En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e journée
  3. // Arsenal/Bayern Munich (2-0)

Les leçons tactiques d'Arsenal-Bayern

Comment Arsène Wenger a-t-il essayé de freiner le Bayern de Pep Guardiola à l'Emirates ? Au-delà du résultat (2-0), qui cache une partition bavaroise très intéressante, qu'est-ce qui a permis aux coéquipiers de Sánchez de réussir leur coup ?

Modififié

En 2011, un service fabuleux de l'extérieur du pied de Messi avait mis David Villa hors de portée de la bande de Cesc et Song, avant que l'adresse de Van Persie dans un angle fermé et un service astucieux de Nasri pour Arshavin donnent de l'espoir aux Gunners. Wilshere avait joué au prodige rebelle face à Xavi et Busquets, mais Guardiola avait fini par éliminer Wenger et remporter la C1 à Londres quelques mois plus tard. En 2014, une lucarne brossée de Kroos suivie d'une tête de Müller, les deux sur des attaques placées méticuleuses, avaient donné un avantage conséquent aux hommes de Pep dès le match aller. Un an et demi plus tard, Wenger et Guardiola se retrouvaient à l'Emirates pour une nouvelle ode au contrôle du jeu. Enfin, c'est ce qu'on pouvait naïvement croire avant la rencontre après les propos du Français : « La meilleure façon d'annihiler Lewandowski, c'est d'avoir le ballon. » Ou de l'abandonner complètement ? Mis à part ses bons mouvements entre les lignes et quelques rares combinaisons sur le côté gauche, le Polonais s'est surtout montré dangereux en contre. Et il est tombé sur un grand Čech.

L'impuissance londonienne face à la réflexion bavaroise


« Tu ne peux jamais promettre de marquer trois buts en vingt minutes, comme contre Manchester, ce serait complètement fou. En revanche, on peut commencer très fort et c'est ce que nous allons essayer de faire.  » Lundi en conférence de presse, Wenger était égal à lui-même : confiant et méthodique. Seulement, ce caractère s'applique bien plus à l'entame de match du Bayern qu'à celle d'Arsenal. Alors que le 4-2-3-1 des Gunners sort avec furie, la défense à quatre du Bayern éteint rapidement le feu, si feu il y a. Comme il y a un an et demi, les Allemands posent le jeu, ralentissent le rythme et tachent de posséder véritablement la balle. Le terrain est alors bien trop grand pour le pressing de Walcott et Sánchez. Et une fois le match lancé, le Bayern met en scène son merveilleux orchestre de football guardiolesque.

Autour de Xabi Alonso, les mouvements de Boateng et Alaba semblent téléguidés par Pep. Comme si ses tiroirs s'ouvraient, puis se refermaient de manière méticuleusement coordonnée, l'armoire géante bavaroise avance dans le camp anglais et se permet même d'accélérer, parfois. Une transversale d'Alonso pour Costa, une fois. Deux appels coordonnés de Vidal et Lewandowski entre les lignes, parfois. Quand le Bayern parvient à asseoir sa possession sur les côtés, avec principalement l'axe Bernat-Costa, l'équipe allemande impose une maîtrise insolente. Ce Bayern est une réflexion collective coordonnée et permanente. Et celle-ci se concrétise en débordements et centres de Costa, ballons infiltrés d'Alonso (5 passes clés) et appels imprévisibles de Vidal, Thiago, Müller et Lewa. Le Bayern n'a pas seulement plus de 65% de possession, mais il réduit aussi les Gunners à seulement 61% de passes réussies.

Les hommes forts du système : Sánchez, Cazorla, Coquelin et Özil, à moitié


En face, Walcott et Sánchez courent souvent dans le vide et Arsenal doit se contenter de reculer. Mais l'impuissance ne se transforme pas en panique, au contraire. Les Londoniens placent deux lignes de quatre joueurs face à la maîtrise bavaroise, s'assoient profondément et attendent. En début de match, les choix de Mesut Özil facilitent la sortie de balle et même le gain de territoire : l'Allemand alterne judicieusement entre l'audace et la patience, toujours dans le bon timing (au contraire de sa fin de match). À la 8e minute, une belle phase de possession entamée dans les doux pieds de Cazorla, prolongée par Koscielny et accélérée par Sánchez, aboutit sur un tir d'Özil et une première occasion. Arsenal a les idées claires. Mais si l'opéra n'est pas parfait, c'est que la mission du « contrôle du jeu sans ballon » des Gunners est plus ou moins réussie : alors que Cazorla (90% de passes réussies), Özil (83%), Mertesacker (93%) ou encore Coquelin (84%) gèrent les transitions avec sang-froid, ce n'est pas le cas de Koscielny (73%) et Ramsey (57%), sorti à l'heure de jeu.

Défensivement, le rôle de la lecture du jeu de Coquelin est crucial devant la défense : si Alonso parvient à trouver directement Thiago ou Vidal dans le dos des milieux anglais, les appels de Lewandowski et Müller se déclenchent automatiquement. Devant, alors qu'un démoniaque Alexis Sánchez livre une bataille de tous les instants au pressing, le Chilien est trahi de manière répétitive par les semi-efforts d'Özil, devenu spécialiste dans l'art du pressing trompe-l'œil. Au milieu, Cazorla et Ramsey jouent aux bons soldats et accompagnent leurs latéraux avec intensité.

Les origines diverses des opportunités des Gunners


« Il n'existe pas une seule équipe sans faiblesse » , disait Wenger lundi en conférence de presse. Alors qu'Arsenal est forcé à reculer dangereusement au quart d'heure de jeu, et essuie même quelques centres de Lahm et une frappe lointaine d'Alaba (défenseur central hier), le fait d'atteindre la demi-heure de jeu sans avoir encaissé de but sauve le projet londonien. Après tout, du début à la fin du match, les Anglais ont toujours réussi à se créer des opportunités et arriver à la cage de Neuer : l'essentiel était de ne pas encaisser de but pour continuer à espérer. Ces occasions prennent des formes diverses. Pour commencer, les tentatives de récupérations hautes d'Arsenal ont quasiment toutes échoué, ce qui a conforté Wenger dans son choix de la patience. L'Alsacien a donc utilisé les phases de transition pour faire mal, de deux façons.

La première naît d'une récupération basse, fille de l'organisation défensive patiente des Gunners et de la vision de Cazorla et Özil. La seconde naît d'une pression exercée sur le Bayern entre deux phases : ici, l'arme principale (unique ?) des Gunners se nomme Alexis Sánchez. Par ses récupérations féroces et ses percées – presque toutes les occasions d'Arsenal en première période –, le Chilien a sauté les lignes et fini par trouver un espace ou un coéquipier libre sur le côté pour centrer (frappe d'Özil, tête de Walcott). À chaque fois, il faut noter que les sorties de balle ont été soulagées par les appels et la vitesse de Walcott (6 tirs !). En étirant au maximum la défense bavaroise, l'Anglais a allongé le circuit de course de Sánchez et multiplié les lignes de passe d'Özil.

Contrôle du jeu et création de buts


Et pendant ce temps-là, pourquoi le Bayern n'a-t-il pas réussi à convertir son contrôle du jeu total en occasions de but ? A posteriori, il est naturel de dénoncer l'abus de contrôle du jeu des hommes de Pep. À l'image de leur double confrontation contre le Real Madrid en demi-finale de C1 2014, les Bavarois auraient plus contrôlé que créé ? Cette théorie va dans le sens des déclarations d'avant-match de Pep : « Du fait de leur enthousiasme chez eux et leur besoin absolu de gagner, nous devons être intelligents et contrôler le jeu. » Après le match, le Catalan s'est montré satisfait, d'ailleurs : « Nous voulions contrôler le jeu et avoir des occasions. Je suis vraiment fier de la manière dont nous avons joué. Nous avons fait preuve de beaucoup de caractère. On a eu nos chances, c'était un bon match (…) Arsenal est une grande équipe, toujours difficile à jouer en Ligue des champions. Et, pourtant, on a dominé le match. (…) C'était un drôle de match. »

Mais en réalité, le Bayern a justement donné de l'espoir aux Gunners au moment où ce contrôle du jeu a commencé à se précipiter, à accélérer impatiemment, à chercher les occasions directement (vers la demi-heure de jeu), à privilégier l'accélération axiale plutôt que la construction sur les côtés. Ces phases de transition, qui ont vu briller Alexis Sánchez, ont souvent mis Thiago Alcántara dans la position de jouer vers l'avant. Et alors que Vidal a joué au soldat obéissant et a toujours fait remonter le bloc, l'Espagnol a tenté de débloquer le match à de nombreuses reprises, d'où des opportunités de contres pour Arsenal. Les deux buts sont anecdotiques, tant les deux gardiens ont sauvé les leurs de manière miraculeuse à 0-0. Mais l'analyse des deux postures tactiques nous fait tirer un enseignement capital : un entraîneur était venu pour contrôler le jeu, l'autre était venu pour gagner le match. Les deux ont réussi leur mission.

Par Markus Kaufmann À visiter :
Le site Faute Tactique
Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 16 décembre Un délai de 30 minutes avant de pouvoir discuter avec l'arbitre ? 11 vendredi 15 décembre Ligue 2 : Les résultats de la 19e journée 5 vendredi 15 décembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS DE NOVEMBRE 6 vendredi 15 décembre C'est officiel, le contrat liant Bielsa à Lille est rompu 28 vendredi 15 décembre La LFP discute avec Facebook et Amazon au sujet des droits TV 36 vendredi 15 décembre Le parti Patriota 51 dément un accord avec Ronaldinho 46 vendredi 15 décembre Lucho González accusé d'avoir voulu tuer sa femme 46 vendredi 15 décembre Kim Källström va mettre un terme à sa carrière 47 vendredi 15 décembre La minasse d'un joueur de Cittadella sur coup franc 11 vendredi 15 décembre Le plan de professionnalisation totale des arbitres repoussé 28 jeudi 14 décembre Drogba et Djorkaeff ambassadeurs de la LFP 17 jeudi 14 décembre 450€ à gagner avec Chelsea & Leicester jeudi 14 décembre L'arbitrage vidéo adopté en Ligue 1 95 jeudi 14 décembre Dans une favela, un penalty fêté par des tirs de kalash 25 jeudi 14 décembre Le but zidanesque d'un jeune du MK Dons 12 jeudi 14 décembre Les fans de Leicester chambrent Southampton au sujet de Puel 10 jeudi 14 décembre Violents affrontements entre supporters du Partizan lors du derby de Belgrade 39 jeudi 14 décembre Independiente remporte la Copa Sudamericana 20 mercredi 13 décembre 126 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 3 mercredi 13 décembre 375€ à gagner avec Rennes-OM et Newcastle-Everton mercredi 13 décembre Le gros manqué d'Origi face à Leipzig 15 mardi 12 décembre Michel Mézy offre ses maillots pour sauver un club amateur 30 mardi 12 décembre Le joli loupé de Kokorin en Russie 16 mardi 12 décembre L'étrange statue indienne de Maradona 21 lundi 11 décembre 115 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! lundi 11 décembre Heinze retrouve un banc en Argentine 11 lundi 11 décembre Le lob du milieu de terrain de Ronaldinho lors d'un match de charité 6 lundi 11 décembre Un supporter mexicain détruit sa télé après un penalty manqué 7 lundi 11 décembre Les Tigres sacrés pour la troisième fois de suite 5 samedi 9 décembre CR7 présente son Ballon d'or au Bernabéu 7 samedi 9 décembre Denílson fait le show dans un match de gala au Brésil 5 samedi 9 décembre 427€ à gagner avec OM & Manchester United - Manchester City samedi 9 décembre Jean-Marc Furlan debriefe son match en chanson 2 samedi 9 décembre Mavinga : « Les choix d'argent pour aller dans une ville de merde, ça ne m'intéresse pas » 22 vendredi 8 décembre Le maire de New York a proclamé « Andrea Pirlo Day » le 6 décembre 2017 14 vendredi 8 décembre Les supporters du MK Dons aident Hyde United à réparer sa pelouse 7 vendredi 8 décembre Changement d'horaire pour la Premier League en 2019 16 vendredi 8 décembre Rai nouveau directeur sportif de São Paulo 3 jeudi 7 décembre Le vrai Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 2e du Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 3e du Ballon d’or est... jeudi 7 décembre 380€ à gagner avec Rennes & Real Madrid - FC Séville jeudi 7 décembre Un hommage à Johnny dans les stades de France 19 jeudi 7 décembre François Ruffin en maillot de foot à l'Assemblée nationale 35 jeudi 7 décembre Leonardo quitte Antalyaspor 25 jeudi 7 décembre Independiente prend une petite option sur la Sudamericana 9 mercredi 6 décembre Rami chante du Johnny en conférence de presse 11 mercredi 6 décembre 106 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 6 décembre Drogba intègre la direction d'un club ivoirien 6 mercredi 6 décembre DERNIER JOUR : Un pari gratuit de 10€ + 100€ de CASH offerts chez Winamax mardi 5 décembre Un député propose de rencontrer ses électeurs autour d'un FIFA 23 mardi 5 décembre Un joueur paraguayen visé par un mandat d'arrêt international 26 mardi 5 décembre La FFF fait un don de 10 000 euros pour les Rohingyas 29 mardi 5 décembre Combien ça coûte de supporter les Bleus en Russie ? (via Brut Sport) mardi 5 décembre 619€ à gagner avec Liverpool, Séville, Porto & Shakhtar - Man City 1 lundi 4 décembre La technique infaillible de Ryan Bertrand pour gratter du temps 14 lundi 4 décembre Chapecoense retrouve la Copa Libertadores 8 dimanche 3 décembre Momo Sissoko signe au Mexique 6 dimanche 3 décembre Les Tigres encore en finale samedi 2 décembre Pascal Nouma en roue libre à la télé avant le derby d'Istanbul 9 samedi 2 décembre Un club de 8e division en 32e de Coupe de France 13 samedi 2 décembre Raquel Garrido taille la « Ligue 1 Castorama » 72 vendredi 1er décembre Tirage au sort censuré en Iran ? 35 vendredi 1er décembre Yann Lachuer nouveau coach de Créteil 7 vendredi 1er décembre Flamengo rejoint Independiente en finale de la Copa Sudamericana 3 vendredi 1er décembre Shandong Luneng : c'est fini pour Felix Magath 3 vendredi 1er décembre Seattle rejoint Toronto en finale de MLS 1 jeudi 30 novembre Bayal Sall a été forcé d'aller à l'Antwerp 19 jeudi 30 novembre 962€ à gagner avec Valence, Fiorentina & Istanbul BB 1 jeudi 30 novembre "Les synthétiques ont causé 200 cancers aux USA" (via Brut Sport) jeudi 30 novembre Hitler sur un tifo dans un derby soudanais 58 jeudi 30 novembre Un défenseur de Lanus envisage la retraite à 24 ans 34 jeudi 30 novembre Toronto est en finale de MLS 2 jeudi 30 novembre Messi et Cristiano Ronaldo dans Olive et Tom ? 42 jeudi 30 novembre Renato Sanches fait la passe à un sponsor 15 jeudi 30 novembre Jaap Stam inscrit les supporters de Reading sur la feuille de match 12 mercredi 29 novembre Un ramasseur de balle sauve un joueur en DH espagnole 13 mercredi 29 novembre Alexander Čeferin va donner 1% de son salaire à Common Goal 8 mercredi 29 novembre Villas-Boas va participer au Dakar 2018 15 mercredi 29 novembre Les horaires de la Ligue des champions changeront dès la saison prochaine 36 mercredi 29 novembre LE RÉCAP "CHAMPIONS LEAGUE" DE LA #SOFOOTLIGUE 15 mercredi 29 novembre Un guide de précaution pour les gays présents au Mondial 2018 36 mercredi 29 novembre Ce coup franc d’Ashley Young va vous rendre maboul 45 mercredi 29 novembre André Villas-Boas quitte Shanghai 29 mardi 28 novembre Un youtubeur devient sponsor maillot de Botafogo 19 mardi 28 novembre Roberto Carlos avoue que son coup franc improbable était dû au vent 58 mardi 28 novembre Mondial 2022 : Le Qatar présente le premier stade démontable 52 lundi 27 novembre Des T-shirts à l’effigie de Ratko Mladić en Serbie 62 lundi 27 novembre Géorgie : le Torpedo Koutaïssi arrache le titre au Dinamo Tbilissi 25 lundi 27 novembre 533€ à gagner avec Manchester City, Chelsea, Lyon & l'OM 1 lundi 27 novembre Le FK Željezničar peint ses ballons pour jouer dans la neige 7 lundi 27 novembre Énorme tifo lors du derby Bari-Foggia 20 lundi 27 novembre Les violences du Clásico tunisien laissent des traces 19 lundi 27 novembre Les supporters du Ponte Preta, relégué, envahissent le terrain 1 lundi 27 novembre Infantino « extrêmement ferme » contre le racisme au mondial 18 dimanche 26 novembre Quang Nam sacré champion du Viêt Nam 26 dimanche 26 novembre Un supporter file sa casquette au gardien 5 samedi 25 novembre Urawa Red Diamonds remporte la Ligue des champions asiatique 9 vendredi 24 novembre 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad vendredi 24 novembre Le tacle ridicule de Bonucci 50 vendredi 24 novembre Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 67 jeudi 23 novembre OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! jeudi 23 novembre Mario Balotelli parodie Mario Kart 6 jeudi 23 novembre Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 12 jeudi 23 novembre Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 jeudi 23 novembre Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 21 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 35 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 33