésilien va débarquer à Paris, rejoignant ainsi ses compatriotes Thiago Silva, Lucas ou Maxwell. Voilà les 7 lieux parisiens qui devraient plaire au défenseur.

Modififié
La Tête dans les nuages

David Luiz est un énorme fan de jeux vidéo et de jeux en tout genre. À tel point qu'à Londres, il a transformé une grande partie de son appartement en salle d'arcade. Du coup, pour son arrivée à Paris, le Brésilien va passer ses après-midi à la salle de jeux La Tête dans les nuages, sur les grands boulevards. Un espace situé juste à côté des nombreux magasins Joué Club, et dans lequel on peut se claquer un petit Guitar Hero, des jeux de palets, de basket, de marteau, de danse, de tir… Par contre, attention, David : à 5 euros les deux jetons, il va falloir raquer pour jouer plus de cinq minutes. Pas franchement un problème, a priori.

Vidéo

La basilique du Sacré-Cœur

David Luiz est un chrétien affirmé et dévoué. « Ma foi me donne la conviction que je peux être bon et m'améliorer toujours en tant que joueur. Cela me donne de la force et de l'inspiration. (…) Tout, dans la vie, appartient à Dieu. Notre destin a déjà été tracé  » , a-t-il affirmé. Par conséquent, une fois arrivé à Paris, direction Montmartre, pour aller prier dans la basilique du Sacré-Cœur. Mais surtout, ce sera l'occasion pour lui d'aller chiller sur les pelouses de la butte Montmartre, et de défier Iya Traoré, plus connu sous le nom de « le mec qui jongle à Montmartre » dans un concours de jongles à trois mètres de hauteur. Victoire du Brésilien, par KO, après avoir aveuglé son adversaire avec une mèche de cheveux.

Château d'eau

«  Est-ce que tu veux des tresses ? » , « Viens couper, viens couper » . Toute personne qui, un jour, est descendu au métro Château d'eau (ligne 4 pour eux) connaît ces refrains. Ces salons de coiffure afro qui envoient des émissaires pour venir chercher le client désireux de se faire un petit plaisir capillaire. Un lieu incontournable pour David Luiz, qui va venir faire des folies avec ses bouclettes, pour le plus grand plaisir des coiffeurs, qui n'avaient plus vu une telle texture capillaire à Paris depuis Marcos Ceará. Le joueur se pointe ainsi au premier entraînement du PSG avec une coupe valderramesque et des produits spécialisés plein le sac.


Chez Gabriela

« Une soirée haute en couleur, une cuisine savoureuse et il se dégage une très bonne énergie. En fait, on se sent bien dans ce lieu ! » L'avis de Thierry Melchers sur le site Linternaute devrait suffire à convaincre David Luiz. S'il y a bien un restaurant brésilien à ne pas rater dans la capitale, c'est Gabriela, petite bicoque à la devanture jaune et qui annonce directement la couleur : « Restaurant traiteur do Brasil » . Le défenseur brésilien adore manger des plats locaux, et pourra donc devenir se claquer des Salgadinhos ou des Bolinhos de feijoada. Ah, ça, c'est autre chose que les fish and chips de Londres, hein.

Brasil Tropical

Brasil Tropical, c'est d'abord un lieu : une boîte de nuit située sous la Tour Montparnasse, mais aussi une promesse : « Le plus grand carnaval brésilien de Paris vous transportera dans fête la plus connue du Brésil : celle du carnaval de Rio » . Dans cet établissement où l'oiseau de nuit Vampeta avait ses habitudes lors de son court séjour parisien, David Luiz va se sentir comme à la maison. Il pourra même privatiser l'espace locatif de 550m² pour accueillir ses nouveaux copains du PSG. Sinon la formule dîner-spectacle facture 95 euros, mais avec cocktails brésiliens et rodizio de viandes à discrétion, c'est presque donné.



L'institut du judo

Jusqu'à ses 14 ans, le petit David a pratiqué le judo en parallèle du football. Il a encore quelques beaux restes qu'il fait parfois partager aux attaquants adverses. Si jamais l'envie lui prend de remettre le kimono et de retrouver le plaisir de réussir un uchimata ou un tomoe-nage (la fameuse planchette japonaise), on ne peut que lui conseiller l'institut du judo situé porte de Châtillon et sa salle polyvalente de 1 800 places disposant d'une surface de tapis sur 1 300 m². Il pourra aussi bénéficier des conseils de professeurs de qualité, parce que la France n'est peut-être pas un pays de foot, mais le judo, on maîtrise.

Comme à Lisbonne

Révélé à Benfica, David Luiz a aimé d'amour Lisbonne où il a passé plus de quatre ans. Impossible donc qu'il soit passé à côté d'une visite gourmande du côté de Belem pour savourer les meilleures pasteis de nata de la ville (et donc du monde). À Paris, l'amateur de cette bombe calorique a son adresse : Comme à Lisbonne dans le Marais. D'accord, le pasteis est deux fois plus cher qu'au Portugal, mais son feuilletage se rapproche presque de l'original. Et puis le plaisir d'être servi par un sympathique portugais à moustache, cela mérite bien les deux euros (et un peu plus si on prend un café Nicola ou une Pedras).

Par Éric Maggiori et Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:35 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3 jeudi 15 février 151 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 3
Hier à 23:25 Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement Hier à 23:23 Suivez SoFoot.com sur Facebook Hier à 21:45 Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur