1. //
  2. //
  3. // Gr. A
  4. // J1
  5. // Chili/Équateur (2-0)

Les leçons tactiques du Chili

Il fait froid chaque hiver à Santiago, mais cette année, les Chiliens espèrent se réchauffer avec l'explosivité d'Alexis, l'élasticité de Vidal, la magie de Valdivia, les kilomètres de Medel, mais aussi les idées de Sampaoli. Contre l'Équateur, l'Argentin a multiplié les changements de schéma au cours du match et ses hommes ont enchaîné les belles combinaisons, pour l'emporter finalement au bout d'un penalty farfelu et d'un contre. Alors, où en est la Roja ?

Modififié
L'Estadio Nacional de Chile vibre durant l'hymne national chilien, et tout Santiago sort de son quotidien hivernal. Les feux d'artifice font crier les enfants, l'intensité de l'hymne repris a cappella par près de 50 000 âmes plaît aux rêveurs, et même les plus difficiles à convaincre fondent devant le premier déboulé d'Alexis Sánchez. La Copa América est lancée depuis quelques secondes lorsque la vedette d'Arsenal se lance à toute allure vers les cages de Domínguez, avant de dévisser sa finition. En quelques touches de balle, le Chili est déjà flamboyant, rapide, impressionnant. Le Chili est Bielsa, Sampaoli, Pizarro, Mati Fernandez, même si aucun de ces hommes n'est sur le terrain. Et puis, en une seule touche de balle, le Chili est ramené à sa condition d'éternel déçu. Le pied droit d'Alexis part loin des cages de façon inexplicable, et le Chili redevient Pinilla. Avec une seule action, puis une deuxième avec cette tentative de lob manquée, Sánchez a offert un condensé de cette Roja qui sait jouer, mais ignore comment gagner : une équipe aussi magnifique qu'inefficace, ingénieuse, mais trop peu concrète. Près de 70% de possession de balle, pour 8 tirs.

Alexis Sánchez, génie et figure


Les murs de Santiago ne laissent rien au hasard, de la station Baquedano aux alentours du stade : la figure de ce Chili, en dépit de toute l'excentricité de Rey Arturo, c'est bien Alexis. Jeudi soir devant son public, l'attaquant dynamite a démontré que sa première saison anglaise n'a pu venir à bout de son enthousiasme. Avant-centre infatigable, mais esseulé en première période, puis attaquant gauche explosif en seconde, Alexis a tout donné et Santiago a tout reçu. Ses statistiques parlent d'elles-mêmes : 4 tirs tentés, 4 occasions créées, 6 dribbles réussis, 4 récupérations dans le camp adverse, 4 fautes provoquées, 4 fautes commises, 1 passe décisive. C'est le premier enseignement de ce match : le rendement du Chili dépendra de celui de son numéro 7. Et si Alexis a touché autant de ballons dans des positions intéressantes, cela confirme bien l'idée générale transmise par les hommes de Sampaoli : le Chili sait encore dominer et élaborer du jeu. Le problème se situe dans la surface adverse. Sánchez a touché 8 fois le ballon dans celle-ci, mais la moitié de ses tirs ont été contrés. Le Gunner n'a pas su trouver les espaces tout seul – parce qu'il refuse toujours de tirer du gauche, aussi – et le Chili s'est retrouvé sans position de tir. Et lorsque la Roja s'est décidée à centrer, Alexis était trop seul pour reprendre les ballons d'Isla. Alors, mieux vaut que la vitesse de Vargas ne soit pas loin des accélérations d'Alexis : des 7 dernières passes décisives de Sánchez, 5 ont été destinées au buteur de poche aux airs de Sonic.

Le dessin du Chili


Derrière Sánchez, les schémas de Sampaoli ont énormément varié. Peu après la crainte provoquée par une douleur musculaire de Vidal à l'échauffement, tout le pays a posé ses yeux sur la défense rouge pour tenter de percevoir ce qu'avait prévu son entraîneur argentin. Le papier dit Isla, Medel, Jara, Mena, Beausejour. Cinq joueurs au profil potentiellement défensif. Et même six avec le polyvalent Diaz. Et le terrain ? Comme toujours, ce dernier a eu plusieurs vérités de la première à la dernière minute. Alors qu'un 4-3-2-1 était annoncé, c'est bien un 3-4-2-1 qu'a mis en place Sampaoli. Une triplette Medel-Jara-Mena, deux latéraux, Isla et Beausejour, la paire de milieux Diaz-Aránguiz et enfin le trident Valdivia-Vidal-Alexis. Avec le temps, la première période laisse même deviner un 3-5-2, tant Valdivia participe au milieu et Vidal étire en attaque. Mais de temps en temps, la position en retrait de Beausejour et l'ambitieuse envie de déborder d'Isla font croire à une défense à quatre. Toujours est-il que l'essentiel est respecté : les centraux chiliens écartent au maximum autour de Jara, Isla et Beausejour montent loin devant pour placer leurs attaques, et Diaz et Valdivia descendent dès qu'il le faut pour jouer court quand l'Équateur presse. En première période, les Chiliens ont effectué 314 passes avec une fluidité qui aura parfois fait passer cette solide équipe de l'Équateur pour un simple 4-4-2 défensif. Mais ce schéma pourrait changer face à la triplette de défenseurs mexicains.

Vidal l'attaquant


3-5-2 ? Sans Vargas ni Pinilla ? Mais qui a pu jouer attaquant aux côtés de Sánchez durant les 45 premières minutes ? On le savait buteur, doué pour la profondeur et bon à la conservation du ballon dos au but : voilà Arturo Vidal en neuf et demi, ou plutôt en associé d'Alexis. Le temps d'une grosse demi-heure, le joueur de la Juve a effectivement pris le temps d'agresser la défense équatorienne par ses mouvements entre les lignes. Comme d'habitude, finalement, sauf que le numéro 8 n'avait même pas l'ordre de redescendre au milieu à la suite de ses pressings. Le spectacle nous a laissé voir un attaquant typiquement sud-américain, très pressant, bagarreur et habile dans le jeu à une touche de balle (cette talonnade pour Isla…). Mais il lui a manqué une occasion pour tirer. En seconde période, l'entrée de Vargas poussera Vidal à redescendre aux côtés d'Aránguiz dans un milieu à deux, et la magie du football le poussera à provoquer - et tirer - un penalty en tant que milieu de terrain. Ironique.

La magie Valdivia


Valdivia change de chaussure dès la première minute. Tic, tac, Valdivia joue à droite, Valdivia joue à gauche. Valdivia rate sa première transmission, fait désespérer les romantiques, puis se met à exiger le ballon tout le temps comme une machine. Quand Aránguiz récupère un ballon, Valdivia ne prend même pas le temps de lui demander pour le lui prendre. Puis Valdivia change de chaussures, encore. Et Valdivia dribble dans la surface. La sienne. Puis dans celle des adversaires la minute qui suit. Un show du Mago fait de 5 fautes gagnées (très souvent brillamment), 3 dribbles réussis et 3 occasions créées. Dans un rôle hybride qui l'aura vu évoluer en soutien de Sánchez, puis au milieu derrière le ballon, Valdivia a fait croire au miracle, a désespéré un peu les siens (14 mauvaises passes, forcément quand on prend des risques…) et a surtout causé des problèmes au 4-4-2 équatorien. Pour l'Équateur, le défi a longtemps été de réduire les mouvements chiliens à l'axe, avec un 4-4-2 intéressant où le positionnement de Montero aurait pu prendre à défaut les montées d'Isla. Mais le milieu jaune a vite été usé par les déplacements vénéneux de Valdivia. Si Mati Fernandez s'est montré plus concret à son entrée en jeu (trop, même, puisqu'il a été expulsé), les mouvements entre les lignes d'un numéro 10 capable de recevoir la balle entre de nombreux défenseurs pourraient être décisifs pour un Chili qui manque d'espaces devant.

Le schéma change, pas de style


Quand Vargas entre en attaque, trois changements s'opèrent d'un seul coup : Mena remplace Beausejour sur le côté gauche, Vidal redescend sur terre au milieu de terrain près d'Aránguiz, tandis que Diaz redescend pour occuper un rôle hybride situé entre le Mascherano du Barça et le Mascherano de l'Argentine. Un libéro moderne. En phase défensive, le Chili est toujours à 3 derrière. En phase offensive, Marcelo Diaz monte pour devenir une solution à la relance et le 3-5-2 devient 4-4-2. Devant, Sánchez et Vargas écartent au maximum, et Vidal, Valdivia puis Mati Fernandez foncent dans l'axe à la recherche de décalages. Le but de Vargas rappelle aux adversaires que s'il est possible de réduire le Chili à peu d'espaces en jouant bas, mieux vaut ne pas perdre le ballon trop proche de ses propres cages. Enfin, David Pizarro est entré à cinq minutes de la fin. Et le vétéran aux pieds exquis a offert un joli récital de toque. Loin, très loin, s'il était devant sa télé, Xavi a dû apprécier.

Par Markus Kaufmann, à l'Estadio Nacional de Chile, à Santiago À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ce qui fait la force du jeu chilien fait aussi ses faiblesses.

Tout d'abord, il manque un tueur devant. Mais un tueur pourrait-il s'adapter aux exigences du jeu à la chilienne ? Pas si sûr ...

Le pressing incessant participe au manque de lucidité des attaquants une fois arrivé dans la zone de vérité. On peut faire le parallèle avec Cavani, presseur incessant, et manquant de lucidité devant le but, depuis son arrivée au PSG.

Enfin, le style de jeu construit à la chilienne exige d'une action menant à un but qu'elle soit parfaitement réalisée, dans le tempo, avec le soucis du beau geste. Cela se joue au millimètre, la phase de finale d'une action est donc la finalité d'une somme de passes et d'incertitudes qui en quelque sorte se cumulent et dont le dernier à toucher la balle porte la responsabilité. Une responsabilité que seul un tueur peut endosser ... Il y a une équation fort intéressante à résoudre pour les entraîneurs.
Quel régal cette équipe !
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
" Le Gunner n'a pas su trouver les espaces tout seul – parce qu'il refuse toujours de tirer du gauche, aussi –"

Bonne remarque.C'est rare dans le football moderne le fait que les joueurs de top niveau comme Alexis Sanchez soient réticents à faire usage de leur "second pied", j'en veux pour preuve les nombreux buts inscrits du droit par Messi,du gauche par Ronaldo,du droit par Griezmann,du gauche par Hazard etc...et plus généralement,s'en servent pour centrer,passer,remiser...

Je me demande si cela ne vient pas du fait que Wenger est réputé pour faire travailler ses joueurs exclusivement sur leurs points forts.Voyez par exemple comment Henry excellait dans sa "spéciale", ainsi que sur sa vitesse,son pied droit tout en ayant un pied gauche et un jeu de tête au mieux quelconque, au pire médiocre.Idem pour Robert Pires avec sa spéciale léger repiquage dans l'axe /tir petit filet opposé, Vieira et ses perforations,ses frappes intérieur à ras de terre aux 16,50 M à la réception des centres en retrait...

Tout ça pour dire que les joueurs sous les ordres de Wenger font souvent des tâches bien précises sans "dépassement de fonction", mais la font très bien.
Hier à 11:20 Pronostic Ajax Man U : jusqu'à 510€ à gagner sur la finale de C3 lundi 22 mai 116 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 2
Hier à 22:45 Le but d'Orléans annulé par arbitrage vidéo 12 Hier à 22:22 SFR Sport va changer de nom 9 Hier à 22:04 Zidane fait mieux que Mourinho, Ancelotti et Ferguson Hier à 20:51 Diego López définitivement à l'Espanyol 5 Hier à 19:40 Le Real officialise un accord avec Vinícius Júnior 22 Hier à 18:25 Michel Der Zakarian débarque à Montpellier 15 Hier à 17:00 Le fils de Klinsmann rate un dribble et encaisse un but 2
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 15:39 Ruben Aguilar à Montpellier 3 Hier à 15:28 El Loco Bielsa est de retour en L1 ! Hier à 15:28 CDM U20 : Le CSC de 50 mètres d'un joueur anglais 6 Hier à 14:45 Marc Bartra poste un message à la suite de l'attentat 6 Hier à 14:06 Griezmann confirme ses envies de départ 50 Hier à 12:32 Patrice Carteron passe de Riyad à Phoenix 9 Hier à 11:19 Vidal veut Sánchez au Bayern 34
Hier à 08:00 CR7 Junior sur les traces de son père lundi 22 mai Option d'achat levée pour Cuadrado 16 lundi 22 mai Ils ont quitté le football en 2017 lundi 22 mai Portsmouth racheté par l'ancien PDG de Walt Disney 7 lundi 22 mai Un supporter de Benfica chambre Porto avec un drone 3 lundi 22 mai Anderlecht confirme pour Tielemans à Monaco 32 lundi 22 mai Aubameyang aurait choisi Paris 84 lundi 22 mai Prolongations : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! samedi 20 mai Rodelin sauve le Stade Malherbe 6 samedi 20 mai Le cadeau d'adieu de Lacazette au Parc OL 33 samedi 20 mai Les compos de la dernière journée samedi 20 mai Bartra craque sous le coup de l'émotion 12 samedi 20 mai Benoît Cheyrou sauve Toronto 4 vendredi 19 mai Amavi intéresse Naples et l'Atlético 18 vendredi 19 mai Un échange Bakayoko-Batshuayi dans les tuyaux 45 vendredi 19 mai L'OM cible Zouma et Gameiro 38 jeudi 18 mai Le Hellas Vérone rejoint la SPAL en Serie A 30 jeudi 18 mai L'Espérance sportive de Tunis sacrée championne 4 jeudi 18 mai Un stade qatari déjà prêt pour le Mondial 2022 40 jeudi 18 mai 348€ à gagner avec PSG & Lyon 2 jeudi 18 mai 107 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 jeudi 18 mai Modeste intéressé par la Chine 26 jeudi 18 mai Reynet en pole pour Montpellier 24 mercredi 17 mai Mendy et son Jardim d'amour 4 mercredi 17 mai Mbappé ouvre le score en beauté 14 mercredi 17 mai L'arbitrage vidéo pour le Mondial U20 3 mercredi 17 mai Le propriétaire de Leicester rachète un club de D2 belge 11 mercredi 17 mai Nacho pourra jouer face à Vigo 6 mercredi 17 mai Un cubain envoie une minasse hors du stade 10 mardi 16 mai Un ancien président du FC Rouen assassiné 23 mardi 16 mai Luzenac dédommagé de... 15 000 euros 22 mardi 16 mai Aubameyang vers la Chine ? 81 mardi 16 mai St-Pauli offre des bières pour son maintien 21 lundi 15 mai SO FOOT CLUB - Paulo Dybala 2 lundi 15 mai Un accord Favre-Dortmund ? 52 lundi 15 mai Évra fête son anniversaire sur du Brown 27 lundi 15 mai Baptiste Giabiconi au capital du FC Martigues ? 5 lundi 15 mai La Premier League noue un partenariat avec une asso LGBT 4 lundi 15 mai Un Colombien s'enroule dans un tapis pour célébrer son but 9 lundi 15 mai Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 37e journée 2 lundi 15 mai River s'impose dans le Super Clásico 10 dimanche 14 mai Le but de renard de Nacho 15 dimanche 14 mai Les larmes de bonheur de Marquinhos 32 dimanche 14 mai Les Girondins vont porter leur nouveau maillot domicile contre l'OM 14 dimanche 14 mai Le GF38 accède au National 15 dimanche 14 mai Pepe finalement à l'Inter ? 48 dimanche 14 mai Un nouveau doublé pour Gignac 5 samedi 13 mai La SPAL est de retour en Serie A 11 samedi 13 mai Le coup franc soyeux d'Alaba 7 samedi 13 mai Ricardo Rodríguez a trouvé un accord avec le Milan 36 vendredi 12 mai Les 50 joueurs qui ont écrit l'histoire de l'OL vendredi 12 mai Tielemans se serait engagé avec l'ASM 34 jeudi 11 mai 623€ à gagner avec Tottenham, Nice & Villarreal jeudi 11 mai L'OL triple la mise 2 jeudi 11 mai Dolberg douche les espoirs de l'OL 1 jeudi 11 mai Huntelaar va quitter Schalke 12 jeudi 11 mai Une bicyclette folle pendant le derby de Bagdad 2 jeudi 11 mai Polémique à la commission d'éthique de la FIFA 12 jeudi 11 mai Canal + minimise la perte de la Ligue des champions 71 jeudi 11 mai Le Gamba Osaka sanctionné à cause d'un drapeau SS 62 jeudi 11 mai Gignac ne s'arrête plus de marquer 7 jeudi 11 mai La Ligue des champions sur SFR Sport à partir de 2018 114 mercredi 10 mai Plus de vingt blessés en marge d'Atlético-Real 5 mercredi 10 mai Isco réduit le score 1 mercredi 10 mai Antoine Griezmann pour le 2-0 ! mercredi 10 mai Saúl Ñíguez ouvre le score mercredi 10 mai Claudio Ranieri n'ira pas en Chine 11 mercredi 10 mai Une murale hommage à Cruyff inaugurée à Amsterdam 13 mercredi 10 mai Benatia pas tenté par Marseille 43 mercredi 10 mai Pronostic Atlético Real : jusqu'à 500€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 1 mercredi 10 mai 328€ à gagner avec Lyon & ManU-Celta mercredi 10 mai Nice sur le coup pour le Valenciennois Tameze 5 mardi 9 mai Dani Alves clôt les débats 6 mardi 9 mai Mandžukić ouvre le score mardi 9 mai Pepe bientôt au PSG ? 64 mardi 9 mai Un joueur israélien arrêté par la police au stade 20 mardi 9 mai L'impressionnante collection de maillots de Messi 41 mardi 9 mai Balotelli discute avec Las Palmas 37 mardi 9 mai Aulas danse pour ses féminines 19 lundi 8 mai Theo Hernández : direction le Real Madrid 25 lundi 8 mai Hulk dément avoir agressé un coach chinois 14 lundi 8 mai Juve Monaco : jusqu'à 1500€ à gagner sur l'affiche de C1 lundi 8 mai 383€ à gagner avec Juve-Monaco & Atlético-Real lundi 8 mai Chapecoense remporte son premier trophée après le drame 4 dimanche 7 mai Un Niçois arrive au Vélodrome à ski 6 dimanche 7 mai Le golazo de Theo Hernández 3 dimanche 7 mai Nelson Vivas arrache sa chemise 7 dimanche 7 mai Hulk accusé d'avoir frappé un entraîneur 18 dimanche 7 mai Gignac qualifie les Tigres 3 samedi 6 mai Quand Dani Alves ouvre une bière 16 samedi 6 mai La Tchéquie lance un championnat de foot-billard 7 samedi 6 mai La France flingue les Féroé 6 samedi 6 mai Boca - River, c'est chaud, même au city stade 5 vendredi 5 mai L'AC Pisa relégué avec la meilleure défense 18 vendredi 5 mai Et si on s'écoutait le dernier gros son de Jesé ? 24 vendredi 5 mai Djorkaeff bientôt à la LFP ? 16 vendredi 5 mai Ligue 1 : Les dates de barrages connues 10 vendredi 5 mai Un entraîneur de Ligue 1 ministre de Marine Le Pen ? 99 vendredi 5 mai Renato Sanches en prêt, Monaco et Marseille à l'affût 37 vendredi 5 mai 327€ à gagner avec Monaco & Hull City jeudi 4 mai Le coup franc génial de Rashford pour ouvrir le score 9 jeudi 4 mai Gagnez un pack "All Inclusive" pour la finale #UCL jeudi 4 mai L'arbitrage vidéo au Portugal la saison prochaine 3 jeudi 4 mai Un joueur arrêté pendant un match au Brésil 2 jeudi 4 mai Chine : un club suspendu pour une banderole anti-Hong Kong 14 jeudi 4 mai Retour de la Coupe intercontinentale en 2018 ? 10 jeudi 4 mai Le duo Guy-Le Guen pour la finale de C1 51 jeudi 4 mai Dernier jour : 5€ offerts sans dépôt chez Unibet + 100€ de paris gratuits jeudi 4 mai Lacazette privilégie l'Atlético 39 jeudi 4 mai Exclu : 125€ offerts au lieu de 100€ chez France-Pari ! mercredi 3 mai Higuaín double la mise 1 mercredi 3 mai Higuaín ouvre le score mercredi 3 mai Traoré casse l'espoir lyonnais