1. //
  2. // Gr. A
  3. // France-Albanie (2-0)

Les leçons tactiques de France-Albanie

Après un week-end post-Roumanie, chamboulé par une arnaque de « débat » sur deux individualités – Griezmann et Pogba –, Deschamps a fait le choix de se priver de ses deux étoiles. Matuidi n’a pas suffi pour donner vie au 4-2-3-1 et la pauvreté de la relance française a entraîné tout le reste dans sa chute. Mais la seconde période s’est montrée riche d’enseignements : Pogba fait gagner du terrain, Griezmann est déjà précieux et le milieu bleu aurait bien besoin d’un Koziello. Cette équipe est définitivement construite pour jouer brillamment le contre. À la Deschamps. Avec Payet en chef d’orchestre.

Modififié
590 61

Les chiffres des Bleus


17 – Le nombre de duels aériens gagnés par Évra. Après les air tackles contre la Roumanie, voilà Air Évra.
14 – Le nombre d’occasions créées par Payet en 180 minutes. Le dernier record des Bleus à l’Euro ? Zizou en 2004 : 15. Sur toute la compétition.
5 et 7 – Le nombre de tirs tentés et de duels aériens gagnés par Giroud. Il ne joue pas en Liga, mais il maîtrise son registre. Bomber.
6 et 4 – Le nombre de dribbles réussis et de fautes provoquées par Coman en une heure. Toutes les six minutes, l’ancien Parisien martyrise un adversaire.
2 – Le nombre de tirs cadrés des Bleus.


Dans un Vélodrome majestueux et sur une pelouse destructrice, les Bleus abandonnent le milieu à trois et font entrer le 4-2-3-1 sur la piste. Difficile d’établir a posteriori s’il s’agit d’un plan calculé pour reposer les deux champions, d’un avertissement pour les deux joueurs ou alors tout simplement d’une rotation tactique pour tenter un nouveau schéma, mettre dans le bain Martial et Coman et poser une couronne sur la crête de Payet. Peu importe, en réalité. Le quatuor défensif est inchangé, Kante et Matuidi se placent devant la défense, Martial à gauche, Coman à droite, et Payet à tous les étages. Dès le début, la principale interrogation regarde la relance : comment Matuidi va-t-il pouvoir s’en sortir sans les fauteuils Pogba, Verratti et Motta ? La structure s’avère bancale dès les premiers instants.

Pas de Pogba, pas de chocolat


L’horloge affiche un petit quart d’heure de jeu et les Bleus ne peuvent déjà plus compter sur la « sérénité » et la « confiance » obtenues par les exploits tardifs du Stade de France. Après une entrée en matière attentiste, les Albanais comprennent vite la faille française et partent presser les relanceurs bleus avec conviction. L’un après l’autre, Évra, Sagna, Kante, Matuidi, Koscielny et Rami se voient obligés de céder à la tentation de la passe en retrait, puis du dégagement aléatoire. Deschamps comptait probablement sur le jeu dos au but de Coman et Martial, pour gagner du terrain facilement. Mais les transmissions sont trop lentes, les ailiers sont marqués agressivement et le ballon revient sans cesse dans les pieds d’un milieu sans idée.


Sans Pogba, personne ne se montre capable de conserver le ballon sans perdre du terrain. En phase de possession, le 4-2-3-1 montre ses limites et aucune des deux paires Kos-Rami et Kante-Matuidi ne crée de décalage pour jouer vers l’avant. En phase défensive, les Bleus abordent le match avec un plan de jeu attentiste « amical » : pas de pressing et défense en reculant. C’est là que le milieu à deux est vite pris au piège : si Kante et ses kilomètres font des miracles, Matuidi est bien trop éloigné du milieu de Leicester pour former un bloc compact. Le Parisien perd des duels et laisse Évra à découvert sur les phases de transition. Dangereux.

Giroud le pompier, Payet le mécano


Conséquence immédiate : les Bleus récupèrent le ballon très bas, prennent trop de temps pour remonter et s’enferment dans l’axe. Toutes les occasions bleues ont besoin de Giroud : un centre, une tête et bonne chance, Olivier. Avec six joueurs derrière le ballon, le bloc albanais n’a même pas besoin d’être cholesque pour enrayer la machinette de Deschamps. Payet se démène, mais ne suffit pas. Martial tente de prendre ses responsabilités, mais toutes ses prises de balle sont lamentablement mises en échec. « En première mi-temps, on est peut-être un peu trop passés dans l’axe. Mais en deuxième, on a plus utilisé la largeur » , expliquera Payet. En avant-match sur iTV, Slaven Bilić avait prévenu : « Je suis surpris que Deschamps change la position de son meilleur joueur. Payet peut jouer numéro 10, c’est un vrai meneur, mais il préfère partir de la gauche pour avoir tout le terrain face à lui et faire parler sa vision du jeu. » Aux alentours de la 35-40e, les Bleus pressent enfin avec ambition et tout change, mais la circulation de balle est encore trop brouillonne pour exercer une pression constante.

Le retour de Pogba et du 4-3-3


La mi-temps est salvatrice : Pogba entre pour Martial, Payet prend en main la manette du couloir gauche et Kante se replace en gilet pare-balles devant la défense. En dix minutes, malgré un poteau albanais (!), les Bleus se retrouvent trois fois dans la surface adverse : Coman, Matuidi, puis Pogboom, à la suite d’un exter’ à la Djorkaeff de Payet. « Paul a permis de faire jouer l'équipe plus haut » , dira Lloris (malgré les glissades). Tout comme la domination aérienne d’Évra. Mais les Bleus ne cadrent toujours pas et la tête de Giroud s’écrase cette fois sur le poteau. Fatigués, les Albanais capitulent finalement à l’heure de jeu et se replient. Deschamps fait entrer Griezmann à la 68e puis Gignac à la 77e, alors que la poésie de Coman fait chialer une Tirana assiégée. Les solutions sont les bonnes, mais l’échec du 4-2-3-1 est une lourde valise qui empêche le Bayonnais de réaliser le changement idéal : faire entrer Cabaye à la place de Matuidi pour avoir de plus de contrôle, des pieds plus habiles dans la possession, une menace lointaine, un Pogba au cœur du jeu et tout autant d’appels bien sentis.


Les Bleus poussent comme des grands dans le dernier quart d’heure : Payet met Koscielny sur orbite, Griezmann est à un doigt de faire taire tout le monde et la frappe de Kante est déviée de justesse. Après à peine trois rencontres en tant que sentinelle – ce poste de cinco si difficile à interpréter – le petit champion de Suresnes fait déjà preuve d’une intelligence tactique étonnante : des fautes tactiques à l’italienne, une orientation du jeu à la Mascherano (sobre et réfléchie, sans folie) et de l’intensité. Alors que Payet continue de mener la charge comme le leader technique qu’il est devenu, les Bleus se libèrent finalement à la 90e : sortie de balle de Kante, délicatesse de Rami, Pogba grimpe au duel et Griezmann en profite. Deux minutes plus tard, Pogba sort une ouverture à la Xabi Alonso pour un Gignac bien en jambes et à l’aise dans le jeu (titulaire contre la Suisse ?). Et la victoire finit au bout du pied droit de Payet.

Pressing collectif, Koziello et la baraka


D’une part, cette rencontre nous aura apporté un enseignement fondamental pour le reste de la compétition : le problème n’était donc pas la présence de Griezmann, ni l’absence de Martial et Coman. Ce n’était pas non plus le soi-disant manque d’implication de Pogba. Les individualités sont des solutions, mais les problèmes à résoudre sont collectifs : soigner les options de relance et multiplier les séquences de pressing. D’autre part, ces deux rencontres auront confirmé que les Bleus ne sont pas encore armés pour prendre le jeu à leur compte. Pour 2018, l’arrivée des bons pieds et de la pause d’un Koziello serait absolument nécessaire. Cette année, il faudra donc espérer jouer la phase finale contre des équipes de possession pour profiter pleinement de cette formation construite pour le contre et la vitesse. Vivement la Mannschaft et la Roja, donc. Enfin, Deschamps continue de remplir sa bibliothèque de victoires à l’arrachée. Pays-Bas, Cameroun, Roumanie et maintenant Albanie. Après le Fergie Time, voilà DD la baraka.

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Pierre du Bayern Niveau : CFA2
Si je comprend bien, la Dech' est très confiant dans son 4-3-3, mais si un équipe défend bien et qu'elle vient presser et chercher le ballon haut, c'est cuit.

En gros, dès qu'on va jouer un gros, c'est cuit ? :'(
Omar Listening Niveau : DHR
Assez d'accord avec le constat de l'article, même si le collectif a bon dos après la perf individuelle de Matuidi hier.

J'ai vomi en voyant le 11 titulaire hier, c'est la pire première mi-temps que j'aie vue de l'EDF depuis le barrage aller contre l'Ukraine.

C'est pas étonnant en même temps, il aligne deux mecs de 20 piges sur les ailes, et un double pivot atroce. Franchement, Kanté a un abattu un taf monstre, mais il était tellement seul... Matuidi est inutile dans la construction et dans les petits espaces, SURTOUT contre un bloc regroupé, et voilà que Deschamps nous sort Pogba à sa place, hallucinant.
Et à la mi-temps Martial sort au lieu de Coman pour laisser ses putains d'appels sur l'aile gauche à Matuidi, non mais franchement. En 2e on a vu du mieux en repassant en 433, mais quel poids mort ça a été tout le match, c'est fascinant.

Si on retient le score final, on passe à côté du fait qu'on est la risée des grosses nations en terme de sortie de balle et de cohérence du milieu de terrain pour le moment, que la chute sera d'autant plus brutale si on s'adapte pas. Je suis rarement autant pessimiste mais c'est très très inquiétant.

Encore sur Matuidi, désolé pour la fixette, mais les rares fois où il est bon depuis un voir deux ans, c'est contre des grosses équipes qui dominent niveau possession, c'est une aberration de le voir contre des défenses regroupées, qu'il est mauvais dans la construction, c'est dingue. Il va nous coûter l'euro avec son totem d'immunité et ses interviews langue de bois "le groupe vit bien, on s'est dit des choses à la mi temps, ya pas de match facile, c'est bien on avance". Le mec est très sympathique et son année 2014 était fantastique, mais ça suffit maintenant.

Après tout n'est pas encore perdu, le 433 de la 2e mi temps est quand même plus stable que cette infâme bouse en première, Griezmann va revenir tranquilou, la charnière prend des repères comme prévu, Sagna fait plus le taf que prévu... Mais il faudrait d'urgence filer des repères à Schneiderlin ou Cabaye pour qu'ils puissent intégrer très vite le 11. Si Kanté est suspendu ou blessé à un moment, on va pas se marrer.

J'ai vu que Deschamps voulait deux "griffeurs" au milieu, et que c'est pour ça que Pogba avait vu le banc. Chapeau l'artiste, ça a griffé c'est sûr.
Omar Listening Niveau : DHR
Assez d'accord avec le constat de l'article, même si le collectif a bon dos après la perf individuelle de Matuidi hier.

J'ai vomi en voyant le 11 titulaire hier, c'est la pire première mi-temps que j'aie vue de l'EDF depuis le barrage aller contre l'Ukraine.

C'est pas étonnant en même temps, il aligne deux mecs de 20 piges sur les ailes, et un double pivot atroce. Franchement, Kanté a un abattu un taf monstre, mais il était tellement seul... Matuidi est inutile dans la construction et dans les petits espaces, SURTOUT contre un bloc regroupé, et voilà que Deschamps nous sort Pogba à sa place, hallucinant.
Et à la mi-temps Martial sort au lieu de Coman pour laisser ses putains d'appels sur l'aile gauche à Matuidi, non mais franchement. En 2e on a vu du mieux en repassant en 433, mais quel poids mort ça a été tout le match, c'est fascinant.

Si on retient le score final, on passe à côté du fait qu'on est la risée des grosses nations en terme de sortie de balle et de cohérence du milieu de terrain pour le moment, que la chute sera d'autant plus brutale si on s'adapte pas. Je suis rarement autant pessimiste mais c'est très très inquiétant.

Encore sur Matuidi, désolé pour la fixette, mais les rares fois où il est bon depuis un voir deux ans, c'est contre des grosses équipes qui dominent niveau possession, c'est une aberration de le voir contre des défenses regroupées, qu'il est mauvais dans la construction, c'est dingue. Il va nous coûter l'euro avec son totem d'immunité et ses interviews langue de bois "le groupe vit bien, on s'est dit des choses à la mi temps, ya pas de match facile, c'est bien on avance". Le mec est très sympathique et son année 2014 était fantastique, mais ça suffit maintenant.

Après on a encore des options, le 433 de la 2e mi temps est quand même plus stable que cette infâme bouse en première, Griezmann va revenir tranquilou, la charnière prend des repères comme prévu, Sagna fait plus le taf que prévu... Mais il faudrait d'urgence filer des repères à Schneiderlin ou Cabaye pour qu'ils puissent intégrer très vite le 11. Si Kanté est suspendu ou blessé à un moment, on va pas se marrer.

J'ai lu que Deschamps voulait deux "griffeurs" au milieu, et que c'est pour ça que Pogba avait vu le banc. Chapeau l'artiste, ça a griffé c'est sûr.
J'ai vu pas mal de commentaires sur les notes défendre Martial, si quelqu'un connais un site ou les statistiques individuelles donnent les ballons joués/perdus je suis prêt à parier qu'il a perdu les 2/3 de ceux d'hier soir... son entrée contre la Roumanie était dans la même veine.
 //  08:28  //  Supporter des Pays-Bas
Note : 2
Et voir Pogba-Kanté-Cabaye ne serait pas mieux? En limitant un peu les chevauchées de Pogba et Cabaye pour ne pas laisser Kanté faire tout le boulot tout seul.
Contre la Suisse, Deschamps devrait remettre le trident titulaire Payet-Giroud-Griezmann.
 //  08:33  //  Supporter des Pays-Bas
Note : 1
Message posté par Azad
J'ai vu pas mal de commentaires sur les notes défendre Martial, si quelqu'un connais un site ou les statistiques individuelles donnent les ballons joués/perdus je suis prêt à parier qu'il a perdu les 2/3 de ceux d'hier soir... son entrée contre la Roumanie était dans la même veine.


Dans la hiérarchie des attaquants, je mets clairement Martial 6e, derrière le trident Payet-Giroud-Griezmann, et Coman pour rentrer en cours de jeu dynamiter un côté et Gignac pour remplacer Giroud.
Message posté par toof11
Et voir Pogba-Kanté-Cabaye ne serait pas mieux? En limitant un peu les chevauchées de Pogba et Cabaye pour ne pas laisser Kanté faire tout le boulot tout seul.
Contre la Suisse, Deschamps devrait remettre le trident titulaire Payet-Giroud-Griezmann.


Je m'attends au milieu que tu proposes, pour essayer (avec une incertitude sur Kante, qui, je crois, est sous la menace d'un carton), mais par contre, comme l'article, je pense que Gignac aura sa chance. La défense devrait rester la même, même si j'avoue que compte tenu que la qualif est acquise, ça me ferait plaisir qu'en remerciement de ses bons et loyaux services de doublures, Mandanda ait enfin l'occasion de jouer un match d'une grande compétition.
Remplacer Matuidi par Cabaye dans le 11 serait quand même intéressant. "Le changement idéal" comme souligné par Markus.
Voilà j'ai la réponse à ma question: "Avec seulement 2 duels gagnés sur 8 (25 %) et 10 passes réussies sur 15 (67 %), Anthony Martial a été le joueur français le moins performant dans ces deux domaines en première période."
Message posté par loukas94
Remplacer Matuidi par Cabaye dans le 11 serait quand même intéressant. "Le changement idéal" comme souligné par Markus.


Cabaye est capable de bon ballons longs, ce dont est incapable Matuidi, donc avec lui les attaquants sont servis bien plus vite.
Tout ça c'est très bien Markus mais connais-tu la véritable origine de la tactique ?
A priori, le sujet est pénible. La tactique en foot, c'est un peu comme les probabilités à l'école, on déteste ça. Et puis on a l'impression qu'il s'agit d'un domaine interdit, réservé à une élite. A la télé ou à la radio, certains commentateurs semblent éprouver une très grande jouissance à en parler : « L'équipe de France va débuter le match en 4-3-1-2 qui pourra se changer suivant la tournure de la rencontre en 4-4-2 ». « Oui, Jean Paul, alors que l'équipe adverse présentera une formation défensive en 6-3-1 ». Ainsi, ils montrent qu'ils connaissent à fond leur sujet et qu'ils méritent leurs salaires à plein de zéros. Entre parenthèses, il est intéressant de noter que les journalistes de foot pour pouvoir travailler passent tous un code du foot afin d'identifier rapidement le schéma tactique d'une équipe. De même, dans ce petit monde, il y a des clans : Les adeptes du 4-4-2 qui si on faisait la comparaison avec un courant de philosophie se rapprocheraient des utopistes-nihilistes (l'attaque ou le néant), les partisans du 4-5-1, appelés aussi les bouddhistes parce qu'ils défendent l'idée d'avoir un milieu musclé, ou encore les néo-positivistes qui sont pour un schéma tactique toujours changeant avec goal volant. Bien évidemment, ces différents clans ne peuvent pas se blairer et usent de tous les moyens possibles pour discréditer leurs adversaires. A une période, certains organisaient même des expéditions punitives contre d'autres qui à leur tour se vengeaient. Pourtant, en jetant un regard en arrière, ces disputes semblent bien vaines. En effet, il faut remonter en 1870 et à la bataille de Sedan pour comprendre que la tactique en foot est le fait du « pur hasard ». En effet, à cette époque, le foot se jouait en 11, c'est-à-dire que le ballon roulait vers un endroit et les 11 joueurs de chaque équipe couraient dans sa direction. Cela donnait de cocasses et fantastiques mêlées qui se défaisaient dès que le ballon s'en échappait d'un intempestif bond. Or, alors qu'à l'intérieur de Sedan, des soldats français jouent au football, tranquilles et fingers in ze nose, les soldats allemands encerclent la ville et arment leurs canons. Il est deux heures et demi lorsque les premiers boulets atterrissent sur le terrain municipal, séparant les blocs de 11 joueurs en 4-4-2 ou en 4-3-2-1. Ainsi, l'apparition de la tactique en foot n'est pas due, comme on pourrait le croire, à la réflexion intense d'un esprit humain mais à l'explosion dévastatrice d'un boulet de canon allemand. Peut-être la connaissance de ce fait historique conduirait certains fanatiques à mettre de l'eau dans leur vin, voire à s'écraser complètement. En tout cas, si la tactique foot fait énormément jaser, il est remarquable de noter qu'elle n'a pas du tout la même signification suivant qu'on est un expert en la matière (c'est-à-dire un journaliste sportif) ou un profane (c'est-à-dire un supporter). En effet, pour le premier, parler tactique c'est parler de l'essence du jeu et du foot en soi tandis que pour le deuxième c'est parler du programme de l'après match. Ainsi quand le supporter parle de 4-4-2, il annonce ce qu'il va faire : Si son équipe gagne, il boira quatre bières, quatre ricards et tirera deux coups. Par contre, si son équipe perd, il boira quatre ricards, quatre whisky et vomira deux fois. Comme nous venons de le voir, il y a donc deux approches différentes de la tactique, l'une faisant appel « à l'intellect », l'autre faisant appel au foie. Parfois, il arrive que ces approches coexistent à l'intérieur d'une même personne et génèrent des mutations génétiques, comme c'est le cas pour Thierry Rolland, mais c'est extrêmement rare tout de même.
Message posté par toof11
Et voir Pogba-Kanté-Cabaye ne serait pas mieux? En limitant un peu les chevauchées de Pogba et Cabaye pour ne pas laisser Kanté faire tout le boulot tout seul.
Contre la Suisse, Deschamps devrait remettre le trident titulaire Payet-Giroud-Griezmann.


Je suis tout à fait d'accord et j'ai l'impression que ce sentiment est en train de se renforcer depuis quelques semaines.

C'est d'autant plus vrai qu'on a plus besoin de matuidi. Pogba et kante ont largement la capacité athlétique pour dominer physiquement le milieu. A partir de ce moment matuidi ne sert à rien à part faire des appels dans le vent. Non mais sérieux sur le match d'hier il s'est retrouvé au dessus de giroud, pareil quand il demande avec insistance le ballon a payet sur son but il est sérieux ?
Il nous faut un constructeur, quelqu'un capable de construire avec le ballon dans les pieds et de voir le jeu.

D'autant plus comme je l'ai souligné que pogba à gauche c'est une capacité EXCEPTIONNEL à trouver la profondeur du côté droit, qui serait parfaitement par griezmann dont l'une des qualités est la qualité des appels.

Bref en effet un koziello fera beaucoup de bien à l'équipe de france.
 //  09:03  //  Supporter des Pays-Bas
Message posté par barzou
Tout ça c'est très bien Markus mais connais-tu la véritable origine de la tactique ?
A priori, le sujet est pénible. La tactique en foot, c'est un peu comme les probabilités à l'école, on déteste ça. Et puis on a l'impression qu'il s'agit d'un domaine interdit, réservé à une élite. A la télé ou à la radio, certains commentateurs semblent éprouver une très grande jouissance à en parler : « L'équipe de France va débuter le match en 4-3-1-2 qui pourra se changer suivant la tournure de la rencontre en 4-4-2 ». « Oui, Jean Paul, alors que l'équipe adverse présentera une formation défensive en 6-3-1 ». Ainsi, ils montrent qu'ils connaissent à fond leur sujet et qu'ils méritent leurs salaires à plein de zéros. Entre parenthèses, il est intéressant de noter que les journalistes de foot pour pouvoir travailler passent tous un code du foot afin d'identifier rapidement le schéma tactique d'une équipe. De même, dans ce petit monde, il y a des clans : Les adeptes du 4-4-2 qui si on faisait la comparaison avec un courant de philosophie se rapprocheraient des utopistes-nihilistes (l'attaque ou le néant), les partisans du 4-5-1, appelés aussi les bouddhistes parce qu'ils défendent l'idée d'avoir un milieu musclé, ou encore les néo-positivistes qui sont pour un schéma tactique toujours changeant avec goal volant. Bien évidemment, ces différents clans ne peuvent pas se blairer et usent de tous les moyens possibles pour discréditer leurs adversaires. A une période, certains organisaient même des expéditions punitives contre d'autres qui à leur tour se vengeaient. Pourtant, en jetant un regard en arrière, ces disputes semblent bien vaines. En effet, il faut remonter en 1870 et à la bataille de Sedan pour comprendre que la tactique en foot est le fait du « pur hasard ». En effet, à cette époque, le foot se jouait en 11, c'est-à-dire que le ballon roulait vers un endroit et les 11 joueurs de chaque équipe couraient dans sa direction. Cela donnait de cocasses et fantastiques mêlées qui se défaisaient dès que le ballon s'en échappait d'un intempestif bond. Or, alors qu'à l'intérieur de Sedan, des soldats français jouent au football, tranquilles et fingers in ze nose, les soldats allemands encerclent la ville et arment leurs canons. Il est deux heures et demi lorsque les premiers boulets atterrissent sur le terrain municipal, séparant les blocs de 11 joueurs en 4-4-2 ou en 4-3-2-1. Ainsi, l'apparition de la tactique en foot n'est pas due, comme on pourrait le croire, à la réflexion intense d'un esprit humain mais à l'explosion dévastatrice d'un boulet de canon allemand. Peut-être la connaissance de ce fait historique conduirait certains fanatiques à mettre de l'eau dans leur vin, voire à s'écraser complètement. En tout cas, si la tactique foot fait énormément jaser, il est remarquable de noter qu'elle n'a pas du tout la même signification suivant qu'on est un expert en la matière (c'est-à-dire un journaliste sportif) ou un profane (c'est-à-dire un supporter). En effet, pour le premier, parler tactique c'est parler de l'essence du jeu et du foot en soi tandis que pour le deuxième c'est parler du programme de l'après match. Ainsi quand le supporter parle de 4-4-2, il annonce ce qu'il va faire : Si son équipe gagne, il boira quatre bières, quatre ricards et tirera deux coups. Par contre, si son équipe perd, il boira quatre ricards, quatre whisky et vomira deux fois. Comme nous venons de le voir, il y a donc deux approches différentes de la tactique, l'une faisant appel « à l'intellect », l'autre faisant appel au foie. Parfois, il arrive que ces approches coexistent à l'intérieur d'une même personne et génèrent des mutations génétiques, comme c'est le cas pour Thierry Rolland, mais c'est extrêmement rare tout de même.


Tu te fournis où?
Franchement Gignac c'est un hors-jeu stupide, un centre derrière le but et deux gissades (dont une sur le 2e but, certes)
Message posté par toof11
Tu te fournis où?


Au bar des sports sans aucun doute possible
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
 //  09:25  //  Amoureux de Lyon
Note : 1
Message posté par jeremad
Franchement Gignac c'est un hors-jeu stupide, un centre derrière le but et deux gissades (dont une sur le 2e but, certes)


Je reste persuade que lami gignac ne servira a rien

giroud a fait le taf. Dommage quil ne soit pas un peu plus precis de la tete par contre
Note : 2
Le point positif de ce match: on va pouvoir arrêter les débats sur le système, pour l'Euro ce sera 433 point barre.

La première mi-temps est l'une des plus moches que j'ai jamais vues et confirme que seul Pogba parmi nos milieux est capable de ressortir efficacement, notamment par la passe. Que son entrée (même mitigée) nous a fait du bien...

Martial, il n'a que 20 ans, c'est son premier match en compétition officielle en EDF, bref, aucun souci, il a le temps. Mais sans rire, sa première mi-temps est la prestation la plus catastrophique que j'ai vue en EDF depuis Mexes en Autriche. Une horreur.
Mais encore une fois, il est très jeune, rien de grave.

Evra, comment on peut avoir été autant en difficulté sur 3 mi-temps, puis avoir gagné 100% de ses duels en une (la deuxième d'hier)? Ya des choses comme ça, ça me dépasse.

Perso je maintiendrai Giroud.

Le reste, autant pas en parler, ça frustre.
Gardons le positif: on est qualifiés.

Mes envies pour la suite: 433 (c'est quand même clair), tester de mettre Pogba à gauche en mettant soit Cabaye soit Sissoko contre les Suisse, garder si ça marche, et si pas concluant revenir à Matuidi-Kanté-Pogba. Pas touche à l'arrière, et on revient à Griezman-Giroud-Payet.
Message posté par Omar Listening
Assez d'accord avec le constat de l'article, même si le collectif a bon dos après la perf individuelle de Matuidi hier.

J'ai vomi en voyant le 11 titulaire hier, c'est la pire première mi-temps que j'aie vue de l'EDF depuis le barrage aller contre l'Ukraine.

C'est pas étonnant en même temps, il aligne deux mecs de 20 piges sur les ailes, et un double pivot atroce. Franchement, Kanté a un abattu un taf monstre, mais il était tellement seul... Matuidi est inutile dans la construction et dans les petits espaces, SURTOUT contre un bloc regroupé, et voilà que Deschamps nous sort Pogba à sa place, hallucinant.
Et à la mi-temps Martial sort au lieu de Coman pour laisser ses putains d'appels sur l'aile gauche à Matuidi, non mais franchement. En 2e on a vu du mieux en repassant en 433, mais quel poids mort ça a été tout le match, c'est fascinant.

Si on retient le score final, on passe à côté du fait qu'on est la risée des grosses nations en terme de sortie de balle et de cohérence du milieu de terrain pour le moment, que la chute sera d'autant plus brutale si on s'adapte pas. Je suis rarement autant pessimiste mais c'est très très inquiétant.

Encore sur Matuidi, désolé pour la fixette, mais les rares fois où il est bon depuis un voir deux ans, c'est contre des grosses équipes qui dominent niveau possession, c'est une aberration de le voir contre des défenses regroupées, qu'il est mauvais dans la construction, c'est dingue. Il va nous coûter l'euro avec son totem d'immunité et ses interviews langue de bois "le groupe vit bien, on s'est dit des choses à la mi temps, ya pas de match facile, c'est bien on avance". Le mec est très sympathique et son année 2014 était fantastique, mais ça suffit maintenant.

Après tout n'est pas encore perdu, le 433 de la 2e mi temps est quand même plus stable que cette infâme bouse en première, Griezmann va revenir tranquilou, la charnière prend des repères comme prévu, Sagna fait plus le taf que prévu... Mais il faudrait d'urgence filer des repères à Schneiderlin ou Cabaye pour qu'ils puissent intégrer très vite le 11. Si Kanté est suspendu ou blessé à un moment, on va pas se marrer.

J'ai vu que Deschamps voulait deux "griffeurs" au milieu, et que c'est pour ça que Pogba avait vu le banc. Chapeau l'artiste, ça a griffé c'est sûr.


T'as tout dit mec.

Je voulais pondre un com un peu comme ça mais je l'aurai moins bien fait. Du coup +1!

En revanche, j'ai peur mais vraiment peur que Deschamps ne remette pas en question Matuidi, il est tellement capable de nous le ressortir au prochain match...
Je m'en vais lancer une pétition.
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
On va devoir élever notre niveau d'efficacité parce qu'avoir autant la maitrise du ballon en deuxième mi-temps et galérer autant contre une équipe limitée, on va se faire méchamment croquer contre une équipe avec plus d'efficacité.

Pour commencer va falloir qu'Evra ne fasse pas de cadeau, et que Matuidi et Kanté se donnent un peu plus dans la lecture du jeu. Bref, on va se ramasser contre une équipe plus complète et sérieuse que nous.

Et franchement faut que les joueurs arrêtent de perdre du temps à râler et faire les clowns avec les arbitres, d'autant qu'on ne les aura pas toujours à ne siffler qu'en notre faveur comme hier soir.
Message posté par fuzat
T'as tout dit mec.

Je voulais pondre un com un peu comme ça mais je l'aurai moins bien fait. Du coup +1!

En revanche, j'ai peur mais vraiment peur que Deschamps ne remette pas en question Matuidi, il est tellement capable de nous le ressortir au prochain match...
Je m'en vais lancer une pétition.


Sinon un seul espoir le carton rouge ou une petite blessure légère.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
590 61