1. //
  2. // Amical
  3. // Portugal/France (0-1)

Les leçons tactiques de Portugal-France

À neuf mois du début de l'Euro 2016, le compte à rebours est définitivement lancé pour Didier Deschamps. Mais si neuf mois suffisent pour faire un beau bébé, il faut espérer que celui de cette équipe de France n'a pas été conçu hier soir à Lisbonne sur un coup franc de Mathieu Valbuena. Quoique.

Modififié
5 45
Il y a peu de chance que ce vendredi 4 septembre s'installe confortablement dans les annales du football français comme une soirée fondatrice. Poussée à nouveau dans ce contexte amical empêchant l'analyse de l'aspect compétitif et donc du jeu à très haut niveau, l'équipe de France n'a pas donné beaucoup de réponses. Mais si les certitudes pourraient être plus nombreuses à ce niveau de la préparation, il faut souligner que les options envisageables pourraient aussi être bien plus maigres. L'équipe de France de Deschamps pourrait manquer de temps et de compétition à l'approche de l'Euro, mais elle ne devrait certainement pas manquer de talent et de possibilités tactiques, tant le sélectionneur français semble avoir le choix, à l'exception de la défense.

Une défense qui rassure, un petit succès qui fait du bien


Le contexte était très amical face à une sélection portugaise concentrée sur ses matchs de qualification. Mais toujours est-il qu'il fallait protéger les cages de Lloris face aux quelques assauts de la troupe de Cristiano. Évra et Sagna ont montré beaucoup de sérieux dans la gestion de leurs duels respectifs, tandis que Varane et Koscielny ont écarté tout danger dans l'axe. Le premier s'est montré impérial, le second a été rassurant et sûr de lui dans ses anticipations (7 interceptions). C'est certainement l'élément principal (et basique, oui) que Deschamps va retenir dans le contexte actuel de ses Bleus : la victoire. Aujourd'hui, peu importe si le Portugal n'avait qu'Eder à proposer aux avant-postes. Après avoir connu trois défaites en quatre rencontres en 2015 (1-0 en Albanie, 3-4 contre la Belgique, 1-3 contre le Brésil), l'équipe de France avait besoin d'un succès. Même par un but d'écart. Même 1-0. Même sur coup de pied arrêté. Surtout sur coup de pied arrêté. En gagnant ainsi, la France gagne en confiance. Et Deschamps connaît bien son importance : il sera crucial de savoir la préserver d'ici à juin prochain, lorsque la pression montera d'un cran.

Cabaye peu convaincant


Yohan Cabaye avait quitté l'Angleterre pour rejoindre Paris et ses projecteurs six mois avant le Mondial 2014. Un an et demi plus tard, le Français ne s'est pas imposé sous le commandement de Laurent Blanc et a même dû faire le chemin inverse par la petite porte, direction Crystal Palace. Peu importe, semble penser Deschamps, car Cabaye est encore titulaire en sélection. Pourtant, hier, la sentinelle s'est montrée une nouvelle fois fébrile sur deux aspects capitaux de son jeu. Le premier est le jeu long. Il aura suffi de dix minutes au droitier pour précipiter l'animation française dans une course à la profondeur perdue d'avance. Deux mauvais longs ballons mal exécutés et surtout mal pensés, en direction de Benzema et Fekir, comme deux occasions manquées de poser le jeu et gagner en maîtrise. Le second, lié par ailleurs au premier, est la prise de responsabilité.

En plein cœur d'une évolution qui semble vouloir donner toujours plus de liberté à un Pogba amené à jouer plus près du but et de la création, Cabaye devait alléger les tâches de son coéquipier. Mission ratée : il a suffi de dix minutes pour que Pogba comprenne l'urgence de la situation et vienne lui-même mettre de l'ordre à la relance. Aidé par Pogba et Varane, Cabaye n'a pas su dicter un rythme et a même semblé subir le petit pressing portugais. Par exemple, lorsque les Bleus ont déroulé leur première longue phase de possession haute à la 25e minute, Cabaye n'a pas su se montrer disponible pour participer à la manœuvre. Ainsi, le milieu n'a pas su faire vivre le jeu français avec suffisamment d'autonomie pour que Pogba soit le plus souvent possible en position de créer. Et derrière, la liste des prétendants au poste est longue : Schneiderlin, Coquelin, Gonalons, Kondogbia, Imbula…

L'animation offensive « à la Sissoko »


Pour mesurer la qualité du jeu produit par les deux équipes en première période, il suffit de s'intéresser à la statistique des longs ballons réussis/tentés par la formation prenant le plus soin de la balle, à savoir la France. Cabaye : 2/6. Pogba : 2/4 (il finira la rencontre à 6/9). Évra : 0/4. Koscielny : 0/3. Matuidi : 0/1. Seule la justesse de Varane (5/5) sauve le camp français. En matière de concrétisation, la France n'est pas plus performante : seulement deux tirs, tous les deux signés Matuidi. Pourtant, la création offensive française est rarement née dans les pieds du Parisien hier soir. Lors de la première demi-heure, c'est bien Sissoko qui, par l'intermédiaire d'exploits individuels isolés, a su faire bouger les siens. Les armes du milieu droit ne sont pas variées, mais elles sont efficaces : des courses verticales le long de la ligne ponctuées par des centres dangereux et des numéros individuels plutôt artistiques (petit pont sur une feinte de corps, ou encore ce superbe cross over sur Silva). À l'image de Matuidi, le joueur de Newcastle offre un profil très rare à Deschamps : un joueur à la verticalité inouïe qui présente une vraie discipline dans son placement offensif comme défensif. Seulement, est-il possible de développer un jeu fluide avec deux joueurs de ce profil ? Hier soir, Matuidi et Sissoko ont fonctionné sur courant alternatif : lorsque l'un s'allumait, l'autre s'éteignait. Et pendant ce temps-là, Cabaye avait besoin d'aide à l'élaboration…

Valbuena, encore indispensable ?


La phase créative est le secteur qui a été le moins exploré hier soir, fort logiquement. L'une des interrogations portées par ce schéma en 4-1-3-2 était Nabil Fekir : le Lyonnais pouvait-il à la fois donner une direction au jeu bleu (comme Giroud) et participer à l'élaboration pour libérer Benzema (comme Valbuena) ? Pas de réponse en dix minutes, tristement. L'attaquant a débuté la rencontre sur le côté droit, au large, et l'a finie sur le banc, blessé. Son remplaçant, Griezmann, s'est surtout montré très actif en seconde période, transformant souvent le schéma en 4-5-1. Bougeant en permanence entre les lignes, le joueur de l'Atlético a permis à la possession française de gagner en fluidité, même si ce « contrôle du jeu » a rarement dépassé un enchaînement de remises dans l'axe.

Un peu plus loin devant, Karim Benzema a fait un match de vrai numéro 9. Appelé à se battre avec la profondeur (et Pepe) dès les premiers instants de la rencontre, le Madrilène a couru, s'est battu, mais n'a pas pu montrer sa classe habituelle, trop rarement mis dans des conditions intéressantes. Et lorsqu'il a su enchaîner deux crochets consécutifs dans l'axe, il a été irrégulièrement arrêté par Danilo, décidé à transformer ce match amical en entraînement-sanction. Finalement, après l'entrée discrète de Martial, la lumière est venue du pied droit et des mouvements de Valbuena, encore une fois. La énième fois. À bientôt 31 ans, l'ex-Moscovite n'a pas dit son dernier mot. Ainsi, avec les garanties que présentent le trident Benzema-Griezmann-Valbuena et les intouchables Pogba et Matuidi, Deschamps va probablement consacrer ses trois prochains mois (cinq matchs) à la recherche d'un troisième milieu à placer idéalement devant la défense. La chasse est ouverte.

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La leçon d'hier c'est que si tu es franco-portugais tu as vécu la triple peine:
-Une triste équipe de France, de l'inquiétude à la vue des choix bizarres du sélectionneur et du manque de projet de jeu.
-Une triste équipe du Portugal, de l'inquiétude à la vue des choix bizarres du sélectionneur et du manque de projet de jeu.
-Des collègues (qui ne connaissent rien au foot) qui vont te charrier toute la semaine sur ce match merdique

Bref une mauvaise soirée
Les joueurs qu'il manque fondamentalement à cette équipe pour être compétitive au haut niveau c'est :

- un milieu déf, responsable de la construction du jeu (ce qu'on peut trouver parmi les joueurs cité par Markus + Diarra)
- un latéral droit offensif
- un latéral gauche offensif (ce qu'on peut trouver en Kurzawa)

On est proche du compte.
Nasri doit bien se marrer devant cette équipe de France, lui le milieu créateur qui nous manque...
Content que DD nous teste un nouveau schéma, content de la victoire malgrès une possession de jeu plutot stérile même si les portugais ne nous ont jamais mit en danger. Même si la grave blessure de Fekir gâche vraiment la soirée.

La défense m'a plu, mais si j'espère que Deschamps va nous prendre des latéraux plus offensif, on peut pas nier que défensivement Evra et Sagna ont bien fait le taf. Comme Kosielny, mais j'ai et j'aurai toujours cette crainte du péno/rouge dans les matchs à grosse pression..

Entre Cabaye et Schneiderlin pour moi il y a pas photo. Dans ce schéma Schneiderlin offre plus de garantie défensive, ce qui permet à Matuidi, Pogba et Sissoko de jouer plus liberé. Il a enfin débridé son jeu de passe en tentant ses longues ouvertures même si tout n'a pas été parfait, on sent qu'il prend confiance.

Déçu de la rentrée tardive de Valbuena, toujours aussi indispensable en bleu. Pour l'animation offensive on a enfin un choix plûtot riche si on joue à deux pointes : Benzema, Griezmann, Fekir, Martial, Lacazette... voire Remy ou Gomis on sait ne jamais...

Je souhaite que Giroud se fasse manger par cette concurrence, plus sur qu'on ait besoin de la grande tige pour dévier des ballons (si tenté qu'il y arrive)
Le seul enseignement c'est qu'à so foot on regarde pas vraiment les matchs en fait.

Pour trouver que Pogba a été le meilleur milieu français hier faut vraiment rien comprendre au foot ou ne pas avoir mater le match.
Non j'insiste, mettre la partie en fond en se faisant à bouffer et en consultant son facebook, on appelle pas ça regarder un match.
Romansochaux Niveau : National
Note : 1
Message posté par shaarawy
Nasri doit bien se marrer devant cette équipe de France, lui le milieu créateur qui nous manque...


C'est vrai que pour le coup, si c'est pour voir Pogba tricoter sans fin et faire de la protection de balle pendant des plombes avant de sortir une passe en retrait, autant que ce soit fait par un joueur qui n'a pas besoin de s'aider de ses bras pour la garder.

Deux remarques en vrac:

-En seconde période Koscielny a été très intéressant à la relance, lui qui la délègue plutôt à Varane habituellement avec des prises de risque bien souvent payant à base de passe à terre qui font sauter des lignes.

-Enfin, Pogba en animateur de jeu, ce n'est pas possible, il n'a pas l'intelligence de jeu suffisante pour dicter le tempo et donner créer des décalages par des passes. Le souci parmi les trois joueurs du milieu c'est qu'aucun ne joue 6 et aucun n'a les qualités pour jouer le rôle de meneur en retrait, autant s'appuyer sur un vrai 6 et laisser Pogba et Matuidi monter plus haut. Schneiderlin ou Gonalons sont les plus qualifiés pour ce poste je pense.
Toulousain Niveau : DHR
Mon côté français : comment juger ? On se tape des équipes qui jouent sans envie et qui attendent le vrai match de la semaine. Du coup on joue sur un faux rythme à chaque fois.
Mon côté portugais : mon dieu cette attaque !!!! Après défensivement c'est assez solide,ça peut permettre un bon parcours. Mais pas d'être champion
benzechevre Niveau : Loisir
L'EDF est victime de ses dogmes, y a largement le vivier pour faire un grand Euro mais Benzema et Pogba sont intouchables et seraient des génies, on continue donc comme ça.
butterfly Niveau : CFA
Message posté par benzechevre
L'EDF est victime de ses dogmes, y a largement le vivier pour faire un grand Euro mais Benzema et Pogba sont intouchables et seraient des génies, on continue donc comme ça.


Ah je dis oui ! Tant qu'une majorité comprendra pas qu'ils ralentissent l'évolution et l'expression de l'équipe on en sera au même point : des poules correctes suivies d'une élimination "honorable" en quarts ou en demi si le tirage au sort est suffisamment favorable.

Le mental ne suit pas !
Non Nasri ne manque pas a l'EDF.
Oui Valbuena est encore indispensable.
Cabaye n'est pas passez a côté de son match.
"Deschamps va probablement consacrer ses trois prochains mois (cinq matchs) à la recherche d'un troisième milieu à placer idéalement devant la défense" La réponse est dans le match: Schneiderlin.
La france a raté beacuoup de balles en profondeur parce que Benzema n'est pas fait pour chercher la profondeur.
Sagna, Evra n'apporte rien offensivement.
Défenseur centraux rassurants, Griezman et Valbuena combinent très bien devant, (même sans Benzema: qui est énorme au Real mais qui n'entre dans aucun schéma du système Deschamps). Lorsque la France a joué plus haut Pogba s'est libéré.
On apprend beaucoup d'un match amical, déjà on voit les joueurs qui ont envie.

En faite je ne suis pas d'accord avec ton article Markus Kaufmann.
Beefheart Niveau : DHR
Putain non s'il vous plait, me dites pas que mettre un vieux coup-franc en fin de match offre un passe-droit à Valbuena. Cette rengaine "toujours bon sous le maillot bleu" on en a soupé, le mec est clairement pas un joueur de haut-niveau, il pourra faire autant d'efforts qu'il veux dès qu'il est face à une vraie équipe de foot il prend l'eau. Même s'il se donne à fond, je maintiens qu'on peut pas décemment lui confier les clés du jeu, ou alors on assume et on dit qu'on vise les quarts de finale.
benzechevre Niveau : Loisir
Pour moi, celui qui bénéficie de pâsse-droit, c'est Pogba.
Le mec n'apporte rien au collectif, il fait l'otarie tout le match, il joue certes à un autre poste et il a certes bien plus de classe mais c'est pas mieux qu'un Denilson, pour le moment.
Pogba doit gagner sa place avec les bleus!
Il joue juste parce que Raiola prétend qu'il coûte 100 millions.
Même Deschamps qui n'arrêtait pas de dire, à raison, qu'il avait beaucoup à apprendre et à prouver, a démissionné, il le fait jouer alors que ses prestations sont encore moins bonnes qu'il y a 18 mois.
Ca râle parceque les mecs se donnent pas à fond, mais vous attendez quoi d'un match amical.

La seule crainte des mecs c'est de se peter dans ce genre de match.

Et au bout d'un quart d'heure, ils voient Fekir s'offrir une année sabbatique aux frais de Jean-Michel Aulas et de la sécurité sociale.

Bien sur que ça joue avec le frein à main derrière. On reste en place et on ne joeu que les coups surs en attaque.

Benzema a marché hier soir, ben ouais. Mais lui il jouera la champion's league dans quelques jours. Pas Robben et encore moins Fekir.

Je suis pour la première fois de ma vie de l'avis de Rolland Courbis : les matchs amicaux faut plus en faire.
Valbuena prendre l'eau face a une vraie equipe de foot ?
Ca va faire plaisir aux supp' de Dortmund, Liverpool, l'Italie (Verrati et Sirigu ...), l'Allemagne (1m67 et une jolie tete ... "Oui mais amical bla bla bla"), l'Angleterre (Wembley ?), le Zenith St Petersbourg ...
L'Allemagne ?

Heu c'est Valbu qui nous coute le match (avec Varane et le fantôme de Griezmann).

A trois contre 4 au milieu, on a failli les avoir les allemands, imagines si on avait été 4.

Et puis ce contre au quart d'heure de jeu amorcé par Benzie ou Valbu ne marque pas, c'est quand même emmerdant.
Ah pogba je t'adore mais dites moi, y a que moi qu'il a agacé a jouer autant avec ses bras ? J'y avais pas encore fais attention mais a chaque fois qu'on le presse ou qu'on est sa contact il se sert de ses bras pour pousser .. Quand je jouais au dit j'ai toujours eut une sainte horreur des mecs qui faisaient ça.
Qu'on est a son contact*
Putain j'ai pas bu tant que ça pourtant
Message posté par shaarawy
Nasri doit bien se marrer devant cette équipe de France, lui le milieu créateur qui nous manque...


A part des conflits, Nasri n'a jamais rien crée dans sa carrière...
Un dos d'âne humain, spécialiste du tourniquet sur lui même, toujours prompt à ralentir le jeu...
Il a pas cette capacité à lire le jeu rapidement, à anticiper les déplacements de ses partenaires pour sortir en une demi seconde la bonne passe dans le bon tempo ou trouver le bon décalage et ainsi être capable de fluidifier le jeu et de lui donner de la vitesse...
Un gros coffre qui aurait pu lui permettre d'être une alternative crédible en 8 mais pas beaucoup plus...
Nasri est autant la solution à l'absence de génie créatif de cette EDF qu'Eder celle à l'absence d'un 9 potable au Portugal...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 45