1. //
  2. // Amical
  3. // Danemark/France (1-2)

Les leçons tactiques de Danemark/France

Entre les vraies illusions et les fausses certitudes qui bordent le long chemin de matchs amicaux que l'équipe de France est en train de traverser, Didier Deschamps donne tant bien que mal l'impression d'avancer. Dimanche soir à Copenhague, ses remplaçants ont rappelé que l'essentiel n'est pas de trouver une équipe type, mais de bâtir un groupe.

Modififié
36 24
Depuis la déroute face à l'Allemagne en 2014, les Bleus sont plongés dans un curieux moment : une succession de rencontres amicales, contre des équipes petites et grandes, et ce suspense réservé à l'heure de tirer des enseignements. Comment connaître l'état de compétitivité des Bleus alors que la compétition les fuit depuis le Mondial ? Évidemment, les défaites font toujours craindre le pire, malgré le jeu. Et les victoires rassurent, peu importe le jeu. Mais ces résultats sont tous anecdotiques. La France de Laurent Blanc n'était-elle pas championne du monde des matchs amicaux ? Dimanche soir, la France a accéléré deux fois en sept minutes. Et c'est probablement ce qui sera retenu de cette rencontre danoise : le doublé de Giroud et le service de Martial. Parce que le football est un jeu de faits. Vingt-deux hommes dessinent des courbes durant une heure et demie, mais les seuls mouvements qui comptent sont ceux qui dépassent la ligne. Ce jeu est trompeur. Tout comme il est trompeur d'avoir deux années de matchs amicaux.

Dimanche soir, cette équipe B a grandement profité de la configuration d'un match où elle n'a jamais eu à gérer la possession pour ouvrir la défense adverse. Mais est-ce que la paire Matuidi-Sissoko aurait pu dicter le jeu si le score était bloqué à 0-0 au bout d'une demi-heure ? Au milieu de ces vraies illusions et de ces fausses certitudes, Deschamps doit bien réussir à travailler, voire progresser. Le Bayonnais n'a donc conservé que Griezmann, Matuidi et Varane après le match contre l'Arménie. Stratégiquement, cette composition permet de donner du temps de jeu à ceux qui en ont le moins, à faire briller des remplaçants et à faire travailler encore plus les titulaires. Tactiquement, elle permet de voir si le jeu se développe au-delà des noms de ses interprètes. Qui allait mener l'animation offensive en l'absence de Benzema, Valbuena et même Pogba ? Quelle allait être la spontanéité des relations latéral-ailier sans les principaux titulaires habituels ? À la fin de la rencontre, le sélectionneur s'est estimé satisfait : « Ce ne sont pas les mêmes joueurs, mais c'est la même dynamique. »

Griezmann, Valbuena et le 4-3-3


« Ils ont du mal à faire des passes entre ceux de devant et ceux de derrière » , dit Bixente Lizarazu en faisant référence au camp danois en première période. Si une analyse du jeu danois aurait peu d'intérêt ici, ce concept d'apparence naïf mérite d'être confronté à la réalité de l'équipe de France. Chez les Bleus, quels éléments permettent de lier l'attaque et la défense, faire bouger les lignes, créer du mouvement et donc du jeu ? Instinctivement, les réponses sont les déplacements et le niveau technique de Benzema, la mobilité et le sens du jeu de Valbuena, et enfin Griezmann. Les trois membres du trident offensif, en premier lieu. Parce que Matuidi se nourrit de ces mouvements plus qu'il ne les crée, d'une part. Parce que Pogba évolue en bleu dans un rôle défensif de milieu organisateur. Et parce que l'influence offensive de Cabaye devant la défense n'a cessé de régresser sous le règne de Deschamps, enfin (même si aujourd'hui, Schneiderlin et Lass semblent plus titulaires que lui). En conséquence, le 4-3-3 français se repose sur la créativité de trois joueurs, ce qui limite grandement ses possibilités.

Mais dimanche soir, Griezmann a démontré qu'il pouvait mélanger le niveau technique de Benzema, la mobilité de Valbuena et le sens du jeu des deux joueurs. Avec son allure de Peter Pan et son pied gauche en forme de baguette magique, l'ex de la Real Sociedad n'a cessé d'animer les attaques françaises. En dézonant de l'aile droite, d'une part. Mais aussi en prenant la liberté de se positionner toujours en fonction du ballon, comme Valbuena. Griezmann a touché 78 ballons en 77 minutes et réussit ses quatre tentatives de longs ballons : des chiffres de meneur de jeu. Avec un tel Griezmann entre les lignes, les Bleus ont-ils vraiment besoin de Valbuena ? Le Lyonnais s'est toujours montré déterminant. D'où une autre interrogation : avec un tel Griezmann, les Bleus ne pourraient-ils pas positionner Valbuena au milieu de terrain et proposer un 4-3-3 plus équilibré et constructeur ? Ici, il faut rappeler qu'en dépit de la « même dynamique » que Deschamps a évoquée, les Bleus ont délivré une prestation sans intensité : 48% de possession seulement (les Danois couraient après le score) et surtout bien moins de tirs, tacles, passes, dribbles et duels aériens gagnés que contre l'Arménie.

Schneiderlin et Lass, deux solutions différentes


À la fin de la rencontre, Deschamps a abordé le thème de son « équipe type » : « Oui, il y aura une équipe qui débutera les deux premiers matchs de l'Euro, mais après on ne sait jamais ce qui peut arriver. » Comme le Mondial brésilien l'a montré, les Bleus doivent pouvoir compter sur des solutions différentes. Et dans la concurrence poste pour poste, il ne doit pas forcément y avoir de vainqueur par K.O. Giroud a marqué un doublé, mais ne devient pas titulaire du jour au lendemain pour autant. Cabaye a réalisé une belle performance, mais ne prend pas la place de Pogba pour autant. Et enfin, le meilleur exemple : Lass et Schneiderlin ont tous les deux convaincu devant la défense. Mais à la place de trancher de manière aussi définitive que hâtive sur les noms des onze titulaires, mieux vaut s'éclaircir l'esprit et comprendre ce que chaque solution permet d'apporter.

Devant la défense, Lass a donné de l'intensité dans les duels, des ballons gagnés et une vraie inspiration vers l'avant à la récupération, fort de son expérience à la naissance des contres du Real Madrid. Dimanche soir, Schneiderlin s'est plutôt montré dans son habileté à alimenter l'animation offensive française de longs ballons, que ce soit en cassant les lignes au sol ou en déséquilibrant l'adversaire d'une transversale rapide et précise. Alors que Lass n'avait réalisé que 2 bons longs ballons sur trois tentatives jeudi (moins que Cabaye, Varane, Sagna et autant que Sakho), Schneiderlin s'est mué en patron du jeu long français (7 longs ballons précis sur 8). Deux prestations réussies, deux solutions différentes qui pourront être toutes les deux utiles en fonction de l'adversaire et du moment.

Le tube Martial


Si Martial a déjà démontré qu'il a une grande qualité de finisseur et une conduite de balle intelligente, on ne sait pas encore à quel point il peut se muer en pôle de création du jeu, ni pour l'équipe de France, ni pour Manchester United. Entouré de joueurs qui ont besoin de se nourrir de créativité dimanche soir – Giroud et Matuidi – , il a montré une belle capacité de création. Si ce n'est pas celle d'un numéro 10, évidemment, c'est plutôt celle d'un attaquant complet qui voit le jeu vers l'avant, mais sait regarder partout. Sa qualité de passe, sa faculté à faire participer le latéral et enfin son offrande pour Giroud annoncent le meilleur pour l'animation offensive française dans ce rôle d' « attaquant extérieur » : la présence d'un troisième attaquant capable à la fois de faire vivre le jeu et de finir les actions. En clair, ses pieds tutoient ceux de Griezmann et Benzema, tandis que ceux de Giroud et Lacazette bégayent encore. De quoi donner un nouvel argument au 4-3-3 avec Valbuena au milieu. Un vrai tube : on l'entend tout le temps, on le voit partout, mais il ne déçoit jamais. Pour le moment.

Le cas Giroud


4e minute. Superbe appel en profondeur, frappe en déséquilibre et ouverture du score. 7e minute. Bel effort de démarquage dans la surface, où il fait toujours sentir sa présence, bonne prise de balle sur son premier tir et but sur le second. En quelques instants, Olivier Giroud vient de marquer ses 11e et 12e buts en bleu, répondant ainsi au doublé de Karim Benzema jeudi contre l'Arménie. Dans les charts imaginaires d'une partie du monde du football français, Giroud vient de marquer deux points cruciaux dans son combat invisible contre Benzema. Une heure plus tard, lancé parfaitement par Matuidi (récupération magnifique), Giroud pique son ballon et se trompe. Il manque le triplé et fait sourire ses détracteurs.

Dans le jeu, qui plus est, Giroud ne se montre pas à l'aise dans ce schéma de contre qui dévoile trop souvent ses maladresses à une touche de balle. Mais ces deux buts ne répondent à rien du tout, en fait. Et ce raté ne démontre rien du tout, non plus. Depuis toujours, Karim Benzema est le titulaire de la pointe de l'attaque française. Il en est même le joueur le plus important, comme l'a confirmé la dernière Coupe du monde. Mais comme l'a dit Deschamps dimanche soir, « on ne sait jamais ce qui peut arriver » . Benzema peut se blesser, d'une part. Et les Bleus peuvent avoir besoin d'autre chose dans la surface, d'autre part. En fonction de l'adversaire et du moment, Deschamps fera probablement appel au joueur d'Arsenal en juin prochain. Mais pas au coup d'envoi, peu importent ses doublés et ses triplés en amical.

Les passes de Lloris, les dégagements de Mandanda


Une belle parade et une sortie magnifique en fin de match. S'il s'est fait tromper par un tir d'illusionniste en fin de rencontre, Mandanda a encore été impeccable sur sa ligne à Copenhague. Seulement, la comparaison entre son jeu au pied contre le Danemark et celui de Lloris contre l'Arménie en dit long sur l'écart entre les deux dans la hiérarchie de Deschamps. Le gardien de Tottenham avait été sollicité 26 fois : 20 passes courtes et 6 tentatives de longues balles (4 réussies) pour 92% de passes réussies. Le portier de l'OM a été sollicité 25 fois : 5 passes courtes et 20 tentatives de longs ballons (8 réussies) pour 52% de passes réussies. Le bilan est clair.

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 13
Le paragraphe sur nos gardiens est à la fois très mal formulé, mal renseigné et très orienté. Ce doit être les stats les pus trompeuses que j'ai lu depuis longtemps.

On peut discuter les choix de relances fait par nos gardiens sur les deux derniers matchs (quid des consignes, du pressing adverse, de la disponibilité des défenseurs pour offrir des solutions de passes courtes?), mais niveau QUALITE de jeu au pied, le constat fait est juste l'inverse de la réalité.

Les stats (et celles sur plusieurs années,hein, pas sur un match) sont formelles: Mandanda a un BIEN MEILLEUR jeu au pied que Lloris, constat d'autant plus fort sur leurs pieds faibles. Sous Bielsa, les stats de volumes de passes mais surtout réussite de passes (avec la nuance pourcentage réussi en passes courtes vs en relances longues) placent Mandanda dans le top 5 européen. Sur leurs carrières complètes, l'écart est énorme.

Sur le reste, notamment le cas Valbuena, l'auteur suggère un 433 avec Martial, Benz, Griezman devant et Valbuena qui prendrait la place de Poba au milieu... Je n'y crois pas un instant. Et je pense que Deschamp n'y crois pas non plus. Notre perte en capacité défensive serait trop importante vs Pogba, et ça repose sur le fait que SUR UN MATCH, pour la première fois, Griezman a eu la capacité d'orienter et de se libérer au milieu comme le fait Valbuena. Affreusement trop tôt pour proposer de lui laisser à lui seul l'animation, en plus d'être à mon avis défensivement suicidaire.

Je pense que face aux gros lors des prochains amicaux, on reviendra à Valbuena titulaire sur la ligne d'attaque, Martial en sortie de banc. On se reposera des questions à ce moment là.

Ya pas photo entre le jeu au pied des deux, et si l'on devait choisir un gardien sur ce critère Mandanda serait largement devant. C'est assez fou de dresser un constat aussi inverse de la réalité (à moins que, hypothèse envidagée en premières lignes, ce soit juste TRES mal formulé).

C'est la première fois qu'un message de Markus me fait bondir de ma chaise comme ça.
Note : 6
je sais pas ce qui s'est passé, mes paragraphes se sont mélangés...

la bonne version:

Le paragraphe sur nos gardiens est à la fois très mal formulé, mal renseigné et très orienté. Ce doit être les stats les pus trompeuses que j'ai lu depuis longtemps. On peut discuter les choix de relances fait par nos gardiens sur les deux derniers matchs (quid des consignes, du pressing adverse, de la disponibilité des défenseurs pour offrir des solutions de passes courtes?), mais niveau QUALITE de jeu au pied, le constat fait est juste l'inverse de la réalité. Les stats (et celles sur plusieurs années,hein, pas sur un match) sont formelles: Mandanda a un BIEN MEILLEUR jeu au pied que Lloris, constat d'autant plus fort sur leurs pieds faibles. Sous Bielsa, les stats de volumes de passes mais surtout réussite de passes (avec la nuance pourcentage réussi en passes courtes vs en relances longues) placent Mandanda dans le top 5 européen. Sur leurs carrières complètes, l'écart est énorme. Ya pas photo entre le jeu au pied des deux, et si l'on devait choisir un gardien sur ce critère Mandanda serait largement devant. C'est assez fou de dresser un constat aussi inverse de la réalité (à moins que, hypothèse envidagée en premières lignes, ce soit juste TRES mal formulé). C'est la première fois qu'un message de Markus me fait bondir de ma chaise comme ça. Sur le reste, notamment le cas Valbuena, l'auteur suggère un 433 avec Martial, Benz, Griezman devant et Valbuena qui prendrait la place de Poba au milieu... Je n'y crois pas un instant. Et je pense que Deschamp n'y crois pas non plus. Notre perte en capacité défensive serait trop importante vs Pogba, et ça repose sur le fait que SUR UN MATCH, pour la première fois, Griezman a eu la capacité d'orienter et de se libérer au milieu comme le fait Valbuena. Affreusement trop tôt pour proposer de lui laisser à lui seul l'animation, en plus d'être à mon avis défensivement suicidaire. Je pense que face aux gros lors des prochains amicaux, on reviendra à Valbuena titulaire sur la ligne d'attaque, Martial en sortie de banc. On se reposera des questions à ce moment là.

Désolé pour le double pavé!
Rochantas Niveau : CFA2
Très bel article (comme d'habitude)

Il y a de bel promesse pour l'Euro mais aussi quelques inquiétudes !
Il faut absolument un vrai titulaire autour de Varane ainsi qu'un vrai latéral droit, il semble que ça se jouera autour de Sakho/Koscielny pour l'axe, même si Laurent semble au dessus.

Je suis très satisfait pour Griezmann, il y vraiment une belle progression, c'est vraiment l'homme par qui notre animation offensive passe. J'avais peur d'une Valbuena-dépendance (?) et ce n'est pas le cas. Par il est trop axial, il faudrait qu'il apprenne à étirer son jeu, et cela se voit encore plus quand il est associé à Valbuena qui est trop axial lui aussi et donc ça bouchonne dans l'axe et j'ai peur que ça ne passe pas face aux gros.

Matuidi, même en temps que parisien, j'arrive totalement pas à le cerner, il est vraiment beaucoup trop imprévisible pour moi .. Qu'en pensez-vous ?
J'ai eu du mal à rentrer dans l'article quand j'ai lu "déroute" pour un match perdu 1-0 par un but sur corner contre le futur champion du monde. Je comprends bien qu'il est intéressant de dramatiser mais à mon humble avis une analyse tactique doit justement rester mesurée. Je sais que ça fait enculeur de mouche, mais "défaite" aurait suffit et n'aurait pas chamboulé mon petit coeur fragile. Merci pour lui.
Message posté par Phil...
je sais pas ce qui s'est passé, mes paragraphes se sont mélangés...

la bonne version:

Le paragraphe sur nos gardiens est à la fois très mal formulé, mal renseigné et très orienté. Ce doit être les stats les pus trompeuses que j'ai lu depuis longtemps. On peut discuter les choix de relances fait par nos gardiens sur les deux derniers matchs (quid des consignes, du pressing adverse, de la disponibilité des défenseurs pour offrir des solutions de passes courtes?), mais niveau QUALITE de jeu au pied, le constat fait est juste l'inverse de la réalité. Les stats (et celles sur plusieurs années,hein, pas sur un match) sont formelles: Mandanda a un BIEN MEILLEUR jeu au pied que Lloris, constat d'autant plus fort sur leurs pieds faibles. Sous Bielsa, les stats de volumes de passes mais surtout réussite de passes (avec la nuance pourcentage réussi en passes courtes vs en relances longues) placent Mandanda dans le top 5 européen. Sur leurs carrières complètes, l'écart est énorme. Ya pas photo entre le jeu au pied des deux, et si l'on devait choisir un gardien sur ce critère Mandanda serait largement devant. C'est assez fou de dresser un constat aussi inverse de la réalité (à moins que, hypothèse envidagée en premières lignes, ce soit juste TRES mal formulé). C'est la première fois qu'un message de Markus me fait bondir de ma chaise comme ça. Sur le reste, notamment le cas Valbuena, l'auteur suggère un 433 avec Martial, Benz, Griezman devant et Valbuena qui prendrait la place de Poba au milieu... Je n'y crois pas un instant. Et je pense que Deschamp n'y crois pas non plus. Notre perte en capacité défensive serait trop importante vs Pogba, et ça repose sur le fait que SUR UN MATCH, pour la première fois, Griezmann a eu la capacité d'orienter et de se libérer au milieu comme le fait Valbuena. Affreusement trop tôt pour proposer de lui laisser à lui seul l'animation, en plus d'être à mon avis défensivement suicidaire. Je pense que face aux gros lors des prochains amicaux, on reviendra à Valbuena titulaire sur la ligne d'attaque, Martial en sortie de banc. On se reposera des questions à ce moment là.

Désolé pour le double pavé!


N'oublie pas que l'article est un bilan du match France/Danemark pas celui de l'EDF. Et ce match soulève quelques constats intéressants et bien soulignés par l'auteur :
- Les bonnes perfs de Martial peuvent remettre en cause le 442 losange et donc la place de Valbuena. Et cela, surtout si Griezmann est performant à droite. Après au milieu ou pas, à voir, même si je suis d'accord avec toi pour dire que Pogba est au-dessus.
- Schneiderlin offre une alternative crédible et un profil différent de Lass.
- Giroud peut effectivement marquer un octuplé, ça changera rien à la hierarchie
- Mandanda tient la baraque derrière Lloris. Je le vois même au-dessus dans tous les secteurs, y compris le jeu au pied où les chiffres des matchs ne sont pas comparables avec 20 passes longues contre 6 pour Lloris. Après difficile de changer de gardien à 8 mois de l'euro.

Pour moi les grandes questions de l'Euro portent effectivement sur le 11 titulaire plus que sur les 23 :
- Martial va-t-il prendre la place de Valbuena dans le trio offensif ? Benz et Griezmann étant intouchables.
- Diarra va-t-il tenir physiquement ? Parce que techniquement et tactiquement y pas de débats selon moi.
- Qui jouera latéral droit ? A gauche Evra sera titu, question d'expérience et faute de mieux. A droite je tenterais plus Jallet, Sagna est vraiment un latéral inadapté au foot moderne. Je dirais même inadapté au foot tout courtsi j'étais sincère
Message posté par Charybde
J'ai eu du mal à rentrer dans l'article quand j'ai lu "déroute" pour un match perdu 1-0 par un but sur corner contre le futur champion du monde. Je comprends bien qu'il est intéressant de dramatiser mais à mon humble avis une analyse tactique doit justement rester mesurée. Je sais que ça fait enculeur de mouche, mais "défaite" aurait suffit et n'aurait pas chamboulé mon petit coeur fragile. Merci pour lui.


Il n'y à pas que ton petit cœur qui a été chamboulé car le but on l'a prit sur un coup franc !

Mais d'accord avec on propos parfois ,c'est un peu lourd, les termes mal placé. J'ai lu que Matuidi avait fait un très mauvais match dimanche soir , les gens ont des définitions bien à eux ...

Quand c'est des propos sérieux évidement et pas le style sofoot "Pastore pue le foot" "Verratti le crado" , qu'on aime adopter de temps à autres.
Je pense que vous oubliez quelqu'un: Fekir. Même s'il est blessé, s'il arrive à retrouver son niveau, je ne vois pas grand monde lui passer devant. A mon sens, il a montré autant de talent que Martial.
Et il va jouer comment Fekir ?
Il va rester avec un seul genou jusqu'au printemps.
Il aura un genou et demi cet été.

Faut s'y faire. Alors oui c'est chiant, c'est triste mais il ne sera pas de la partie.

Donc faut voir autre part. Le Martial arrive vraiment au bon moment.
Message posté par Hachis


N'oublie pas que l'article est un bilan du match France/Danemark pas celui de l'EDF. Et ce match soulève quelques constats intéressants et bien soulignés par l'auteur :
- Les bonnes perfs de Martial peuvent remettre en cause le 442 losange et donc la place de Valbuena. Et cela, surtout si Griezmann est performant à droite.


Oui, sauf que Valbuena peut aussi jouer dans un 4-3-3 en étant ailier gauche, comme contre l'Arménie justement. Bon il avait tendance à repiquer au centre, comme Griezmann, mais avec Matuidi et Evra qui débordent je ne crois pas que ce soit un problème...
Sincèrement, le Danemark hier avait un niveau de CFA2. De plus, informés que l'Albanie leur est passée devant, ils n'avaient vraiment aucune envie. Attendons les prochaines sorties face à L'Allemagne et l'Angleterre et pour se permettre quelques jugements.
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par Charybde
J'ai eu du mal à rentrer dans l'article quand j'ai lu "déroute" pour un match perdu 1-0 par un but sur corner contre le futur champion du monde. Je comprends bien qu'il est intéressant de dramatiser mais à mon humble avis une analyse tactique doit justement rester mesurée. Je sais que ça fait enculeur de mouche, mais "défaite" aurait suffit et n'aurait pas chamboulé mon petit coeur fragile. Merci pour lui.


par contre c'est sur CF frappé "d'en bas à gauche" (un peu long de ligne quoi) par kroos !
sorte de corner ouvert en effet...

Mais je suis parfaitement d'accord, c'est comme ceux qui disent que Benzema a été ridicule dans ce match (aucune objectivité), il est juste tombé sur une défense on fire (à commencer par Neuer qui stoppera aussi Messi 2 matchs plus tard) et c'est pas faute d'avoir essayé (6 tirs, dont 3 contrés par Hummels ... leur buteur >> match de dingue pour lui).
Note : 2
Message posté par Picou
Je pense que vous oubliez quelqu'un: Fekir. Même s'il est blessé, s'il arrive à retrouver son niveau, je ne vois pas grand monde lui passer devant. A mon sens, il a montré autant de talent que Martial.


C'est pas le même profil. Fékir est plus dans un profil de joueur offensif que d'attaquant comme Martial. Fékir serait à mon sens, vu son profil, plus en concurrence avec Valbuena pour une place dans les 23. Et vu que Valbuena a déjà montré en EdF et que Fékir vient de se péter pour une bonne partie de la saison, je pense qu'il vaut mieux emmener Valbuena et ensuite après l'Euro, là tu pars sur du "neuf" avec Fékir pour préparer la CdM, en plus tu lui laisse le temps de revenir tranquillement à son niveau sans trop de pression comme ça. Bien sur, mon raisonnement est valable que si Fékir retrouve son niveau d'avant la blessure et que Valbuena continue sur les performances passées en EdF.

Je pense que Martial est plus en concurrence avec Lacazette car la aussi, le profil ailier/9 est assez similaire, même s'il n'ont pas le même style de jeu. Sur la vérité du moment il semblerait logique d'emmener Martial, mais bon, il y a 6 mois on aurait dit que c'était logique d'emmener Lacazette. D'ailleurs, y a 6 mois personne ne parlait de Martial en EdF. Faudra voir leur saison à tous les deux.
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par buju
Et il va jouer comment Fekir ?
Il va rester avec un seul genou jusqu'au printemps.
Il aura un genou et demi cet été.

Faut s'y faire. Alors oui c'est chiant, c'est triste mais il ne sera pas de la partie.

Donc faut voir autre part. Le Martial arrive vraiment au bon moment.


sans oublier son binôme lyonnais ...

Ca serait assez sexy que Lacazette retrouve vraiment la forme d'ici 2016.
on aurait alors un problème de riches comme on dit,
en tout cas une grosse concurrence qui sans pour autant un turn over permanent, pourrait être assez bénéfique !
MarkusKaufmann Niveau : Loisir
Salut tout le monde,

Merci à tous pour vos commentaires.

@Phil...
Je suis d'accord avec toi sur la comparaison du jeu au pied de Mandanda et Lloris. Le "bilan" que le dernier paragraphe dresse est seulement celui de ces deux rencontres amicales. Mais c'est justement sur ces rencontres que Mandanda doit démontrer que son jeu au pied peut faire la différence, et dernièrement il donne plutôt l'impression que le ballon brûle quand il porte le maillot bleu. Mais je ne suis pas d'accord quand tu dis que le paragraphe est "orienté". La statistique qui illustre ces propos est objective dans la mesure où le pressing danois a été mineur. Si Mandanda a été mis en difficulté par une mauvaise passe en retrait (ou deux), il aurait pu mieux s'en sortir et ça m'étonnerait que son jeu au pied t'ait plu hier soir. Mais si c'est le cas, je veux bien écouter tes arguments.

@Charybde
T'as raison, l'utilisation du terme "déroute" est dangereux. Mais ce n'est absolument pas lié à une volonté de "dramatiser" (tu l'auras remarqué, ce n'est pas vraiment le but dans la rubrique des leçons tactiques). Sur le plan tactique, c'est une simple défaite : les Bleus ont perdu 1-0 sur coup de pied arrêté et n'ont pas été inférieurs aux Allemands dans le jeu (sur ce match). Sur le plan historique, une défaite contre l'Allemagne en quart de finale de Coupe du monde reste une énorme déception (qui aurait été un meilleur terme que déroute, d'ailleurs). Désolé pour ton coeur fragile ! J'espère qu'il sera consolé en juin prochain.

Markus
Message posté par GhostPsg


Il n'y à pas que ton petit cœur qui a été chamboulé car le but on l'a prit sur un coup franc !

Mais d'accord avec on propos parfois ,c'est un peu lourd, les termes mal placé. J'ai lu que Matuidi avait fait un très mauvais match dimanche soir , les gens ont des définitions bien à eux ...

Quand c'est des propos sérieux évidement et pas le style sofoot "Pastore pue le foot" "Verratti le crado" , qu'on aime adopter de temps à autres.


Mince, j'avais complètement oublié d'ou partait le ballon. #jesuiskramer.
Note : 1
@ Markus,

Un grand merci de ta réponse, tout d'abord, de ton explication, ensuite.

Même si le jeu au pied de Mandanda ne m'a effectivement pas plu hier, je n'ai pas aimé ce paragraphe car j'estime que lire le jeu au pied comparé de nos portiers sur ces 2 matchs conduit à une conclusion qui est l'inverse de la réalité.

Je suis ravi de lire que ton dernier paragraphe n'est que la lecture de l'unique double confrontation qui vient de se dérouler, c'est alors bien plus clair, mais cela reste une preuve de combien une lecture instantanée peut être éloignée de la réalité.

Au milieu de la masse de culture de l'instant et d'analyses définitives basées sur un unique match que nous avons dans le foot, de rares articles, dont les tiens, permettent de prendre un peu de recul et de faire de vraies analyses. Raison pour laquelle ce paragraphe ne me plait pas.

Je n'en ferai pas un fromage, promis. Un paragraphe déprécié vs tant d'articles au dessus de la mêlée, ça reste un ratio assez exceptionnel :)
Toon Eastman Niveau : National
Message posté par lindo
Sincèrement, le Danemark hier avait un niveau de CFA2. De plus, informés que l'Albanie leur est passée devant, ils n'avaient vraiment aucune envie. Attendons les prochaines sorties face à L'Allemagne et l'Angleterre et pour se permettre quelques jugements.


Tout a fait d'accord, je rajouterais d'ailleurs que jusqu'à présent lorsqu'on a joué contre des équipes qui montraient un minimum d'envie ou qui avaient des joueurs de qualité on a galéré ou on a été battu.

C'est bien de tirer quelques leçons sur ce genre de match mais faut surtout pas oublier non plus que jusqu'à présent depuis janvier on a rencontrer un seul vrai favoris pour l'euro, la Belgique, et on c'est gentillement fait marcher dessus, match amical ou pas.

Donc vu le calendrier qui nous attends je pense que c'est seulement après les 2 prochains amicaux, si ils sont prit au sérieux encore une fois, qu'on pourra vraiment avoir une idée de ce que vaut cette équipe.

4-0 contre l'Arménie et 2-1 contre le Danemark c'est bien, mais c'est plus bon pour les chiffres qu'autre chose.
O_breizhilien Niveau : District
Cette équipe de France, et surtout notre coach, manque clairement d'ambition dans le jeu quand même !

Les équipes en face vont commencer à nous attendre dans leur 20 derniers mettre, avec notre milieu à 3. Il n'y a qu'à contenir notre attaquant et être attentif à nos deux ailiers pour nous bloquer tout notre potentiel offensif (même si c'est déjà pas évident à faire).

Pourquoi ne jamais mettre 4 offensifs dans une confrontation comme celle-la? Pourquoi ne pas inverser notre triangle au milieu?

A quoi nous sert notre 6 en phase de possession du ballon? A tourner le jeu.

Ce qui peut très bien être fait par des défenseurs centraux relanceurs comme Varane ou par un double pivot au milieu si on met des mecs comme Schneiderlin, Diarra, Pogba ou Kondogbia dans ce double pivot.

Bref, je trouve Deschamps vraiment trop frileux dans ces confrontations. On a affronté des adversaires vraiment très faibles, on aurait dû jouer de façon offensive pour en mettre plus, pas avec une sécurité au milieu pour ne pas en prendre face à des équipes qui attaquent à 2 ou 3 joueurs maxi!

PS : qu'on ne relance pas le débat en faisant sa vierge effarouchée parce que je mets Matuidi ou Sissoko dans la catégorie des défensifs au milieu... Bien sûr qu'ils ont un rôle à jouer dans les attaques (comme chaque poste), bien sûr qu'ils se projettent vers l'avant. Mais si on doit faire une séparation entre les attaquants/ailiers/meneurs de jeu et les milieux defensifs/pistons/relayeurs, hé bien ils sont dans la deuxième catégorie.
O_breizhilien Niveau : District
Et comme dit plus haut, si Deschamps s'acharne avec ce milieu à trois solide qui prône la sécurité avant tout, contre des équipes qui jouent bien au ballon on risque pas d'en toucher un (voir l'exemple du match contre la Belgique).

Il nous faut privilégier des profils de joueurs capables de tenir ce ballon et de le sortir proprement même sous pression (Martial, Griezmann, Valbuena, Pogba, Kondogbia, Diarra...) plutôt que des joueurs intraitables aux duels mais qui ont le ballon qui brûle leurs pieds au moindre pressing!
@ O_breizhilien

Bon, donc ton souci c'est apparemment pas tant notre ligne de devant (dont les titulaires sont vraisemblablement Griezman, Benz et Valbuena), que notre triangle du milieu.

Tu écris "Il nous faut privilégier des profils de joueurs capables de tenir ce ballon et de le sortir proprement même sous pression (Martial, Griezmann, Valbuena, Pogba, Kondogbia, Diarra...) plutôt que des joueurs intraitables aux duels mais qui ont le ballon qui brûle leurs pieds au moindre pressing!"

Si on va, ce qui me semble en bonne voie, vers un milieu Diarra / Matuidi / Pogba, pour alimenter les trois de devant, alors qu'est ce qui te gênes?

Parce que ça fait, sur 6 milieux + avants, 4 que tu cites toi même comme capables de ressortir proprement, plus l'avant centre, plus Matuidi (dont on est d'accord, son rôle est très hybride et il est l'un des meilleurs joueurs de l'EDF).

Donc je comprends pas ce qui te va pas avec cette compo là.

Pogba Diarra Matuidi
Griezman Benzema Valbuena

Je vois pas pourquoi ça répondrait pas à tes critères.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
36 24