En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Les joueurs de Genk suivis par leur club grâce à un bracelet

Modififié
Genk et le marquage à la culotte.

Pour pouvoir suivre la santé de ses joueurs, le Racing Genk a décidé de leur mettre des bracelets appelés Whoop, d’après le journal belge Het Laatste Nieuws. Le dispositif, une fois mis sur le poignet du patient, est capable de calculer en temps réel et 24h/24 la fréquence cardiaque des joueurs, ainsi que leur temps de sommeil nécessaire. Une innovation qui n’est pas du goût de tous, à commencer par la Commission de la protection de la vie privée.

« Pour que cela soit conforme à la loi, les joueurs doivent donner leur accord par écrit, car les données de santé sont considérées comme sensibles » , explique la responsable de la communication Sarah Boulerhcha. Cette dernière révèle également que le club ne peut pas contraindre ou sanctionner un joueur s’il refuse le port du bracelet.

Cela tombe visiblement bien, puisque les premiers intéressés ne semblent pas non plus très emballés par le tournant extrême que prend leur club. « Certains criminels portent un bracelet électronique à la cheville, à Genk c'est au poignet » , a cyniquement balancé un joueur, qui préfère rester anonyme.


« Pourquoi pas une laisse dans le cul, c’était plus simple ! » LG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 17 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6