1. // Éliminatoires Euro 2016
  2. // Groupe E
  3. //
  4. // Saint-Marin/Angleterre

Les jeunes Three Lions sont en cage

Depuis plus de dix ans, aucun jeune joueur anglais n'arrive à s'imposer au niveau mondial. Une tendance lourde qui n'a rien à voir avec une malédiction. Car le mal est profond…

19 70
Samedi dernier, l'image était saisissante. Lancé plein champ seul vers le but de Tim Howard, Harry Kane a une occase en or de sortir ce Tottenham-Everton de l'anonymat et surtout de donner la victoire aux Spurs. Et puis le voilà qui tergiverse, s'emmêle les compas, annonce deux plombes à l'avance qu'il va frapper à la gauche du portier des Toffees, avant de voir sa tentative digne d'un joueur de district être effectivement calée par le gardien américain. Et là, tout le monde a compris : la grosse hype anglaise de la saison dernière (21 pions en championnat l'an passé et quasiment une statue de nouveau sauveur de la patrie) est déjà périmée. Une vieille rengaine, en vérité. Une sorte de disque rayé depuis plus de dix ans. Car c'est un fait : depuis l'explosion de Wayne Rooney en 2003-2004, aucune pépite made in England ne s'est révélée être un joyau de la couronne. On ne compte plus les joueurs frisson censés prendre la relève, de Theo Walcott à Harry Kane, en passant par Lennon, Wilshere, Oxlade-Chamberlain, Sturridge, Welbeck, Carroll, Young, Henderson, Cleverley, Lallana, life is life… Une liste interminable de joueurs de talent incapables de franchir le cap mondial pour rester à l'état d'éternels espoirs ou de bons joueurs de Premier League. La preuve : depuis 2010, un seul natif d'Albion a réussi à se glisser (deux fois) dans la liste des vingt-trois nommés pour le Ballon d'or : l'infernal Wayne Rooney. Mais l'affaire devient salement préoccupante quand même, car aussi infernal soit-il, Rooney n'est pas éternel et, depuis bientôt trois ans, il ne figure plus dans la fameuse short list du plus prestigieux trophée individuel de la planète sport. Ok, on peut toujours discuter du scrutin, mais la tendance est suffisamment lourde pour être significative. En clair, l'Angleterre ne produit plus de cracks.

Être meilleur que Yaya, le Kun et cie ? Compliqué…


Étrange quand on sait que le pays dispose du plus beau terrain de jeu de la planète avec la Premier League et qu'indéniablement, les Anglais ont quand même produit quelques vrais talents. Alors quoi ? « On peut dire ce que l'on veut, mais ces jeunes dont vous parlez sont peut-être bons, voire très bons, mais ils ne le sont pas assez pour s'imposer durablement dans les meilleurs clubs du pays qui recrutent beaucoup de bons joueurs étrangers, nous indique Gérard Houllier. Cela signifie que là où, dans d'autres pays, les jeunes ont le temps de progresser pour arriver au niveau souhaité, en Angleterre les gamins n'ont pas réellement cette possibilité. Prenez l'exemple de Manchester City qui effectue un très bon boulot avec son académie. Le souci, c'est que pour ces jeunes Citizens, il faut ensuite être meilleur que David Silva, Kompany, Yaya Touré, Agüero, etc. C'est évidemment difficilement jouable. C'est pareil à Chelsea et bien d'autres clubs. Donc les jeunes Anglais sont freinés dans leur progression. Ils sont souvent prêtés dans des clubs de divisions inférieures où ils perdent un peu les repères du plus haut niveau. Et pourtant, ils se sont vraiment remis en question depuis quelques années. Auparavant, je voyais des entraînements quasiment identiques pour les U15 et les U19, alors que l'on ne doit pas travailler les mêmes choses à des âges aussi disparates. Aujourd'hui, les académies travaillent beaucoup mieux, mais ça prend du temps pour en récolter les fruits. Il y a des signes de reprise, ceci dit : l'Angleterre a gagné l'Euro U17 il y a deux ans, Chelsea la dernière Youth League (Ligue des champions U19, ndlr), ce n'est pas si mal. Reste à le traduire au plus haut niveau professionnel. »

Carragher vs Walcott


Et c'est là que les emmerdes commencent en vérité, car il semblerait que les écueils soient encore plus nombreux outre-Manche qu'ailleurs. Car si auparavant, seuls les tout meilleurs clubs anglais étaient envahis par les meilleurs étrangers, désormais, avec l'explosion des droits télé depuis quelques saisons, tous les clubs de Premier League sont dorénavant en mesure de faire le match avec les gros clubs européens en matière de transferts. Autant le dire, même à Crystal Palace, Stoke ou West Brom, les places deviennent très très chères pour les nationaux (moins d'un tiers de sélectionnables dans l'élite). D'ailleurs, le président de la FA, Greg Dyke, a réclamé l'imposition d'un quota plus important de joueurs du cru dans les effectifs de la Premier League (12 contre 8 aujourd'hui), mais personne ne peut croire que la Premier League accédera à cette demande. Mais Jacques Crevoisier, qui a roulé sa bosse aux côtés de Houllier à Liverpool et qui, régulièrement, effectue des tests psychologiques auprès des jeunes d'Arsenal, pointe un autre souci. « Je pense que les jeunes Anglais ont moins faim. J'ai connu Steven Gerrard et Michael Owen, ils avaient le couteau entre les deux. Mais vous allez me dire que ce sont deux joueurs exceptionnels et vous aurez raison. Alors prenons le cas de Jamie Carragher. Le type même du gars qui n'avait pas grand-chose pour lui. Mais c'était un fou furieux de la compétition. Il était tellement à fond tout le temps qu'il s'entraînait toujours en short et manches courtes, même en hiver. Je le menaçais : "Si tu te claques, tu vas voir l'amende que je vais te coller." Il n'a jamais eu une élongation. Parce qu'il était au taquet tout le temps, hyper attentif. Aujourd'hui, cette rage-là, je ne la vois plus vraiment chez les meilleurs Anglais, Rooney mis à part. Pour deux raisons qu'on ne peut pas dissocier. Ils ont très vite des salaires mirobolants, et en même temps, il ne leur faut pas grand-chose pour être en équipe nationale, vu la faiblesse du vivier. En gros, ils peuvent être très vite dans une zone de confort. On est loin de l'adage de Goethals : "Prouve-moi et je te donnerai." Eux, on leur donne sans qu'ils aient besoin de vraiment prouver. Typiquement, le cas Walcott qui se bat quand même plus pour renégocier son salaire que pour s'imposer en tant que titulaire. Tout le contraire de Carragher. »

Sterling, Barkley, deux étoiles dans la nuit ?


À ce point-là de l'histoire, la tentation est grande de s'en remettre à Dame Nature. Ou à la loi du plus fort. Comprendre : des cracks qui, malgré les circonstances très défavorables, vont quand même percer et mettre tout le monde d'accord. Reste à savoir qui peut provoquer le même électrochoc que Michael Owen au Mondial 1998, Steven Gerrard un soir de septembre 2001 à Munich quand les Three Lions avaient exécuté l'Allemagne (5-1) dans les pas d'un jeune Scouser extraordinaire, ou Rooney à l'Euro 2004. On l'a dit, les espoirs toujours déçus n'incitent pas réellement à s'avancer sur la question. Même si deux noms semblent émerger, malgré tout. « Je crois beaucoup à Raheem Sterling, nous confie encore Gérard Houllier. Je le trouve vraiment très fort. Il a cette capacité assez rare à faire exploser une situation verrouillée grâce à son seul talent. Cela veut dire qu'il y a de la qualité, mais aussi de la personnalité. Son parcours de joueur, mais aussi d'homme semble le démontrer. » Jacques Crevoisier, lui, opte plutôt pour l'étonnant Ross Barkley. « Lui, il a une très bonne attitude. Il a de l'or dans les pieds, mais il a une réelle envie de progresser, il ne veut pas se contenter de ce qu'il a. Par exemple, l'an passé, il a un peu coincé avec les blessures et une équipe qui était en difficulté. Eh bien, depuis la reprise, même si je ne l'ai pas beaucoup vu en intégralité, il prend vraiment le jeu à son compte, il est patron, il dirige et il marque. » Mais l'ancien adjoint de Gégé de conclure, pessimiste : « J'ai quand même du mal à croire à cette jeunesse, car je ne suis pas certain que la Premier League veuille se réformer pour faire la place à ses jeunes. Et avec la prochaine répartition des droits télé (presque 3 milliards par saison de 2016 à 2019, ndlr), les clubs vont encore plus foncer dans cette course à l'armement. Et les victimes risquent d'être plus que jamais les jeunes Anglais. »

Par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
"...pour le Ballon d'or : l'infernal Wayne Rooney."

Quel duo qu'il formait avec sa "majesté Van Persie"
Stephane Guy je te conchie
Je fréquente le site régulièrement et je dois dire que les articles de M. Appadoo, expert Premier League, sont d'une clarté limpide.

Merci.

Bon weekend à tous!
Note : 2
"Theo Walcott à Harry Kane, en passant par Lennon, Wilshere, Oxlade-Chamberlain, Sturridge, Welbeck, Carroll, Young, Henderson, Cleverley, Lallana, life is life…"

Dont plusieurs d'Arsenal qui seraient selon leurs fans de futurs grands joueurs parfaitement capables de rivaliser avec les Touré, Aguero, Rooney, Hazard... juste LOL
D'ailleurs le Harry Kane déjà foutu c'est pas une surprise mais immensément surcoté et probablement voué à disparaitre très vite, oui, clairement. Comme les autres. Pour les mêmes raisons déjà évoquées mais niées pas les aveugles. Et ça continuera. La sélection anglaise est déjà une nation mineure et ça ne semble pas les gêner.
Putain, il a pris cher Theo Walcott dans l'article mais je viens de voir que le mec était à Arsenal depuis presque 10 ans, et n'a encore rien montré, c'est chaud!
Message posté par toof11
"Theo Walcott à Harry Kane, en passant par Lennon, Wilshere, Oxlade-Chamberlain, Sturridge, Welbeck, Carroll, Young, Henderson, Cleverley, Lallana, life is life…"

Dont plusieurs d'Arsenal qui seraient selon leurs fans de futurs grands joueurs parfaitement capables de rivaliser avec les Touré, Aguero, Rooney, Hazard... juste LOL
D'ailleurs le Harry Kane déjà foutu c'est pas une surprise mais immensément surcoté et probablement voué à disparaitre très vite, oui, clairement. Comme les autres. Pour les mêmes raisons déjà évoquées mais niées pas les aveugles. Et ça continuera. La sélection anglaise est déjà une nation mineure et ça ne semble pas les gêner.


C'est bien de se moquer d'Arsenal, mais ya aussi qq joueurs de ManU et Liverpool dans la liste hein...et je te mets au défi de retrouver un post de fan d'arsneal disant que AOC, Walcott ou Wilshere est au niveau des mecs comme Yaya, Rooney, Aguero ou Silva.
Note : 1
Message posté par DarkPass'


C'est bien de se moquer d'Arsenal, mais ya aussi qq joueurs de ManU et Liverpool dans la liste hein...et je te mets au défi de retrouver un post de fan d'arsneal disant que AOC, Walcott ou Wilshere est au niveau des mecs comme Yaya, Rooney, Aguero ou Silva.


Mais Arsenal y est plus représenté, ils recrutent plus de jeunes "potentiels" que MU, Chelsea ou City.
Défi refusé, j'ai une vie, je ne suis pas encore gâtexu, et j'ai pas que ça à foutre de chercher dans les archives de 3-4 dernières années pour prouver que toutes les conneries que j'ai lues ont bien été dites :)
Crevoisier qui prend carragher en exemple... On lui dit que c est pas l enjeu (avec tous le respect que j ai pour le joueur) de former des carragher ?
onlythetruth Niveau : DHR
"Theo Walcott à Harry Kane, en passant par Lennon, Wilshere, Oxlade-Chamberlain, Sturridge, Welbeck, Carroll, Young, Henderson, Cleverley, Lallana, life is life…"

Mettre Sturridge et Henderson au même niveau que les autres c'est perdre en crédibilité. Sturridge a par exemple eu des meilleurs statistique que Torres à Liverpool
Bald&bearded Niveau : CFA2
Le couteau entre les deux ?

Ca doit faire mal. Je reprends la lecture.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Kane on va attendre encore un peu pour l'enterrer hein!
Par exemple, je commencais à m'inquiéter pour Barkley, mais il a l'air de revenir fort.

Walcott, OXC, Wilshere, Sturridge... j'y ai cru à donf en ces mecs la!!
Bon Sturridge c'est les blessures, mais les autres je veux bien qu'ils soient jeunes mais il commence à être temps la!
On va voir ce que va donner Sterling mais bon.

Au milieu, depuis Lampard-Gerrard, j'ai l'impression que c'est vraiment le néant. Delph et Milner j'y crois pas une seconde.
Bref il y a peu d'espoir pour l'avenir des three lions.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Ah j'oubliais Henderson! Lui je le trouve pas mal, mais ce n'est déja plus un jeune je crois!
Message posté par toof11


Mais Arsenal y est plus représenté, ils recrutent plus de jeunes "potentiels" que MU, Chelsea ou City.
Défi refusé, j'ai une vie, je ne suis pas encore gâtexu, et j'ai pas que ça à foutre de chercher dans les archives de 3-4 dernières années pour prouver que toutes les conneries que j'ai lues ont bien été dites :)


Je vois. Que t'aies la flemme d'aller fouiller dans des archives de "3-4 ans" pourquoi pas, mais évite dans ce cas de parler au nom "des fans d'Arsenal", surtout si c'est pour leur faire dire des conneries qu'ils n'ont jamais dites (en tout cas pas en majorité).
Une anecdote pour illustrer le foot uk en catégorie jeune: lors d'un tournoi universitaire, on avait rencontré une équipe uk qui nous avait cassé les jambes pendant 90 minutes, zéro technique, des bonnes grosses brutes, tacles levés, coudes au visage, raffutage type rugby crampons en avant des que l arbitre regardait ailleurs, insultes racistes, bref, depuis leur fair play ils peuvent se le carrer bien profond, c'est pas les three lions mais les three dogs.
Une insulte a l'esprit sportif et au foot, faut pas s'étonner du niveau de leur formation dix ans après.
Résultat, on leur a niqué leurs affaires dans le vestiaire, sacs sous la douche, effets personnels aux chiottes, et porte du vestiaire bloquée sous les applaudissements des italiens et des espagnols qui eux aussi l'avaient mauvaise.

Du Guesclin spirit/Jeanne d'Arc forever.
Merci aquatre.
Donc de ta petite experience de merde tu tires des conclusions sur toute une politique de formation.
Moi j'ai joue contre une equipe de renois lundi soirs, je te raconte pas les tout droit, pas etonnant qu'aucune equipe africaine ne soit allee plus loin que les quarts.
Ouai mon frere, Mireille Mathieu nique Youssou Ndour.



Ps: toof, trop facile cette malhonnetete jntellectuelle, on balance gratos derriere son ecran et on se carapate.
Note : 1
Message posté par aquatre
Une anecdote pour illustrer le foot uk en catégorie jeune: lors d'un tournoi universitaire, on avait rencontré une équipe uk qui nous avait cassé les jambes pendant 90 minutes, zéro technique, des bonnes grosses brutes, tacles levés, coudes au visage, raffutage type rugby crampons en avant des que l arbitre regardait ailleurs, insultes racistes, bref, depuis leur fair play ils peuvent se le carrer bien profond, c'est pas les three lions mais les three dogs.
Une insulte a l'esprit sportif et au foot, faut pas s'étonner du niveau de leur formation dix ans après.
Résultat, on leur a niqué leurs affaires dans le vestiaire, sacs sous la douche, effets personnels aux chiottes, et porte du vestiaire bloquée sous les applaudissements des italiens et des espagnols qui eux aussi l'avaient mauvaise.

Du Guesclin spirit/Jeanne d'Arc forever.


Une anecdote pour illustrer le foot français en niveau jeune : une fois, y a un type en survet' de club qui m'a bousculé, hé bah ila même pas dit pardon.

Généralisations débiles spirit/On est vraiment le seul pays à aduler une meuf qui croyait que Dieu lui murmurait à l'oreille et est partie en guerre à l'âge où écoute One Direction.
Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Message posté par pierre ménès 2.0
Kane on va attendre encore un peu pour l'enterrer hein!
Par exemple, je commencais à m'inquiéter pour Barkley, mais il a l'air de revenir fort.

Walcott, OXC, Wilshere, Sturridge... j'y ai cru à donf en ces mecs la!!
Bon Sturridge c'est les blessures, mais les autres je veux bien qu'ils soient jeunes mais il commence à être temps la!
On va voir ce que va donner Sterling mais bon.

Au milieu, depuis Lampard-Gerrard, j'ai l'impression que c'est vraiment le néant. Delph et Milner j'y crois pas une seconde.
Bref il y a peu d'espoir pour l'avenir des three lions.


Bah si Wenger arrête 2 secondes avec son Ramsey sur l'aile et son Cazorla à la récup', et installe Ox pour de bon à droite, on verra l'éclosion du gars, il a un gros gros potentiel et il monte en puissance depuis 2 ans, pour moi il est bien devant Walcott pour le choix d'ailier, et c'est d'ailleurs pour ce dernier que je m'inquiète, Walcott a 26 ans en n'a presque jamais était convaincant, de plus il ose réclamer vouloir jouer en 9 alors qu'il est tout simplement mauvais à ce poste.

Avec OX (qui n'a que 22 ans hein), Sterling (que j'aime pas mais il a du ballon), Barkley et si Kane confirme, ça peut être bénéfique pour les anglais, mais pour moi leurs anciens échecs sont dus en grande partie à des mauvais choix de la part des sélectionneurs.
Note : 12
Message posté par pierre ménès 2.0
Kane on va attendre encore un peu pour l'enterrer hein!
Par exemple, je commencais à m'inquiéter pour Barkley, mais il a l'air de revenir fort.

Walcott, OXC, Wilshere, Sturridge... j'y ai cru à donf en ces mecs la!!
Bon Sturridge c'est les blessures, mais les autres je veux bien qu'ils soient jeunes mais il commence à être temps la!
On va voir ce que va donner Sterling mais bon.

Au milieu, depuis Lampard-Gerrard, j'ai l'impression que c'est vraiment le néant. Delph et Milner j'y crois pas une seconde.
Bref il y a peu d'espoir pour l'avenir des three lions.


Parce que Lampard-Gerrard ça fonctionnait, ptêt ?

Delph et Milner sont certes moins inspirés que ces deux là, mais en attendant, une sélection a besoin de porteurs d'eau, pas de 11 stars qui se marchent sur les pieds.

Mauvaise foi (et rédaction approximative - live is life devient life is life, le couteau entre les deux...) à tous les étages : je ne sais pas qui a propulsé Lallana, honnête joueur révélé sur le tard, en top player, par exemple. Et il est toujours savoureux de voir des journalistes démonter ce que des journalistes ont monté en épingle - le phénomène Walcott, un certain nombre d'ailiers capables mais pas franchement monstrueux (Lennon, Townsend et consorts - tiens, et si on ajoutait Ntep ?).

Par ailleurs, certaines trajectoires - je pense à Wilshere - sont ralenties par des pépins physiques, mais l'auteur est si décidé à pisser dans le sens du vent ("ces anglais, ils ont pas de talent, ils sont obligés de l'importer" - ce serait bien de gratter davantage... et de s'intéresser au tournant de formation et implication des jeunes en PL, débouchant d'un constat similaire) que ces détails passent à la trappe, Harry Kane - propulsé top player après une saison - est considéré comme cramé après... quatre matches, et tout ça parce qu'il a manqué un face à face. Dur. Si on regardait son activité dans le jeu, plutôt ? Parce que même maladroit (rappelons sa préparation tronquée), il est plus utile qu'un Lacazette depuis six mois. Alors, cramé, Lacazette ?

Enfin, c'est vraiment le roquefort qui dit au camembert "tu pues" quand les français viennent donner des leçons d'enflammage aux britanniques. Les 253 "nouveaux Zidane" depuis 2001 vous saluent bien, le vide au milieu est tel qu'après un premier match depuis un an, face à un promu, Lassana Diarra devient une alternative crédible en EDF... dont le clutch player s'appelle Matuidi, dont la charnière peine à confirmer (Varane, peut-être propulsé trop haut trop tôt également), etc.
onlythetruth Niveau : DHR
Message posté par pierre ménès 2.0
Ah j'oubliais Henderson! Lui je le trouve pas mal, mais ce n'est déja plus un jeune je crois!


Il a eu 25 ans en juin
Ouam monstrueux comme d'hab.
Message posté par Jordana Iou
Crevoisier qui prend carragher en exemple... On lui dit que c est pas l enjeu (avec tous le respect que j ai pour le joueur) de former des carragher ?


Ben justement il amène Carragher en exemple d'un type qui a rien de spécial dans les jambes mais qui arrive au plus haut niveau tout de même.
Alors imagine si un Walcott avait le mental de Carra ou il serait arrivé?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'arche de Younousse
19 70