1. // Amical
  2. // France-Écosse (3-0)

Les leçons tactiques de France-Écosse

Face à des Écossais plus joueurs que dangereux, les Bleus ont offert à la Lorraine leur première clean sheet depuis novembre dernier contre l’Allemagne. Surtout, l’équipe de France a bossé les exos donnés par M. Deschamps : Kanté et la difficile interprétation du poste de numéro 6, la relance depuis les pieds de Rami et Koscielny, et enfin l’animation des couloirs. Une première période pleine d’enthousiasme et de rigueur, et puis le talent de Griezmann et Martial. Hourra, le prochain match ne sera pas amical.

Modififié
364 36

Les chiffres des Bleus


- 18 – le nombre de ballons touchés par Giroud en 62 minutes. En une demi-heure, Gignac a participé 16 fois à l’animation bleue. Deux 9, deux styles.
- 5 - le nombre de tirs des défenseurs français samedi soir : 2 pour Rami et Koscielny, 1 pour Évra. Sagna s’en tire avec une passe décisive.
- 77% (10/13) – la réussite du jeu long de Paul Pogba, un bol d’air. Le Juventino a aussi été le milieu le plus actif avec 89 ballons touchés, plus que Kanté, qui devra être moins timide vendredi prochain.
- 3 – le nombre d’occasions franches que s’est créées Yohan Cabaye en 35 minutes sur les deux rencontres, démontrant une fois de plus que sa place n’est pas devant la défense, mais bien entre les lignes.
- 43 – le nombre de ballons touchés par Payet en 45 minutes, soit quasiment un par minute, comme un vrai meneur. Griezmann a répliqué avec 39 dans une seconde période moins rythmée. Ça fait - un peu - penser à la paire Zizou-Snake, non ?

Vole comme le papillon


Si les Bleus nous ont habitués à piquer comme l’abeille depuis le mois de mars – 10 buts marqués en trois matchs, 13 en 4 rencontres depuis samedi – ils étaient loin de voler comme le papillon. La faute à une lourde valise : une moyenne de deux buts encaissés par match. Mais samedi soir contre l’Écosse (qui a fini 4e de son groupe d’éliminatoires derrière l’Allemagne, la Pologne et l’Irlande), les Bleus ont réussi à se défaire de cet inconfortable costume de chenille avec une clean sheet. Une ligne suffit pour décrire la performance défensive française à Metz : les Écossais ont attendu la 86e minute pour « réussir » leur premier tir de la rencontre, de l’extérieur de la surface de Lloris. Une mue qui est née dans le ciel de Saint-Symphorien : les Français ont largement dominé les Écossais dans les duels aériens, au milieu et dans les deux surfaces. Sur le papier, ça donne 10 duels gagnés à 5. Sur le terrain, cela s’est vu grâce à un Koscielny et un Évra dominateurs. Plus haut, il faut souligner l’énorme impact de Pogba à la perte de balle : conquérant, le numéro 15 a poussé tout le milieu à défendre en avançant.

Kanté, l’interprétation du poste de 6 et la relance bleue


La muraille bleue a enfin tenu, et les canons français ont à nouveau frappé fort. Pourtant, le jeu des hommes de Deschamps partira à la conquête de l’Hexagone avec un gros doute : la qualité de son schéma de relance. Depuis les forfaits de Varane et Lass, ce secteur du jeu fait des cauchemars. L’équation à résoudre conserve trois zones de brouillard lorsque le ballon repose dans les pieds de ses défenseurs centraux. D’une, la difficile utilisation des deux latéraux, largement plus à l’aise sans le ballon ou face au jeu. De deux, la qualité du jeu long des centraux. Et de trois, enfin, l’absence de quarterback devant et/ou entre Rami et Koscielny. Samedi soir, Deschamps a lancé Kanté dans le grand bain.


Dans un rôle très éloigné de celui qui est le sien à Leicester, l’ancien Caennais s’est longtemps cherché. Bien moins à l’aise que Lass dans le trafic, Kanté a souvent proposé une solution bancale à droite de Rami ou préféré les passes en retrait à l’orientation du jeu. Accompagné par un Pogba très généreux lors de la première demi-heure, il a ensuite été soulagé par les interventions dézonées de Payet, Coman et puis Griezmann. De manière générale, l’animation du milieu a souffert de l’absence d’un repère axial et a conduit la relance bleue à porter le ballon plutôt qu’à le faire circuler, dans un style très Premier League, ce qui aurait pu amener de dangereuses pertes de balle. En seconde période, Griezmann a offert du jeu court, des combinaisons et du pressing à l’espagnole, se présentant avec une aile de pigeon qui ressemblait à un hommage au slogan de la FFF : « Pour la joie de jouer » (véridique).

La question de l’animation des ailes sans Martial ni Coman


Avec des ressources offensives aussi variées, que ce soit sur jeu placé, contre-attaque ou coup de pied arrêté, la principale limite de l’animation offensive bleue reste l’utilisation des couloirs. Avec deux latéraux aussi conservateurs, Deschamps a un vrai défi. Mais pour le relever, il a aussi deux alliés. À droite, la largeur qu’offre Coman, capable d’enflammer un couloir entier à lui tout seul. À gauche, les courses de Matuidi, toujours. Mais celles-ci impliquent l’existence a priori d’une construction collective : parce que Payet joue naturellement vers l’intérieur, le côté gauche est orphelin de la possibilité d’éliminer en un contre un.


D’où un dilemme : avec la probable absence de Coman dans le onze de départ – au profit de Griezmann – les Bleus se retrouvent condamnés à compter sur les montées d’Évra et Sagna pour déborder leurs adversaires. La passe décisive du latéral de City a rassuré, tout comme les nombreuses visites d’Évra dans la surface écossaise. Mais en seconde période, les prises de balle de Martial ont tout bonnement transformé l’aile gauche française. Dès qu’il tient le ballon, le Mancunien réussit à arrêter le temps avec sang-froid tout en accélérant le jeu avec pause. D’où une véritable interrogation pour le sélectionneur : comment parvenir à exploiter le potentiel de Martial et Coman tout en conservant le volume de Griezmann et Payet au cœur du jeu ? A priori, seuls deux des quatre devraient débuter les rencontres dans ce 4-3-3.

Giroud en boxeur


Sans Karim Benzema, possiblement le numéro 9 qui sait le mieux nourrir le jeu de nos jours, la France de 2016 sera portée par un avant-centre au style de boxeur en crampons. Un joueur qui touche peu le ballon, un attaquant qui défie les défenseurs plus souvent avec ses épaules qu’avec ses dribbles, mais une pointe qui sait cogner. Samedi soir, Giroud a gagné par K.O., en deux coups : une madjer d’abeille et un tir-tacle de déménageur qui aurait pu « tuer un rocher, blesser une pierre et envoyer une brique à l’hôpital » . Assez méchant pour rendre la médecine malade ?

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Modifié

Dans cet article

Bah j'aurais bien Aimer voir des notes individual vu que j'ai pas pu suivre le match,mais bon content du resume
Rigoboum Song Niveau : District
Une autre leçon du match aussi:
Le public messin est infiniment meilleur que le public nantais.
Je vais pas étaler d'argument y avait qu'à voir les 2 derniers matchs de l'EDF
Chardee Macdennis Niveau : DHR
Note : 2
Pour répondre à la question de l'article, la solution pour DD serait de mettre Matuidi sur le banc, Pogba à gauche, Payet à droite et Martial-Giroud-Griez devant. C'est le meilleur schema tactique en terme de débordement, impact, qualité de jeu.

Mais je pense qu'on a de meilleurs chances de gagner nos matches avec Matuidi. Tout simplement parce que c'est impossible d'avoir une tactique parfaite et t'as besoins de joueurs qui vont changer le cours d'un match par leur intensité. Et sur ca, Matuidi est juste le meilleur de l'équipe.
Il faudrait comprendre que "les montées de Matuidi" sont contre productive, il n'a pas la qualité technique pour jouer ce rôle comme il le faudrait, jamais vu un joueur aussi surcoté avec Ramos. La présence de Matuidi nous force à brider Pogba qui joue dans un rôle complètement différent qu'il occupe à la Juve, si encore c'était pour remettre Payet dans l'axe, je comprendrais ce sacrifice, mais pour Matuidi...

Kanté au contraire je l'ai trouvé intéressant, certes il n'a pas pris énormément de risques à la relance, mais pour une première à ce poste c'est déjà pas mal, son placement est très impressionnant.

Quel dommage que DD se tienne à son 4-3-3, un 4-4-2 me semble bien plus approprié pour profiter des qualités de Pogba, Griezmann et Payet.
Note : 1
Message posté par Atlas kun
Bah j'aurais bien Aimer voir des notes individual vu que j'ai pas pu suivre le match,mais bon content du resume


Tu m'as déprimé encore + que la flotte.
Note : 1
La comparaison avec Zizou-Youri: Non.
Note : 1
Autant j'ai pu critiquer le duo Matuidi-Pogba sur un précédent article (suite au match contre le Cameroun) autant sur ce match j'ai trouvé les deux, et même le trio du milieu très cohérent.

Au final que peut on attendre de plus de Pogba, qu'un match comme celui ci ? Il a été juste chaque fois qu'il avait la balle, il a su être le métronome de l'équipe, alors que ce n'est pas forcément un rôle dans lequel il épanouit. La seule nuance que l'on peut apporter c'est que par rapport au Cameroun, où il était très pressé, là on l'a laissé tranquille. Personnellement je préfère voir un Pogba qui touche autant de ballons, qui fluidifies clairement le jeu, et qui accélère de temps en temps, qu'un Pogba un peu invisible et qui a 3 éclairs dans le match.
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par Rigoboum Song
Une autre leçon du match aussi:
Le public messin est infiniment meilleur que le public nantais.
Je vais pas étaler d'argument y avait qu'à voir les 2 derniers matchs de l'EDF


Il faut dire que les médias se sont chargés de dire qu'il ne fallait pas siffler Giroud, donc le public ne l'a pas trop fait.
Des supporters aux ordres qui sifflent et applaudissent quand on (l'Equipe, TF1, Canal, RMC) leur dit. Le plus important c'est de bien faire la Ola.

Sérieusement, c'est quand même mieux d'avoir une bonne ambiance, mais, à ce niveau ça reste du public, plutôt de des supporters hein - mais c'est pas grave du tout.
Note : -1
Kanté en-dessous ? On a vu le même match ??
Je n'ai vu que la seconde MT, donc ça peut biaiser mon avis sur la performance de Kanté, mais je lui ai trouvé beaucoup d'assurance pour une première à ce poste. Il était toujours bien placé, jouait parfaitement son rôle de demi-défensif tout en réussissant à se projeter vers l'avant quand le jeu le réclamait. J'ai notamment vu quelques décalages intéressants à destination de Sagna et une frappe tentée. Ça demande confirmation mais c'est plutôt prometteur. Finalement, on y perd peut-être moins que prévu à la blessure de Lass.

Surtout que je voyais plus Cabaye prendre cette place de 6 au vu de son historique à ce poste sous Deschamps mais je suis heureux de constater que ce dernier a pu se départir de ses petites habitudes. De plus, Cabaye est bien plus intéressant entre les lignes comme souligné justement dans l'article et j'ajouterais qu'en joker c'est encore mieux. Sa disponibilité, son jeu épuré, à une touche de balle, ses appels (qui, pour le coup, ressemblent vraiment à un dépassement de fonction) et sa justesse technique peuvent faire mal à un bloc adverse fatigué et désorganisé.

En autres jokers, on a Martial qui peut faire mal par sa capacité à être une équipe à lui seule avec ses dribbles, sa conservation de balle et sa faculté à provoquer des fautes. Si on mène et que Giroud fatigue, ce qui arrivera forcément, son utilité est toute trouvée. Coman, si on veut percer une défense érigée en mur, ça me paraît pas mal, idoine même, comme on a pu le voir face à la Juve avec le Bayern. Sissoko nous a habitué auparavant à avoir un apport intéressant dans l'impact, l'abattage défensif, les duels, la projection vers l'avant, sa capacité à occuper un couloir et à dédoubler avec son latéral.

Sinon, il reste des joueurs auxquels je ne trouve pas d'utilité : Gignac qui a un jeu peu varié, Schneiderlin (bien qu'on ait pas encore eu l'occasion de revoir ce dernier), Digne qui n'a servi à rien à part avoir l'air embêté avec le ballon et jouer en retrait (les romanisti en particulier doivent être d'accord avec ça). Enfin bon, il faut bien des coiffeurs qui ont un minimum de vécu dans le groupe.

Autrement, je pense qu'un Jallet aurait mérité d'être testé.

Matuidi, son apport dans le jeu peut parfois être critiquable mais il nous sort toujours quelques fulgurances qui peuvent s'avérer décisives type un débordement, une grosse frappe, un but d'attaquant, une passe décisive. Rien que pour ça, on se doit de le laisser sur le terrain.
Toon Eastman Niveau : National
Note : 2
Non mais les mecs c'est bien beau tout ca, mais en face l'Ecosse c'était a peine du niveau Luxembourg.

Il y a aucune leçon a tirer de ce match si ce n'est qu'on est capable de taper 3-0 une équipe qui rate une passe sur deux et dont les 3/4 des joueurs sont clairement en train de se demander si ils ont mit assez de caleçons dans leur valise pour partir en vacances.

C'est un match bon pour la confiance, mais si on tire des leçons tactiques de ce genre d'affrontement, on va avoir des surprises. On a réussit a tenir le zero, super. Mais encore une fois, ca n'a rien d'un exploit tant les écossais étaient mauvais.
Chimikhooney Niveau : Ligue 2
Message posté par Zhenord
Il faudrait comprendre que "les montées de Matuidi" sont contre productive, il n'a pas la qualité technique pour jouer ce rôle comme il le faudrait, jamais vu un joueur aussi surcoté avec Ramos. La présence de Matuidi nous force à brider Pogba qui joue dans un rôle complètement différent qu'il occupe à la Juve, si encore c'était pour remettre Payet dans l'axe, je comprendrais ce sacrifice, mais pour Matuidi...

Kanté au contraire je l'ai trouvé intéressant, certes il n'a pas pris énormément de risques à la relance, mais pour une première à ce poste c'est déjà pas mal, son placement est très impressionnant.

Quel dommage que DD se tienne à son 4-3-3, un 4-4-2 me semble bien plus approprié pour profiter des qualités de Pogba, Griezmann et Payet.


Je ne suis pas du tout d'accord, quand on a un milieu qui peut couvrir autant de terrain que Kanté (et même par extension Pogba et Matuidi) on peut se permettre d'avoir un Matuidi qui fait des appels tout droit sur le côté gauche (ce qui nous manque énormément, il y a qu'à voir l'entrée de Martial) le gars fait limite un boulot d'ailier en plus de celui de milieu, tout en couvrant Pat' Evra, et tu veux nous dire qu'il déséquilibre l'équipe ?

L'équipe est déséquilibrée car elle a deux ailiers qui ont tendances à rentrer et des arrières qui n'ont pas la caisse de D. Alves et autres Bellerin, Shaw etc pour revenir à chaque fois et ne pas laisser des boulevards derrière eux quand ils prennent le couloir en attaque.
C'est pas de la faute de Matuidi si il doit faire des appels justement de ce côté gauche pour amener du danger, il déséquilibre l'équipe adverse, la notre pas tant que ça vu qu'il a deux lames défensives derrière (Pog'-Kanté qui étaient très très bon à la récup' puis Koko-Rami)

Après tu nous dis que ce n'est pas le rôle de Pogba à la Juve', bah bien sûr que non (pas le même dispositif pas la même entente tactique avec les coéquipiers), pareil pour Kanté ce n'est pas son rôle à Leicester, pareil pour Payet, Griezmann, mais Pogba est assez intelligent pour y arriver.
Je préfère de loin avoir un Pogba au coeur du jeu avec sa capacité à garder la possession malgré un gros pressing (il est moins bon quand il est collé non stop comme contre le Cameroun) qu'un Pogba qui se tente milieu gauche - ailier gauche et qui n'a pas obligatoirement le coffre pour couvrir Evra et les dézonages de Payet...
Pragmatique Niveau : CFA2
En lisant les "Leçons tactiques" post Cameroun, je suis tombé sur une de ces perles dans les commentaires :


"toof11 Niveau : Ligue des champions
mardi 31 mai // 11:51
Rami pas coupable? Faudra m'expliquer comme il peut ne pas être totalement fautif sur le second but quand il monte de façon incompréhensible, et pas mal à la bourre sur le premier but où il laisse filer pépère l'attaquant.
Il a des circonstances atténuantes (retour en bleu, manque de répères, volonté de trop bien faire, pression...) mais il n'a que peu de temps pour se mettre dans le bain sinon autant lancer Umtiti."

"Il a des circonstances atténuantes (retour en bleu, manque de répères, volonté de trop bien faire, pression...)"

Les excuses de fragile :rire: :rire:

Désormais, lorsque Rami mettra un triplé contre son camp, il pourra justifier cela par le fait "Qu'il voulait trop bien faire".


Ah tu voulais trop bien faire ??? Ben ça nous en fait une belle, tiens !

On lit de ces trucs sur ce site...
Sidney ★ Niveau : CFA2
Message posté par Toon Eastman
Non mais les mecs c'est bien beau tout ca, mais en face l'Ecosse c'était a peine du niveau Luxembourg.

Il y a aucune leçon a tirer de ce match si ce n'est qu'on est capable de taper 3-0 une équipe qui rate une passe sur deux et dont les 3/4 des joueurs sont clairement en train de se demander si ils ont mit assez de caleçons dans leur valise pour partir en vacances.

C'est un match bon pour la confiance, mais si on tire des leçons tactiques de ce genre d'affrontement, on va avoir des surprises. On a réussit a tenir le zero, super. Mais encore une fois, ca n'a rien d'un exploit tant les écossais étaient mauvais.


Je te rejoins sur la faiblesse de l'adversaire qui limite les enseignements à tirer du match

Mais Kanté mérite d'être reconduit à la position qu'il a occupée hier: c'est un avantage de pouvoir compter sur un joueur capable d'effacer le premier pressing aussi bas sur le terrain, ça déséquilibre l'adversaire dès la récupération du ballon. A mon avis il peut tenir ce rôle efficacement même contre un adversaire plus consistant. On en saura plus à l'Euro
Je suis pas DD, ni même un spécialiste de la tactique mais une organisation en 4-2-2-2 me semble plus appropriée aux joueurs qu'on a !

Du coup en défense on touche à rien.
Au milieu, on met une doublette Kanté - Matuidi ou Schneiderlin devant la défense. Vu qu'on a plus de véritable sentinelle comme Lass, jouer avec deux milieux défensif nous permettrait d'en avoir un en couverture lorsque l'autre monte la balle (Ce que Kanté et Matuidi apprécie particulièrement) et ça pourrait solidifier notre défense erratique en facilitant la relance (plus de solutions de relance courte pour Kos et Rami).

Devant eux on a Pogba et Payet, respectivement à gauche et à droite, avec la liberté de revenir au centre du jeu pour densifier le milieu de terrain et combiner avec Matuidi et Kanté, et la possibilité d'étirer les défenses en prenant leur couloir. On place donc deux 10 jouant chacun plus vers leur côté, ce qui peut augmenter nos possibilités offensives. Cela permet à Payet de retrouver l'axe quand il le veut et à Pogba de retrouver la liberté qu'il peut avoir à la Juve.

Et en pointe, Griezmann et Giroud. Le colchoneros est habitué à jouer dans un système à deux pointes et qui de mieux que Giroud pour combiner, avec sa faculté à jouer en pivot !

Voilà je suis pas un expert mais j'avais pensé à cette organisation tactique ! Dites-moi ce que vous en pensez !

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
364 36