En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Roma-Real Madrid (0-2)

Les leçons tactiques de Roma-Real Madrid

Confrontés à une Roma de Spalletti aux idées aussi modestes que bien préparées, le Real Madrid n’a pas brillé pour la grande première européenne de Zinédine Zidane. Le résultat est magnifique (0-2) et il paraît que c’est déjà tout ce qui compte à ce stade de la compétition. Mais derrière la qualification presque assurée, Zizou s’est surtout offert un peu plus de temps pour résoudre une équation madrilène historiquement insolvable.

Modififié
Leur position est momentanément similaire, mais les trajectoires de leur parcours sont complètement différentes. Si Luciano Spalletti et Zinédine Zidane ont tous les deux enfilé le costume de Mister salvateur au cours de l’hiver, les capitales espagnole et italienne n’ont ni les mêmes espoirs, ni les mêmes objectifs. D’un côté, Zidane fait face au fantôme du Barça et à l’exigence permanente de la jungle madrilène : beau jeu, spectacle, buts et victoires. Sa force est d’être armé d’un effet de surprise, une sorte d’aura indéfinissable et incalculable qui encourage l’enthousiasme mais ne chasse pas les doutes.


De l’autre côté, Spalletti a déjà fait rêver la cité romaine et jouit d’une affection aussi éternelle que possible. Aujourd’hui, sa mission est de redonner à cet effectif talentueux les moyens de redevenir (très) compétitif. Le processus est plus lent, plus réaliste aussi, et n’exclut pas une phase d’adaptation. La solidité défensive, d’abord.
Après avoir observé de près Ancelotti puis Benítez, Zizou est maintenant le maître d’un bateau qu’il n’a pas construit.
La fluidité entre le milieu et les latéraux, ensuite. Et puis la participation de tous les offensifs dans le projet technique. Finalement, si Zidane se retrouve avec un navire rempli de cracks, sa liberté d’action est bien plus limitée. Si la confiance du vestiaire est bien le principal atout du Français et a permis un redémarrage spectaculaire en Liga, cela implique aussi que les changements hiérarchiques et les prises de position tactiques sont risqués. Après avoir observé de près Ancelotti puis Benítez, Zizou est maintenant le maître d’un bateau qu’il n’a pas construit.

Helguera et la confusion madrilène


Du côté madrilène, Zidane aligne ce qui ressemble fortement à une équipe type galactique. Devant Navas, tout fonctionne par paire : Varane-Ramos, Carvajal-Marcelo, Kroos-Modrić, Isco-James, Benzema-Cristiano. Chez elle au Stadio Olimpico, la Roma de Spalletti attaque la rencontre avec l’esprit de celle qui a préparé l’embuscade de la dernière chance. La semaine dernière, Fabio Capello avait prévenu la presse madrilène : « La Roma est dangereuse, il ne faut pas penser que ce sera un match facile. Attention à Spalletti, c’est une équipe différente maintenant, bien plus organisée. » Devant son quatuor défensif et un milieu à trois formé par Pjanić, Nainggolan et Vainqueur, le trio offensif a tout d’une escouade de pirates : El Shaarawy le revanchard à gauche, Salah l’intrépide à droite, et enfin l’Argentin rusé Perotti en faux 9. En clair, la Roma s’assoit à domicile sur les ambitions sophistiquées de Rudi Garcia, et à l’image du capitano Florenzi, elle semble sûre de ses idées.


En face, le Real Madrid ne commence pas la rencontre avec la même conviction.
Devant Kroos, ni James ni Isco n’essayent d’instaurer un cadre créateur d’opportunités, tandis que Modrić est limité dans ce rôle de milieu intérieur droit
La distribution de Kroos n’est pas assez dynamique : l’Allemand doit bien trop courir horizontalement pour espérer verticaliser le jeu avec constance. Devant lui, ni James ni Isco n’essayent d’instaurer un cadre créateur d’opportunités, tandis que Modrić est limité dans ce rôle de milieu intérieur droit. Pourtant, Carvajal et Marcelo évoluent très hauts sur le terrain. Mais les pôles de création alternent leurs efforts au lieu de les souder : Kroos donne une chance à la paire Marcelo-Isco, puis le ballon revient et c’est au tour de Modrić-James d’accélérer. Dans ces conditions, Isco et Modrić semblent piloter deux bolides différents.


Devant, Cristiano provoque une faute à chaque fois qu’il parvient à recevoir le ballon dans l’axe, tandis que Benzema réalise une première période d’avant-centre timide (seulement 18 ballons touchés, 15 de moins que CR7). Le sentiment général donne raison au jugement d’Iván Helguera cette semaine dans El País : « Cette double confrontation dépend entièrement du Real Madrid. Le problème du Real à l’extérieur, c’est qu’ils sortent pour voir ce qui se passe. L’équipe réagit en fonction de ce que le match suggère, elle agit en fonction de ce qu’elle trouve sur son chemin. Elle ne sort pas comme au Bernabéu. Ils ne savent pas s’ils veulent garder le ballon, s’ils veulent attaquer, s’ils veulent défendre. »

Les idées de Spalletti fauchées par les sauvetages de Ramos-Varane


En face, la position de Perotti suit son évolution récente en Serie A. Derrière la vitesse d’El Shaarawy et Salah, l’Argentin aux pieds imprévisibles occupe le rôle offensif de trequartista et met en scène les contre-attaques, mais se charge aussi du sale boulot d’essayer de gêner les relances méticuleuses de Kroos. Finalement, plus le Real baisse en intensité, plus l’espoir de voir une chevauchée argentine de Salah. Mais les duels avec Ramos se multiplient et ils tournent souvent en faveur de l’Espagnol. Derrière, l’organisation défensive romaine suffit amplement pour mettre à défaut le manque de vitesse du jeu espagnol, mais sa maladresse dans le troisième quart met en confiance les Gris et retarde tout contre potentiel.


À la 46e, Varane réalise un sauvetage décisif sur l’Italien et c’est peut-être le tournant de la rencontre. Jusque-là, le plan de Spalletti est parfait
Au milieu, Pjanić semble avoir la consigne de rendre le jeu aux Espagnols : le meneur devient relayeur et cherche systématiquement la profondeur. À la 33e, alors que la Roma développe sa première longue possession de la rencontre – à la Garcia – elle finit par chercher une fois de plus Salah côté droit, ce qui semble être la seule alternative aux longs ballons pour El Shaarawy dans le dos de Carvajal. À la 46e, Varane réalise un sauvetage décisif sur l’Italien et c’est peut-être le tournant de la rencontre. Jusque-là, le plan de Spalletti est parfait.

Au milieu de cette première période, alors que Kroos distribue le jeu sans dynamisme et que la Roma gratte de plus en plus de possession et d’espaces, le fantôme du Real des années 2000 refait son apparition. Cette équipe d’individualités incapable de passer les huitièmes de C1 face à Liverpool, Arsenal, Lyon ou encore cette même Roma. Mais si le collectif n’est pas assez fluide et si les individualités ne sont pas branchées, Ramos et Varane jouent aux électriciens surdoués et Cristiano n’a pas besoin de courant pour faire apparaître la lumière. Sur une action qui aurait très bien pu appartenir de l’autre côté à Salah, et que Spalletti avait dû imaginer des dizaines de fois dans sa planification, Cristiano déborde, tire et marque. Il a suffi d’un changement de jeu chirurgical de Kroos et d’une bonne ouverture de Marcelo. Le reste appartient au champion Portugais. 0-1.

Réglages romains tardifs et confiance individuelle madrilène


Le résultat est cruel pour Spalletti et encourageant pour Zidane. A 0-1, le Real retrouve sa confiance de géant européen. Trois minutes après le but, Benzema et Cristiano réalisent un enchaînement publicitaire, James se montre enfin dans le jeu et la Roma se retrouve poussée dans les cordes. Le bloc-équipe s’allonge, les espaces s’agrandissent et le Real n’a plus besoin de hiérarchie offensive pour se créer des opportunités. C’est le moment où Spalletti décide sagement de modifier son organisation. Out El Shaarawy, in Džeko. Zidane répond en faisant entrer Kovačić pour Isco, qui n’aura pas réussi à peser sur la rencontre. Les quinze minutes qui suivent sont les plus ouvertes de la rencontre. Salah porte le danger toutes les trois minutes en accélérant sur le côté droit, bien aidé par Florenzi, qui offre complètement son couloir à Cristiano. En échange, le danger madrilène est donc permanent et Spalletti doit intervenir une fois de plus.


Out Vainqueur et le 4-3-3, in De Rossi et le 3-4-3.
Le résultat est cruel pour Spalletti, qui semblait avoir parfaitement lu la disposition du Real.
CR7 et James sont tout proches de doubler la mise de la tête, mais la Roma parvient finalement à faire remonter le bloc à l’aide de ses nouveaux milieux latéraux avancés : elle frôlera aussi le poteau de Navas. Mais à la 80e, la Roma subit le deuxième tournant du match : Florenzi est fauché dans la surface par Carvajal et l’arbitre refuse d’intervenir. De l’autre côté, Jesé part fixer Lucas Digne et trompe Szczęsny d’un tir croisé parfait. Un Florenzi tout-terrain jouera aux numéros 10 puis Totti nous fera l’honneur de son élégance, mais la Roma a laissé passer sa chance. Si le résultat est cruel pour Spalletti, qui semblait avoir parfaitement lu la disposition du Real, cette épreuve européenne démontre que Zizou a rempli sa première mission : remettre ses joueurs majeurs dans les meilleures conditions. Cristiano marque toujours et se montre de plus en plus dans le jeu, tandis que Ramos est parvenu à éteindre la mèche Salah avec autorité.

Par Markus Kaufmann À visiter :
Le site Faute Tactique
Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures 376€ à gagner avec Monaco & Tottenham vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari !
il y a 4 heures La fédé espagnole bloque un match à cause d'un maillot catalan 18 il y a 5 heures Un petit garçon de 5 ans meurt sur un terrain 24
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:40 Le fou sosie de Marek Hamšík 4
samedi 23 septembre Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 samedi 23 septembre Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 samedi 23 septembre Ronaldinho sait toujours y faire 3 samedi 23 septembre Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 samedi 23 septembre Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 24 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21