Les joueurs qui parlent avec la main devant la bouche

Ce sont des gestes ou des attitudes qui énervent. Qui sont insupportables. Qui rendent dingue tout supporter au stade ou devant sa télé. Et franchement, comme dirait Édouard Balladur : « Je vous demande de vous arrêter. » Il est temps de se pencher sur ceux qui discutent avant, pendant et après les matchs en mettant la main devant la bouche.

Modififié

D'où cela vient ?


« Ouuuuuh Zinédine... Oh Zinédine... Pas ça, pas ça Zinédine ! Pas ça Zinédine ! Oh non, pas ça, pas aujourd’hui, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait ! Aïe aïe aïe aïe aïe aïe... Oh non, Zinédine ! Et c’est carton rouge, oh non ! Et voilà ce que je redoutais, c’est épouvantable, c’est pas possible ! » Au bistrot du coin, en famille ou en colonie de vacances au fin fond du Gers, ce 9 juillet 2006, la France s’est arrêtée de respirer devant les images de la finale du Mondial. On joue la 110e minute à Berlin, Zidane vient de mettre un coup de boule à Marco Materazzi. L’arbitre le renvoie au vestiaire. À la retraite aussi. Et c’est l’Italie qui soulève la Coupe du monde. Mais alors, qu’a bien pu dire ce fourbe de Materazzi pour faire dégoupiller Zizou ? La question agite la planète, des journaux du monde entier font appel à des spécialistes de « lecture labiale » . Pour Globo, l’Italien aurait traité la sœur de ZZ de « prostituée » . Selon le Guardian, l’insulte exacte est la suivante : « Enculé de musulmans, fils de pute terroriste » . Le Times dégaine même LA spécialiste du Royaume-Uni. Verdict selon Jessica Rees, 36 ans d’expertise dans la police : « On sait tous que tu es le fils d'une pute terroriste. » Un an plus tard, Materazzi finira par lâcher sa propre version. Il aurait déclaré : « Je préfère ta putain de sœur » en réponse à un Zizou qui lui demandait s'il voulait son maillot pour le tirer autant. Désormais, sur un terrain de foot, et a fortiori lors des grandes compétitions internationales, tout propos peut être décrypté. Dès lors, une seule solution : mettre la main devant la bouche.


Pourquoi c'est insupportable ?


Parce que le football, ce sont des gueules. La joie de Marco Tardelli après son but en finale du Mundial 82 ; le regard penaud de Maxime Bossis quand il loupe son tir au but face aux Allemands ; les pleurs de Gazza quand l’arbitre lui tend le carton jaune qui signifie la fin de sa Coupe du monde 90 ; la colère de Didier Drogba à l’issue du controversé Chelsea-Barcelone : « IT’S A FUCKING DISGRACE » ; les mots de doux de Roy Keane contre Patrick Vieira dans le couloir d’Highbury. En somme, des visages marqués par le spectre des émotions fortes. Et pas des mains devant la bouche qui cachent le sel de toute discussion non standardisée.



Qui l'incarne le mieux aujourd'hui ?


Les deux meilleurs joueurs du monde, les plus regardés et les plus épiés : Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.

Comment faire pour que ça s'arrête ?


Faire un tour en DeLorean pour revenir, au hasard, en 1985, l’année du troisième Ballon d’or ramassé par Michel Platini. Disparu le budget loisirs du ménage entièrement consacré aux abonnements Canal, beIN Sports et SFR Sports. Disparus la super loupe et les plans de coupe toutes les cinq secondes de Jean-Jacques Amsellem. Disparus les vingts caméras par match et les experts en lecture labiale convoqués pour lire les cochonneries que l'on s’échange sur les terrains. Disparus les réseaux sociaux. Disparue l’affaire Aurier. Disparus les clubs qui verrouillent la communication des joueurs. Disparus les joueurs qui vivent en vase clos et doivent se protéger de l’environnement médiatique. Disparue la main devant la bouche avant, pendant et après les matchs.


Pourquoi cela peut précipiter la fin du monde ?


Faites le test. La prochaine fois que vous foulerez une pelouse avec votre équipe du dimanche, conversez toute la rencontre en mettant votre main devant la bouche. À la fin du match, le constat est sans appel : la paume de votre main est pleine de postillons. D’autant plus souillée que « l’augmentation du débit respiratoire lié à l’exercice stimule la muqueuse qui tapisse les bronches et lui fait produire plus de mucus bronchique » , comme le soulignait Jean-François Toussaint, directeur de l'Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport (Irmes) à l’Insep, pour Slate. Or, comme le pointaient les travaux de Louis Pasteur dès le XIXe siècle, le crachat est une cause de la tuberculose et d'autres maladies. Donc imaginez si tous les joueurs se serraient la pogne après avoir passé tout le match à se postillonner dans la main... Entre voir ses propos décryptés par les télés ou attraper la tuberculose, il faut choisir.


La parole est à la défense :


Louis Poggi (Gazélec Ajaccio)
« Faut pas leur en vouloir. Les joueurs qui mettent la main devant la bouche, c’est arrivé tout doucement avec la médiatisation du football. Il y a vingt ans de ça, ça n’existait pas. Aujourd’hui, beaucoup de choses peuvent être déformées. Ça peut encourager les gens à se protéger. Les gens n’ont pas envie de s’exposer pour X raisons. Je ne crois pas que ce soit un effet de mode, ça va rester... Si je le fais ? Non, moi, si j’ai quelque chose à dire à quelqu’un, je vais le voir directement, que ce soit Pierre, Paul ou Jacques. »

Lucas Deaux (Guingamp)
« Des joueurs qui mettent la main devant la bouche, j’en vois beaucoup, on est obligés. Y en a ras la casquette qu’ils ressortent tout ce qu’on dit, en privé, au bord du terrain. Moi, je fais pas trop attention aux caméras, mais ça m'arrive de le faire – ça dépend si je suis proche du micro. Quand on donne des indices sur comment on joue, quand je parle d’un mec d’en face, j'ai pas envie que ça se sache. Maintenant, tout est interprété, chacun donne son avis. Quand je vois qu'il y a des émissions juste pour ça... (comme J+1 sur Canal +, ndlr) Pfff. Regarde, Gourvennec, il parle sur un défenseur à la fin du match contre Saint-Étienne, et derrière, le mec est obligé de se justifier. (...) Il y a deux ans, dans une émission, Luis Fernandez et deux autres anciens disaient qu'ils ne comprenaient pas la nouvelle génération et les joueurs qui mettaient la main devant la bouche. Mais s'ils étaient joueurs aujourd'hui, ils feraient pareil. »

Patrice Loko (champion de France 1995 avec le FC Nantes, reconverti en agent d’image)
« À notre époque, ça n’existait pas, parce qu’il n’y avait pas de caméras. Maintenant, il y a quinze/vingt caméras par match, et les réseaux sociaux. C’est vrai que c’est un peu gênant de voir les joueurs se mettre la main devant la bouche, avant, pendant et après les matchs. Ça n’est pas très naturel. Je sais que certains clubs donnent des consignes d’image aux joueurs, en début de saison : "Faites attention". Les joueurs, on leur fait tellement de reproches quand ça ne va pas, qu’ils n’ont pas le droit à l’erreur. »


Coefficient d'irritabilité





Il faut que cela cesse :
  • Épisode 1 : Le corner joué à deux
  • Épisode 2 : Les mecs qui placent le ballon en dehors de l'arc sur corner
  • Épisode 3 : Les gens qui quittent le stade cinq minutes avant la fin
  • Épisode 4 : Les gardiens qui font le tour du but avant de tirer un six-mètres
  • Épisode 5 : Les joueurs qui lèvent le bras tout le temps pour contester
  • Épisode 6 : Les joueurs qui attrapent le ballon en tombant

    Par Florian Lefèvre Propos recueillis par FL
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article

    Note : 2
    Là je ne suis pas d'accord. Quand on s'adresse à un coéquipier, on n'a pas forcément besoin que tout le monde sache 2mn après ce qu'on a dit. Ça c'est vraiment la conséquence de la surmédiatisation et sur-analyse (cf J+1 comme cité dans l'article) hors contexte. Donc ils répondent comme ils peuvent. Donc le "Il faut que ça cesse", là c'est non.
    touchefresh Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    Justement, ce que je trouve plus insupportable que ceux qui parlent la main devant la bouche, c'est ceux qui veulent à tout pris interpréter ce qu'il se dit pendant un match. C'est totalement absurde et les mecs se sentent obligé derrière de s'excuser publiquement (cf. Gourvennec avec Lewczuc).

    J+1 aurait une belle émission de délation
    Ils ne parlent pas non plus de sécurité nationale... Je trouve ça ridicule.
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
    Note : 2
    Non, justement, ils ne parlent pas de sécurité nationale. Ils s'échangent des vannes, des insultes, des consolations - bref des trucs lambdas.

    Des trucs dérisoires.

    Alors pourquoi se mettent-ils la main sur la bouche comme s'ils étaient des affranchis ciblés par les caméras du FBI ?

    Parce que les caméras de télévision sont devenues des putains de mouchards. Parce que le moindre-mot prononcé est susceptible d'être capté et surinterprété. Le moindre-mot dérisoire : " Va te faire foutre !", " Nique ta mère" !

    On parle de sport là, donc de rapport de force. De rapport de force physique. Dans le chaos de l'effort, certains mots peuvent t'échapper, et cela n'a jamais constitué une offense majeure - juste une réaction cutanée, liée à un effort terrible et peut-être un manque de lucidité. So what ?

    Tu veux voir de l'effort mais tu ne veux pas voir les conséquences de l'effort ? Tu veux voir des joueurs poser leur peau sur la table mais tu refuses d'assumer leur échanges épidermiques ?

    Inutile de juger les joueurs qui mettent la main sur la bouche - le truc est grotesque parce que les médias l'ont provoqué à force d'aller chercher le limon, de louvoyer en dessous de la ceinture.
    Les médias sont coupables de cette décadence : les joueurs n'ont fait que s'adapter, se protéger.

    J'étais d'accord avec toutes les merdes à corriger dans le foot (les mecs qui réclament des touches, ceux qui simulent...) mais là
    mon cul. C'est une réaction provoquée.

    Provoquée par l'ingérence crasse de ceux qui captent mais ne produisent rien, sinon de la merde à déflorer.

    Les médias ont considérablement bouleversé l'attitude des footballeurs - sur et en dehors du terrain. Ils ont forcé des réflexes conditionnés, des réflexes d'hermétisme de la part des joueurs.

    Et maintenant les médias s'en plaignent ?

    Va bien te faire enculer, So Foot, puisque tu participes de cette putain de police.
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
    D'ailleurs cette fichue série "Il faut que cela cesse"...

    Vous êtes drôles, les médias, à vous offusquer, vue qu'en majeure partie, tous ces comportements délétères vous sont dus en grande partie.

    Bande de pyromanes pompiers. Les pires.
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
    J'aimerais bien que Florian Lefèvre vienne défendre ce papier pour m'expliquer pourquoi il continue d'écrire sur un site qui diffuse de la rumeur et de l'approximation à-tout-va.
    Une site qui relaye " ce-qu'on-a-lu-sur-les-lèvres-de-la-soeur-à-Zizou."

    A un moment donné, la grande question, c'est pas d'avoir de la cohérence pour les autres, c'est d'avoir des couilles à soi.
    Salut Alegria !

    Dis donc t’étais pas bon à prendre la nuit dernière !

    Mais je suis d’accord avec ton analyse.

    Et ton propos m’a rappelé un évènement en particulier : le match contre l’Arabie saoudite en 98. Après avoir piétiné son garde chiourmes de service, Yazid premier, denier empereur de la quintessence, se tourne vers l’arbitre qui accourt. Le maitre de l’impulsion (dans au moins trois sens du terme) pointe du doigt son adversaire encore au sol.

    Et sur ses lèvres je lis distinctement un superbe « c’est lui c’est ç’fils de pute(s) ».

    Je suis pas expert en lecture labiale hein, il se trouve juste que je joue au foot et que comme tout pratiquant je suis capable de reconnaître un « fils de pute » sur n’importe quelle paire de lèvres, et ce dans une bonne dizaine de langues.
    Le truc c’est que je matais ledit match dans un salon, avec des gens de bonne familles, et que j’ai traduit ses dires pour l’assistance qui me savait passionné et m’estimait expert.
    Je me rappelle avoir trouvé marrant de balancer un tel truc sous les moulures, mais les réactions indignées du beau peuple me firent l’effet d’une douche froide. Je me rappelle même d’un emblématique « ah mais s’il a dit ça c’est carton rouge, c’est normal ».

    La période de cette anecdote et son contexte semblent particulièrement emblématiques.

    Ils sont entre autres le signe de l’apparition de la mascotte au nom catégorique. Perso j’ai toujours eu plus d’affection pour Jules, qui au moins avait le ridicule assumé et pas l’aspect d’une peluche pseudo-bon enfant.
    Et c’est ce côté bon enfant qui symbolise la façon dont on traite le public : comme des gamins auxquels il faut tout expliquer en termes d’émotions mais surtout pas d’articulation.

    Ne pas rentrer dans les concepts tactiques de base, ne pas expliquer les déplacements, coller des systèmes de playstation sans parler d’animation, de jeu sans ballon (d’ailleurs la manière même de filmer, les gros plans sur le porteur, les gouttes de sueur, putain c’est insupportable ça), ne pas donner de clefs analytiques, garder les gens au niveau de l’émotion.
    Parce que c’est ce que veut le bon peuple, hein, de l’émotion, alors c’est ce que les médias vont lui donner. En fait tout le monde y a droit sauf les acteurs. A moins qu’elle ne soit positive bien sur, cf les célébrations ridicules des gars, entre super-héros ou clin d’œil publicitaire : du phantasme et/ou du pognon.

    Débile.

    Débilitant.

    Dans « Christine » de Stephen King il y a cette phrase qui me fait penser à ça : « le but des parents c’est d’empêcher que leurs enfants grandissent ».
    Quand on sait ce que King administre aux enfants en termes de terreur dans ses bouquins, ça ne dit long.

    Et on a collé cette aseptisation globale que je déteste le terme de « professionnalisme ».

    On refuse aux mecs le droit d’être débiles (Aurier), sous prétexte que tout le monde les voit.
    Mais putain tout le monde pouvait les voire avant, mais pas en écran large HDmescouilles4.0.
    La SONY Black trinitron de mes parents, avec le bouton qu’il fallait tourner pour trouver la fréquence des chaines, me manque tellement.
    Le France-Belgique 84, Bordeaux-Juventus 85, le France-Brésil, avec coupure pour le retour des otages, sur une image dégueu qui n’empêchait aucune émotion, bien au contraire, comme lire un bouquin rend presque toute adaptation cinématographique postérieure décevante.

    Mais bon, ça va dans le sens d’une crétinisation organisée donc c’est bon.

    A ma connaissance les premiers signes de cette façon de masquer ses lèvres sur un terrain de sport remontent aux matches de foot US. Il s’agissait d’empêcher certaines équipes d’identifier les tactiques réclamées par les coaches adverses aux QB’s et de faire les ajustements défensifs nécessaires.
    On est passé d’un espionnage tactique à une observation sensationnaliste et perverse d’échanges humains.

    La boucle est bouclée.

    C’est une roue de hamster.
    6 réponses à ce commentaire.
    Ce commentaire a été modifié.
    Ronahldoignon Niveau : Ligue 2
    Note : 6
    Mmmh mmehmmeh mmh mmeumeu mmh … heu pardon j'ai voulu essayer mais j'avais pas compris, j'ai mis ma main DANS ma bouche !
    Vues les ratiches de ton avatar tu dois t'en mordre le moignon.
    1 réponse à ce commentaire.
    Pour le coup c'est la faute des medias plus que des joueurs ca, ca m'enerve pas du tout qu'ils foutent la main devant la bouche.

    Et puis s'ils ont la bouche pleine, c'est plus poli quand meme.
    Dans la piscine j'ai Mbappé Niveau : Loisir
    Il faut voir l'origine aussi. Tout ça selon moi est arrivé avec la période des Classico "Barç-Real" hyper tendu d'il y a 3-4 ans.

    Les pseudos journalistes espagnoles s'amusaient à lire sur les lèvres des joueurs pour déceler le moindre potentiel conflit. Manière de faire du buzz autour d'un "fils de...".

    Qu'on laisse les joueurs s'exprimer car comme c'est dit dans l'article, c'est ça le foot qu'on aime.

    L'engueulade Viera-Keane est mythique pour cela. pas de filtre.
    On aurait peut être pu dire à Mourinho de mettre sa main devant son doigt quand celui-ci était dans l’œil de Vilanova, ça aurait évité un buzz.
    Tu as raison, l'Espagne est le roi en la matière. Je fréquente souvent les sites espagnols: de Marca à Mundo Deportivo, ce qui me saute au yeux c'est la quantité d'articles sur "ce qu'à dit [untel] lors du match X vs Y" !
    Les rois du "voyeurisme" !
    2 réponses à ce commentaire.
    Faut faire comme Emery, parler en esperanto.
    zinczinc78 Niveau : CFA
    Note : -1
    Heureusement que les joueurs ne mettent pas la main devant la bouche après avoir, par exemple, raté une frappe.

    Cela nous donne de savoureux "sa mère la p*te" et autres "sa race" sans oublier les fameux "la concha de tu madre"..
    Meme avis que Eths et Briceleo. c'est à cause des médias que cela existe, les mecs ne font que se protéger de polémiques absurdes.
    Homerachu Niveau : CFA2
    En effet c'est irritant mais je pense qu'on ferait tous pareil à la place des joueurs. Si ils ne le font pas, soit on leur fait dire ce qu'ils n'ont pas dit pour le buzz, soit on leur demande de s'expliquer en interview pour des choses qu'ils ont dit à chaud au milieu de l'action et dans la ferveur du match.
    Ibn Khaldoun Niveau : Loisir
    Avant de passer au contenu de cet excellent papier, encore un dans cette excellente série, un petit exercice de réécriture :

    "Donc imaginez si tous les joueurs se serraient la pogne après avoir passé tout le match à se postillonner dans la main... Entre voir ses propos décryptés par les télés ou attraper la tuberculose, il faut choisir."
    Note : -1
    C'est pas l'ami Cassano qui a lancé/popularisé cette mode ?
    Si tel est le cas, il faudrait quand même préciser dans l'article qu'il mérite une claque dans la gueule non ?
    La vraie info c'est que Patrice Loko est "reconverti en agent d’image".

    Rien n'est jamais perdu dans la vie.
    Ce commentaire a été modifié.
    Psychedelic Train Niveau : CFA2
    Pour ma part, j'étais loin de me douter que le groupe toulousain Image existait toujours. D'ailleurs, y'a pas de meilleurs groupes à Nantes ou en région parisienne? Même en variét'?
    J'imagine que son premier conseil est toujours le même: "Il faut éviter de montrer ses couilles à un policier lors d'un contrôle, même si c'est une femme".
    Sauf si elle te le demande. Là tu vois avec elle.
    3 réponses à ce commentaire.
    un mec derrière son PC Niveau : Ligue 1
    Je pensais que c'était depuis "l'affaire" MBia/Barros cette histoire de parler avec la main devant la bouche...
     //  14:46  //  Passionné du FC Porto
    Note : 2
    Cela date bien avant le mondial 2006, tout le monde se souvient de Lemerre, apres le sacre de 2000, essayant de convaincre DD de rempiler pour 2 ans, dialogue retranscris après lecture sur les lèvres sur les grandes chaînes d'infos.

    C'est clair que c'est agaçant mais tres compréhensible, quand c'est juste pour créer une polémique ( coucou Mendy!) stérile et inutile, sauf pour les journaux.
    En fait, ça a commencé en 1996 dans le film Casino de Scorsese:
    Sulley l'otarie Niveau : Loisir
    Excellent Zizougabor !
    3 réponses à ce commentaire.
    Tout ça a cause de la Desh. Apres la victoires a l'euro 2000, Lemerre et lui avaient discuté un moment sur la pelouse et le sélectionneur de le convaincre de pas arrêter les bleus. Les tanches de France télé avaient carrément retranscrit la convo entière en lisant sur leurs lèvres. DD traumatisé s'est juré qu'on ne l'y prendrait plus.
    Oui enfin c'est quand meme un peu radical d'être allé jusqu'à faire rétrécir ses dents et ses lèvres, non ?
    1 réponse à ce commentaire.
    The Chosen One Niveau : CFA2
    Pour le coup, là ils ont raison

    Parce qu'avec toutes ces putes de journalistes qui créent des scandales venant de nul part parce qu'un joueur a dit " putain de merde" quand il se fait sortir ça va un moment

    T'as besoin que la terre entière sache que t'aimes pas le défenseur qui te marque ou quel nom doux tu donnes à sa mère
    Ibn Khaldoun Niveau : Loisir
    "Toutes ces putes de journalistes"? Comme c'est pas beau. Ce sont des journalistes qui ont pondu ce papier...

    Un peu de tenue, de diplomatie, de stratégie... (ta main devant la bouche, ou sur l'écran, ou le clavier quand tu écris des choses pareilles)
    TheDoctor Niveau : CFA2
    Rassure moi, t'as oublié le "?" à la fin de ta dernière phrase ?
    The Chosen One Niveau : CFA2
    Oui je parle des journalistes qui cherchent le scandal, c'est précisé

    et oui j'ai oublié le "?"
    3 réponses à ce commentaire.
    Chez_gue_Varane Niveau : DHR
    Quand tu parles en face de DD, tu dois vraiment avoir besoin de mettre ta main devant ton visage ..
    Ibn Khaldoun Niveau : Loisir
    "Donc imaginez si tous les joueurs se serraient la pogne après avoir passé tout le match à se postillonner dans la main... Entre voir ses propos décryptés par les télés ou attraper la tuberculose, il faut choisir."


    Maintenant on va jouer les Sherlock Holmes : Regardez bien la photo Messi-Ronaldo. Que voyez-vous? Mais oui, mais bien sûr, ils utilisent leur main gauche pour préserver l'intimité, le secret de leur discussion...Donc pas de risque de contamination mondiale. On se serre la main droite, même les gauchers. Si la nature n'a pas pensé à tout, la culture et la bienséance, oui.
    gaucherforever Niveau : CFA2
    Les journalistes ont obtenu le contraire ce qu ils voulaient..A chercher plus d infos ,ils en ont eu moins.
    Leur rôle n est pas de lire les lèvres des coaches et joueurs ...mais d interpréter les situations de jeu.Il ne faut pas confondre recherche d information et voyeurisme...ce qui se passe dans un vestiaire reste dans le vestiaire.Moi amateurs de foot à la TV je ne veux pas savoir ce que se dise tel ou tel acteur du jeu.
    TheDoctor Niveau : CFA2
    Là du coup cet article implique directement le foot pro, en tout cas médiatisé, donc par définition pas le football dans son aspect sportif contrairement aux autres articles de la série... Car il ne faut pas se leurrer, rien de plus énervant que de voir Jacques et Didier quitter la buvette 10mn avant la fin du match !

    Bref, je me taperai une belle barre si je vois mon coéquipier du dimanche me parler la main devant la bouche !

    La source du problème ou bien la solution est clairement explicité par les joueurs eux-mêmes, ils sont seulement victimes d'une observation scrupuleuse de leurs faits et gestes sur le terrain.
    Ce qui serait intéressant c'est qu'il n'y ai pas d'effet rétroactif sur ce qui se dit sur un terrain. Peut-être que ça libérerait la parole avec un peu plus de spontanéité.

    Mais les contrats des joueurs sont sous caution de leur comportement, car les clubs dépendent directement de l'image qu'ils véhiculent (droits TV, sponsoring,...) sur le petit écran car non, il ne faut pas montrer de saloperie à nos petites têtes crépues...

    Monde de merde tiens !
    Note : 1
    Tu déconnes, mais j'ai déjà vu plusieurs fois des gamins de mon club se parler avec la main devant la bouche pendant leur match de district tout pourri. C'est devenu un comportement basique pour eux.
    1 réponse à ce commentaire.
    Note : 4
    La multiplication des caméras autour du terrain a conduit à deux choses : les mecs qui parlent avec La main devant la bouche, et la critique de l'arbitrage. Désormais, il n'y a pas une émission de foot qui ne cherche pas à lire sur les lèvres et à réarbitrer les matchs.

    Il suffit donc de supprimer les ralentis, et hop, plus de problèmes.
    Note : 5
    T'es vraiment un mec bien, Alex.
    1 réponse à ce commentaire.
    Hier à 17:27 Ederson atteint d'un cancer des testicules 56 Hier à 12:38 Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 161
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 11:13 Droit de réponse "Mistral Gagnant" 31 Hier à 09:27 La praline de Castillo au Mexique 3
    lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 32 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8