En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Copa América 2015
  2. // Gr. B
  3. // 1re journée
  4. // Argentine/Paraguay (2-2)

Les leçons tactiques de l'Argentine

« Il allait y avoir 4-0 et il y a eu 2-2. » C'est Ramón Díaz, sélectionneur argentin du Paraguay, qui résume la première surprise de cette Copa América chilienne. L'équipe de Tata Martino, appliquée et efficace, aurait pu commencer la compétition par une démonstration. Mais deux petits exploits paraguayens ont suffi pour balayer la sérénité et installer les doutes dans le camp du vice-champion du monde.

Modififié
À environ 400 kilomètres au nord de Santiago, La Serena date du XVIe siècle et se classe dans les livres d'histoire comme la deuxième ville la plus ancienne du Chili. Durant des siècles, la petite cité balnéaire a ainsi été la cible des pirates du Pacifique. Une histoire que Ramón Díaz a peut-être lue à ses joueurs à la mi-temps samedi soir. Car si le Paraguay n'a pas d'océan à conquérir, les Guaranis sont allés récolter un très joli butin samedi soir au stade de La Portada, en plein centre ville et sous les yeux de toute l'Amérique du Sud. Bien avant l'abordage, à situer aux alentours de l'heure de jeu, les corsaires argentins avaient pourtant pris un contrôle absolu sur la rencontre, tant sur le plan de la maîtrise du ballon que de la création.

Le schéma de Tata Martino, la recherche de Pastore


Tata Martino n'a pas modifié son dessin pour commencer sa première compétition avec l'Albiceleste. Le 4-3-3, comme lors des amicaux. Di María à gauche, Agüero devant en vrai 9, Messi à droite dans le même style qu'au Barça, à savoir libre. Le manque de projection du milieu à trois Mascherano-Biglia-Pérez de la finale a été remplacé par de l'élaboration et de la finesse : Mascherano, inamovible, accompagné par Banega et Pastore. Le premier à gauche, ouvert sur le jeu et très à l'aise samedi : des crochets de numéro 10 pour faire sortir le ballon et la grinta d'un classique cinco pour le récupérer.

À droite, Pastore s'est montré plus timide. Caché au milieu de la circulation argentine, entre la fonction de constructeur de jeu et celle de créateur, le Flaco n'a pas retrouvé sa continuité parisienne : seulement 36 passes reçues, moins que le milieu Banega (55) et même l'ailier Di María (44). Un début de match derrière l'attaquant, puis un recul progressif vers le milieu, sans jamais trouver une position pertinente : Pastore a souvent été gêné par les déplacements axiaux de Messi, et ignoré par une possession qui passait trop peu par Garay et un Roncaglia décevant par rapport au triangle Otamendi-Masche-Banega. Pourquoi Pastore n'a-t-il pas joué à gauche ? Si certains amoureux du double pivot demandent déjà sa tête en Argentine, il faut rappeler que l'équipe a perdu son contrôle défensif à sa sortie, et non avant. Enfin, à la place de Demichelis, Otamendi a déjà séduit les siens par sa présence physique, tandis que Garay avait sa place réservée depuis le Mondial. Romero était aux cages.

La possession argentine pour repousser l'engagement paraguayen


En conférence de presse d'avant-match, Ramón Díaz avait chatouillé les Argentins : « S'il le faut, on jouera à la limite du règlement… » Belle tentative, mais Tata Martino ne cède pas à la moindre provocation. Alors que les plus téméraires espéraient un début de match à l'argentine, hystérique et plein de fureur vers l'avant, l'ex-coach du Barça a installé du contrôle et de la prévision dès les premiers ballons. Après 20 minutes, l'Argentine crée peu, mais contrôle près de 90% de la possession de balle. Quand le Paraguay presse, Banega crochète. Et quand personne n'a d'idée, le ballon finit toujours dans les pieds prudents de Mascherano. Fini l'ère bilardesque de Sabella, voilà le retour de l'influence de Bielsa. Au-delà des principes et de l'idéologie, ce contrôle du ballon donne à l'Argentine les moyens de s'installer dans le camp adverse et de défendre avec le ballon. Au moment du 2-0, l'Albiceleste donne même l'impression d'avoir vaincu sans forcer. Avec 76% de possession à la mi-temps et quelques rares accélérations, le travail semblait terminé.

Messi, la centralisation argentine


On joue depuis plusieurs minutes, et le silence pesant des 18 000 spectateurs de La Serena – de très nombreux Chiliens, et des Argentins très exigeants et peu portés sur le chant – permet d'entendre les ordres de Mascherano et les consignes de Tata Martino. Puis, enfin, la balle arrive innocemment sur le côté droit. Leo Messi contrôle, les murmures se lèvent, et le 10 lance d'un coup d'œil Di María sur le côté gauche, avec l'une de ces diagonales dont sa patte gauche a le secret. Corner. Quelques minutes plus tard, alors que le silence est de retour, le deuxième ballon de Messi coïncide avec la deuxième accélération de l'Albiceleste. Prise de balle, accélération dans l'axe et faute rapidement obtenue, au milieu de la panique paraguayenne. En dix minutes, l'Argentine a montré un contrôle collectif intéressant, mais a surtout confirmé que sa création dépend grandement des pieds de son génie tatoué.

Le reste du match sera la confirmation de ce constat. Pour le meilleur, parce que les deux buts argentins sont nés d'un bel effort de Messi, au pressing puis au dribble. Et pour le pire, parce que ses associés ont attrapé la fâcheuse habitude de toujours chercher avant tout leur meneur, même lorsqu'il n'est pas le mieux placé, comme s'ils ne voyaient le jeu qu'à travers ses pieds. Finalement, les seules créations argentines n'ayant pas nécessité l'aide de Messi ont été deux percées de Banega, l'extérieur de Pastore pour Agüero, et une tentative de corner direct de Di María, d'où la pertinence des titularisations de Banega et Pastore au milieu. Pour Messi, ça donne 7 tirs, 6 dribbles réussis, 4 fautes provoquées et 51 passes reçues, plus que n'importe quel offensif.

La perte de contrôle


À 2-0, les supporters de Boca lancent chacun à leur tour une bonne vanne aux oreilles de Ramón Díaz, entraîneur emblématique de River Plate, ce soir sur le banc du Paraguay. Après 58 minutes de jeu, l'Argentine a la main sur sa proie et tient fermement une victime qui semble inconsciente. Et puis, à la suite d'un pressing pourtant bien pensé, un mauvais rebond met la balle dans les pieds de Nelson Valdez. La frappe est fabuleuse, et le reste est à oublier pour les Argentins. Tata Martino l'a admis en conférence de presse : « L'équipe a eu deux rendements différents. On s'est créé des doutes, on a reculé, on n'a pas supporté le pressing et on n'a pas trouvé de solution face à leur changement de schéma. On a besoin de jouer avec un contrôle absolu. (…) La fragilité a quelque chose à voir avec toute l'équipe. Ce qui nous a le plus fait souffrir, c'est le moment où Valdez et Santa Cruz se sont mis à sauter les lignes à l'intérieur. On s'est mis à avoir une équipe trop longue. »

Voulant aller chercher le 3-1 plutôt que d'empêcher le 2-2, le technicien remplace Pastore et Agüero par Tévez et Higuaín, et son 4-3-3 travaillé par un 4-2-3-1 très désordonné. Di María passe à droite, Tévez à gauche, Messi partout et Higuaín devant, ou nulle part. Au milieu, Mascherano n'a plus que Banega pour l'accompagner, qui sera ensuite remplacé par un Biglia convalescent. Alors que le Paraguay pousse enfin, bien porté par les entrées en jeu brillantes de Derlis Gonzalez, Edgar Benítez et Lucas Barrios, les occasions pleuvent, mais ne se concrétisent pas. Plus le temps avance, plus l'Albiceleste s'étire, perd en logique et la possession tombe à 61%. Le 4-2-3-1 – ou plutôt 4-2-4 – restera peut-être gravé dans les mémoires comme le 3-5-2 de Sabella contre la Bosnie au Mondial. Mais il a déjà coûté deux points et une bonne dose de sérénité à Martino. Parce que peu importent le nombre d'occasions créées et la bonne première partie, le match de l'Argentine va être analysé d'après le triste spectre du résultat, qui est le fruit de vingt minutes de désordre. Un désordre qui rappelle que cette Argentine de Martino est encore une sélection de joueurs, et non pas une équipe. Et c'est bien pour ça que cette Copa América est si importante.

Par Markus Kaufmann, à l'Estadio La Portada (La Serena, Chili) À visiter :
Le site Faute Tactique
Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:26 David Neres claque un geste « à la Berbatov » 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:07 Raiola balance sur le racisme dans le monde du foot 65 Hier à 08:44 Pronostic OM PSG : 500€ à gagner sur le Classico ! samedi 21 octobre Le président de la FA sous pression 7 samedi 21 octobre Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 7 samedi 21 octobre Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 17 samedi 21 octobre 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina samedi 21 octobre Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 vendredi 20 octobre Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE vendredi 20 octobre Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 51 vendredi 20 octobre Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 vendredi 20 octobre OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 10 vendredi 20 octobre Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) vendredi 20 octobre Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 37 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32