Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options

« Les joueurs déprimés doivent parler »

Le football est très souvent associé à l'argent et l'argent au bonheur. Du coup, peu sont là pour se pencher sur la santé mentale des joueurs, qui sont plus en plus à souffrir de dépression.

D'après le manager des Celtics Glasgow, Neil Lennon, la plupart de ses joueurs préfèrent ne pas en parler car c'est un tabou, une honte d'être malheureux quand on pratique ce sport au niveau professionnel : « Ce n'est pas quelque chose dont on a honte ou pas, c'est une question de santé et de bien être. Il faut qu'ils en parlent. Il n'y a pas de meilleur remède à cela. J'ai déjà vu des joueurs partir en vacances parce qu'on leur a dit que ça leur ferait du bien alors que pas du tout. La meilleure solution, c'est de discuter. J'ai "soigné" pas mal de jeunes comme ça, c'est la meilleure méthode. »

Comme quoi, l'entraîneur est avant tout être le psy de ses joueurs.



WP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 44 minutes Kashima cuisine les Chivas 2
À lire ensuite
Drogba attend Neymar