1. // Euro 2012
  2. // Groupe D
  3. // France/Angleterre (1-1)

Les leçons tactiques de France-Angleterre

Le premier match d'une compétition internationale n'est jamais facile. La preuve, hier soir, avec un match au spectacle décevant et à l’intensité fuyante, devant un stade de Donetsk criblé de sièges vides. Dans ce contexte, les Bleus sont restés fidèles à leur projet de jeu. Les joueurs ont confirmé sous pression que leur Président a bien une « certaine idée de la France » , et cette idée prend forme.

Modififié
8 37
La solidité défensive : une illusion ?

Blanc sait bien que l'arrière-garde tricolore reste une énigme et agit en conséquence en plaçant Diarra devant les défenseurs. Comme contre la Serbie et l'Estonie, le 6 doit récupérer des ballons et ralentir l'action adverse. Pour soulager la défense française, tout le monde se sacrifie, comme en témoignent les retours précieux de Ribéry et la position axiale de Nasri en phase défensive. Les consignes des deux latéraux sont strictes : lorsque l'un monte, l'autre reste aux côtés du duo Mexès-Rami. Mieux protégé, l'ancien Auxerrois a joué son meilleur match en Bleu depuis son absence. Et c’est son sauvetage sur le centre de Milner qui permet au Coq de repartir avec un point. Il semblerait que l'EDF commence à prendre confiance en sa solidité défensive. En deuxième période, la ligne de défense était extrêmement haute, bien au-delà du milieu de terrain. Un risque face à la vitesse des ailiers anglais, mais un risque nécessaire à l’ambition de Blanc.

Cependant, l'Angleterre n'a pas mis les Bleus sous pression. Lorsque les Anglais avaient le ballon, ils ne trouvaient rien d’autre à faire que lancer la rapidité de Chamberlain et de Young. Disons qu'on n'arrive pas trop à comprendre où s'arrêtent les mérites de la défense française et où commencent les lacunes offensives des Trois Lions. Avec seulement cinq tirs subis hier (autant que contre l’Islande), la France semble s’adapter au niveau adverse. Mais rappelons que les Bleus ont encaissé un but évitable : Évra commet une faute inutile à quarante mètres des cages et le marquage de Diarra est impardonnable. S'il est titulaire, c'est aussi pour se rendre utile lors des coups de pied arrêtés, il n'a pas le droit de se faire manger tout cru par Lescott. Cette défense aurait-elle tenu contre les attaques italienne ou espagnole vues dimanche ? Les statistiques semblent dire oui, la fébrilité de Rami et Évra non. Réponse dans dix jours, si tout va bien.

Une certaine idée (du jeu) de la France

Quinze tirs cadrés et onze corners. Il y a un an et demi, personne ne croyait vraiment en une France jouant un football attractif et cohérent. Mais comme de Gaulle il y a plus d’un demi-siècle, Blanc en avait l’intime conviction. Si les premiers signes du projet de jeu de Blanc ont longtemps tardé à voir le jour, le match d’hier est une véritable victoire pour l’idée de jeu du Président, avec un joli 65% de possession. Le sentiment rejoint la raison. Les Bleus ne sont pas tombés dans le piège d’un faux-rythme anglais et ont assumé leur rôle de dominateur. Une équipe de France patiente à la construction et appliquée à la relance. Lloris et Mexès ne se précipitent pas, l’ « intermédiaire » Cabaye n’est pas esquivé, il y a du mouvement et aucun ballon n’est donné désespérément. Ribéry joue avec grande maturité et alterne accélérations et temporisations.

Ce jeu-là, fait de permutations et de déplacements horizontaux, c’est Nasri qui le dicte. Samir gratte, donne, propose, reprend, conserve, remet, oriente, joue entre les lignes, va de l’avant. Et tire. Le Citizen prend la mesure de son rôle, non pas grâce à des percées ribéryennes ou des percussions benzemesques, mais avec un grand volume de jeu et une bonne gestion du tempo du match. Ce qui confirme ce qu’on avait pensé de sa prestation contre la Serbie : avec cette idée de jeu, Nasri est incontournable, à l’image de Modrić pour la Croatie. Enfin, après toutes ces années, il y a du Wenger dans cette équipe de France. Malheureusement, plus d’idées que de buts. Les intentions sont là, mais le fait est que la France n’a pas pris à la gorge une défense anglaise qui s’en sort avec seulement sept fautes commises et deux cartons. Quand une équipe tire vingt fois pour un seul but…

Achever le succès

Après dix minutes de jeu, les commentateurs espagnols s’exclament : «  Ah, si Benzema était espagnol, la Roja n’aurait jamais eu à se poser la question du numéro 9 !  » Ça, c’était avant de voir la surface de réparation anglaise vide durant 80 minutes. Benzema a fait du Cesc et la France a joué sans 9. Oui, il vient proposer, créer, dynamiser le jeu des Bleus. Mais face à une équipe aussi regroupée derrière, les Bleus ont manqué d’un point de référence pour bouger les Blancs « dans la peinture » . Signe d’impuissance, la plupart des actions françaises se sont terminées par des frappes lointaines, comme le montre cette dernière action construite durant plus de deux minutes pour aboutir à un tir au buzzer de K-Benz. Face à des Anglais aux idées claires, mais pauvres, les Français ont proposé des idées intéressantes, mais brouillonnes. Dans les vingt derniers mètres, la présence française était insuffisante pour espérer un miracle.

En refusant l’utilisation du plan B (l’entrée de Giroud à l’heure de jeu), Blanc a peut-être fait perdre deux points aux Bleus. Aucun des centres de Debuchy, Ribéry et Évra (10 en tout) n’ont été repris et personne n’a pu remiser à Benzema. Pour reprendre les termes de de Gaulle, qui dit projet de jeu dit « vaste entreprise » , et donc ambition, difficultés et besoin de patience. Certes, voir l’équipe de France bien jouer à l’Euro est déjà une réussite importante. Mais sans une mentalité de gagnant, la « princesse des contes » court vers un « malheur exemplaire » alors qu’un « succès achevé  » est à portée de main. Il s’agit de «  viser haut et se tenir droit  » , Monsieur Blanc.

Par Markus Kaufmann et Ruggero Lambertini

À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bazibouzouk Niveau : CFA2
Ils sont supers bons ces articles.
Au vu du l'absence sidéral de Bleus dans la surface, l'entrée de Giroud comme point d'encrage semblait pourtant une évidence.

J'aimerais avoir l'explication de Blanc sur le maintien du shéma en place alors qu'il se fracassait les dents sur la double ligne Anglaise depuis le début de la rencontre.
Quinze tirs cadrés? Combien dans la surface?

Pensait-il les avoir à l'usure? C'est sous-estimé le fight-spirit rosbifs dans un tel contexte et dans un tel shéma tactique.
vinceletah Niveau : CFA
L explication est plutot claire, vous le pemsez, il l a avoue a demi- mot, a l heure de jeu quand il fallait faire des choix, Blanc a choisi de ne pas perdre plutot que de gagner. Ce qui sous entends qu il pense que ca sera plus simple contre l Ukraine et la Suede, et cela je suis pas sur!
Comme dit dans l'article, trop peu de présence devant, Benzema qui joue en milieu offensif, lorsque Ribery centre, Nasri ne plonge pas dans la surface, et Vice Versa.

Il faut plus de présence devant, yavai au mieux deux joueurs dans la surface ..
En tous cas seule satisfaction du match : Diarra, hormis l'erreur de marquage sur le but, il a bien jouer son rôle, agréable surprise !
Frenchies Niveau : CFA
Blanc a expliqué la non entrée de Giroud par le fait que la double ligne de 4 anglaise empêchait les centres ...

un joli mensonge, puisqu'y en a eu 10 MAIS pour avoir plus de centres suffit d'avoir un gaucher à gauche (donc pas ribéry) et un vrai ailier droit (donc pas nasri) et alors avec des dédoublements, les latéraux n'ont pas à tout faire eux même hors puisqu'ils sont que 2 à pouvoir centrer, ils sont pas compliqués à voir venir et à surveiller. un peu de LOGIQUE lolo merde ! pas d'excuse bidon, tu t'es fait dessus tel un domenech, avec plus peur de perdre qu'envie de gagner ... angleterre sur le papier c'est le premier rival. Mais en réalité puisqu'ils sont venu sans XX cadors, beh c'est enfin de compte la moins forte.

DONC NON ce n'est pas un bon résultat. notre défense contre beaucoup d'équipe est un gros souci. notre attaque déséquilibrée (malgrè le talent) n'est pas un perce muraille (qu'on retrouvera forcément dans le dernier carré), certes en manque d'éfficacité surtout :s

Benzema peut jouer dans l'axe si il a derrière des milieux capables de passes lumineuses en profondeur (xavi/iniesta/ozil/pirlo/lampard &co) hors c'est pas le cas là. Donc un vrai 9 est nécéssaire (un pivot axial quoi, à défaut d'avoir un 10).
C'est vraiment allucinant de voir la différence entre les articles à chaud du match et l'analyse tactique du lendemain. C'est le jour et la nuit franchement !

J'avais à peu près le même sentiment que cet article à la fin du match. Après, je suis allé voir le compte-rendu du soir qui a été sérieusement trash envers l'EDF, j'ai pas compris...

Alors okay, l'EDF n'a pas fait un match grandiose, mais il est vraiment très loin d'être bidon. Certains ici on vraiment la mémoire courte après ce qu'il s'est passé en 2010. Perso, j'ai vu une équipe qui a jouée avec le frein à main pendant 90 minutes, contre une autre qui n'a fait que défendre et profiter de quelques contres. Et pourtant on a bel et bien dominé l'Angleterre...

Vous imaginez bien que, si on se lâche, on va faire beaucoup plus mal. Mias la clef du problème elle est clairement là : l'EDF a vraiment du potentiel mais elle est sans cesse sous pression. Regardez les réactions des quotidiens anglais, ils sont unanimes : pour eux, c'est un bon résultat ! Alors que la presse française préfère s'attarder sur le geste de Samir Nasri. Mais ON S'EN FOUT PUTAIN* !!! Ce qui compte c'est la réalité du terrain, et cette réalité est loin d'être mauvaise, les stats le prouvent contre une équipe d'Angleterre qui était censée nous mettre la pression...

Pour les notes qui ont été données, je n'ai pas voulu intervenir tellement j'étais scandalisé. Lloris il "rate une sortie" et il est fautif sur le but parce qu'il ne sort pas... Donc en fait c'est pas du tout la faute de Mexès qui laisse Young se retourner ni d'Evra laisse filer Milner, non non Lloris est fautif... Et sur le but, on ne félicite pas Gerrard pour son superbe coup-franc pour Lescott, mais on préfère crâmer la gardien qui ne parle pas sur sa sortie. Bref, c'est bien français tout ça.

Ah oui et au fait, les gens qui parlaient "Oui mais Diarra contre les Anglais, avec le pressing, il s'en sortira pas !" Ils sont où maintenant ? Les joueurs d'expérience sont toujours essentiels dans les grandes compétitions, j'espère que maintenant vous l'aurez compris. J'ai pas compris la note pour Malouda non plus, c'est de la taille gratuite sérieusement. Pour moi, le mec le plus inutile hier, ça reste Benzema.

Santé.
Vous comparez Blanc a De Gaulle ? et pourquoi pas Domenech à Robespierre ou à philipe Pétain pendant qu'on y est ...

Vous savez évidement que de gaulle etait le chef de la resistance francaise qui as reuni et coordonné l' opposition démocratique au dictateur Pétain qui vendait la France à l'ennemi. Et blanc, c'est juste un footeux qui en tant qu'entraineur national n'as rien prouvé.

Là, vous comparez le cocacola avec du Chateau Latour... Ou du Marc Levy avec du Victor Hugo... ou une bicyclette avec un train à grande vitesse. L'ordre d'importance des personnes dans l'histoire n'est pas la meme.
Euh, je suis globalement d'accord avec ce que tu dis, mais Malouda a été naze hier soir, c'est un fait. Que d'approximations et de passes ratées, surtout en première mi-temps.
Franchement vu l'état dans lequel se trouve ces des 2 sélections, ça arrange tout le monde ce résultat. En gros rien n'est perdu pour personne. Je vous invite à aller lire sur le site Courrier International, l'article du Wall Street Journal sur l'enjeu de ce match, c'est excellent.
Extrait :"...le principal attrait de cette rencontre est ailleurs : tout est dans le plaisir malsain que suscite le spectacle donné par deux des plus grands cinglés du football mondial en train de foncer tête baissée vers un nouveau fiasco monumental."
Oui, m'enfin concernant la responsabilité de Lloris sur le but, la presse anglaise ne l'a pas raté non plus, disant que c'était à lui de sortir pour couper la trajectoire du centre.
Quant à la presse anglaise unanime sur le bon résultat, effectivement, mais elle a aussi une sérieuse tendance à s'aveugler au nom de l'union nationale (la BBC hier considérait que clairement l'Angleterre était supérieure à la fois à l'Ukraine et la Suède, au vu des deux matchs).
Et faut pas oublier d'où ils viennent, ils n'ont eu que trois matchs sous ce nouveau sélectionneur et une cascade de blessés. Donc ils sont soulagés, parce qu'ils étaient bien flippés.
Frenchies Niveau : CFA
#elborracho, benzema hier c'est quelques tirs cadrés. et quelques passes (des une/deux souvent) offensives. Malouda hier ? 0 tirs cadré, aucune passe dangereuse. Y a tellement pas photo. Il est relayeur malouda car il est grillé depuis un bail en tant qu'ailier (plus tout jeune quoi)... triste constat que de titulariser un mec qui ne l'est pas dans son club (à l'instar de mexès), en angleterre il n'a pas driblé un mec depuis longtemps hein! 1 but en match amical et on ferme les yeux sur son non rôle? (tiens ca m'en rappelle un autre, un ptit prince) mokayy
aswinning_11 Niveau : Ligue 2
Pas difficile de s'approcher du but avec le bus à l'entrée du rectangle! Si l'Angleterre pense pouvoir stopper les autres pays avec cette tactique, ils se trompent! Tout le monde n'est pas Chelsea! Et c'est vrai que leur attaque était assez limitée! Rooney apportera plus de variété, je pense!
Côté France difficile de faire mieux avec Benzema qui s'amuse à descendre. L'Angleterre mérite pas son nul. J'espère qu'ils ne passeront pas.
Il avait le choix entre prendre un risque et peut être se prendre un contre fatal ou tenter de gagner le match. Alors comme c'est le premier match et qu'il en reste deux derrière, il l'a joué prudent. J'aurais la même chose que lui. Tu balances pas deux ans de travail par la fenêtre pour rentrer des joueurs déséquilibrant pour une équipe. Tu assures, donnes de la confiance à tes joueurs qui ne perdent pas. Et ils gagneront les 2 prochains matchs (j'espère)
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
Plus que tout, c'est vraiment un Bayern-Chelsea qu'on a vu dans ce France-Angleterre...

Sur le but, tout le monde fustige Diarra alors que Lloris nous a fait du Mandanda de sélection, accroché à sa ligne...la balle est d'ailleurs presque sur lui !
Vu le gardien de l'Angleterre, vu le but de Nasri, on peut s'étonner de voir si peut de frappes cadrés, pourtant à plusieurs reprises, je l'ai vu, il y avait la place pour une petite patate ras du sol... mais non, Cabaye distribue des concordes dans le ciel, les autres font pareil, fallait mettre une pichenette...
Et franchement Blanc, plutot que de le saouler avec leurs questions débiles sur le "Shut up" de Nasri, y aurait mieux fallu lui dire : "Tu sais qu'avec deux attaquants et l'entrée et Giroud, il y avait la place?"

Parce que je veux pas dire mais... les Anglais savent défendre, pas nous, et l'Ukraine a gagné son match... en jouant ! "Blanc a choisit de ne pas perdre ce match plutot que de le gagner..." sérieusement, il croit que c'est déjà dans la poche contre l'Ukraine et la Suède? J'ai presque l'impression que dans le jeu, c'est les plus faibles les anglais... de la défense, rien d'autre... le but pris sur coup franc est un but "à con*", évitable à souhait... les anglais peuvent perdre contre les suedois et ukrainiens, mais nous aussi malheureusement... va falloir montrer plus de gagne dans le jeu mister White !
Le fait que la France ait autant "joué à la baballe" dans les petits espaces, au lieu d'aller vers le but, est plus à mettre sur le compte de la défense anglaise que sur un supposé manque d'ambition.

Les sélections qui ont montré du beau jeu dans cette Euro, auraient-elles pu le faire face aux deux lignes de 4 anglaises, campées entre les 16 mètres et les 30 mètres ?
@ Wazz et Frenchies : si ça vous fait plaisir de tailler Malouda, allez-y gaiement. Je vous propose de voir les deux prochains matchs contre l'Ukraine et la Suède avant d'envoyer (encore une fois) Malouda aux oubliettes. Notre équipe est déjà très jeune et l'expérience à ce niveau est vraiment primordiale.

@ Barry : Ce qui me gave surtout, c'est que So Foot attende une soit-disant "erreur" de Lloris pour le noter. Ils n'ont pas retenus les bonnes perfs qu'il a fait en match amical, par contre ils hésitent pas à bien tailler quand il hésite à sortir sur un manifique coup-franc de Gerrard. Après pour les pronostiques de qui va sortir du groupe, je suis pas devin, mais la France a largement les capacités pour passer. Faut juste qu'elle pète un coup et se lâche pour de bon.

A la vôtre.
waynerooney Niveau : CFA
N'empêche, c'était vraiment l'embouteillage au milieu avec Nasri, Ribery, Malouda, Cabaye, à peu près tous dans le même registre. En enlever un pour mettre un Ben Arfa beaucoup plus percutant sur les cotés (dès la 70ème) ou pour mettre un Giroud devant qui aurait peut être eu du mal entre Terry et Lescott mais au moins ça aurait permis à Benzema de pouvoir dezonner plus tranquillement sans avoir la colle Lescott tout le temps après lui, ça n'aurait pas été de trop pour moi. Mais bon Blanc fait ses choix et on en jugera vraiment après les 3 premiers matchs.

Sinon niveau stats l'Angleterre fait vomir avec un seul tir cadré.. A tous les coups ils vont le tenter à la Grec 2004 ou Chelsea 2012 et ça va passer!
waynerooney Niveau : CFA
Par contre Cabaye marquera contre la Suède ou l'Ukraine c'est obligé! A force de tirer et de cadrer presque à chaque fois ce mec DOIT marquer!
C'est bien le premier papier intéressant que je lis depuis hier soir. Le recul permet en effet une vision (critique) plus complète. Au-delà de l'absence d'un projet de jeu cohérent porté vers l'avant, l'EDF est apparue fébrile, la peur au ventre, sans fluidité entre les lignes, sans talent. Alors oui en effet ça court dans tous les sens, ça forme des 'maul' d'attaquants qui se piétinent, qui se gênent, ça penche à gauche systématiquement (bêtement en fait) pendant que le côté droit est déserté par les défenseurs anglais. Si seulement l'EDF avait varié le jeu, si seulement la partie avait été séduisante, si seulement il y avait un vrai milieu de terrain (Martin?), si seulement Ribery jouait la tête levée pour comprendre qu'il n'est pas seul au monde, si seulement Benzema avait pu être au bon endroit aux bons moments. Laurent Blanc n'a rien changé à ce petit monde individuel. Son projet de jeu se résume aux deux dernières prestations des bleus et sur l'axe Ribery / Benzema. C'est une erreur grossière.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
8 37