1. // CM 2014
  2. // Eliminatoire
  3. // France/Espagne (0-1)

Les leçons tactiques de France-Espagne

« On a livré bataille (…). Et même à la fin, alors qu'on était en infériorité numérique, ils n'étaient pas tranquilles » . Didier Deschamps peut sortir de cette défaite la tête haute : ses Bleus se sont battus de façon intelligente et ordonnée, avec ponctuellement une certaine dose de virtuosité. Mais en face, l'Espagne était encore plus intelligente et plus vertueuse. Qui dit défaite dit leçons…

Modififié
52 65
Une feinte de Pogba, un retourné de Valbuena, une reprise de volée de vingt-cinq mètres de Matuidi. Dès les deux premières minutes, la France de Deschamps démontre aux champions du monde qu'elle en a dans le ventre. DD ordonne une ligne de cinq milieux extrêmement contraignante, le trio Pogba-Matuidi-Cabaye a la densité que l'on attendait, et aussi bien Xavi que Iniesta sont en retrait. Busquets en vient à rater une passe (vous avez bien lu) et se fait humilier par Ribéry. Les premières minutes sont folles, la France pousse là où il faut et l'Espagne ne contrôle pas.

Le Xabi Alonshow

Le défi des hommes de Del Bosque est alors de comprendre comment sauter la ligne des milieux français. Hyper mobiles, agressifs, intenses et appliqués, les Bleus donnent une impression de maîtrise intéressante. Cela dure cinq minutes. C'est la force des grands : ils peuvent douter, mais jamais très longtemps. La Roja met alors en scène un Xabi Alonshow, sorte de merveilleux ballet mêlant jeu long et coup d'œil. En décrochant loin du pressing bleu, le Basque se crée l'espace nécessaire pour dicter le jeu et donner de la logique aux mouvements des Rouges, alors que Cabaye reste concentré sur Xavi. A la 5e, le verrou français saute, Monreal est trouvé dans le dos de Jallet (déjà). La France aura beau y mettre tout son cœur, on comprend qu'il faudra être irréprochable défensivement. Et encore, cela pourrait ne pas suffire. Alonso alterne les services pour Pedro, Monreal et Villa, et l'Espagne avance dans le camp français. Xabi le bombardier rend alors les armes à Xavi et Iniesta, qui prennent la main pour engager les manœuvres de chasseurs.

Le savoir-faire Deschamps

Les turbulences passées, le match s'installe dans le schéma attendu : Del Bosque a le ballon et cherche patiemment la faille, Deschamps joue le rôle de l'opportuniste sérieux qui sait bien que ses munitions sont limitées. En défense, si les ballons dans le dos de Koscielny donnent des frissons, si Matuidi et Pogba se font parfois surprendre par les triangles imprévisibles dessinés par Alonso et Xavi, et si Pedro est toujours aussi malin dans la surface (à quand un statut de superstar pour le Canarien ?), l'ensemble tient sans trop souffrir. La bataille tactique du milieu de terrain est superbe. A la récupération, la France a les idées claires et les pieds habiles. Valbuena ne semble jamais brusqué, Pogba provoque des fautes, Ribéry, Cabaye et Benzema jouent rapidement à une touche de balle.

Le défi était là : ne jamais se faire asphyxier, et rester dangereux. A la 40e minute, on peut même croire à un exploit de l'expert Deschamps : les Bleus ont su gérer le temps faible de la 10e à la 35e minute, et jouent leur carte à fond à chaque baisse de régime espagnole. Il y a ce corner joué à la rémoise qui met en difficulté Xavi et oblige Valdes à sortir, ou encore ce long ballon de Valbuena dans le dos de Piqué. On ne le dira peut-être jamais assez, mais Ribéry – tout juste remis de blessure – confirme qu'il est bien le plus fort des Gaulois : au pressing, en couverture, au dribble, Franck élimine, gagne ses duels et part à la guerre à chaque contact. Un phénomène (à qui L'Equipe donne la note de 5…). La copie est satisfaisante : cette France est intelligente, organisée, simple. Mais limitée…

Des limites coûteuses

Sur attaque placée, les Bleus n'existent pas dans le camp des Rouges. Seules la vitesse et la surprise de la contre-attaque donnent une chance aux Bleus. Dans ces situations, tout va bien tant que le ballon reste au contact des orteils de Ribéry, Benzema et Valbuena. Quand les renforts arrivent, tout se complique. Forcément déséquilibrée à gauche, la composition veut que Jallet vienne prendre son couloir à chaque occasion. Résultat : de la quantité et des courses. Mais aucun danger. Rien. Alors qu'Evra est tout aussi maladroit, Monreal l'est beaucoup moins, surtout quand on le laisse seul dans la surface… Pour mesurer la différence de niveau des deux équipes, comparer le niveau de ses supposés maillons faibles est révélateur : Arbeloa et Monreal ont donné une leçon à Jallet et Evra, que ce soit par leur justesse technique ou dans l'intelligence de leur compréhension du jeu.

Les cas Benzema et Cabaye

« On a pu le trouver dans le jeu et il a fait des choses intéressantes » , dira DD sur Benzema. Karim a fait son match, tout en déviation, coup d'œil et relais. Très bon dans la remontée du ballon, on peut lui reprocher de ne pas être allé se placer dans la surface sur les rares attaques placées des Bleus, au-delà de ses deux frappes non cadrées. Mais la France n'a pas manqué d'occasions à cause de son positionnement. On a du mal à croire que Giroud aurait eu la même précision technique en transition.

Del Bosque avait appelé Cabaye le «  Xavi français  » à l'occasion du match aller. Victime de sa polyvalence, le Magpie a dû jouer hier le rôle de l'infatigable aboyeur du milieu. On le sait capable de dicter le tempo d'une équipe, d'alterner jeu long et court, et de se projeter vers l'avant, mais entre les montées de Matuidi, les initiatives de Pogba et la concentration de ballons sur Valbuena, Cabaye est clairement sous-exploité dans ce 4-3-3. Il faut donc y voir une marge de progression chez les Bleus plutôt qu'une méforme ou un manque de qualité individuelle.

Et le 4-2-3-1, alors ?

Cette sélection espagnole est bluffante d'expertise. L'entrée de Navas pour étirer le jeu et éloigner le ballon des Bleus, celle de Cesc pour plus de contrôle, ou encore les habituels raids d'Iniesta à gauche… Mais si un vrai ailier avait déboulé à droite sur tous les renversements de jeu français ? On peut se demander pourquoi les munitions Sissoko, Ménez et Giroud n'ont pas été utilisées plus tôt. Le côté droit français ne demandait que ça. Moussa Sissoko et sa conduite de balle « LeBronesque » , tout en contres favorables et en physique dévastateur, ou encore la présence de Giroud dans les seize mètres, auraient pu apporter l'anticonformisme nécessaire pour battre meilleur que soi. A la mi-temps, un changement vers le 4-2-3-1 avec Sissoko pour Cabaye/Pogba aurait peut-être changé la donne. Peut-être.

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

FCB Stern des Südens Niveau : Ligue 2
Pas mal comme expertise. Tout n'est pas à jeter de toute façon. Deschamps sait ce qu'il fait et a déjà gagné mon respect dans le passé dans la victoire comme dans la défaite. Que l'équipe continue à bosser et à s'améliorer pour redonner du plaisir aux supporters.

Par contre le stade de France et son public c'est plus possible...
*somagic* Niveau : CFA
Trés bonne analyse.
J'avoue avoir été étonné en voyant la compo' de ne pas voir Deschamps partir sur un 4-2-3-1 comme l'équipe de France avait fini à l'aller.
Ribery et Valbuena ont enormément bougé: soit en replis, soit en déplacement.
Valbuena plus haut aurait eu cette possibilité de géner Alonso.
J'aime l'apport de Deschamps sur cette équipe mais hier j'aurai préféré dès le départ une tactique qui cherche à gagner avant de penser à ne pas perdre.
Évidente maîtrise tactique et technique des espagnols. Mais suis-je le seul a m'ennuyer a voir jouer la Roja avec ses 70% de possession (parfois stérile) ?
Yaya-letour Niveau : CFA2
Tres bonne analyse, c'est pour ca qu'on adore Sofoot.
Yaya-letour Niveau : CFA2
Message posté par gustavo
Évidente maîtrise tactique et technique des espagnols. Mais suis-je le seul a m'ennuyer a voir jouer la Roja avec ses 70% de possession (parfois stérile) ?


Non pas le seul, c'etait impressionant en 2008, 2010 mais là ca devient trop.
Et sa s'arrêtera pas maintenant vu qu'ils gagnent.
L'espoir suscité -combiné au carton rouge- est à la hauteur de la déception, voir frustration de cette défaite, malgré de véritables motifs de satisfactions, comme le niveau affiché par les deux gamins, Varane et Pogba.

Une équipe bien en place, plutôt intelligente dans son placement, un milieu très renforcé dans l'axe. Pogba a parfaitement rempli son rôle de sentinelle, coupant les trajectoires de passes et grattant quelques ballons chaud. Matuidi, gros coffre comme toujours, concentré sur Xavi, a manqué un peu de lucidité, quoi de plus normal avec tant d'activité. Cabaye, a fait sa part de boulot défensif, plutôt recentré dans l'axe, laissant quelques fois Jallet un peu seul. Il lui a manqué la capacité de jouer long, d'aérer le jeu, frustrant car il est capable. La rentré de Sissoko laisse il est vrai des regrets tant il est rentré dans ce match avec force et détermination.

Tout le monde est ok pour signaler le bon match de Ribery, Valbuena a su lui bonifier quelques ballons comme son ouverture pour chti Franck. Benzema a bien démarré son match, dans ses déplacements et prises de balle. Son manque de confiance est évident, surtout dans la finition. Mais il ne mérite pas tous ces sifflets.

Derrière, Lloris n'est pas impérial sur son intervention. L'axe défensif plutôt bien placé. Evra et Jallet, désignés point faible, les deux ont quand même eu des placements approximatifs, un peu juste pour un match de ce niveau.

La France a juste manqué un peu de talent pour vraiment faire douter cette Roja, du vécu aussi. DD a une base sur laquelle travailler et faire progresser cette équipe, même avec un milieu décimer pour le prochain match.
sulasVieira Niveau : Loisir
plustot d'accord avec le rapport enfin quelqu'un qui dis un truck just, prcq ça fait vraiment chier des lire des merdess sur certains articles, pour ceux qui aimeraient voir GIGI a la place de Benzema c'est vraiment du foutage de gueule prcq meme en manque de confiance sont jeux de placement et de passe c'est just une merveille
Ce match m'a conforté dans mon analyse avant match PSG-BARCA (je sais ce n'est pas vraiment le sujet mais c'est pas non plus hors-sujet.
Les équipes de foot ont compris que pour contrer le Barça, il faut juste bien défendre au milieu de terrain et ne pas se laisser déborder sur les ailes. Accessoirement il faut aussi marquer. Là , on a un peu vu ce qui va se passer en LDC, si tu marques en contre attaque, tu gagnes (contre le Barça/l'Espagne). Si tes ailes sont trop nul, ça peut te couter cher!!!
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
sur l'action de la 4eme min, jallet est seul face a deux rouges. et debuchy me fait pas rever plus que ca defensivement meme si sa qualité de centre est bien meilleur(a l'inverse de sagna).
là ou le carton rouge de pogba est prejudicable, c'est que deschamps a sans doute eu peur de se faire bouffer au milieu et a retardé les changements. et surtout les espagnols n'ont pas donné l'impression d'etre plus facile a 11 contre 10, certainement ils etaient limite physiquement comme la fin de la 1ere mi-temps peut le présager. et donc a 11 contre 11 dans les 20 dernieres min, quand on voit les grosses occasions qu'on a a 10(varane ou evra) on se dit qu'il y avait moyen de faire quelque chose de similaire a l'aller.c'etait quand meme un bien beau match tactique. on a l'impression qu'a chaque match on se rapproche d'eux.
meme si l'aller est particulier au nombre des forfaits et blessures ibériques, ils nous avaient quand meme plus mangé en 1ere mi-temps. hormis la possession là ils ne sont pas si dangereux sur l'ensemble du match. d'ailleurs les espagnols encensent "san victor". c'est bien une preuve de nos qualités
FCB Stern des Südens Niveau : Ligue 2
@sulasVieira

Je ne fais pas parti ni des défenseurs / pros Benzema, le joueur en lui même est intéressant par son aisance technique et qualité de conduite de balle et de passe. Mais cela n'empêche que en jouant à une seule pointe avec un Benzema en méforme devant le but c'est un gros handicap pour une équipe (avant centre qui joue avec les qualités d'un milieu).

Je ne suis pas "contre" Benzema, juste je préfère l'avoir dans l'équipe mais avec un attaquant qui peut planter sur ces passes. Que ce soit Giroud ou un autre, pareil je m'en bas les steaks, si on trouve un petit jeunot de 19 / 20 ans style Pogba ou Varane mais attaquant ca me va :)
Retournée acrobatique de Valbuena, blague de l'année...
Allô!Maisallôquoi... Niveau : Loisir
Je propose un consensus pour le sport français. Vu que Jallet et Benzema ne ratent jamais une pénalité, on les donne au rugby!
Merci Markus pour cette analyse posée.

Une apparté. J'ai regardé hier soir le match sur TF1, et pour ceux qui se plaignent à raison du public du Stade de France. Je suis effaré non seulement par les commentaires, mais par la couverture du match. 3 minutes d'antennes avant, 2 minutes apres, peu d'analyses, peu de commentaires. Moi qui regarde la TV allemande, belge ou Suisse, c'est effarant ! Comment penser que le public puisse un jour acquerir une culture foot quand le media Number 1 se comporte comme cela ??? Absolument incroyable, meme si j'enfonce des portes ouvertes évidemment.

Sur le fond de l'analyse, rien a dire. Une France courageuse, meme joueuse par moment, mais que j'ai trouvé, comme contre ma nation de casque à pointes, limitée. Et le plus limité hier, pas dans son talent, mais dans son jeu, c'est Benzema. Plus que les 1000 minutes, c'est surtout toujours le meme comportement, la meme attitude sur le terrain. Deschamps n'a t'il aucun choix ? (vraie question, je ne regarde pas souvent la france joué)
Lu sur un forum:

"Le jeu à une touche des Espagnols, c'est l'équivalent du consonne-voyelle des Chiffres et des lettres. Même si à la fin le mec te sort un mot de neuf lettres, ça fait dormir en prime time."

et

"Le air pressing de Benzema est à montrer dans toutes les écoles."
milanello44 Niveau : CFA
Avec des latéraux plus performants et un bloc qui remonte plus vite, sa aurait pu le faire.
Les contres attaques étaient bien trop timide pour pouvoir inquiéter cette équipe d'Espagne bien organisé, mais prenable.
"la France n’a pas manqué d’occasions à cause de son positionnement. On a du mal à croire que Giroud aurait eu la même précision technique en transition."

Le soucis avec Benzema, mis à part son efficacité, parce que ça arrive à tout attaquant en manque de confiance, c'est que (pour reprendre l'expression du poète J.Rothen) à aucun moment en seconde période il ne "pose ses couilles sur le terrain"!
Ribery et Valbuena pressent, Matuidi harcèle les milieux dès qu'il le peut, et au milieu on voit la benz qui marche et regarde tout ce monde... pathétique!
J'ai soutenu longtemps Benzema avec son immense talent, mais là c'est un soucis de comportement. Un Giroud se serait 2 fois plus défoncé! Il est temps de faire tourner maintenant, il ne faut pas trop s'obstiner.
Message posté par schuey
Merci Markus pour cette analyse posée.

Une apparté. J'ai regardé hier soir le match sur TF1, et pour ceux qui se plaignent à raison du public du Stade de France. Je suis effaré non seulement par les commentaires, mais par la couverture du match. 3 minutes d'antennes avant, 2 minutes apres, peu d'analyses, peu de commentaires. Moi qui regarde la TV allemande, belge ou Suisse, c'est effarant ! Comment penser que le public puisse un jour acquerir une culture foot quand le media Number 1 se comporte comme cela ??? Absolument incroyable, meme si j'enfonce des portes ouvertes évidemment.

Sur le fond de l'analyse, rien a dire. Une France courageuse, meme joueuse par moment, mais que j'ai trouvé, comme contre ma nation de casque à pointes, limitée. Et le plus limité hier, pas dans son talent, mais dans son jeu, c'est Benzema. Plus que les 1000 minutes, c'est surtout toujours le meme comportement, la meme attitude sur le terrain. Deschamps n'a t'il aucun choix ? (vraie question, je ne regarde pas souvent la france joué)


certes mais en meme temps, ils ont réduit la voilure sur le foot.
avant il y avait des plateaux plus longs et puis quant à la culture foot je pense que ça s'acquiert surtout en famille et au stade, le foot à la télé c'est un peu au foot ce que la branlette est à la baise.
sinon très bonne analyse de markus comme d'habitude et ce meme si l'espagne on commence à connaître. on aurait pu mettre sissoko dès le départ à la place de cabaye. enfin, reste qu'ils sont plus forts.
Message posté par Reebool44
"la France n’a pas manqué d’occasions à cause de son positionnement. On a du mal à croire que Giroud aurait eu la même précision technique en transition."

Le soucis avec Benzema, mis à part son efficacité, parce que ça arrive à tout attaquant en manque de confiance, c'est que (pour reprendre l'expression du poète J.Rothen) à aucun moment en seconde période il ne "pose ses couilles sur le terrain"!
Ribery et Valbuena pressent, Matuidi harcèle les milieux dès qu'il le peut, et au milieu on voit la benz qui marche et regarde tout ce monde... pathétique!
J'ai soutenu longtemps Benzema avec son immense talent, mais là c'est un soucis de comportement. Un Giroud se serait 2 fois plus défoncé! Il est temps de faire tourner maintenant, il ne faut pas trop s'obstiner.


si ça cite des poètes classiques maintenant...héhé.
curtisjackson23
Fallait oser tailler la notation du confrere

PAs mal +1
Juste une question, pourquoi Sakho se retrouve sur le banc alors qu'il a fait un bon premier match et que la solidité d'une équipe c'est avant tout la complicité entre les défenseurs; alors que parallèlement Benzema qui n'a pas mis un but depuis 12 match s se retrouve titulaire incontesté en attaque; j'offre un KFC au mec qui pourra répondre à cette question sans mauvaise foi.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
52 65