1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Biélorussie-France (0-0)

Les leçons tactiques de Biélorussie-France

On a donc retrouvé les Bleus des matchs de qualification. Ceux qui font 0-0, produisent des matchs un peu chiants, manquent de réalisme et se font critiquer un peu trop vivement.

Modififié
1k 31
Contre une équipe biélorusse qui ne voulait clairement pas perdre, donc avant tout recroquevillée sur elle-même, les Bleus ont dominé, mais pas gagné. Pour cause, ils ont rencontré deux types de problèmes : une certaine stérilité dans les mouvements comme les intentions en première mi-temps, un manque de réalisme certain en deuxième.

Le retour du 4-2-3-1


Surprise tactique en début de match. Alors que tout le monde s’attendait au 4-3-3, puisque c’est le système que Didier Deschamps avait choisi pour « affronter » l’Italie, c’est bien en 4-2-3-1 que s’avancent les Bleus. Avec les mêmes qu’à Bari moins Matuidi : soit un double pivot Pobga-Kanté, une ligne Martial-Griezmann-Sissoko, et Giroud devant. Le fer de lance français, Antoine Griezmann, est donc de retour dans l’axe, et le jeu est censé tourner autour de lui. Dans un premier temps, le jeu des Bleus penche surtout à gauche. Déjà parce que Kurzawa, ensuite parce que Martial, ensuite parce que Griezmann penche naturellement à gauche, et enfin parce que Sissoko semble hors de forme et trop court sur ses fameuses tentatives de grand pont. Surtout, le jeu n’avance pas et chacun se « contente » de respecter les consignes comme sa position. Les latéraux ne s’aventurent pas plus que ça, les centraux restent relativement bas, et les milieux restent sagement sous leurs attaquants. La France pose son bloc, et s’assure de faire reculer les Biélorusses. Quelques pions sont sortis, mais aucun ne sera inscrit. Le but est avant tout de ne pas perdre ce match ; en cela, la première période est réussie, quoique soporifique.

Un manque de réalisme


En seconde mi-temps, les Bleus accélèrent vraiment. Que ce soient les transmissions, les mouvements, les échanges. Il faut dire aussi que le temps passant, la défense biélorusse commence à montrer des signes de fatigue, et à s’écarter plus facilement. Comme à l’Euro, on se dit que les Bleus vont faire la différence grâce à leur volume de jeu et leur maîtrise (voire leur réussite) sur la fin. Les premières véritables situations de but arrivent – comme sur cette lumineuse talonnade de Grizou qui aurait évidemment mérité mieux –, mais ne peuvent être conclues. Toutefois, la domination française se fait plus forte et surtout plus haute. Concrètement, on remarque ainsi une sorte de nouveauté à travers les montées d’un défenseur central, Raphaël Varane. Samuel Umtiti l’avait déjà osé quelques fois, mais là, il s’agit d’un véritable chemin de construction, avec Pogba qui, du coup, monte d’un cran et Griezmann qui peut se déplacer plus librement. Et il faut avouer que ça marche. Les Bleus multiplient les mouvements. Qui plus est suite à l’entrée de Payet, à la 57e pour Martial. Ce n’est pas la panacée, mais c’est enthousiasmant, et surtout, ça aurait dû faire le job, si les Bleus n’avaient manqué de réalisme dans le dernier geste, ou rencontré un gardien adverse moins assuré. Manque de réalisme donc, mais de vraies belles séquences de jeu, avec du mouvement, de la vitesse, de la qualité technique. Dembélé entre pour Sissoko (qui aurait pu sortir le premier) et rajoute encore un peu de tout ça, même s’il manque encore clairement de repères en Bleu. Kevin Gameiro, en revanche, trouve vite ses marques. Pourtant, on ne l’avait pas vu depuis cinq ans en EDF. Sur son premier ballon, il crée une occasion pour Payet (qui écrasera trop sa frappe face à l’excellent Gorbunov). Sur l’un des suivants, il se retrouve face au but, mais ne peut conclure son acrobatie. Les Français ont parfois oublié de jouer un peu plus simple ce mardi.

Un match nul loin d'être inquiétant


Au final, les Bleus ont fait du Bleu. Un jeu d’abord un peu stéréotypé, mais solide, une belle mise en place, une vraie mainmise sur le match, une bonne deuxième mi-temps, une période de domination, une grosse fin de match, mais un cruel manque de réalisme. Au moins, ils ne se sont jamais fait peur ou presque, mais ont tout de même tiré 24 fois sans marquer. En tout, en match officiel, ça fait 0 but sur 46 tirs. Évidemment, ça ne va pas durer. Entre leur défense, la solidité de leur milieu, l’axe Griezmann-Giroud, les Bleus possèdent une colonne vertébrale bien solide et de vraies certitudes. Reste à déterminer comment occuper les ailes (à savoir choisir des latéraux, puis entre Payet et Martial à gauche, s’assurer que Sissoko soit bien la meilleure solution à droite, intégrer Dembélé, etc.), se fixer sur le 4-2-3-1 (qui a l’avantage de mettre Grizou au centre de tout) et instaurer une vraie concurrence à Giroud devant. On ne va quand même pas parler d’un éventuel come-back de Benzema, si ?

Par Simon Capelli-Welter
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Entre l'article sur les notes, le compte rendu du match, la morale (dans le cas présent "il va falloir monter en puissance") et la leçon tactique, ça fait 4 articles minimum par match des bleus avec un contenu chaque fois un peu redondant. C'est pas possible de condenser un peu et en faire un article unique?
Dani de Melo Niveau : CFA2
Non.

S'il vous plaît.
Dani de Melo Niveau : CFA2
Message posté par Dani de Melo
Non.

S'il vous plaît.


@ Simon.
Note : 2
Pour moi l'attaque idéale va enfin évoluer ensemble en club, un club au sang latino en plus, et ce sont des vrais tueurs.

Gignac - Delort

Burritos connection.
Message posté par Dani de Melo
Non.

S'il vous plaît.


J'ai bêtement cru que c'était pour moi...
Magiciendestenebres Niveau : District
Ça fait 2 ans qu'on a eu que des matchs amicaux , faut juste qu'ils se remettent dedans et puis ça ira tout seul . Faut juste trouver un vrai attaquant aussi accessoirement .
rinus-michels Niveau : District
Perso je suis plus pessimiste que l'auteur de l'article.
Pourquoi ?

1) On a pas tellement mieux joué que lors de l'Euro en phase de groupe. Même type de fond de jeu, mêmes carences.

2) Des victoires en trompe l'oeil qui résultent probablement de la ferveur populaire, le fait de jouer à domicile, l’événement, et d'un maximum de réussite. La ferveur, etc, on va difficilement retrouver çadans des matchs de qualif insipides contre de faibles adversaires.

4) A part les Pays Bas, toutes les équipes du groupe vont jouer dans le même style que la Biélorussie.

5) Deschamps navigue toujours à vue et a encore l'air de vouloir changer beaucoup de choses.
Dans mes rêves les plus fous

Lloris
Koscielny Varane Umtiti
Kanté
Sissoko Pogba Payet(?) Kurzawa
Grizou Benz

Sinon globalement c'est le genre de match qu'on va se taper contre les petites nations. Faudra juste espérer plus de réussite mais globalement c'était pas trop mauvais
Giroud a quand même le droit de rester muet parfois, si faut exécuter son avant centre à chaque fois quel ne marque pas .....
Par contre oui pour instaurer une vrai concurrence au poste et perso je miserai sur Lacazette
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA2
Message posté par Tsunayoshi
Dans mes rêves les plus fous

Lloris
Koscielny Varane Umtiti
Kanté
Sissoko Pogba Payet(?) Kurzawa
Grizou Benz

Sinon globalement c'est le genre de match qu'on va se taper contre les petites nations. Faudra juste espérer plus de réussite mais globalement c'était pas trop mauvais


Deschamps ne dérogera jamais à la défense à 4. C'est sa seule certitude tactique (sic), il l'a dit.
AyoubKiraa Niveau : DHR
Note : -3
Le seul joueur capable de sublimer ces coéquipiers c'est bien KB9. Son entente avec Griezmann serait terrible. Ca claquerait but sur but, ca offrirait du vrai jeu. Mais bon, on lui préfère Giroud le mec nul.
O_breizhilien Niveau : District
Note : 1
C'est quand même assez comique de voir DD déplorer à la mi-temps la lenteur des transmissions, alors qu'il aligne sur les ailes :

- Martial qui touche 5 ou 6 fois le ballon avant de lever la tête
- Sissoko totalement hors de forme après un été passé a s'entrainer tout seul, et sans avoir joué le moindre match titulaire, même amical.
Martial sur la 1ere mt c'est une prise à 3.
Quel peintre le mec.
Message posté par O_breizhilien
C'est quand même assez comique de voir DD déplorer à la mi-temps la lenteur des transmissions, alors qu'il aligne sur les ailes :

- Martial qui touche 5 ou 6 fois le ballon avant de lever la tête
- Sissoko totalement hors de forme après un été passé a s'entrainer tout seul, et sans avoir joué le moindre match titulaire, même amical.


J'ai bien rigolé quand il a fait rentrer Dembelé d'ailleurs, pas forcément un artiste de la passe rapide non plus (pour le moment du moins).

Ce qui me peine c'est que si Sissoko avait des excuses (comme dit ailleurs compte tenu de son état de forme je 'lai pas trouvé dégueulasse du tout), Martial et d'autres n'avaient pas du tout cette excuse. T'as 90 minutes face à la Biélorussie, pour moi tu t'appliques sur les transmissions justement. Bah non.

Des fois j'ai l'impression que Deschamps surestime le QI foot de ses joueurs... Puis je me rappelle qu'il a quand même quelques références comme entraîneur et du coup je suis paumé.
O_breizhilien Niveau : District
Message posté par Tibja
J'ai bien rigolé quand il a fait rentrer Dembelé d'ailleurs, pas forcément un artiste de la passe rapide non plus (pour le moment du moins).

Ce qui me peine c'est que si Sissoko avait des excuses (comme dit ailleurs compte tenu de son état de forme je 'lai pas trouvé dégueulasse du tout), Martial et d'autres n'avaient pas du tout cette excuse. T'as 90 minutes face à la Biélorussie, pour moi tu t'appliques sur les transmissions justement. Bah non.

Des fois j'ai l'impression que Deschamps surestime le QI foot de ses joueurs... Puis je me rappelle qu'il a quand même quelques références comme entraîneur et du coup je suis paumé.


Justement je trouve que c'est un peu ça le problème, le QI foot de nos joueurs!

Parce que pour une circulation de jeu rapide ça demande d'avoir vu la solution avant de recevoir le ballon puis de jouer en 1 ou 2 touches, pas vraiment la spécialité de la maison : Matuidi, Sissoko, Martial, Dembélé, Giroud, Gignac et même Pogba (qui lui a cette capacité, mais qui cherche trop la solution individuelle pour le moment).

Au milieu de tout ça j'ai l'impression que Griezmann se sent un peu seul...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 31