En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Finale
  3. // Allemagne/Argentine

Les leçons tactiques d'Allemagne-Argentine

« La finale, c'est du 50-50, mais d'un point de vue passionné, je sais que l'Argentine va gagner aux tirs au but. » À quelques minutes près, à quelques centimètres près, Diego Simeone aurait pu avoir raison. Lui qui connaît si bien les finales, il avait certainement tout vu : les hommes de Sabella allaient résister au travail de l'Allemagne, voire plus. L'Argentine aura fait bien plus que résister : elle aura eu les occasions. Une finale d'hommes, plus de coups que de buts, plus de Mascherano que de Messi, et surtout plus de Schweinsteiger que de Müller. Après toutes ces années, l'Allemagne aura enfin réussi à combiner le jeu et la victoire.

Modififié
Dans son édition du samedi 12 juillet, le quotidien argentin La Nacion publiait un article intitulé : « Comment est-il possible de gagner contre l'Allemagne ? » Dans le papier, l'Allemagne était présentée comme une équipe puissante, « la plus complète du tournoi » , que l'Argentine ne pouvait battre que d'une manière : en la prenant à la gorge. Il fallait exercer un pressing haut, forcer Boateng à l'erreur, proposer un bloc compact, et donner des solutions aux passes de Messi et aux centres de Lavezzi. Alors ? Alors, Sabella n'a écouté que son cœur pragmatique. Encore une bataille bloquée à 0-0, mais des idées claires, des schémas précis, et une Argentine pas loin de se sacrer avec Demichelis, Romero, Biglia et Rojo dans son onze. Un exploit.

La simplicité argentine semble battre l'élaboration allemande


Chacun à sa manière, les deux équipes auront fait honneur au Maracaña, ce temple du football. Les Allemands avec le jeu élaboré, les passes appuyées, les contrôles précis. Les Argentins avec le cœur, la combativité, le désir de surprise. Alors qu'il semblait certain que le favori allait décider du sort de cette finale, les premières minutes montrent un autre scénario : le sort de cette finale est entre les pieds argentins. En clair, l'Argentine a besoin de rigueur tactique pour résister aux Allemands, et d'exploits individuels pour les battre. En face, l'Allemagne doit jouer son jeu, mais ne pourra rien faire si l'Argentine remplit les deux conditions énoncées. La vitesse de Messi face à Hummels fait peur aux Allemands, tout comme les deux récupérations axiales argentines dans les dix premières minutes. Le pressing argentin se veut patient, Higuaín fait les efforts pour deux – lui et Messi – et les capacités de Pérez et Lavezzi à se projeter vers l'avant et à gagner leurs duels rendent l'exploit possible.

Mais si l'on parle d'exploit, c'est bien parce que cette Allemagne est allée bien plus loin dans la maîtrise de son football. Une équipe qui joue les yeux fermés et des joueurs qui se connaissent. Seulement, ce jeu et cette élaboration ont besoin de temps et de précision, alors que les contre-attaques argentines n'ont besoin que d'une direction. À la demi-heure de jeu, l'Argentine s'est déjà créé trois situations de but, alors que les Allemands ont dû faire un changement et doivent faire avec deux cartons jaunes pesants (Schweinsteiger et Höwedes). Malgré le talent et les années de travail, l'équipe ayant le positionnement le plus clair se montre la plus dangereuse en début de match.

La deuxième demi-heure offre un match nul génial


Alors, parce qu'ils ont d'immenses ressources, les Allemands se mettent à varier. Puisque leurs centres ne prennent pas le meilleur sur Garay, un vrai géant jusqu'au bout, il faudra passer par l'axe. Un long ballon vers Klose, puis quelques possessions volontairement avortées. Dans le dernier quart d'heure de la première mi-temps, plus l'Allemagne joue directement, moins elle perd le ballon dans l'axe, et plus elle est dangereuse. Quand il envoie sa tête sur le poteau, Höwedes semble voir sa vie passer devant ses yeux. Après la France et le Brésil, l'Argentine passe à deux doigts de succomber à un coup de pied arrêté allemand. L'arme des plus forts. Finalement, plus l'Allemagne installe un football de transitions rapides, moins l'Argentine parvient à développer ses contres : la fin du dogme de la possession de balle ?

C'est peut-être le seul moyen de comprendre le changement de Sabella à la mi-temps. Alors que le Pocho Lavezzi avait offert une première mi-temps pleine d'initiatives, d'intelligence et de malice, en adéquation parfaite avec le plan de jeu argentin, le Mister fait entrer Agüero. Les mauvaises langues diront qu'il s'agissait de mettre Messi dans de meilleures conditions. D'autres voudront croire que Sabella avait l'intention de garder le ballon plus longtemps. Seulement, Agüero n'est pas dans la même forme que Lavezzi. Paradoxalement, l'échec de ce changement donne raison à Sabella : non, l'Albiceleste n'aurait pas mieux joué avec Carlos Tévez, dont les mouvements se rapprochent de ceux du Kun. Finalement, aux points, le premier quart d'heure est tout de même gagné par les Bleus : Higuaín est hors jeu d'un poil, Messi est mis sur orbite, mais tire à côté, et Neuer offre un pénalty à un autre bon appel de Pipita. L'arbitre, qui ne voulait pas trop peser sur la rencontre, refuse de voir la faute. 0-0 à l'heure de jeu.

La tension bat Messi, et les autres


C'est le moment où l'on comprend que le match ira à la prolongation. Miroslav Klose revient dans son propre camp pour défendre au sol, Mascherano se voit contraint de réaliser une superbe faute tactique après une perte de balle maladroite. Tout devient très sérieux, très calculé. À ce moment-là, ni l'élaboration allemande ni la spontanéité argentine n'ont suffi. Ce n'est pas un hasard si cette finale de Coupe du monde est la troisième d'affilée à aller jusqu'à la prolongation. D'une part, les équipes sont bien préparées. Que ce soit la France, l'Italie, les Pays-Bas, l'Espagne ou les deux acteurs d'hier soir, aucun ne s'est trompé sur son jeu. D'autre part, la tension bat le talent. Comme Zidane n'avait pas su tuer l'Italie, Robben avait échoué contre l'Espagne, et Messi a perdu contre l'Allemagne.

En 1986, Diego Armando Maradona lui-même avait lamentablement envoyé son premier contrôle en touche. Cinq minutes après le premier but allemand, il avait aussi maladroitement fait avorter une contre-attaque pourtant destinée à faire naître le troisième but décisif argentin. Un vulgaire contrôle raté. Mais à 2-2, après une multitude de rebondissements, c'était son coup d'œil qui avait envoyé Burruchaga dans l'histoire pour signer le 3-2 victorieux. Hier soir, Messi n'aura pas été aidé par Higuaín, Palacio et Agüero, mais il ne les aura pas aidés non plus. Pas assez de touches de balle, trop peu d'initiatives. Pour que Messi brille, peut-être que l'Argentine aurait dû avoir le ballon. En conférence de presse, Löw se dira très fier du cas Messi : « On ne l'a pas laissé courir. » Tout comme Robben s'est vu annulé par la défense argentine en demies, peut-être que le 10 argentin a souffert du marquage allemand en finale. Ou alors, peut-être que le génie du gaucher a perdu contre le contexte extraordinaire dans lequel il aura été plongé. S'il avait su concrétiser sa seule occasion, il aurait été inhumain. Pour sa défense, il faudra rappeler que l'implacable Müller, que l'on voyait jusque-là partout, aura aussi disparu. Mais l'Allemand n'a jamais eu le destin d'être autre chose qu'un humain.

Löw avait plus de cartouches


Comme souvent, les finales appartiennent non pas aux étoiles, mais aux hommes du milieu. Schweinsteiger, en tête, aura pesé jusqu'au bout malgré le courage de Mascherano. Alors que Sabella envoie le pauvre Higuaín au repos, lui qui se sera battu jusqu'au bout, malgré sa maladresse impardonnable de la vingtième minute, le pressing argentin retrouve des couleurs. Mais la possession bleue manque de fluidité. Mascherano et Biglia jouent très bas, les manœuvres manquent de spontanéité, malgré l'application de milieux courageux. D'une part, l'Argentine tire un trait sur les exploits individuels quand Palacio se complique la vie devant Neuer. D'autre part, les mouvements imprévisibles et intelligents de Schürrle font terriblement souffrir les replacements de la défense argentine, et la rigueur tactique devient de plus en plus dure à tenir. En face, dès que l'Allemagne reprend le dessus, elle gagne du terrain. En réaction, Sabella fait entrer Gago pour Pérez. L'Argentine réagit, l'Allemagne dicte le jeu. En 1986, l'Argentine avait pris l'initiative : Matthaüs suivait Maradona, qui était sans cesse suivi par deux, voire trois dobermans. Plus frais, malgré un changement lâché en début de match, Löw conserve assez de cartouches pour faire entrer Götze à la 88e. Alors que la paire Garay-Demichelis avait aimé s'occuper des cas Van Persie et Klose, l'histoire est différente avec le profil rapide du Super Mario d'un soir. Et dire que Reus n'était pas là...

Par Markus Kaufmann, à Buenos Aires À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! Hier à 14:25 OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 18:04 Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 3 Hier à 17:31 Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 Hier à 17:05 Énervé, il fait mine de se masturber 21 Hier à 15:27 Čeferin espère plus de soutien politique 14 Hier à 14:55 L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 16 Hier à 14:35 Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 Hier à 14:19 La douceur de Slimani 7
Hier à 13:19 Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 Hier à 12:06 Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 8 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 33 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 38 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5