1. //
  2. // Gr. A
  3. // France-Suisse (0-0)

Les leçons tactiques de France-Suisse

Au cours d’une rencontre lilloise que le public retiendra pour son score nul et vierge, le cirque du matériel, les frappes de Pogba et la chevauchée américaine de Sissoko, Didier Deschamps a joué le nul et a trouvé le moyen de nous offrir quelques enseignements. Des innovations tactiques ? Certainement pas. Mais une montée en puissance de la notion de groupe, orchestrée par son sélectionneur. Les remplaçants ont convaincu, les stars ont toutes brillé, et le reste est communion et cohésion. Et tant pis pour le jeu.

Modififié
389 49

Les chiffres des Bleus

- 4 et 3 comme le nombre de tirs et de passes clés de Pogba
- 8/9 comme la précision du jeu long de Pogba
- 5/10 comme la précision des longs ballons d’Adil Rami
- 4 comme le nombre d’occasions créées par Antoine Griezmann
- 19 comme le nombre de passes réalisées par Hugo Lloris. Deux de plus que Gignac.
- 2 comme le nombre de tirs cadrés concédés par les Bleus en trois rencontres. Les deux face à la Roumanie.

Deschamps et son 4-3-3, toujours le même dessin ? Si le schéma conserve les mêmes traits et le même relief au coup d’envoi, la rotation des hommes implique des conséquences majeures sur l’interprétation des postes des Bleus. Les mêmes lignes, donc, mais un autre coup de crayon. À commencer évidemment par celui de Pogba positionné en milieu gauche à la place de Matuidi. Alors que Griezmann n’avait évolué qu’en attaque dans un rôle de finition du fait de la présence de Payet aux manettes, revoilà le joueur de l’Atlético à droite en créateur. À gauche, Coman remplace Payet dans l’hypothétique onze de départ de DD, mais son rôle est tout autre : accélérations et débordements. Aux deux pointes de l’animation, Gignac et Cabaye héritent, eux, des missions de Giroud et Kanté. Sissoko prend la place de Pogba en tant que milieu droit dans un rôle adapté. Enfin, le quatuor défensif est maintenu, parce que Deschamps n’a plus le temps de faire plaisir sur ce chantier. Après trois rencontres, sept joueurs n’ont pas joué : Mandanda, Costil, Digne, Umtiti, Mangala, Jallet et Schneiderlin.

Un seul Pogba pour deux rôles et deux Deschamps


Depuis quelques jours, la France se tourne et se retourne dans son sommeil à la recherche du « vrai Pogba » . Comme si elle l’avait perdu, comme si elle l’avait déjà trouvé, comme si elle l’avait rêvé. Des buts ? Des passes décisives ? Des numéros spectaculaires ? Un leadership technique ? Le concept reste flou. D’autant plus qu’en réalité, au poste de milieu droit, Paul Pogba nous avait déjà offert une version intéressante du « vrai Pogba » : de l’intelligence tactique, une technique supérieure au service de la possession et de la relance française, un jeu long capable de varier le jeu et le rythme, et enfin quelques visites aux alentours de la surface adverse (une grosse occasion par match). Et c’est tout ? Oui, parce qu’entre Matuidi et Kanté, ce vrai Pogba-là doit aussi gérer des responsabilités défensives énormes, ce qui n’est pas le cas à Turin. En noir et blanc, la mission de Pogboom commence à partir de l’élaboration du jeu pour s’épanouir dans sa création et sa finition. Pour Deschamps sous le maillot bleu, la mission est plus complexe : organisation et couverture avant tout, et ensuite élaboration. Le reste est optionnel.

Ainsi, les rencontres contre la Roumanie et l’Albanie ne sauraient être qualifiées ni de contre-performances ni de prestations « en dilettante » - quelle terrible expression, heureusement que Redondo n’était pas français – mais bien de prestations sérieuses à nuancer dans un contexte tactique précis. Et dimanche soir, ce contexte a changé. Couvert par Sissoko et Cabaye, positionné à gauche et donc face à toute la largeur du terrain, Pogba a enfin pu participer à la création et la finition. À quelques centimètres près, on parlerait ici d’un doublé de coups de canon retentissant. Surtout, il est intéressant de noter que sa projection vers l’avant en transition est encore plus utile de ce côté-là, et que le potentiel d’associations dans son champ d’action pourrait être démultiplié par le retour de Payet. Vue la forme du joueur dimanche, il semble évident que le reste de l’Euro de Pogboom ne dépendra pas de la qualité du joueur, mais plutôt des choix de Deschamps et des missions que le Bayonnais souhaitera lui confier.

Les soldats Sissoko et Cabaye, et le cas Matuidi


Il récupère le cuir, le serre fort contre sa poitrine et part défier la défense adverse à partir de sa ligne des 10 yards. Tel Randy Moss ou Adrian Peterson, dans un style de conduite de balle aussi aérien que lebronesque, Sissoko a une nouvelle fois fait parler de sa capacité à percuter. Les murs, ses adversaires, le jeu, le ballon. Tout. Sobre en phase de possession, agressif les rares fois où un semblant de pressing s’est enclenché, et enfin très dangereux en phase de transition. De son côté, Cabaye a convaincu là où il avait fait douter le Parc, par sa présence au combat et son sens du placement. D’où des changements ? D’une part, DD pourrait conserver le modèle entrevu dimanche en replaçant Kanté devant la défense : Pogba-Kanté-Sissoko (de g. à d.). D’autre part, il pourrait se laisser convaincre par la bonne performance de Cabaye (en plus de ses bonnes sorties en amical) pour s’aventurer à un nouveau trio : Pogba-Kanté-Cabaye. En réalité, ces deux options devraient dépendre avant tout de l’opposition : les Bleus n’affronteront pas l’Espagne et l’Irlande du Nord avec les mêmes armes. Les pieds habiles de Cabaye (en relayeur, pas en sentinelle) offriraient une meilleure circulation de balle, tandis que les projections de Sissoko donneraient des transitions folles.

La question du pressing et d’une stratégie collective active


Des changements réalistes sous Deschamps ? Pas vraiment. Le sélectionneur s’est montré ouvert aux changements ces derniers mois, et il n’a pas vraiment eu le choix, mais le vice-capitaine Matuidi semble faire partie intégrante du onze de Deschamps, comme l’a montré son entrée en jeu étonnante dimanche. Pogba à droite, donc, Matuidi à gauche, Kanté derrière, et les soldats Sissoko et Cabaye en renforts. Mais en football, il y a plus intéressant que la description de prouesses individuelles capables de sublimer des structures collectives : il existe aussi des automatismes collectifs capables de raffiner des qualités individuelles. Et c’est ici que les Bleus ont fait naître le plus de doutes. Sur le plan tactique, les Bleus nous ont offert divers agencements de solutions individuelles, mais pas un seul plan collectif « actif » . Dimanche soir, la Nati a soigné ses 60% de possession de balle, mais le Coq n’est pas allé chasser le ballon pour autant. Les rangs ont été serrés, les cinq milieux ont formé un bloc compact à la Lippi autour d’un trident mourinhesque, et basta.

Pourtant, la notion de stratégie collective est omniprésente dans le travail de Deschamps. Mais elle se situe à un autre niveau. Les Bleus n’ont pas de goût tactique, ne privilégieront ni la possession ni la verticalité, ne prendront pas de plaisir à s’essayer au gegenpressing ou à s’aventurer vers des sorties de balle raffinées à la mexicaine. Le jeu étudié, sophistiqué au possible, tordu dans tous les sens, n’intéresse probablement pas Deschamps. Le sélectionneur n’est pas dans le jeu étudié, il est dans le jeu vécu. Le collectif, c’est le groupe. Et pour lui, rien ne semble plus fort que la croissance d’un sentiment d’union renforcé résultat après résultat. Et même si ça ne veut concrètement pas dire grand-chose pour tous ceux qui observent cette bulle impénétrable de loin, ce sentiment s’est transformé en réalité en ce mois de juin : des matchs gagnés à la dernière minute, des remplaçants qui répondent plus que présents et une communion vers un objectif commun. Jusqu’au prochain résultat.

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Donc, en gros, si j'ai bien compris l'avis de Markus:

DD a un plan, suis une ligne de conduite précise, tout se déroule pour le moment comme il le souhaite?

Je souscris. Dans ma vie, à mon petit niveau, les trophées que j'ai gagnés ça n'a jamais été avec la meilleure équipe, mais toujours été avec le meilleur groupe.

Deux autres choses que j'ai aimé:
- 2 tirs cadrés concédés en 3 matchs. J'avais pas cette stat, mais elle fait assez plaisir.
- la "prestation dilletante" et le point sur Redondo. Jouissif :). J'espère que beaucoup vont lire ça.

Assez curieux de voir quelle compo DD va nous sortir au prochain match, mais comme dit Markus, ça risque de pas mal dépendre de l'adversaire.
Note : 2
Pogba à gauche, kanté à droite et Cabaye en premier relanceur. J'ai rien contre matuidi spécialement ( qui quoiqu'on dise fait le taff qu'on lui demande ), mais on peut pas se permettre d'avoir autant de talent qui ne jouent pas à leur poste. On gagne pas un euro avec Alaba en 10.
Note : 1
Message posté par Phil...
Donc, en gros, si j'ai bien compris l'avis de Markus:

DD a un plan, suis une ligne de conduite précise, tout se déroule pour le moment comme il le souhaite?

Je souscris. Dans ma vie, à mon petit niveau, les trophées que j'ai gagnés ça n'a jamais été avec la meilleure équipe, mais toujours été avec le meilleur groupe.

Deux autres choses que j'ai aimé:
- 2 tirs cadrés concédés en 3 matchs. J'avais pas cette stat, mais elle fait assez plaisir.
- la "prestation dilletante" et le point sur Redondo. Jouissif :). J'espère que beaucoup vont lire ça.

Assez curieux de voir quelle compo DD va nous sortir au prochain match, mais comme dit Markus, ça risque de pas mal dépendre de l'adversaire.


"Je souscris. Dans ma vie, à mon petit niveau, les trophées que j'ai gagnés ça n'a jamais été avec la meilleure équipe, mais toujours été avec le meilleur groupe."


Putain, mais + 10000 mec !
prtcl2x89 Niveau : DHR
Note : 1
pour moi ce match aura permis de voir que matuidi peut être sacrifié sur l'autel du jeu collectif. malgré le manque d'efficacité offensive, l'équipe alignée hier est celle qui offre le plus de promesses si payet revient titu à la place de coman (qui n'a pas fait un mauvais match, mais qui manque encore un peu de consistance dans la précision dans le dernier geste). reste à voir si deschamps veut à tout prix jouer l'adversaire ou imposer son jeu dans les matches à élimination directe.
Benito-Bx Niveau : CFA
Note : 1
Ma sensation par rapport à l'équipe de France c'est qu'on ne connait pas sa vraie valeur...et qu'on ne le saura probablement qu'en demi-finale...

La France a été solide mais elle a souffert offensivement face à des équipes solides mais relativement inoffensives sur le plan offensif.

Ce groupe Roumanie, Suise, Albanie après deux ans de matchs amicaux, n'aide pas à situer l'équipe. On sent du potentiel et de la fragilité. Cette équipe me paraît capable d'en mettre trois à l'Allemagne comme de se faire piétiner tout le match.

Finalement, elle jouera son destin sur un ou deux matchs vu le tableau maison concocté par tonton Michel. Et le manque d'expérience pourrait se payer cache dans ce genre de situation.
Message posté par Phil...
Donc, en gros, si j'ai bien compris l'avis de Markus:

DD a un plan, suis une ligne de conduite précise, tout se déroule pour le moment comme il le souhaite?

Je souscris. Dans ma vie, à mon petit niveau, les trophées que j'ai gagnés ça n'a jamais été avec la meilleure équipe, mais toujours été avec le meilleur groupe.

Deux autres choses que j'ai aimé:
- 2 tirs cadrés concédés en 3 matchs. J'avais pas cette stat, mais elle fait assez plaisir.
- la "prestation dilletante" et le point sur Redondo. Jouissif :). J'espère que beaucoup vont lire ça.

Assez curieux de voir quelle compo DD va nous sortir au prochain match, mais comme dit Markus, ça risque de pas mal dépendre de l'adversaire.


En même temps quand tu joues contre les hyper offensives Albanie et Roumanie, c'est difficile de concéder des tirs...
Sinon DD qui aurait tout planifié c'est comme Giroud qui fait croire à un gros mental après le match contre l'Albanie gagné de justesse, ca n'engage que ceux qui veulent bien y croire!
Mais voilà ! Pogba, on ne l'a jamais perdu ! Il faut juste le mettre au bon poste, avec les bonnes personnes. C'est comme pour Benzema. Au Real, il plante, parce qu'il a 2 flèches à côté de lui et on lui demande de peser aux avants postes. En EDF, il ne peut pas le faire, car il a beaucoup moins de ballons. Bah Pogba c'est pareil à la Juve, il a plus de responsabilités offensives (avec Marchisio et la défense à 5). Il peut aider défensivement, mais son rayonnement, il l'apportera en attaquant, avec ses transversales, ses ext sublimes, ses frappes de boeuf et ses décalages aux abords de la surface.
Note : 1
Message posté par ofwgkta
En même temps quand tu joues contre les hyper offensives Albanie et Roumanie, c'est difficile de concéder des tirs...
Sinon DD qui aurait tout planifié c'est comme Giroud qui fait croire à un gros mental après le match contre l'Albanie gagné de justesse, ca n'engage que ceux qui veulent bien y croire!


DD aurait tout planifié.

Victoires à l'arrachée contre la Roumanie et l'Albanie, et nul contre la Suisse, c'était à peu près prévisible.

Le reste de la compétition.

1/8eme contre l'irlande du nord, avec un petit but de Koscielny dans les prolongations.

1/4 de final contre Le Pays de Galles ou l'Islande, 0-0 tirs au but (4-3)

Et on se fait éliminer en demi contre l'Allemagne, 0-2, malgré un gros match de Lloris.
Cet analyse a tout de même l' immense mérite de recadrer bien des polémiques douteuses.
Pogba,la défense,le plan de jeu,Matuidi/Cabaye/Sissoko,Deschamps.
On se dirige tout droit vers les demi-finales et,lá,on verra ce que cette équipe a vraiment dans les tripes.
Pour le reste,c'est cohérent malgré toutes les absences(surtout Benzema,Varane et Lassana).
C'est pas moins qu'il y a 2 ans.Notre seule faue étant d' avoir rencontré l' Allemagne,seule équipe véritablement supérieur.
Bravo et merci.
C'est pas moins FORT
butterfly Niveau : CFA
Les principales leçons, selon moi, c'est que Deschamps s'est foiré sur le choix des latéraux (Kurzawa Sissoko aurait été parfait), qu'il faut absolument soigner le choix des milieux relayeurs pour produire du jeu et alimenter les attaquants, et que dans ces conditions on peut espérer battre n'importe quelle équipe.
Note : 1
Message posté par kafkarnum
DD aurait tout planifié.

Victoires à l'arrachée contre la Roumanie et l'Albanie, et nul contre la Suisse, c'était à peu près prévisible.

Le reste de la compétition.

1/8eme contre l'irlande du nord, avec un petit but de Koscielny dans les prolongations.

1/4 de final contre Le Pays de Galles ou l'Islande, 0-0 tirs au but (4-3)

Et on se fait éliminer en demi contre l'Allemagne, 0-2, malgré un gros match de Lloris.


Il te manque les excuses dans ton scenario.

Genre des jaunes pour Koscielny,Kante ou Rami en 1/4, qui font qu'on risque de jouer avec des joueurs qui ont 0 minutes depuis le début de la prépa le 1er match contre un adversaire solide.

Mais DD a tout prévu.
Message posté par ofwgkta
En même temps quand tu joues contre les hyper offensives Albanie et Roumanie, c'est difficile de concéder des tirs...
Sinon DD qui aurait tout planifié c'est comme Giroud qui fait croire à un gros mental après le match contre l'Albanie gagné de justesse, ca n'engage que ceux qui veulent bien y croire!


Si la France va au bout on dira que DD avait tout prévu quel genie
Sinon on pourra discuter ses choix et ses compos ainsi que le "style" de l'edf
Note : 1
ce que je trouve fou c'est de regarder en permanence notre milieu de terrain... a lire et ecouter les divers media specialisé tout le probleme de l'edf est ici apres tout c'est eux qui sont depositaire du jeu ...
je vais pas cacher que j'aime pas du tout matuidi milieu de terrain, encore moins pour jouer avec pogba et vraiment pas quand il est completement a la rue comme en ce moment...

mais serieusement a quel moment quelqu'un va enfin osé dire que contre des equipes regroupé en defense et plus generalement dans le football moderne, tu va nul part avec des lateraux aussi faible !

TheGoatKeeper Niveau : CFA
Note : 1
Encore une super analyse. Merci MK

J'espere que Matuidi sera sacrifie sur l'autel du jeu quand meme. Kante-Cabaye-Pogba, cest vraiment ce que je veux voir.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
389 49