1. // Eliminatoires
  2. // Mondial 2014
  3. // Gr.I
  4. // France/Biélorussie (3-1)

Les Leçons Tactiques de France-Biélorussie

Peu importe le système et les hommes, une équipe qui joue bien au football est toujours faite des mêmes ingrédients. Le premier, prioritaire et indispensable, est l’équilibre : il s’agit de ne pas concéder d’espaces. Le second est la création : faire une différence afin de créer un déséquilibre dans le bloc adverse. Le troisième est le mouvement : profiter de ce déséquilibre pour créer une situation de but. Et enfin, la finition. Comment Didier Deschamps les a-t-il mélangés ?

Modififié
56 21
Dans le football, l’Histoire aime se répéter. Le Real des Galactiques et celui de Di Stefano. Le Barça de Guardiola et celui de Cruyff. En Italie, les tandems Moratti-Mourinho et Moratti-Herrera de l’Inter. Il faut croire que certaines équipes sont nées avec un ADN pour gagner toujours de la même façon. Deschamps y croit, peut-être. En tout cas, pour assurer les six points en ce mois de septembre crucial, DD n’a pas hésité à faire jouer trois milieux défensifs derrière deux créateurs, comme lorsque cela comptait en 1998 (dès les quarts, Deschamps-Karembeu-Petit derrière Zidane-Djorkaeff, Ndlr). Et cela a marché : faire jouer trois défensifs, s’ils sont aussi talentueux que Diaby ou Capoue, n’est pas synonyme de mutisme offensif. Un milieu avec cinq grands Vieira aurait été très sexy. Ou encore cinq Yaya Touré.

L’équilibre : le retour du milieu à trois de 98 ?

Pas de Diaby, pas de problème. Capoue remplace le Gunner avec humilité, se gardant bien de mener le jeu, mais avec l’essentiel : de la technique, de l’intelligence dans le placement et de la course. Car si le rôle de Mavuba est vu, connu et validé, on n’était pas certains de celui de la paire Cabaye-Capoue. En clair : volume de jeu, des deux côtés du terrain. Devant : se lancer entre les lignes ou proposer une solution pour faire respirer nos côtés. Derrière : presser, rattraper les offensives adverses sur balle perdue et couvrir. Deschamps avait demandé plus de présence dans la surface adverse : sur de nombreuses situations de centres, et notamment le premier but, ils étaient quatre dans la surface : Karim, Giroud, Cabaye, Capoue. Merci Mavuba, évidemment.

Derrière, Yanga-Mbiwa – Sakho a confirmé. Ils sont jeunes et cela se voit (le pénalty, la défense étrange de Sakho en fin de match, Ndlr). Mais ils sont forts et cela se voit encore plus. Une paire rapide, athlétique, vive, puissante, qui assure l’indispensable : gagner ses duels. Si on met un Mavuba en forme devant, le triangle formé devient difficile à contourner pour la Biélorussie ou la Finlande. Sans oublier les bonnes phases du pressing français, lancé par le trio offensif et soutenu sur les côtés par le latéral concerné. Néanmoins, il faut le dire, une fois le 1-0 acquis, c’est le trou noir. La défense dégage à tout-va, et au moment où le milieu à trois doit imposer sa loi, conserver le ballon, il disparaît. Un comportement dangereux.

La création : le duo Benzema-Ribéry

Pour évoluer dans le troisième quart du terrain, là où le talent règne, Deschamps a choisi ce qui se fait de mieux en France : Ribéry et Benzema. Leur rôle ? Provoquer, faire la différence pour centrer, se créer une position de tir ou servir un coéquipier esseulé. Bref, déséquilibrer la défense adverse. Deschamps a réussi à maintenir son 4-3-3, introduisant un véritable point de fixation sans enlever Benzema, tout cela grâce au volume de jeu autrement plus important de Ribéry. Franck occupe ainsi une position plus libre, partant le plus souvent du côté gauche mais venant très souvent jouer dans l’axe, et ne ménageant pas ses efforts en phase défensive. Sur le premier but, il arrive de la droite. Sur le second, il lance Jallet depuis une position axiale. Sur le dernier, il se lance à gauche. Le genre de performance que l’on attend du leader technique naturel des Bleus (pas numéro 10, hein) : voir le jeu, faire respirer, créer.

Aux côtés de Giroud, dans un rôle que Rémy pourrait aussi occuper, Karim prend la profondeur sur l’aile (premier but), déborde sur le côté droit et vient même peser dans la surface. Une fois Giroud parti, bien aidé par l’activité de Valbuena et Ribéry, le Madrilène peut se concentrer sur le job d’un 9 « normal » et le fait bien, enfin : être dans la surface, peser sur la ligne défensive en cherchant la profondeur, jouer en pivot (troisième but). Mais alors, la création est concentrée sur seulement deux types ? Ce serait trop simple, et dangereux. Les Bleus de DD comptent aussi sur les décalages de Capoue et Cabaye, que ce soit par un crochet bien senti ou une passe en profondeur, les accélérations des latéraux et les déviations de Giroud.

Le mouvement : le rôle des latéraux et des milieux relayeurs

Affirmer qu’une équipe a besoin de présence aux avant-postes pour être dangereuse n’est pas un scoop. Et pour qu’il y ait trois ou quatre hommes dans la surface, il en faut d’autres autour pour les servir et donc des « joueurs défensifs » . D’abord, les Capoue et Cabaye doivent sauter les lignes. D’autre part, une fois un déséquilibre réalisé, les latéraux doivent apporter l’accélération décisive, venir jouer haut, faire des appels dans le dos de la défense. On aurait même souhaité voir plus de dédoublements sur les côtés, entre milieux relayeurs et latéraux.

Les Bleus penchant toujours un peu à gauche, c’est le latéral droit qui s’est vu offrir des boulevards hier, d’où les quelques excellents décalages de Ribéry pour un Jallet très actif (sur les deux premiers buts). Évidemment, ce mouvement comporte des risques : sur le but encaissé, Jallet croit bon d'accélérer pour aider la relance, le ballon est intercepté et les Bleus sont déséquilibrés. Mais dans la situation fréquente qui voit le milieu ne pas s’imposer, la construction devra passer par les liens directs Evra-Ribéry et Jallet-Benzema. Face à l’Espagne, ces liens seront certainement coupés. Il faudra les mêmes ingrédients, en plus forts…

Par Markus Kaufmann

À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il faut bien entendu souligner la prestation de Rio Mavuba qui stabilise totalement la défense de par le fait qu'il couvre toutes les montées de latéraux comme à Lille. En effet Jallet tout comme Debuchy ne pourrait se permettre de monter si il n'était pas derrière. Bon après Evra n'en parlons pas, les montées il peut pas se les permettre avec le tracteur agricole qu'il doit se coltiner au postérieur.
C'est un système intéressant, mais malheureusement je pense que ce dernier est trop dépendant de Diaby. Capoue n'ai pas mauvais du tout, mais il n'a (pas encore du moins) le niveau de diaby, ni la même capacité à transpercer les lignes. C'est pour ca que je pense qu'il faudra peut-être un joueur plus offensif au milieu, et forcément je pense à Nasri qui a fait un très bon début de saison, même si comme on le sait tous en EDF c'est pas toujours ca.
Et tout cela impossible sans un excellent dernier rempart!!

Merci Hugo, et AVB dégage!
Ce système peut être intéressant si le pressing haut est présent tout le match.
La 1e mi-temps était plutôt intéressante mais ensuite ils ont manqué d'endurance et ont laissé la balle aux biélorusses. Et paradoxalement on voit qu'on est incapable de marquer lors de nos temps forts mais qu'on n'est seulement une équipe de contre.
tito94weshtavu Niveau : District
« nous avons accouché d’un monstre » D. Albertini 3 juillet 1998. en parlant du jeu de l’équipe de France dont deschamps était capitaine et composée essentiellement de joueurs du calcio.
je pense qu'un latéral comme clichy qui dédouble plus qu'evra ce système serait encore mieux
assez d'accord avec Zhenord, un peu dépendant de diaby qd meme, surtout contre des equipes meilleurs
dommage que gourcuff soit blessé, il pourrait etre pas mal en relayeur
remy a la place de giroud serait bien, il est bon de la tete et a un bon jeu en pivot, et en plus il prend la profondeur et pourra alterner ac Benzema
Tout ce qui est dit dans l'article, j'ai essayé de le faire appliquer à mon équipe de 4e div de district.

Sans succès.
Je le répète: "on s'est fait bouffer en 2ème mi-temps". A des moments on aurait l'Espagne contre la France. Arrêtons de nous palucher svp.
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
J'ai bien aimé Giroud sur ses deux années à Montpellier, je le sentais même s'imposer à Arsenal, mais depuis hier j'avoue revoir mes attentes envers lui à la baisse. J'ai trouvé qu'il n'était pas si tranchant que ça, notamment sur pas mal de ballon "facile" pour un joueur de son niveau qu'il se fait chiper par la terrible défense biélorusse (sans leur manquer de respect).
Je pense que la présence de 2 attaquants est nécessaire pour exploiter à fond les talents de la Benz sans que la surface adverse soit abandonnée, mais à l'avenir je souhaiterai voir Rémy à la place de Giroud. Je pense qu'il y serait plus performant, en tout cas par rapport au Giroud que j'ai vu hier soir. En espérant qu'il prouve le contraire!
Giroud a tendance à rester planté comme un phare (c'est pour moi, cadeau).

Trêve de calembours je pense que Gignac pourrait faire mal s'il continue à carburer (oui oui je l'ai dis!!). Il commence à retrouver sa spontanéité d'antan qui lui permettait de planter à n'importe quel moment de n'importe ou. Je le verrais bien associé à Benzema qui lui est autant prévisible que l'était la relégation d'Arles-Avignon.
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Allez je profite d'un article sur les bleus pour faire ma pub: je souhaiterai créer une assoc de supporters, des "Ultras bleus", une version plus moderne de ce qu'on a en guise d'ultra (Clément d'Antibes) avec de la jeunesse, des chants (en tout genre, histoire de remplir les 90 minutes de silence), des instruments (tambours, mégaphon). J'ai déjà contacté la FFF et ils seraient très intéréssé par la création d'une telle assoc et nous aiderait niveau matériel.
J'étais au stade hier, et l'ambiance silencieuse ou siffleuse me débecte...

Si comme moi vous souhaitez pouvoir chanter pour l'EDF comme pour votre club favoris et mettre le feu au stade de france, contacter moi: allezfranceallezfootball @ gmail. com (sans espaces)

Désolé so foot de scouater le forum pour faire ma pub, mais c'est pour le bien de l'EDF. Nuls doutes qu'avec un 12eme homme, on pourra le faire se sublimer contre l'Espagne en mars!!!
Si Francis Lalanne adhère à ton assoc' j'en suis.

On pourra chanter "Espagne, Espagne, on t'encule²"?
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Dely Valdes
Je suis de ton avis pour Gignac! de aout à fin 2009, il marchait bien en EDF (époque de la main contre l'Irlande de Titi). Et je reste persuadé que niveau potentiel c'est un de nos meilleur attaquants (en même temps vu la concurrence...)
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
J'ai pas réussi à avoir ce bon vieux Francis, il était en Corée du Sud pour apprendre à chanter à des étudiants coréens, par contre Jonnhy est partant pour, je cite, "encourager Zazie durant ces matches".
Pour les "Espagne, espagne, on t'encule", tu chanteras ce que tu veux mais pour ma part insulter l'adversaire et l'arbitre, ce n'est pas mon football.
@ tito94weshtavu:

En y réfléchissant ce doit être Deschamps, le monstre. Pas besoin de revenir sur sa carrière de joueur et d'entraineur. Comme sélectionneur, il réussit en trois matchs à créer une équipe et un jeu crédibles, avec les résultats en plus. Ils y a encore beaucoup de boulot, mais c'est fort.

En attaque, Ribery à gauche et Benzema à droite, ça va (équilibre de l'équipe, mouvements, appels, décalages, etc..). Quand ils jouent trop près l'un de l'autre, c'est la cata: ça tricote, ça se marche sur les pieds, ça combine de façon stéréotypée et c'est inefficace.

L'exil de Karim sera t-il la clé de Didier?
Avec Benzema et Ribery en attaque, les autres attaquants ne pourront pas exister. Rémy, Gignac, Giroud, Valbuena, Menez... dans un 433 le troisième sera toujours un faire valoir.
Bon article, clair, intéressant, par contre Touré n'est pas (plus?) un milieu défensif, c'est un monstre capable de jouer en défense centrale, en relayeur, en créateur derrière les attaquants, bref le joueur qu'il faudrait pour dynamiter ce milieu bleu
Ils m'ont fait rire les commentateurs à nier la faute alors qu'il y avait clairement penalty. Une fois face au fait accompli et le déni impossible, ah oui peut-être bien en fait...
Travis Bickle Niveau : Ligue 1
La seule vraie leçon est la suivante : Deschamps est un sorcier.
Il a extirpé sans heurt Marius Trésor de la naphtaline et miraculeusement sorti du coma Jean-Pierre Adams.

Non, je n'ai pas regardé le match en noir et blanc ;)
"Peu importe le système et les hommes"

Première phrase, première ânerie. Finalement qu'on joue en 6/2/2, en 4/1/1/1/2/1 ou en 5/2/2/1 avec 10 arrières de métiers c'est la même chose que si on joue en 4/3/3 avec des spécialistes à chaque poste. Tous les schémas permettent toutes les animations c'est bien connu des ânes du monde entier. Le schéma c'est fait pour faire joli sur le terrain. Markus Kaufmann est le roi des ignares.

Le reste n'est que le boulgli boulgla habituel rencontré sur le site Faute tactique (tacle hurlant pour les intimes) qui s'est donné comme mission essentielle, quasi divine, de promouvoir le béton (vachement rare sur les terrains, hein?) comme philosophie indépassable du jeu. A la décharge de Béton magazine il est vrai que ça ne demande aucune intelligence tactique de bétonner comme des oufs et c'est bien pratique quand on ne comprend pas grand chose au jeu comme Faute tactique et qu'on veut tenter une analyse du jeu.

Sofoot se dévalorise en laissant la plume à ce genre d'olibrius.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La galère anglaise
56 21