En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/2 finales aller
  3. // Barcelone/Bayern (3-0)

Les leçons tactiques de Barça-Bayern

Et si le résultat pouvait gâcher le jeu ? Et si le football devait se limiter à l'onctuosité des mouvements et à la grandeur de l'effort ? Il est toujours difficile d'oublier le résultat au cours d'une analyse du jeu. Il faut essayer de percevoir les intentions des deux entraîneurs, évaluer le degré de réalisation de ces dernières, et les juger, aussi, en fonction de celles de l'adversaire. Mais parfois, le résultat vient tout écraser comme un tsunami. Ou comme un coup de génie venu d'une autre planète. Ou même deux coups de génie, tiens. Ou trois... Là, les idées s'inclinent. Mais ça ne veut pas dire qu'il faut les oublier ou les dénigrer pour autant.

Modififié

Les entraîneurs s'étaient préparés durant des semaines. Les collectifs s'étaient rodés puis défiés durant 75 longues minutes d'intensité, de beau jeu et de bataille tactique. Et puis, Messi apparut. Pour analyser une telle rencontre, préparée par deux staff d'entraîneurs ultra compétents, mais décidée par le bout du pied d'un seul être, la nuance est indispensable. Peut-on analyser le jeu proposé par un match de football sans tenir compte de son résultat ? Ce serait l'idéal, mais est-ce possible ? Du 0-0 au 0-3, plusieurs grilles d'analyse sont bouleversées. Une défense solide devient une passoire, une possession intelligente devient une conservation stérile et un entraîneur brillant devient un entraîneur humilié. Alors, il faut savoir observer attentivement les deux côtés de la médaille : le 0-0 et le 0-3. Parce qu'à la 75e minute, le Bayern tenait un match nul intéressant, l'un de ces classiques zéro à zéro remplis de jeu, et avait proposé une attitude tactique courageuse, organisée, et même raffinée.

Mais aussi parce que durant ces 75 minutes, ce même Bayern était passé près de la rupture, subissant au total 15 tirs (contre 7 en moyenne en Bundesliga) dont 8 cadrés. « Le résultat est impressionnant, mais le match a été très équilibré » , a résumé Luis Enrique. Guardiola a aussi parlé de sa stratégie et de sa vision du match : « Le Barça est tellement en forme, en particulier ses attaquants, que la meilleure manière de les contrôler et de restreindre leur jeu. Si tu n'as pas la possession contre le Barça, c'est très difficile. Donc notre plan était de monopoliser le ballon et de les faire courir. Mais on n'a pas été assez dominants. Avec quatre défenseurs, on a été plus solides qu'à trois derrière. Puis on a perdu le contrôle dans les derniers moments du match : on est mal positionnés sur les deux premiers buts, et le troisième est presque inévitable » .

La guerre du ballon


Si Guardiola dit ne pas avoir eu la possession, c'est parce qu'il est habitué à transformer cette possession en domination. En réalité, le Bayern a bien eu la possession de balle contre le Barça au Camp Nou – ce qui est un exploit remarquable en soi –, mais il s'est bien trop battu pour espérer le transformer en attaques répétées : 54% seulement, rien à voir avec la moyenne de 70%. Alors que Pep avait annoncé des surprises, le Bayern se présente effectivement avec un schéma très ambitieux et risqué : une sorte de 3-4-2-1 où les centraux osent jouer de façon démentielle le hors-jeu dans l'immensité du Camp Nou et face à l'appétit de longs ballons de Suárez et Neymar. Face à l'intensité du pressing barcelonais, prêt à transformer toute maladresse technique ou demi-mètre d'espace en occasion, le Bayern est rapidement contraint à développer son jeu dans son propre camp. Il faut attendre la 12e minute pour voir les Allemands s'installer avec le ballon dans le camp barcelonais, mais même cette situation aboutit seulement sur un centre. Entre-temps, Suárez s'est déjà retrouvé seul face à Neuer et le Barça a eu deux positions de hors-jeu. Après 15 minutes de sueurs froides essuyées par les gants de Neuer, Guardiola recadre sa formation à partir d'une défense à quatre.

Bonne domination du ballon, mauvaise maîtrise du territoire


Une statistique permet de rendre compte des difficultés de la possession de Guardiola mercredi soir : la comparaison du nombre de ballons touchés dans chaque camp. Côté allemand, le cœur du jeu est sans surprise Xabi Alonso, avec déjà 47 ballons touchés au bout d'une demi-heure, et 102 au total. Côté blaugrana, en revanche, c'est Messi qui mène la danse. À la demi-heure de jeu, Busquets a d'ailleurs eu à participer seulement 23 fois au jeu des siens. Explication : le barycentre du match est situé dans le camp du Bayern, au niveau de la zone d'Alonso, qui insiste pour relancer au sol face à un pressing pourtant dangereux. En face, lorsque Mascherano et Piqué sont mis en difficulté, ils n'hésitent pas à envoyer un méchant pelotazo (une pratique bannie au Camp Nou sous la présidence de Laporta) vers Suárez pour respirer, et pourquoi pas conquérir des seconds ballons. Une belle façon d'illustrer la différence entre la domination du ballon et la notion de maîtrise du territoire, très chère aux équipes de José Mourinho et plus généralement à la Premier League. À eux deux, Piqué et Mascherano auront réalisé seulement 68 passes (preuve que l'élaboration barcelonaise s'est jouée bien plus haut sur le terrain), contre 97 pour Boateng-Benatia, très souvent forcés à jouer dans leur surface.

Un Bayern sans fantaisie


Si le Barça a réussi à transformer 46% de possession en une grosse intensité offensive, la cause dépasse largement le cadre de la mise en place tactique. Un chiffre éclaircit le manque d'activité offensive du Bayern : le nombre de dribbles réussis. 3 pour les hommes de Guardiola (les 3 de Juan Bernat sur l'aile…), 28 pour ceux de Luis Enrique. « Avec Messi, la vie est plus facile » , a déclaré l'entraîneur asturien en fin de match. Ça ne fait aucun doute : 10 dribbles réussis pour l'Argentin ! Et s'il ne l'a pas déclaré, Guardiola a certainement pensé que la vie aurait aussi été plus facile avec les 10 dribbles réussis par match de Robben, Ribéry et Alaba. Ses 4 meilleurs dribbleurs n'étaient pas titulaires mercredi soir (Robben, Ribéry, Götze, Weiser) et Schweinsteiger s'est perdu entre les lignes, comme au Bernabéu la saison dernière. À titre de comparaison, le PSG en avait réussi 25 contre le Barça, et subi 26. Ce n'est donc pas que les Catalans ont tout réussi, c'est que les Bavarois n'avaient pas la fantaisie indispensable à ce genre de rencontre, où le talent entre en jeu lorsque les idées se neutralisent. Avec un trequartista plus créatif que Schweinsteiger, les courses de Müller auraient eu bien plus de sens. Enfin, ce manque de création est aussi l'occasion de se souvenir d'un phénomène observé à Barcelone : l'attitude défensive des équipes de Guardiola lors des matchs aller à l'extérieur en C1.

Un Guardiola aussi prudent que Mourinho


Le Bayern tire en moyenne 17 fois par match en Bundesliga. Mais cette saison, il a montré un tout autre visage lors de ses déplacements à l'extérieur en C1 : 66% de possession à Donetsk et 65% à Porto, pour seulement 8 et 5 tirs ! Idem mercredi soir : 8 tirs, 0 cadré. Après tout, si la domination du ballon renvoie à une certaine vision esthétique du jeu – « la seule façon de jouer que je peux considérer » disait Pep mercredi soir – elle n'a jamais été un style particulièrement « offensif » . Le contrôle du ballon devient une arme offensive lorsqu'intensité, pressing et circulation de balle atteignent un niveau exceptionnel. Mais en règle générale, contrôle du ballon rime avec gestion prudente. Paco Seirul-Io, préparateur physique du FC Barcelone de 1993 à 2014, explique clairement la distinction entre possession offensive et défensive : « Au moment où nous avons le ballon, nous pouvons décider de maintenir la possession sans risque de perte de balle. Dans ce cas-là, nous défendons. Si nous jouons le ballon avec un risque de le perdre, alors nous attaquons » . D'où un bilan intéressant : « L'identification de la défense et de l'attaque ne dépend pas de la maîtrise du ballon : c'est l'intention de chaque joueur qui change l'attitude de l'équipe » . Mercredi soir, cette attitude offensive a seulement été aperçue chez Schweinsteiger (83% de passes réussies), Müller (75%) et Lewandowski (57%) : le reste de l'équipe était pensé pour maintenir la possession, faire courir et pourquoi pas faire souffrir Mascherano et Piqué. Et jusqu'à la 77e minute, ça a bien fonctionné. Mais comme toujours, il faudra s'attendre à voir une attitude complètement différente à l'Allianz Arena. Et si Guardiola et Mourinho se rejoignaient dans cette préférence pour la lecture défensive des matchs aller ? (cf José Mourinho, la patience gagnante)

Le vol de Messi


Les premières minutes de la rencontre auront dessiné les traits d'un début d'histoire passionnant : la prise de pouvoir de Luis Suárez. Une activité sans limite, des déviations bien senties, des ballons cherchés dans les chevilles des défenseurs adverses et surtout des prises de responsabilité importantes. Pendant les quinze premières minutes, Suárez aura été le patron du Camp Nou. Un rôle qu'Alexis Sánchez et David Villa n'avaient jamais envisagé, par ailleurs. On aurait alors pu croire à une prise de pouvoir, une concentration de ballons vers le numéro 9 et de nouveaux numéros dantesques rappelant les performances de Manchester et Paris. Mais non : comme si le défi avait nourri son envie de ballons, ce début de match a plutôt transformé le jeu de Messi. Omniprésent (74 ballons touchés, leader côté Barça), dribbleur (10 dribbles réussis), passeur audacieux (4 passes clés), Messi n'a plus jamais arrêté de demander le ballon. Une belle preuve de leadership au moment le plus décisif, qui aboutira une heure plus tard sur ces trois minutes de marche au-dessus du soleil. À la mi-temps, on pouvait observer que c'était son côté droit qui dominait le jeu barcelonais : 44 ballons touchés pour lui, 42 pour Rakitić et 40 pour Dani Alves, son plus fidèle associé. Car s'il pleut des dissertations sur l'histoire des trios barcelonais, il serait temps d'écrire une thèse sur la relation footballistique unique qui lie cet Argentin effacé et ce Brésilien burlesque.


Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:39 115 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! il y a 1 heure Michel Mézy offre ses maillots pour sauver un club amateur 9
il y a 2 heures Le joli loupé de Kokorin en Russie 5 il y a 3 heures L'étrange statue indienne de Maradona 9 Hier à 15:12 Heinze retrouve un banc en Argentine 9 Hier à 14:40 Le lob du milieu de terrain de Ronaldinho lors d'un match de charité 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:25 Un supporter mexicain détruit sa télé après un penalty manqué 6 Hier à 09:01 Les Tigres sacrés pour la troisième fois de suite 4 samedi 9 décembre CR7 présente son Ballon d'or au Bernabéu 5 samedi 9 décembre Denílson fait le show dans un match de gala au Brésil 5 samedi 9 décembre 427€ à gagner avec OM & Manchester United - Manchester City samedi 9 décembre Jean-Marc Furlan debriefe son match en chanson 2 samedi 9 décembre Mavinga : « Les choix d'argent pour aller dans une ville de merde, ça ne m'intéresse pas » 20 vendredi 8 décembre Le maire de New York a proclamé « Andrea Pirlo Day » le 6 décembre 2017 14 vendredi 8 décembre Les supporters du MK Dons aident Hyde United à réparer sa pelouse 7 vendredi 8 décembre Changement d'horaire pour la Premier League en 2019 16 vendredi 8 décembre Rai nouveau directeur sportif de São Paulo 3 jeudi 7 décembre Le vrai Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 2e du Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 3e du Ballon d’or est... jeudi 7 décembre 380€ à gagner avec Rennes & Real Madrid - FC Séville jeudi 7 décembre Un hommage à Johnny dans les stades de France 19 jeudi 7 décembre François Ruffin en maillot de foot à l'Assemblée nationale 29 jeudi 7 décembre Leonardo quitte Antalyaspor 25 jeudi 7 décembre Independiente prend une petite option sur la Sudamericana 9 mercredi 6 décembre Rami chante du Johnny en conférence de presse 11 mercredi 6 décembre 106 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 6 décembre Drogba intègre la direction d'un club ivoirien 6 mercredi 6 décembre DERNIER JOUR : Un pari gratuit de 10€ + 100€ de CASH offerts chez Winamax mardi 5 décembre Un député propose de rencontrer ses électeurs autour d'un FIFA 23 mardi 5 décembre Un joueur paraguayen visé par un mandat d'arrêt international 26 mardi 5 décembre La FFF fait un don de 10 000 euros pour les Rohingyas 29 mardi 5 décembre Combien ça coûte de supporter les Bleus en Russie ? (via Brut Sport) mardi 5 décembre 619€ à gagner avec Liverpool, Séville, Porto & Shakhtar - Man City 1 lundi 4 décembre La technique infaillible de Ryan Bertrand pour gratter du temps 14 lundi 4 décembre Chapecoense retrouve la Copa Libertadores 8 dimanche 3 décembre Momo Sissoko signe au Mexique 6 dimanche 3 décembre Les Tigres encore en finale samedi 2 décembre Pascal Nouma en roue libre à la télé avant le derby d'Istanbul 9 samedi 2 décembre Un club de 8e division en 32e de Coupe de France 13 samedi 2 décembre Raquel Garrido taille la « Ligue 1 Castorama » 72 vendredi 1er décembre Tirage au sort censuré en Iran ? 35 vendredi 1er décembre Yann Lachuer nouveau coach de Créteil 7 vendredi 1er décembre Flamengo rejoint Independiente en finale de la Copa Sudamericana 3 vendredi 1er décembre Shandong Luneng : c'est fini pour Felix Magath 3 vendredi 1er décembre Seattle rejoint Toronto en finale de MLS 1 jeudi 30 novembre Bayal Sall a été forcé d'aller à l'Antwerp 19 jeudi 30 novembre 962€ à gagner avec Valence, Fiorentina & Istanbul BB 1 jeudi 30 novembre "Les synthétiques ont causé 200 cancers aux USA" (via Brut Sport) jeudi 30 novembre Hitler sur un tifo dans un derby soudanais 58 jeudi 30 novembre Un défenseur de Lanus envisage la retraite à 24 ans 34 jeudi 30 novembre Toronto est en finale de MLS 2 jeudi 30 novembre Messi et Cristiano Ronaldo dans Olive et Tom ? 42 jeudi 30 novembre Renato Sanches fait la passe à un sponsor 15 jeudi 30 novembre Jaap Stam inscrit les supporters de Reading sur la feuille de match 12 mercredi 29 novembre Un ramasseur de balle sauve un joueur en DH espagnole 13 mercredi 29 novembre Alexander Čeferin va donner 1% de son salaire à Common Goal 8 mercredi 29 novembre Villas-Boas va participer au Dakar 2018 15 mercredi 29 novembre Les horaires de la Ligue des champions changeront dès la saison prochaine 36 mercredi 29 novembre LE RÉCAP "CHAMPIONS LEAGUE" DE LA #SOFOOTLIGUE 15 mercredi 29 novembre Un guide de précaution pour les gays présents au Mondial 2018 36 mercredi 29 novembre Ce coup franc d’Ashley Young va vous rendre maboul 45 mercredi 29 novembre André Villas-Boas quitte Shanghai 29 mardi 28 novembre Un youtubeur devient sponsor maillot de Botafogo 19 mardi 28 novembre Roberto Carlos avoue que son coup franc improbable était dû au vent 58 mardi 28 novembre Mondial 2022 : Le Qatar présente le premier stade démontable 52 lundi 27 novembre Des T-shirts à l’effigie de Ratko Mladić en Serbie 62 lundi 27 novembre Géorgie : le Torpedo Koutaïssi arrache le titre au Dinamo Tbilissi 25 lundi 27 novembre 533€ à gagner avec Manchester City, Chelsea, Lyon & l'OM 1 lundi 27 novembre Le FK Željezničar peint ses ballons pour jouer dans la neige 7 lundi 27 novembre Énorme tifo lors du derby Bari-Foggia 20 lundi 27 novembre Les violences du Clásico tunisien laissent des traces 19 lundi 27 novembre Les supporters du Ponte Preta, relégué, envahissent le terrain 1 lundi 27 novembre Infantino « extrêmement ferme » contre le racisme au mondial 18 dimanche 26 novembre Quang Nam sacré champion du Viêt Nam 26 dimanche 26 novembre Un supporter file sa casquette au gardien 5 samedi 25 novembre Urawa Red Diamonds remporte la Ligue des champions asiatique 9 vendredi 24 novembre 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad vendredi 24 novembre Le tacle ridicule de Bonucci 50 vendredi 24 novembre Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 67 jeudi 23 novembre OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! jeudi 23 novembre Mario Balotelli parodie Mario Kart 6 jeudi 23 novembre Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 24 jeudi 23 novembre Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 jeudi 23 novembre Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 21 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 35 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 33 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 47
À lire ensuite
Banega, l'auberge espagnole