1. //
  2. // Tirage au sort

Les Italiens et Arsenal pas vernis, City tranquille

Outre le remake du PSG/Chelsea, ce tirage au sort a réservé quelques belles affiches, et quelques affiches de Ligue Europa. La Juventus se coltine le Bayern, et Arsenal le Real. Pour sa première, Gent pourrait créer l'exploit.

Modififié
0 116

KAA Gent – VfL Wolfsburg


Et si, pour leur première participation en Ligue des champions, les Belges de La Gantoise parvenaient à se hisser en quarts de finale ? Si l'hypothèse paraissait totalement improbable en début d'année – l'Europe du football promettant la dernière place de son groupe à Gent – elle prend un peu plus de poids avec ce tirage au sort. Sans parler d'un tirage favorable pour cette équipe, il est indéniable que l'outsider a hérité d'un tirage clément. Vainqueurs à Lyon, au Zénith et contre Valence, les Belges pourraient bien prouver une nouvelle fois qu'un collectif bien huilé peut faire du dégât. Côté allemand, il faudra faire sauter le verrou et s'inspirer des bonnes performances récentes, notamment face à Manchester United à la maison.

AS Roma – Real Madrid CF


Certes, le Real Madrid n'est pas dans une forme étincelante, et les joueurs de la Roma ont prouvé quelques belles choses lors de la phase de poules. Seulement voilà, les joueurs de Rudi Garcia n'arrivent jamais à élever leur niveau de jeu face à de gros adversaires. Pire, ils sont même les champions pour se prendre des fessées déculottées contre les grosses écuries (7-1 contre Manchester en 2007, 7-1 contre le Bayern Munich la saison passée). Le Real n'en passera peut-être pas autant, mais les Espagnols devraient faire chuter les Italiens. Sur le papier en tout cas. Mais qui sait, les enfants de la Louve peuvent aussi décider de bétonner à l'extérieur et à la maison, et s'en tirer comme ça.

Arsenal FC – FC Barcelone


Comme on se retrouve ! Dans ce tirage d'affiches déjà vues, ce Arsenal-Barça tombe à pic. Les deux équipes se connaissent bien et se sont déjà rencontrées un bon paquet de fois en Ligue des champions. De quoi rappeler des mauvais souvenirs aux Gunners de 2006, 2010 et 2011. La tâche ne sera pas facile pour Arsène Wenger, qui devra vraisemblablement se contenter des huitièmes de finale cette année encore. Après une élimination au même stade de la compétition la saison dernière face à Monaco, les joueurs d'Arsenal ne semblent pas en mesure de rivaliser avec les champions en titre. Le Barça devrait s'en sortir, non sans prendre quelques buts. Quoi qu’il en soit, Arsenal est peut-être l'équipe la moins vernie au tirage de l'histoire récente.

Juventus Turin FC – FC Bayern München


« Nous sommes la Juve et nous voulons toujours gagner : si on tombe contre le Barça, le Bayern ou le Zénith, c’est la même chose, parce qu’en Ligue des champions, on ne sait jamais qui va gagner » , expliquait Paul Pogba la semaine dernière. Maintenant, il va falloir que ses paroles se transposent sur le terrain en deux très bonnes prestations, car la Juventus a hérité d'un très, très gros morceau. Ce huitième est sans nul doute le plus alléchant de tous.. Sur le bilan des dernières confrontations, les Italiens font mauvaise figure, avec deux défaites (2-0 ; 0-2) en quarts de finale de la C1 2012-2013, et un nul et une défaite lors de la Ligue des champions 2009/2010. La Juventus devra tout de même sortir deux très gros matchs pour espérer se qualifier. Et quoi qu'en dise Paul Pogba, il aurait été préférable pour les Bianconeri de tirer le Zénith.

PSV Eindhoven – Club Atlético de Madrid


Tirage plus qu'abordable pour les Matelassiers, qui s'en vont défier une équipe du PSV qualifiée sur le fil et assez fébrile défensivement (sept buts encaissés en phase de poules). Les Madrilènes peuvent en plus compter sur une armada offensive en forme, à commencer par l'international français Antoine Griezmann. Les défenseurs du PSV auront toutes les peines du monde à contenir les charges espagnoles et ne devraient pas résister longtemps. Sauf accident de parcours, l'Atlético devrait disputer les quarts de finale de cette Ligue des champions.

SL Benfica – FC Zénith Saint-Pétersbourg


Premier d'un groupe promis à l'Olympique lyonnais, le Zénith aurait pu plus mal tomber que ça. Impressionnants par moment en phase de poules, les Russes peuvent compter sur de très bonnes individualités devant (Hulk, Dzyuba) et sur une très bonne ligne défensive composée presque uniquement d'internationaux (Ezequiel Garay, Nicolas Lombaerts ou Axel Witsel, au milieu de terrain). De plus, l'historique des confrontations ne parle pas vraiment en faveur des Aigles, qui restent sur trois défaites pour une seule victoire face aux Russes, lors de la saison 2011-2012. Il faudrait simplement rappeler aux deux équipes avant les matchs qu'il s'agit bien de la Ligue des champions et pas de la Ligue Europa.

FC Dynamo Kiev – Manchester City FC


Il est là, le vrai tirage facile de ces huitièmes de finale de la Ligue des champions. Premier de son groupe, Manchester City se coltine le deuxième club surprise de ce tirage et devrait très logiquement passer ce léger obstacle pour se retrouver en quarts de finale. Bien évidemment, les Anglais devront avoir à l'esprit les précautions d'usage et les poncifs réactualisés pour les matchs de ce genre. Des matchs pièges, dans des pays où il fait froid, sans supporters qui plus est, puisque le match à Kiev se déroulera à huis clos, face à une équipe qui défend en bloc en attendant de placer un contre. Bref, oui, il s'agit d'un match piège, mais d'un piège tellement grotesque et déjà vu que les Mancuniens devraient pouvoir s'en sortir sans trop de dégâts.

Par Gabriel Cnudde
Modifié

"tombe à pique"

Non, mais vous devriez vraiment avoir un bescherelle ou un dico pas loin, quand vous écrivez des articles, quand même...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 116