1. //
  2. // 8e de finale aller
  3. // Valence/PSG (1-2)

Les leçons tactiques de Valence-PSG

Opposé à Ernesto Valverde, Carlo Ancelotti avait parlé d'une « rencontre tactique » . Une sorte de partie d'échecs avec un peu plus de spectateurs et un peu plus de physique. Hier soir, c'était au tour du PSG de jouer avec les pions noirs.

Modififié
57 35
Au milieu, il y a le ballon. D'un côté, tu ne peux pas marquer sans. De l'autre, si tu ne l'as pas, tu ne peux pas le perdre. Il faut choisir. Faire le match, ou laisser l'initiative à l'adversaire ? En conférence de presse, Ancelotti avait fait un joli coup de bluff : « Je pense que nous aurons le ballon » . Valence n'était pas obligé. Mais les Chés jouaient à la maison, et El Valencia reste un club espagnol. Valverde n'a pas pu s'en empêcher, et a choisi de jouer la partie d'échecs avec les pièces blanches. Et le devoir de prendre l'initiative…

Les deux systèmes

Ancelotti conserve son 4-4-2 adaptable, barre le nom de Ménez et choisit Verratti plutôt que Chantôme. Face à ça, on aurait imaginé Valence avec un 4-4-1-1 contraignant pour Lucas et Pastore, laissant Jonas-Soldado travailler devant. Mais les absences de Mathieu et Cissokho compliquent la donne. L'UEFA nous annonce un 4-3-3 avec Tino Costa-Parejo-Ever Banega au milieu. Mais entre un Banega tout-terrain censé soutenir les offensives dans un 4-2-3-1 ou le déploiement d'un 4-3-2-1 favorisant les montées de Pereira et de Guardado, le dessin est brouillon. Valverde fait le choix du contrôle du milieu, mais se retrouve avec Jonas et Feghouli pour défendre les départs parisiens sur les côtés. Surtout, le couloir gauche Jonas-Guardado-R. Costa est faible défensivement. Les deux buts passeront par là.

Le PSG tisse sa toile…

Si Valence semble sans idée, c'est surtout parce que le PSG se mue en une remarquable organisation défensive. Le milieu à trois des Blancs laisse supposer un passage dans l'axe, mais tombe rapidement sur Matuidi et Verratti. Quand ce n'est pas Blaise qui mange le ballon, c'est Verratti qui le cache. Faut-il passer à gauche ? Mission impossible : Lucas ne s'arrête pas de défendre. Lorsque Guardado prend le couloir, c'est le Brésilien qui le suit jusqu'au poteau de corner et permet à Jallet de venir aider les centraux dans la surface. Après plusieurs échecs, passer à droite du côté de Pastore semble devenir une évidence, et Joao Pereira commence à se montrer. Mais Pastore est discipliné, fait preuve d'agressivité et vient toujours aider Maxwell. Sans oublier de délivrer une passe décisive (du talon, ça pourrait compter double) et un but. Valence se perd.

Désespéré, Tino Costa se voit limité à orienter le jeu sans réussir à l'inventer. Le cerveau valencien fait de la géométrie au milieu, vers la gauche, vers la droite, tente en vain de joindre directement Soldado. Cela pourrait marcher, mais Sakho et Alex vissent le Capitaine, et l'habituel hyperactif Banega ne sort pas de la poche de Matuidi. Chaque attaque des pions blancs semble prévue, anticipée. Le travail sans ballon de Pastore, Lucas et Lavezzi est fantastique. Une grande prestation collective. Qu'aurait donné le pressing de Matuidi sans celui de Lavezzi ? Qu'auraient été les courses de Lavezzi et Lucas sans la disponibilité de Zlatan ? Que seraient devenus Alex et Sakho sans Matuidi ? Ce PSG est à l'aise, sans pour autant avoir besoin de sortir de ses bases. Verratti est le symbole de cette maîtrise : l'Italien transforme une équipe qui défend sans contrôle en ce PSG qui contrôle en défendant. A la télévision espagnole, on l'appelle déjà « Don Verratti » .

…et Lavezzi vient se servir

Et c'est ici qu'intervient Lavezzi. El Pocho n'est pas seulement le premier buteur : le second but provient aussi de l'un de ses infatigables pressings. L'Argentin est l'homme du match. L'intensité du PSG, c'est lui. Avec acharnement, il vient agresser le pauvre Parejo, qui n'est plus vraiment celui que l'on avait connu à Getafe. Entre un PSG solide et un PSG conquérant, Lavezzi fait la différence. A tel point que Zlatan se met au pressing. Résultat ? Si chaque coup de Valence est anticipé, Lavezzi empêche même les Espagnols de penser au prochain. Sa présence devient un insupportable tic-tac au Mestalla. La possession espagnole (64%) est broyée : peu de temps pour penser, et par conséquent peu de réflexions pertinentes.

Ancelotti répond à Valverde

Canales pour un Banega décevant, et Valdez pour Jonas. C'est intelligent : Valverde souhaite donner plus de temps à son milieu pour penser chaque action, faire circuler plus longtemps et plus vite, et espérer que la présence de Valdez libère des espaces dans la surface. Il reste plus de 40 minutes à jouer. Ancelotti répond avec Chantôme pour Lucas (blessé). Le PSG devient plus vulnérable sur son côté droit car Chantôme n'écarte pas autant le terrain que le Brésilien, mais le Français limite les mouvements d'un bon Canales. Les contre-attaques défilent, malgré l'entrée tardive de Ménez. Paris doit marquer ce troisième but.

Les limites de ce PSG

Il y en a trois. D'une, quand la ligne Lavezzi-Zlatan est sautée et que Matuidi-Verratti ne fait pas le choix de se jeter dans les pieds de l'adversaire, le 4-4-2 parisien devient très attentiste. Le travail sans ballon de Lucas, Lavezzi et Pastore est bien la première condition de réussite de la tactique entrevue hier soir, et il n'est pas dit qu'il sera toujours aussi bon. De deux, le PSG a aimé se précipiter hier soir. Des dégagements de Sirigu aux certaines contre-attaques jetées à la poubelle, Paris aurait pu mieux gérer la possession à certains moments. De trois, l'expérience en C1, évidemment. Un but sur coup de pied arrêté, le rouge de Ibra, la suspension de Verratti... Le PSG avait fait le plus dur en gérant le temps faible de la 75e minute (tir de Valdez et pénalty demandé par Valence). Attention au retour. Bilan provisoire de la partie : si Paris semble avoir détruit toutes les pièces lourdes de Valence, les Espagnols ont réussi à s'emparer de la Reine parisienne.

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Très bon article je suis plutôt d'accord avec ces leçons tactiques. Le meilleur choix du gros sourcil, selon moi, c'est d'avoir fait jouer pendant les 55 premieres minutes (là où on était les meilleurs, et avant l'entrée de Chantôme donc) avec Matuidi le gaucher à droite et Verratti le droitier à gauche (très bien souligné par Canal+ d'ailleurs).

Ca à permis de bloquer totalement l'axe du terrain. Je sais pas combien de ballons Soldado a touché mais une misère je crois. Puisque Pastore et Lucas ont été incroyablement disciplinés et défendaient parfaitement sur leur côté, Blaise & Marco n'avaient qu'à bloquer le centre et pouvait exploser partout avec leur vivacité. Après faut dire que derrière Alex et Mamad' ont laché aucun duel aérien et ça joue aussi.

A partir du moment où on défendait comme ça, on n'avait rien à craindre. Devant ça pète et ça peut venir de partout. Et comme Pastore, Lucas & Lavezzi étaient dans un très bon jour, ça a eu le résultat que tout le monde sait ! Superbe victoire tactique de Carlo en tout cas !
Lavezzi m'a laissé sans voix! S'il continue ainsi, le PSG fera très mal en L1...
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Dans les limites du PSG à ce niveau de la compétition, j'ajouterais:

- Laisser sans marquage le joueur le plus dangereux (après Soldado) sur coup de pied arrêté à la 90min...Une erreur qui ne devrait pas se répéter au match retour avec Silva.

- Se contenter d'un 2-0 et se relâcher dans la finition avec des vieux piqués qui ne servent à rien hormis si on les maîtrise à la perfection comme Messi. Il faut du calme, du timing et un dosage exceptionnel pour ce geste. Ce que Lavezzi et surtout Ibra n'ont absolument pas, malgré tout le talent de ces deux joueurs. La cage fait 7m32 de long, alors pourquoi diable voulez vous utiliser les 2m44 de hauteur?

Le pragmatisme, voilà ce qui manque encore au PSG. Le bayern ou le barça auraient gagné ce match 4-0, messi et consort auraient enfoncé six pieds sous terre ces Valencians totalement inférieurs.
Moi j'ai une question: est-il envisageable que Ancelotti fasse sortir Ibra quand celui est transparent, ne participe ni au jeu offensif ni au replis défensif...?? Je veux votre avis! Ok c'est un grand mais de là devenir intouchable, c'st pas rendre sevice à l'équipe... Beau match en tout cas
tu te trompes So fou, ça a été souligné un peu partout mais Ibra ne fait pas un si mauvais match, il aspire la défense et libère les espaces pour ses partenaires, il a parfois bien orienté le jeu et a même récupéré 2/3 ballons sur pressing, chose assez rare pour lui.
Ce qui est rare c'est aussi que jamais Pastore Lucas & Lavezzi ne lui ont fait aussi peu de passes ! Mais Ibra a fait un bon match parce qu'il attirait 2 ou 3 mecs à chaque fois juste en marchant. Et on le voit bien sur toutes nos occasions !
Le moignon gauche Niveau : District
Depuis ce matin je lis qu'Ibra fait un mauvais match. D'un point de vue tactique au contraire il fait un très très bon match en pesant sur la défense centrale. Il a été le pivot de l'équipe. Combien de fois alors que PARIS semblait en difficulté il a été utilisé en point d'appui avant d'écarter le jeu sur les Lucas, Pastore et Lavezzi. Il a grandement soulagé la défense en permettant de sortir des ballons avant de les bonifier. Et contrairement a beaucoup, je redoute l'absence d'Ibra au retour car ce n'est pas Gameiro ou Menez qui proposeront un véritable défi physique aux défenseurs valenciens.
Mister Sandman Niveau : DHR
Les supporters parisiens qui tirent à vue sur Zlatan après ce match c'est quand même gonflé. Sur la première mi-temps, il est à l'origine de plusieurs contres très dangereux avec son pressing de pitbull, il récupère plein de ballons et sert de pivot pour toute l'attaque. En deuxième, il fait une passe magnifique pour Lavezzi à peine hors jeu et il joue un super contre à deux, toujours avec Lavezzi, malheureusement il rate son un contre un avec le gardien.
Mais allez dire qu'il est mauvais, transparent et qu'il faut le faire sortir, c'est triste pour vous. Ce type, même quand il est moyen, focalise l'attention d'au moins deux joueurs adverses sur lui. On l'a vu à plusieurs reprises hier soir avec des joueurs parisiens laissés un peu seul devant la surface parce que les autres marquent Zlatan de près.

Enfin vous faites comme vous voulez, mais moi je crois pas qu'il ait été si naze que ça.
Note : 2
Message posté par Delalune
Lavezzi m'a laissé sans voix! S'il continue ainsi, le PSG fera très mal en L1...


t'as noté les 6 points d'avance? ou alors tu parles pour la saison prochaine

:-
Godfather Niveau : CFA
Sincèrement en voyant la grosse performance de Verratti hier, j'ai pas pu m'empêcher de repenser à notre cher ex sélectionneur des espoirs, Mr Eric Mombaerts nous expliquant l'été dernier que des Verratti en France y'en avait en veux tu en voilà. Ce mec a vraiment mérité sa claque footballistique de Norvège dans la gueule.

Sinon pour les limites de ce PSG je ne trouve rien de bien scandaleux Il y a eu certaines relances foireuses mais il est évident que le retour de Thiago Silva va vite régler cela et il est tout proche de l'entrainement collectif. Comme pour Thiago Motta qui arrive lui aussi et qui remplacera tranquillement Marco. Sinon pour les suspensions, ya rien de bien scandaleux c'est le lot de toutes les équipes qui vont lion en Champions League. Personne n'y échappe, grands comme petits clubs, jeunes joueurs comme expérimentés... Par contre Valence, en l'occurrence Tino Costa frappe merveilleusement bien les coups de pieds arrêtés. La qualité des centre est juste exceptionnelle.
declaubianco Niveau : CFA2
J'avais parier sur Valence, les pensant largement plus fort à Mestalla, du coup Paris m'a bouzillé mon cote et match.

Cela dit, j'ai revu le match sur d8, et je suis agréablement surpris par cette équipe, quelle solidité défensive (tout les joueurs), ils ont été énorme dans la récupération, l'anticipation, dans l'équilibre entre construction, verticalité, et récupération.
Avec des flèches comme Lavezzi et Lucas qui ne rechignent pas à défendre.
Ma plus grosse surprise reste Pastore, c'est fou le niveau qu'il a atteint, il me semble qu'il a pris véritablement du muscle (programme musculaire ?), il apporte cette touche de fantaisie, et une emprise sur le ballon qui font remonter le bloc équipe parisien.
Godfather Niveau : CFA
@ So fou: Si Lavezzi s'est littéralement baladé c'est parce qu'Ibra lui libère les espaces en monopolisant 2 ou 3 défenseurs. Et c'est pas parce qu'Ibra ne marque pas qu'il n'apporte rien à l'équipe. Ibra même catastrophique (ce qui n'était pas le cas hier où il a été plutôt bon sans être exceptionnel) est très important dans cette équipe. On appelle ça LA FORCE DE DISSUASION... La défense garde toujours au moins 4 yeux sur lui ce qui libère forcément des espaces pour les joueurs autours de lui... IL EST INDISPENSABLE ET INDISCUTABLE Ibra.

@Mister Sandman: c'est pas parce qu'un supporter du PSG (je sais pas vraiment s'il l'est) critique Ibra ou n'est pas content de son match qu'ils faut mettre "les supporters du PSG" dans le même lot. Chacun a le droit d'avoir un point de vue différent de la masse même s'il se trompe !!!
Ce qui est bien, c'est qu'on perd Ibra et Verrati pr le retour ms je ne trouve pas ça précoccupant.

Cette année, enfin, on a un banc. L'équipe tourne bien et a appris à jouer sans Ibra en coupe avec, on l'a vu, un jeu fluide.

Il y aura les retours de Silva en défense et de Motta à la place de Verrati.

Quant à l'attaque, on aura le choix : soit Kev Gam', soit Lavezzi, Menez, Lucas. Avec éventuellement Beckham derrière pr filer des caviars, ça serait cool.
Jean-Bonbeur Niveau : CFA2
Jallet est clairement le maillon faible, et ya de grandes chances qu'il soit remplacé au prochain mercato. Sinon quand tu regardes individuellement à oart renforcer le banc, je ne vois aucun joueur succeptible d'être meilleur que les joueurs actuels (à part messi ronaldo bien sur).
Si en plus ca joue collectif, ca met l'INTENSITE (comme ledemande Carlo) et avec Silva et Motta je pense que ya match (cad possibilité de passer) contre Barca, Real et Bayern!
roctovirso Niveau : CFA2
Excellente l'analyse.
J'ajoute:
-Statistiquement, 94% de chance pour Paris.

Il se peut que ça ne donne pas un super match au Parc.
C'est là qu'on verra si Paris veut être une ville de foot. Ou pas...

Et je valide avec Sainté. C'est bon signe.
C'est vrai que mon premier post est un peu dur... C'est vrai qu'il pèse sur les défenses et crée des espaces, mais ne me dite pas qu'il a fait un bon match, quelques belles récupérations et quelques jolies passes mais rien de fou pour Ibra. J'ai relevé "beaucoup" de déchets dans son jeu ce qui est rare. Bref J'aurais aimé qu'il bouge un peu plus, te permettre de marcher quand ton équipe se déchirent et donne tout sur tous les ballons, c'est pas top... Un petit changement vers la fin aurait redynamiser le jeu et surtout éviter le rouge qui pèsera au retour
Personne n'est choqué par l'idiotie de Verratti ? Gueuler parce qu'on sort pas le ballon en touche, faut vraiment que cette "tradition" cesse.
Le gars est suspendu pour un match de ligue de champions parce qu'il a gueulé sur un adversaire qui ne faisait qu'appliquer les règles du sport dans lequel Verratti est censé être un professionnel. Et qu'on me sorte pas le "ouais, mais il est jeune..." Il est surtout extrêmement c0n oui.
Le moignon gauche Niveau : District
Message posté par Yo'Do
Ce qui est bien, c'est qu'on perd Ibra et Verrati pr le retour ms je ne trouve pas ça précoccupant.


Suis je le seul à trouver l'absence d'Ibra au retour préoccupante ? Qui va peser sur la défense centrale ? Gameiro et Menez face à Rami c'est léger vu que le bébé est quand même costaud. A l'impact il n'y aura pas photo du coup on ne pourra pas proposer le même schéma avec un joueur en pivot sinon ce dernier va trouver la soirée un peu longue. La meilleure option pour moi serait de mettre Lavezzi au contact direct de la défense centrale et Menez Lucas qui tournent autour. Gameiro, s'il prend la profondeur ne pourra jamais lutter au duel. Il se fait bouger face à la DC de Bastia alors face à celle de Valence ça risque d'être compliquée. Je me trompe peut-être et j'espère car si je me fie à la déclaration d'Ancelotti il pense déjà clairement à Gameiro (il a peut-être fait la déclaration énervée par la performance de Menez).

Verrati c'est un autre débat mais quand je vois sa performance hier soir, je ne crois pas avoir vu Motta faire preuve d'autant de vivacité. Motta a l'intelligence du vieux briscard, Verrati la fougue de la jeunesse. En tout cas j'espère vivement que Motta sera de la partie au retour car rien n'est fait. Loin de là, malgré la stat indiquant que 95% des équipes dans la même position que Paris au soir de la première journée se sont qualifiées...
Louis Aragon Niveau : DHR
Il repasse les matchs sur D8 ? Je savais pas ça... À quelle heure ? Avec les commentaires de Canal ?
Le moignon gauche Niveau : District
Message posté par Youri33
Personne n'est choqué par l'idiotie de Verratti ? Gueuler parce qu'on sort pas le ballon en touche, faut vraiment que cette "tradition" cesse.
Le gars est suspendu pour un match de ligue de champions parce qu'il a gueulé sur un adversaire qui ne faisait qu'appliquer les règles du sport dans lequel Verratti est censé être un professionnel. Et qu'on me sorte pas le "ouais, mais il est jeune..." Il est surtout extrêmement c0n oui.


Sans excuser nullement Verratti car cette attitude me débecte au plus haut point, depuis quelques années je vais dans le sud de l'Italie (sud de Naples) et chaque année il y a des tournois de foot organisés. Tous les mecs, je dis bien tous se comporte comme cela. Cela me fait disjoncter littéralement, mais visiblement chez eux c'est culturel (dixit ma belle famille). A la moindre action ça discute, ça truque, ça se comporte comme des petites "putes", etc. Ca ne choque pas les italiens présents car cela fait partie du jeu pour eux. C'en est vraiment une des composantes pour eux.

Du coup je ne suis pas surpris par son attitude (je ne l'excuse pas car c'est énervant). Il faut qu'il s'assagisse et c'est là le rôle du staff parisien et des autres joueurs autour de lui...

Chassez le naturel, il revient au galop.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
57 35