Les joueurs qui célèbrent leur passe décisive

Ce sont des gestes ou des attitudes qui énervent. Qui sont insupportables. Qui rendent dingues tout supporter au stade ou devant sa télé. Et franchement, comme dirait Edouard Balladur, « Je vous demande de vous arrêter » . Focus aujourd'hui sur ces égocentriques qui célèbrent leur passe décisive.

Modififié

D'où cela vient ?


De la fatuité de l’homme, évidemment. De sa recherche de gloire, de son désir de couronne. Et forcément, certains footballeurs n’y échappent pas. Car lorsque l’on souhaite à tout prix marquer l’histoire, il est important de ne pas être qu’un élément du succès, il faut être le succès. L’incarner, le personnifier. Le rôle du buteur, en quelque sorte. Difficile alors pour les autres d’exister lorsque les palmes de la victoire reviennent toujours aux mêmes. Difficile d’accepter de n’être qu’un pion, qu’un rouage. Surtout lorsque le travail que l’on vient d’abattre a été déterminant, décisif. Comme sur une passe décisive. Lorsqu’un caviar est distribué, inutile de préciser que le fournisseur est bien plus important que le consommateur. Pourtant c’est à ce dernier que revient le droit de fêter son but. Évidemment, il se doit de le faire collectivement, c’est la base, mais personne d’autre n’a le droit de s’octroyer personnellement cet instant. C’est ainsi. Et pas autrement.


Pourquoi c'est insupportable ?


Parce que c’est terriblement gênant. Et qu’il n’est pas très agréable d’être confronté à ce terrible sentiment où la pitié se mêle à la tristesse et parfois même à la colère. Voir un passeur s’en aller célébrer son offrande sans attendre l’accolade collective est quelque chose qu’aucun humain ne devrait voir dans sa courte existence. Personne n’a mérité d’assister à cela. Personne. On regarde un match pour vibrer, pour ressentir des émotions fortes, intenses, sûrement pas pour assister à une crise de reconnaissance d’un joueur en mal d’attention tel un enfant à qui il faudrait toujours rappeler qu’on l’aime fort et que, oui, son dessin est plutôt réussi malgré la forme ronde de la maison. Il faut grandir, messieurs.


Qui l'incarne le mieux aujourd'hui ?


Tous les joueurs qui ont été dotés d’un taux d’autosatisfaction hautement élevé à la naissance. On pense notamment à Zlatan Ibrahimović et sa passe décisive pour Rabiot face à Chelsea en Ligue des champions. Plus récemment, Sterling était allé fêter sa passe pour Gündoğan face à Barcelone à l’opposé de ses coéquipiers. Peut-être qu’au fond les plus propices à célébrer leur passe décisive sont les attaquants. Trop habitués à être dans la lumière, sous les projecteurs, ils ont du mal à s’effacer, à laisser un autre jouir d’un moment qui leur appartient normalement. Peut-être n’est-ce qu’un manque d’habitude, finalement. Une sorte de maladresse. Mais qui n’en reste pas moins en rien excusable.


Comment faire pour que cela s'arrête ?


C’est malheureux, mais il faut parfois utiliser la manière forte. Très forte, même. Pourquoi ne pas envisager de sanctionner d’un carton jaune les auteurs de célébrations de passe. Un bon moyen de faire de la prévention. En échange, on pourrait arrêter de sanctionner le buteur qui met son maillot sur la tête ou celui qui exhibe son dernier tatouage en forme de chapelet avec les initiales des membres de sa famille autour. On laisse la possibilité aux buteurs de célébrer topless et on accentue la politique de sanction à l’encontre des passeurs mégalomanes. Il faudra toutefois faire très attention. En effet, la teneur de la célébration est bien évidemment à prendre en compte. Il va de soi que le joueur a le droit de courir pour manifester sa joie s’il se dirige vers son coéquipier à la conclusion de l’action. Il est évident que cette règle respecterait la célébration collective. Mieux, elle l’inciterait. Car seul le passeur qui s’en va en solo au poteau de corner sans attendre ses coéquipiers sera sanctionné d’un carton jaune. Voir d’un rouge selon l’appréciation de l’arbitre. Encore plus efficace, il est indispensable de rappeler aux plus jeunes, dans les écoles de foot, que ce sport reste collectif et que sans l’autre, on n'est rien. Ou alors si, juste un mec qui célèbre une passe. Tout seul. Comme un con.


Pourquoi cela peut précipiter la fin du monde ?


Dans un monde qui court à sa perte, seule l’entraide pourra nous permettre de repousser l’extinction de la race humaine. Seul, l’homme ne vaut rien. Il n’y a qu’à plusieurs qu’il peut faire de belles choses. Seulement, on est loin de cette unité. De cette harmonie collective. Et la faute à qui, s’il vous plaît ? À ceux qui célèbrent leur passe décisive sur les différents terrains de football du globe. Aveuglés par leur amour d’eux-mêmes, ces antihumanistes ne se rendent même pas compte qu’ils contribuent à l’effondrement de notre société. Car en faisant l’éloge de l’individualisme, en glorifiant l’égocentrisme, les célébrateurs de passe décisive nous éloignent de notre but premier : aimer son prochain. Bande de salauds.


La parole est aux acteurs


Frédéric Née, ancien attaquant
« Ceux qui font ça sont des individualistes qui ne pensent qu’à eux. Ils veulent bien montrer que c’est grâce à eux que le but est arrivé. Montrer que ce sont eux les vrais héros de l’action. Personnellement, je trouve ça petit comme geste. Et quand tu vois ça, ça te donne un bon aperçu de ce qu’est la personne. En plus, quand quelqu’un fait un gros travail sur une passe décisive, on le voit, ça se remarque, pas besoin de vouloir le rappeler à tout le monde. Quand je vois une action de ce type, ça me fait sourire. Mais attention, pour moi c’est comme le buteur qui reçoit un but tout fait et qui ne remercie pas le passeur, ça aussi c’est pas très classe. Le foot reste un sport collectif. »

Florian Martin
« T’as toujours la satisfaction d’avoir été décisif, donc ça peut se comprendre. Surtout que certains préfèrent faire une belle passe décisive que mettre un but. Après, bien sûr que ça veut un peu dire : "Hého, oubliez pas qui a fait la passe, hein !" Il y a une volonté de montrer que ce que tu as fait est important. Mais bon, moi je valide ce genre de truc. D’ailleurs, ça peut m’arriver. Si par exemple, je tire un corner et qu’un de mes coéquipiers parvient à couper la trajectoire pour marquer, je peux rester au poteau de corner en me retournant vers les supporters. Bon après, c’est sûr que je ne vais pas non plus me mettre à glisser sur les genoux. En même temps, j’ai jamais vu un mec faire ça, quand même. Ce serait fou si le mec pour une passe dé, il commence à faire des saltos et tout (rires). En fait, je pense que t’as le droit de montrer ta joie quand tu as fait une passe dé, mais il ne faut pas trop en faire non plus. »

Benjamin Genton
« En même temps, faire une passe dé, ça peut être aussi jouissif que de marquer un but. Personnellement, ce qui m’énerve vraiment, c’est quand je vois un buteur qui ne va pas remercier son passeur. Là, ça m’énerve, ça m’exaspère profondément même. Après, la célébration de passe décisive, c’est quand même plus rare. En même temps comme le football devient de plus en plus individualiste, donc ça ne m’étonne pas tant que ça. Ça dépend aussi de la personnalité du mec et ceux qui font ça, c’est forcément les joueurs qui ont une grosse estime d’eux-mêmes. De toute façon, toute célébration individuelle m’énerve un peu. Que ce soit pour un but ou une passe décisive, il ne faut pas oublier qu’il y a toute une action derrière, ça reste un sport collectif, quand même. Alors que le buteur parte dans un délire après avoir marqué, je comprends, car il y a l’adrénaline et tout, mais pour moi, il doit toujours aller voir le passeur dans la foulée. Et le passeur qui part dans son délire... c’est vrai que c’est bizarre quand même. Rien ne vaut une bonne vieille célébration collective. Personnellement, je ne marquais jamais, mais dès qu’un coéquipier mettait un but, j’étais vraiment un des premiers à courir pour le féliciter et l’embrasser. »

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

La pire série d'articles depuis les débuts de Sofoot.
Par respect pour le foot et vos lecteurs stoppez ça svp, c'est vraiment à chier.
cordialement
Note : 4
C'est marrant, il y a quelques semaines j'ai lu un commentaire qui disait que c'est l'une des meilleures series.
Comme quoi il est difficile de satisfaire tout le monde a la fois.

Sinon, si tu n'aimes pas tu peux te contenter de ne pas cliquer sur l'article.
Je sais ça a l'air rageux mais rien que de voir passer le titre quand je vais sur la page d’accueil du site ça me fout les nerfs!
Bref laissons c'est vendredi et il fait trop chaud pour s'énverver comme ça. Je vais faire comme pour hanouna : j'aime pas, je regarde pas.

Bref bon weekend à tous et bonne lecture ;)
Peace

mara donna des frissons Niveau : CFA
J'aime ceux qui s'assument.
Et quand on es perdu dans la vie, alors se fier aux préceptes de vie d'Hanouna, je dis il ne faut pas que ça cesse.
3 réponses à ce commentaire.
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 2
J'attends toujours cette rubrique avec impatience le Vendredi et c'est toujours un plaisir de la lire.

Sur le sujet, je suis d'accord avec l'auteur, il faut que cela s'arrête, sinon c'est la porte ouverte à toute les fenêtres et on aura bientôt le droit à la célébration du type qui a fait l'avant-dernière passe.
Note : 1
A quand la celebration du gardien apres un degagement reussi, celle du type qui fait le coup d'envoi ?
Le "top" serait la célébration du mec qui a fait un appel pour creer un espace pour son buteur...! Sans toucher la balle, le mec s'octroie la paternité du but...! Mythique, voire mystique...!
Note : 1
@Waz le pire c'est que c'est parfois un joueur qui ne touche pas le ballon qui fait le plus gros travail amenant un but !
3 réponses à ce commentaire.
Note : 7
Comment faire un article pareil sans citer la passe décisive de Thierry Henry pour Trezeguet face à l'Allemagne?

Bon, Titi avait effectivement fait 99% du travail, mais ça reste un belle illustration du phénomène :)

https://www.youtube.com/watch?v=UhPEnEnav2g
zinczinc78 Niveau : CFA
Et que dire de sa célébration face à l'Irlande après le but de Gallas ?
Mention Spéciale pour Henry quand même, parce que lui ne célébrait que ses passe dé, pas ses buts. Vu le nombre de buts qu'il a mis, on ne peut lui en tenir rigueur.
2 réponses à ce commentaire.
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Peut-être qu'il faut éduquer le spectateur lambda à comprendre la passe décisive qui est souvent plus belle que le but.

On peut comparer ça au beatmaker dans le rap, sans lui y'a rarement de but.
Quand on demande à Cantona son plus beau geste, il cite une passe décisive. Après le but il lève les bras, c'est un enfoiré?
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Moi, qu'il surjoue la célébration, qu'il célèbre pas, que ce soit le passeur ou le buteur, perso j'm'en branle. Je regarde plus le but et sa construction que la célébration.
2 réponses à ce commentaire.
On pourrait aussi parler de la célébration solitaire du joueur qui court partout alors qu'il n'a fait que pousser la balle au fond des filets. Il devrait fêter ça avec des coéquipiers.

Je sais pas pourquoi mais ça m'a toujours énervé... Ah si je me souviens, je ne marque jamais ! :-(
spacieux_rituel Niveau : CFA2
bah ouais +1, c'est pour ça que je trouve pas si déconnant le mec qui célèbre sa passe dé...
1 réponse à ce commentaire.
LeMagicienOz Niveau : CFA2
J'ai toujours dans l'idée que le passeur est aussi important que le finisseur.
Après de la a aller célébrer dans son coin c'est un peu chelou
Mais quand les condition se prêtent pas au fait d'aller se jeter sur son buteur, j'vois pas le problème de célébrer sa passe décisive.

J'trouve ça beaucoup plus énervant de voir des mecs claquer des dabs et oublier le passeur alors qu'il suffisait de la pousser au fond.
Un jour, on était @ la 90e, on obtient un coup franc à 40 mètres très décalé à côté de la touche. Je balance une longue louche devant le but, le gardien se troue et notre attaquant marque. Comme j'étais à côté de notre banc, tout le monde s'est jeté sur moi, alors que le pauvre buteur n'a pas trouvé grand monde pour célébrer avec lui.

Je pense que dans 70 % des cas, le passeur-dé qui célèbre se trouve plus à côté des supporters ou du banc et ne se rend même pas compte de la jubilation volée au buteur.
Franchement après ça dépend de toute l'action et de la passe décisive.

La pour Henry, il fait quand même une action de grande classe surtout qu'il aurait pu tirer (et marquer) car il était très bien placé.

Dernièrement, en finale de Cup il y a eu Giroud qui est parti "célébré" sa passé dé et la faut pas déconner elle est bien joué mais ce n'est pas non plus la folie !
Estebanana Niveau : CFA
Kaka et Cissé le faisaient il y a quelques temps à leurs​ retours de blessures, c'était assez triste.

Toute célébration non collective me dégoute un peu, à moins qu'elle soit iconique comme Messi à Madrid récemment​
Il manque le sondage à la fin, non ?
rp.bourque Niveau : DHR
Ben en fait si les joueurs se tournaient les uns vers les autres au moment d'un but avant de se tourner vers les spectateurs ou autres, ce serait plus simple : reconnaître aux autres que sans eux on n'est personne.
roue doux roux Niveau : DHR
Comment faire pour que cela s'arrête ?

execution publique
De toute façon, je trouve qu'il s'agit de la statistique la plus inutile et biaisée dans le monde du football.

La passe décisive de x indique qu'il y a eu but de y au bout de l'action.
Cela veut dire qu'elle ne trouve sa validation chiffrée que par la finition de y et non par la légitimité de la passe de x.
Pour faire simple, en imaginant un ailier qui ne centrerait uniquement que pour le même buteur durant toute une saison.
Son nombre de passes décisives ne sera certainement pas le même, et ce en imaginant la même qualité de passe, si le buteur s'appèle Ronaldo ou Nolan Roux.

De plus, il y a beaucoup trp de variables pour savoir s'il s'agit réellement d'une balle amenant réellement action de but ou non.
Le match Reims-PSG 14/15 est intéressant à analyser car il s'agit du même joueur qui fait la dernière passe et du même buteur sur 2 buts.

Cas n°1
https://youtu.be/gBizyuc3O8w?t=28s

- Passe clairement décisive de Pastore. Cassage de ligne, position parfaite pour l'attaquant.
Imaginons que l'attaquant du PSG à ce moment là, c'est Bahebeck. Tir en tribune, 6 mètres. Passe de Pastore non comptabilisée en passe décisive. Et pourtant, il s'agirait de la même passe.

Cas 2
https://youtu.be/gBizyuc3O8w?t=2m23s

Il s'agit d'une belle passe de Pastore. Mais d'une part, l'intention était elle réellement de mettre l'attaquant en position de tir ? Il y a débat.
Le but d'Ibra est vraiment chanceux, à la limite du csc de Placide. Pourtant, c'est compté comme passe décisive.
Le gros kif, c'était le gardien atypique de la RDC Muteba Kidiaba qui célébrait les buts en étant à 100 mètres de l'événement !
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26